En vrac’ de fin de semaine…

Comme chaque fin de semaine, l’habituel en vrac.

Côté logiciel libre, informatique et internet. Il sera plutôt court, ayant pas mal de choses à faire en ce moment 🙁

Côté culture ?

Bon week-end 🙂

Petite mise au point informatique :)

Une petite mise au point sur l’avant-dernier que j’ai écrit dimanche matin. Avant toute chose, je tiens à remercier les personnes qui seraient prêtes à me faire des dons de matériels ou d’argent pour m’aider informatiquement parlant. C’est très gentil et j’apprécie le geste.

Vu ma situation « administrative », je ne peux accepter aucun don monétaire car je suis dans l’obligation légale de déclarer toute somme perçue. C’est con, mais c’est ainsi.

Pour tout ce qui est matériel, je tiens à remercier les personnes qui m’ont conseillé l’occasion, mais je préfère – quand cela est possible – privilégier l’achat de matériel neuf. Surtout que je ne fais des achats informatiques lourd qu’une à deux fois par décennie…

Pour tout ce qui est machine d’assembleur, j’ai déjà eu des emmerdes avec du matériel en provenance de machines montées ainsi. Machines qui ont eu une durée de vie inférieure de moitié achetées prêtes à l’emploi. La faute à pas de chance, sûrement.

Je tiens à m’excuser si j’ai pu apparaître comme agressif, mais il y a certains points liés à mon expérience personnelle qui me font rejeter certaines options. Comme l’on dit, geek échaudé craint l’eau froide.

Encore une fois, merci aux personnes qui m’ont proposé des dons divers et variés, et parfois même un coup de main au cas où. Je vous remercie, mais je préfère ne pas vous ennuyer avec cela.

Je n’attends nullement une configuration de la mort qui tue qui me serait offerte sur un plateau en argent massif. Bien au contraire, je serai dans ce cas plus emmerdé que riche.

J’espère que l’incident est clos. Maintenant, je croise les doigts pour que ma vieille machine tiennent encore suffisamment longtemps, mais je suis conscient qu’à 7 ans passés, la machine est plus proche du cercueil que du berceau. Tout est dit.

Désolé de m’être emporté sur le billet de dimanche et d’avoir clos les commentaires un peu tôt, mais devoir répéter ad-naseaum les mêmes réponses, on finit par se lasser.

 

De l’archaisme des supports de données… :)

Il y a un commentaire sur mon article concernant mes mésaventures informatiques qui m’a fait bondir puis réfléchir… Celui de considérer que les supports optiques et les périphériques de gestion (en lecture et en écriture) des dits supports sont archaïques.

Le graveur me semble superflue dans ta config, tu en as vraiment l’utilité ? C’est un support archaïque…

Merci à la personne qui a posté le commentaire et qui m’a donné l’envie d’écrire ce court billet à vocation humoristique.

Déjà, il faudrait connaître mon utilisation hors vidéo et blog de mon matériel informatique. Si j’ai mis le dit périphérique dans ma configuration idéale, c’est que j’en ai l’utilité, au moins une fois tous les quinze jours pour ne pas dire plus souvent en période chargée.

Il est vrai que les utilisateurs et des utilisatrices ayant vu le jour dans les années 2000 n’ont connu que les supports dématérialisés. Au mieux, ces personnes ont connu les DVD et les Bluray, mais avoir de la musique sur support physique, c’est anachronique.

Continuer la lecture de « De l’archaisme des supports de données… 🙂 »

Mastodon est devenu un grand réseau, on y trouve des usurpateurs d’identité.

Petit billet coup de gueule. En ce 15 février, j’ai eu droit à deux usurpations d’identité sur Mastodon, le clone de twitter libre. La première, sur l’instance mstdn.io, la deuxième sur mastodon.social.

Le plus marrant, c’est que sur le faux compte créé sur mastodon.social, on peut lire que je vais passer sous MS-Windows 10… Comment dire…

C’est le pire tissu de mensonges que j’ai pu lire. Mon seul compte sur mastodon se trouve sur l’instance de Framapiaf…

Pour finir, deux petites vidéos qui montre que mon énervement va croissant. Mais je ne ferai pas un coup de gueule. Je ferais juste sucrer les faux comptes à vue. L’histoire tournera très vite court.

Deuxième vidéo :

Maintenant, vous êtes prévenus !

Que devient la Devuan GNU/Linux en février 2018 ?

25 Mai 2017 : le projet Devuan GNU/Linux lancé fin 2014 pour promouvoir la liberté du choix au niveau du système d’initialisation sort enfin sa première version, nom de code Jessie, comme la Debian GNU/Linux de l’époque.

18 juin 2017 : le projet Debian GNU/Linux annonce la sortie de la Stretch, suite de la Jessie sortie deux ans plus tôt.

À peine sortie, la Devuan GNU/Linux 1.0 était presque obsolète, du moins, en tant que version stable. Un gros mois avant la sortie de la Devuan Jessie, j’avais rédigé un article sur la 1.0rc qui se concluait ainsi :

Une nouvelle fois, et modulo le fait que les couleurs soient enfin moins arrache-rétines, je finis avec un « tout ça pour ça ? » En dehors des personnes qui rejettent systemd pour des raisons idéologiques et/ou techniques tout en restant dans le monde Debian GNU/Linux, cela peut devenir la distribution de leurs rêves.

Pour les personnes voulant du Debian GNU/Linux sans se prendre la tête, autant rester avec la maison mère 🙂

Une dizaine de mois sont passés et j’ai voulu savoir où en était le projet, mais en me basant sur la future version stable, celle qui prend la Debian GNU/Linux Stretch comme base à « exorciser », nom de code Ascii.

Pour arriver à ce point, je suis parti d’une image d’installation complète sous forme de DVD d’installation de la Devuan GNU/Linux Jessie via le miroir allemand leaseweb, le tout dans une machine virtuelle VirtualBox.

Continuer la lecture de « Que devient la Devuan GNU/Linux en février 2018 ? »

Allez, bon vent Journal du Hacker !

Ajout à 13h35 : je n’assimile pas le site aux trolls qui peuvent y sévir. Simplement, il faudrait une modération a priori des commentaires et non a posteriori pour éviter qu’un jour un commentaire dépassant les limites légales ne soit posté. Avec les conséquences sur le plan juridique que cela pourrait entrainer 🙁

Un petit billet rapide que j’écris tout en écoutant / visionnant en tâche de fonds cette excellente vidéo de Pépito sur l’ingéniérie sociale.

J’avoue que depuis quelques temps, je me disais que le Journal du Hacker devenait de moins en moins intéressant. Que ce projet parti d’un bon sentiment devenait un Planet-Libre bis.

Mais il est vrai que ce commentaire sur le billet que j’ai rélayé concernant PureOS sur le journal du Hacker m’a fait prendre conscience qu’il était temps que je prenne mes cliques, mes claques et que je ne participe plus.

Ce n’est que le décléncheur d’un choix auquel je réfléchissais depuis pas mal de temps.

J’espère que tu ne m’en voudras pas, Carl Chenet, mais je préfère prendre mes distances avec ton projet qui était parti d’une bonne intention… Et on connait tous le proverbe sur les bonnes intentions et la route de l’Enfer.

Bonne continuation à ton projet.

PureOS, une occasion ratée de réparer la réputation des distributions GNU/Linux 100% libres ?

À l’origine je devais écrire un article classique sur la dernière addition à la liste des distributions GNU/Linux 100% libre selon les Saints Canons de la Free Software Foundation.

Mais je dois dire qu’au fur et à mesure que j’avançais dans les captures d’écran et l’installation de la machine virtuelle, je me suis aperçu que je n’aurais pas eu grand chose à dire…

Purism, qui est derrière le projet PureOS, est surtout connu pour son projet de téléphone orienté liberté et sécurité – prévu pour début 2019 – et pour des portables aussi chers que ceux portant le nom d’un avion de chasse célèbre de la deuxième guerre mondiale.

Peut-on schématiser PureOS ? On le peut. Prenez une Debian GNU/Linux testing avec Gnome, un Mozilla Firefox ESR renommé PureBrowser (car il inclue des extensions comme TOR, le moteur de recherche Duck Duck Go, HTTPS Everywhere et Privacy Badger). Sans oublier de désactiver les dépôts contrib et non-free qui contiennent des méchants logiciels non libres !

Continuer la lecture de « PureOS, une occasion ratée de réparer la réputation des distributions GNU/Linux 100% libres ? »

La guerre des modèles de publication de distributions, le retour ?

Mon collègue blogueur Seb95 a décidé – à son corps défendant – de relancer cette éternelle guerre de modèles de publication concernant les distributions GNU/Linux dans le billet suivant au titre des plus diplomates : « Manjaro: les Français, allez-vous faire foutre… Ou pourquoi je ne conseille pas cette merde de Manjaro »

Il y a un point que je voudrais aborder, c’est cette partie de l’article, que je cite :

mais une rolling n’est pas adapté à de vrais débutants, de ce que je vois et de ceux que je connais, les personnes qui me font confiance et qui sont dépendant de moi, ne seront jamais capable de se retrouver dans le flux perpétuel des mises à jour de cette distribution.

On tombe dans une forme de travers qui consiste à prendre son expérience pour la généralité. Outre le fait qu’il y a une forme de subordination (liée à l’envie de ne pas se prendre la tête), on peut se dire certain(e)s débutant(e)s mettent parfois de la mauvaise volonté à ne pas faire les efforts minimaux.

Il est vrai que les personnes en question n’ont pas des trucs hors de prix à décrocher qui s’appelle permis de conduire. Mais fermons cette rapide parenthèse.

Ensuite, Seb nous parle de la Frugalware, distribution qui n’a jamais su se vendre et qui a fait des choix stratégiques qui lui ont tranché la gorge sans oublier d’être un des distributions les plus buguées que je connaisse cf ce genre de billet datant de 2013, ou encore la Sabayon qui est soutenue par ses développeurs comme la corde soutient le pendu.

Les deux modèles ont des imperfections, ce qui est montre le côté artificiel de conflit. J’y viens dans la suite de cet article.

Continuer la lecture de « La guerre des modèles de publication de distributions, le retour ? »

En vrac’ de fin de semaine…

Comme chaque fin de semaine, l’habituel en vrac.

Côté logiciel libre, informatique et internet.

Côté culture ?

Bon week-end 🙂

Le monde du libre actuel part en couilles, épisode bonus : en dehors de l’anglais, point de salut ?

Je ne pensais pas avoir à écrire de nouveau dans cette série, mais des événements récents m’ont fait comprendre qu’il manquait un point que je n’avais pas abordé… Celui de la tendance au développement d’une monoculture linguistique, celle de l’anglais.

Une « crise » récente, qui restera connue sous le nom du « je peux pas changer mon putain de fond d’écran » a permis de mettre ceci en avant.

En gros, bien que le bug fut connu depuis des mois par l’équipe du forum auto-proclamé communauté francophone pour Manjaro, l’info n’avait jamais été remontée auprès des développeurs. J’ignorais pourquoi jusqu’à très récemment…

Philip Muller a apporté la réponse dont vous trouvez la capture d’écran et la traduction ci-après.

Continuer la lecture de « Le monde du libre actuel part en couilles, épisode bonus : en dehors de l’anglais, point de salut ? »

En vrac’ de fin de semaine…

Comme chaque fin de semaine, l’habituel en vrac. Il sera assez court cette fois, désolé 🙁

Côté logiciel libre, informatique et internet.

Côté culture ?

Ajout du 28 janvier : grace à Infamous Resistenza sur la framasphere*, j’ai pu découvrir « Génération Intérimaire » un album produit par les Rasta Mitsouko. qui se définissent comme un groupe de Trash Musette : c’est un mélange de musette, de ska, de rock et de textes à la fois déjantés et engagés.

Bon week-end 🙂

Le monde du libre actuel part en couilles ? Conclusion : tout va très bien…

Oui, pour la conclusion de cette série, je reprends le titre sortit par Ray Ventura et ses collégiens en 1935 :

Oui, je sais que le contenu est clairement à contre-sens du titre. Je tiens aussi à préciser que je ne publierai pas cet article sur le journal du Hacker comme je comptais le faire à l’origine. Il faut dire que ce genre de réactions me fait dire que les personnes qui ont tendance à produire de l’urine proche du zéro absolu sont légion dans le monde du libre.

Quoiqu’il en soit, après onze billets, j’ai pu tracer le tableau de l’aveugleument du monde du libre.

Entre les développeurs et les utilisateurs qui ne peuvent pas se sentir à cause de la proportion de cons et de connes dans chaque entité…

Entre les guerres intestines pour des points de techniques ou encore les communautés qui ne peuvent pas se sentir

Entre les développeurs qui passent à l’as les tests préliminaires, l’envie de garder un jouet pour geeks ou encore l’oubli que nombre de développeurs ont été aussi des débutants

On arrive à des résultats qui feraient bondir de rage le linuxien ou la linuxienne type des années 1990… À raison, j’y viens dans la suite de l’article.

Continuer la lecture de « Le monde du libre actuel part en couilles ? Conclusion : tout va très bien… »

Le monde du libre actuel part en couilles ? Épisode 11 : les guerres claniques…

Pour ce onzième épisode de cette série de billets gueulantes, j’ai envie d’aborder un des cancers du monde linuxien : la guerre des clans… Comme fond sonore, l’excellent deuxième album des français d’Alwaid, « The Machine and The Beast ».

Vous avez pu comprendre que si j’ai sorti du bon gros metal symphonique, c’est que je vais sortir l’artillerie lourde… Oui, mais avec la diplomatie qui caractérise le méchant tonton Fred 😀

S’il y a un monde qui est traversé par l’existence de clans rivaux, pour ne pas dire un monde balkanisé (au sens historique de la poudrière des Balkans qui a servi de prétexte à la première étape du suicide de l’Europe entre 1914 et 1918), c’est celui du logiciel libre.

Continuer la lecture de « Le monde du libre actuel part en couilles ? Épisode 11 : les guerres claniques… »

Vieux Geek, épisode 109 : fvwm95, la première tentative « allégée » pour copier l’interface de MS-Windows 95 ?

Dans l’épisode 108 de la série vieux geek, je parlais d’AfterStep, l’un des premiers environnements pour unix libres et apparentés d’avoir une interface clinquante et légère.

À l’autre extrémité du spectre – non, aucun rapport avec la faille technique touchant les microprocesseurs – on trouve des gestionnaires de fenêtres nés vers 1996 pour reproduire l’ergonomie gagnante de MS-Windows 95. C’est le cas avec fvwm95, un dérivé de fvwm2.

Bien que la page officielle n’ait plus été mise à jour depuis novembre 2001, on peut trouver la présence de cette version améliorée de fvwm95 jusqu’à la Slackware Linux 10.0 sortie en juin 2004, dixit le miroir irlandais de la distribution pour les paquets et les images ISO.

J’ai donc récupéré les deux images ISO d’installation de la Slackware Linux 10.0 pour retrouver cette version si spéciale de fvwm tout en restant dans l’utilisable, mes tentatives avec des versions plus anciennes n’étant pas des plus probantes 🙁

Continuer la lecture de « Vieux Geek, épisode 109 : fvwm95, la première tentative « allégée » pour copier l’interface de MS-Windows 95 ? »

Que devient SwagArch GNU/Linux, la Manjaro Linux « canada dry » ?

En octobre 2016, je parlais de la SwagArch GNU/Linux qui reprenait les principes de la Manjaro Linux Xfce. Je concluais l’article ainsi :

Je ne condamne nullement le fork, mais il faut savoir l’utiliser à bon escient. Si c’est pour reproduire une Manjaro Linux avec une base Arch, quel est l’intérêt ? Je ne puis que confirmer ce que je disais dans la vidéo d’août 2016 : c’est une DGLFI dans toute sa splendeur. Mais au moins, c’est une DGLFI assez fonctionnelle.

Faut bien voir le verre à moitié plein, non ? 🙂

Un peu plus d’un an est passé et j’ai pu voir que le projet existe toujours. J’ai donc voulu faire un bilan de cette distribution mono-développeur qui semble continuer à tenir le choc.

En passant par Transmission, j’ai récupéré l’image ISO dénommé 18.01.

Continuer la lecture de « Que devient SwagArch GNU/Linux, la Manjaro Linux « canada dry » ? »