Un petit peu d’auto-promotion : « Complètement Geeks ».

« Complètement Geeks » est un livre que j’ai rédigé à la demande et en collaboration avec l’éditeur français Larousse. Après avoir été contacté par leurs services – j’ignore toujours comment, et je ne le saurais sûrement jamais, pour un projet à la fois « geek » et vintage.

Derrière le terme geek, on peut mettre un peu de tout, mais le cadre était précis : les enfants des années 1970 à 1990, avec ce qui a marqué leurs enfances, aussi bien dans le cadre de l’informatique (domaine geek par excellence), mais aussi les vieux jeux (vidéos ou de société), et plein d’autres choses.

J’ai pris un certain plaisir à retrouver certains objets qui ont bercé mes jeunes années, et sûrement celle des enfants des années 1970 et 1980. L’ensemble fait un peu plus de 150 pages.

Continuer la lecture de « Un petit peu d’auto-promotion : « Complètement Geeks ». »

SkyOS 5 : 5 ans plus tard…

Dans le petit monde des « hobby » OS, il y a des grands noms, comme Syllable, MenuetOS ou encore HaikuOS. Mais il y a aussi des noms qui sentent bon le passé, et dans ce domaine, SkyOS est un nom qui embaume une époque révolue.

Développé par Robert Szeleney, cet « hobby » OS a connu 4 versions majeures, la dernière version qui devait être la cinquième s’est arrêté aux alentours de 2009, même si l’auteur déclarait en 2010 vouloir expérimenter avec un nouveau libre comme linux ou NetBSD. Les 4 premières versions étaient open source, seule la version 5 était « closed source ».

Il y a quelques jours, OSNews annonçait la publication pour les curieux de la dernière ISO, proposée en août 2008, à savoir la build 6947.

Je n’avais jamais pu mettre la main sur cet OS 32 bits qui était assez prometteur à l’époque : multitache préemptif, noyau monolithique chargeant les modules à la volée (tiens, ça me dit quelque chose ça, linux 2.0 sorti en 1996, non ?), un système de fichiers ressemblant à celui de BeOS (journalisation, support des métadonnées, compatible POSIX), et des outils comme ceux de recherches qu’on trouve maintenant sur tous les environnement de bureau. Sans oublier un mode graphique dès le départ. Chose que les Unix libres ont encore du mal à faire de nos jours 😀

Dans les commentaires, j’ai pu trouver un lien pour récupérer l’ISO, et j’ai du patienter sur 5 tentatives pour que wget lance la récupération de l’ISO.

fred@fredo-arch ISO à tester]$ wget -c http://www.skyos.org/downloads/beta/retail_6947.rar
–2013-08-14 19:38:25– http://www.skyos.org/downloads/beta/retail_6947.rar
Résolution de www.skyos.org (www.skyos.org)… 87.106.95.206
Connexion vers www.skyos.org (www.skyos.org)|87.106.95.206|:80…connecté.
requête HTTP transmise, en attente de la réponse…ERREUR de lecture (Connexion ré-initialisée par le correspondant) de l’en-tête.
Nouvel essai.

[3 essais entre temps]

–2013-08-14 19:43:06– (essai: 5) http://www.skyos.org/downloads/beta/retail_6947.rar
Connexion vers www.skyos.org (www.skyos.org)|87.106.95.206|:80…connecté.
requête HTTP transmise, en attente de la réponse…200 OK
Longueur: 460535955 (439M) [application/x-rar-compressed]
Sauvegarde en : «retail_6947.rar»

100%[======================================>] 460 535 955 2,23MB/s ds 3m 36s

2013-08-14 19:57:19 (2,03 MB/s) – «retail_6947.rar» sauvegardé [460535955/460535955]

Et dans le même commentaire, j’ai pu trouver les codes qui permettent d’accéder à la version de développement.

J’ai donc ensuite créer une machine virtuelle VirtualBox pour avoir enfin accès à cet « Hobby » OS que j’ai toujours voulu tester 🙂

Continuer la lecture de « SkyOS 5 : 5 ans plus tard… »

Vieux geek, épisode 15 : ah, les sharewares :)

En lisant un article de La Vache Libre sur l’éditeur de texte shareware SublimeText, j’ai eu l’idée de ce billet.

Quand j’ai commencé à plonger dans l’univers de l’informatique personnelle, durant plusieurs années (toute ma période Amstrad), je récupérais des programmes soit commerciaux, soit je tapais des listings de plusieurs – dizaines de – pages pour avoir un jeu en 4 ou 16 couleurs proposés par les magazines.

C’est quand je suis arrivé sur Amiga 1200 que j’ai entendu parler d’autre types de logiciels. Avec des noms anglophones barbares. Freeware, shareware, bref des termes inconnus. Entre les logiciels gratuits, les logiciels d’essais, et les logiciels utilisables mais qui te demande régulièrement d’acheter une license d’utilisation, j’étais perdu !

Parmi les grands noms des sharewares sur Amiga, impossible de ne pas citer des projets comme MUI (pour Magic User Interface) ou un des plus célèbres jeux de combat de l’époque, Scorched Tanks ! J’ai du en oublier un sacré paquet, mais comme cela fait 18 ans que j’ai quitté l’Amiga, hein…

Arrivé sur le PC en 1995, j’ai été un grand fan des sharewares, en utilisant pas mal que ce soit sur le plan purement ludique ou sur des plans pratiques. De mémoire, je peux citer des programmes comme celui qui m’a permis de débuter ma généalogie, WinGAO, qui n’est plus développé mais est toujours récupérable.

Il y a aussi eu le logiciel de création d’image de synthèse Terragen, développé par PlanetSide, à l’époque des versions 0.quelquechose. que j’avais acheté et qui pendant une période m’a permis de proposer des images et des tutoriels, qui sont hébergés par le site d’un ancien utilisateur du logiciel.

Continuer la lecture de « Vieux geek, épisode 15 : ah, les sharewares 🙂 »

La nostalgie ludique du dimanche 19 juillet : les listings dans les magazines d’informatiques.

Quand j’ai commencé l’informatique personnelle (fin 1989, début 1990), les magazines proposaient des listings de jeux, de logiciels utilitaires. Ayant débuté sur Amstrad CPC, des titres comme « Amstar & CPC« , « Amstrad 100%« , « CPC Infos« , « MicroMag » ont bercé mon jeune age informatique.

Grace à des sites comme Genesis 8 ou encore le CPC Games CD, j’ai pu retrouver des images disque de jeux de cette époque. Les jeux en question étaient souvent en langage machine, dont des centaines – voire des milliers – de lignes de code de DATAs qu’il fallait taper sans se tromper. Mais le résultat en valait la chandelle. Voici quelques exemples.

Continuer la lecture de « La nostalgie ludique du dimanche 19 juillet : les listings dans les magazines d’informatiques. »

La nostalgie ludique du dimanche 12 juillet : Quake 2 et ses deux extensions officielles.

Je vais essayer – chaque dimanche de cet été – de parler de vieux jeux – aussi bien sur PC que sur d’autres plateformes – qui ont marqué ma mémoire de geek.

Pour commencer sur les chapeaux de roues, parlons de Quake 2 et de ses deux extensions officielles, « The Reckoning » et « Ground Zero« . Sorti en 1997 – 1998.

Pour tout dire, j’ai eu envie de faire cet article suite à l’empaquetage pour Archlinux du code source corrigé par Yamagi de Quake 2, de « The Reckoning » et de « Ground Zero » que j’ai effectué. Si vous utilisez ArchLinux, il vous suffira d’utiliser yaourt pour récupérer les paquets en question.

Mais trève de digression, revenons au sujet principal.

Continuer la lecture de « La nostalgie ludique du dimanche 12 juillet : Quake 2 et ses deux extensions officielles. »