En effet, depuis le début de la semaine, les pertes sont énormes. Le Cac40 a perdu une vingtaine de pourcent en valeur. Combien de millions (ou de milliards d'euros) se sont ainsi envolés ? Les dits millions n'ont-ils pas uniquement existé que sur du papier ?

Je cite un article de Yahoo Actualités :

A 12H00 l'indice vedette chutait de 306,85 points à 3.135,85 points, portant ses pertes à plus de 22%, depuis le début de la semaine, un seuil communément admis par les spécialistes pour définir un krach boursier.

Depuis 1987, dernier grand krach en date, la dérégulation des marchés a été "la règle". Et on en voit les conséquences : expulsion de centaines de milliers de personnes a qui l'on a fait contracter des crédits qu'ils étaient incapables de rembourser, le géant de l'automobile General Motors qui a vu disparaitre plus de 30% de sa valeur :

Au final, General Motors accuse une perte record de 31,3%. Son titre s'échange à 5,34 dollars, son plus bas depuis... 1950

Les banques qui ont jouées aux connes (désolé, mais il n'y a pas d'autre termes) se voient sauvées par les personnes dont elles ont syphonnées les économies par l'intérmédiaire des États.

Les bonnes nouvelles - car il y en a - c'est que l'immobilier amorce enfin une chute bienvenue, dommage pour les personnes qui se sont endettés sur 25 ans et plus pour devenir propriétaire. Ce n'est que l'immobilier ancien qui chute pour le moment, mais quid du neuf ?

Car l'origine de la crise actuelle, c'est la folie des prix de l'immobilier. Bienheureux les locataires et les personnes qui ont hérités d'une maison. Car ceux qui veulent accéder la propriété foncière, actuellement, c'est limite impossible.

Que les grand(e)s patron(ne)s se fassent sucrer leur parachutes dorés, c'est très bien, et cela prouve que l'économie commence à dire un gros merde - justifié - à une politique débile qui dure depuis au moins 10 ans.

Mais une fois la crise passée - et je pense une croissance négative en 2009 - ne pourrait-on pas penser que les spéculateurs à la recherche de dividendes toujours plus gros ne vont pas se tourner vers des secteurs comme celui des énergies renouvelables ?

En tout cas, je suis content : on s'aperçoit enfin de la connerie monstrueuse de l'économie "tout marché". Même si certains rednecks - qui ignore le sens du mot socialisme, qui par définition est différent du communiste - prenne la parole dans un meeting de John McCain en hurlant qu'ils sont écoeurés que les "socialistes" prennent le pouvoir aux Etats-Unis d'Amérique.


Wisconsin voter warns McCain about socialism, ACORN

Jusqu'à preuve du contraire, le seul régime socialiste - au sens entendu par les rednecks - de la planète, ce doit être la Corée du Nord, et ce qui reste de Cuba.

Bref, rien de bien nouveau sous le soleil. Il est bien sûr dommage pour les personnes qui avaient mis des économies dans les actions et qui se retrouvent avec du vent à la place. Mais aucune activité est libre de risque.

Donc, que la purge continue, cela fera du bien et mettra fin à la folie économiste du "tout marché" pour quelque chose de plus équilibré.