Ultime billet en vrac’ pour 2016.

Voici donc le dernier billet en vrac’ pour 2016. Année de merde sur le plan des artistes qui nous ont quittés et surtout sur ceux qui continuent leurs méfaits, mais allons-y gaiement.

C’est aussi l’avant-dernier billet sur le blog d’ici le nouvel an 2017. Le prochain ? Chut ! Top secret pour le moment.

Côté logiciel libre, informatique et internet.

  • Un cadeau de noël pour les personnes qui ne jurent que par DOS… FreeDOS 1.2 a été publié le 25 décembre 2016. Idéal pour une vieille machine sur laquelle on a envie de faire revivre des antiquités genre Wolfenstein 3D, Doom et Doom 2, les premiers Leisure Suit Larry, les deux premiers Monkey Island…
  • Si vous ne jurez que par les outils GNU pour chaque fonctionnalité, dans ce cas la GuixSD, une distribution GNU/Linux basée sur le gestionnaire de paquet Guix sera pour vous. Sa version 0.12.0 est sortie.

Côté livres ? Agnès de Destinations Passions continue son offre de Noël, la 4ième du nom. Je sais, je pilonne un peu l’opération, mais c’est la dernière ligne droite !

Continuer la lecture de « Ultime billet en vrac’ pour 2016. »

Concours « Wolves and Horses » : Suite et fin.

Le concours lancé le 8 février 2016 est donc terminé. J’ai eu 5 participations et seulement 2 validées. Ouille ! La première question a été la principale éliminatrice.

Commençons donc par les réponses.

Question 1 : « En quelle année Christian Saint-Viteux a-t-il lancé son projet « Wolves and Horses » ? »

La réponse était 2013. Et elle se trouve sur la page bandcamp du projet : « The project started at the end of 2013 » ce qui est traduisible par : « Le projet a démarré fin 2013 »

Question 2 : « Dans l’article que j’ai consacré aux deux albums du projet « Wolves and Horses », j’ai parlé du compositeur espagnol Roger Subirana. Comment s’appelle son premier album ? »

La bonne réponse est « L’indret Prohibit sorti en 2002, en bas de la page de la discographie.

Question 3 : « J’ai aussi parlé du compositeur grec Zero Project. Comment s’appelle le dernier album sorti par Zero Project ? »

C’est bien sûr « Metamorphosis » sorti en 2015.

J’ai donc procédé au tirage.

J’ai prévenu le gagnant – et le perdant – par courrier électronique. J’avoue que j’ai été surpris de voir que la première question serait à ce point « casse-gueule ». Ça arrive !

Concours « Wolves and Horses » : les deux albums à gagner.

Lorsque j’ai reçu le colis des albums que j’avais commandé auprès de Christian Saint-Viteux, j’ai eu la bonne surprise de recevoir un double exemplaire de chaque, avec un mot m’indiquant que le deuxième exemplaire des albums étaient destinés à un concours. Donc acte. Je m’en explique dans la vidéo ci-après.

Comme à chaque fois, le concours va se dérouler durant une semaine. La semaine du 8 au 14 février 2016, 23h59. Voici les questions auxquelles il faut répondre pour voir sa participation validée.

  1. En quelle année Christian Saint-Viteux a-t-il lancé son projet « Wolves and Horses » ?
  2. Dans l’article que j’ai consacré aux deux albums du projet « Wolves and Horses », j’ai parlé du compositeur espagnol Roger Subirana. Comment s’appelle son premier album ?
  3. J’ai aussi parlé du compositeur grec Zero Project. Comment s’appelle le dernier album sorti par Zero Project ?

Les questions sont assez faciles, mais il faut bien pour éviter trop de « casse » à l’arrivée. Pour participer, il suffit de cliquer sur le lien ci-dessous.

Concours terminé.

Bonne chance !

Wolves and Horses : de l’ambient inventive qui sort des sentiers battus.

Pour nombre de personnes, l’ambient, c’est la musique d’ascenseur. Une production musicale stéréotypée pour faire patienter en attendant que vous arriviez au 25ième étage dans cette petite boite qui ne tient que par quelques fils d’aciers tressés. Désolé si vous êtes sujet à la claustrophobie et / ou au vertige.

Dans ce domaine, nombre de productions tombent dans la facilité de balancer des plages de plusieurs minutes, en utilisant trois ou quatre échantillons sonores en boucle, variant un peu les plaisirs au passage pour dire : « Tu vois, je suis un compositeur » !

J’ai déjà parlé du projet « Cosmic Ground » qui reprend le principe de la musique ambient mais avec un côté sombre et très teinté années 1970.

Récemment, lors du concours que j’avais organisé pour faire gagner un exemplaire de « The Illusion and the Twin » d’Aythis, j’ai appris l’existence d’un projet solo développé par le compositeur belge Christian Saint-Viteux, « Wolves and Horses ».

J’en avais rapidement parlé dans un billet en vrac’, me promettant d’en reparler plus longuement par la suite :

Toujours dans la carresse des oreilles, je demande les oeuvres ambiantes et instrumentale de Christian Saint-Viteux, alias « Wolves and Horses ». Deux albums à me faire « péter » pour mon anniversaire en février prochain ?

Le projet a été assez productif, étant donné que deux albums, un EP éponyme est sorti en mai 2015, un LP dénommé « Every Moment Of Light And Dark » ayant suivi en décembre 2015.

L’EP ne fait que 5 titres pour environ 32 minutes, ce qui laisse une bonne moyenne 🙂

Ce qui m’a fait accrocher dès la première écoute, c’est l’ambiance assez « Vangelienne » qui ressort des pistes. Même si la première piste dépasse les 9 minutes, elle s’écoute sans lassitude. Les pistes s’enchainent sans lassitude. On voit que Christian Saint-Viteux n’est pas tombé dans la facilité de prendre quelques échantillons et de les accoupler à l’infini. Sur ce plan, il me fait aussi penser au travail du compositeur espagnol Roger Subirana ou du compositeur grec Zero-Project.

Mes pistes préférées sur l’EP ? « Under the pale blue moon » et « Tears for the forgotten ». Je dois dire que « Ripples on a pond » arrive sur le podium. Il est assez difficile de choisir, car l’ensemble est des plus agréables à l’écoute.

Continuer la lecture de « Wolves and Horses : de l’ambient inventive qui sort des sentiers battus. »

En vrac’ musical du mercredi.

Un en vrac’ musical assez copieux – pour une fois – en ce mercredi.

C’est tout pour ce mercredi, et c’est déjà pas si mal !