Pour es industries, spécialement celle de la vente de galettes plastifiées remplies à 80% de morceaux de qualité plus que moyenne, internet semble être un ennemi. Il suffit de voir les tentatives avortées (comme DADVSI) - prétextant la lutte contre le piratage - pour contrôler la création musicale sur la toile.