Le nouveau site de propa...d'information du gouvernement concernant la loi Hadopi - comme jadis le site d'information (hum) à l'époque de l'inutile DADVSI à 180 000 euros semble avoir une version assez réduite des artistes et de la musique en général...

En effet, sur la page concernant, les offres légales, nulle trace - ou presque - des artistes qui ont décidé de ne pas s'aliéner auprès de maisons de disque ou d'organisme de répartition des droits : en clair, aucun artiste qui publie ses oeuvres sous contrat Creative Commons ou Art libre.

Seul dogmazic est cité, et c'est loin d'être la plus grosse plateforme de musique libre, oubliant au passage un certain Jamendo et ses quelques 13 000 albums publiés...

Je me suis donc fendu d'une bafouille qui n'aura surement (?!) pas de réponse...

Dans votre page consacrée aux sites légaux de musique - http://www.jaimelesartistes.fr/offre.aspx, il y a au moins un oubli : le site Jamendo - http://www.jamendo.com/fr qui proposent des albums sous contrat "Creative Commons" - http://fr.creativecommons.org/index.htm - sous forme de téléchargement légal et gratuit.

Est-ce normal d'oublier un site ou plus de 10 000 albums sont proposés par leurs auteurs ?

Merci par avance pour votre réponse.

Mais il semblerait que la sauce ne prennent pas, et la presse en ligne a tendance à étriller le site, dont on ignore le coût au final... Je cite :

Les seules vidéos proposées sont celles de Christine Albanel, Jacques Toubon, ancien ministre de la Culture, ou de Michel Thiollière, sénateur de la Loire et rapporteur du projet de loi. Les artistes en vidéo, on verra plus tard.

Pour montrer que le projet de loi Création et Internet a du sens, Jaimelesartistes.fr présente les différentes offres de téléchargement légal existantes, comme celles proposées par les fournisseurs d'accès à Internet (Orange, SFR/Neufbox, Free, etc), les distributeurs (VirginMega ou la Fnac), les majors (EMI, Universal Music), ou par de nombreux sites Web, comme Deezer, MusicMe, Airtist, Vodeo ou Glowria.

Cette initiative n'est pas une première dans le cadre d'un examen de projet de loi portant sur le respect des droits d'auteur. En 2006, le ministre de la Culture Renaud Donnedieu de Vabres avait lancé Lestelechargements.com, un site sous forme de forum dédié au "dialogue libre entre créateurs et internautes", au moment des débats sur le projet de loi Droit d'auteur et droits voisins dans la société de l'information (DADVSI).

J'ai mis en gras les parties importantes. La seule question est la durée de vie de cette loi inique inapplicable et qui risque de couper de nombreuses personnes alors qu'elles n'ont rien à se rapprocher... Car on peut facilement accuser un couple de sexagénaire ou une imprimante réseau de téléchargement illicite !