En vrac’ de fin de semaine…

Comme chaque fin de semaine, l’habituel en vrac. Il sera assez court cette semaine, désolé, y a pas grand chose à se mettre sous la souris 🙁

Côté logiciel libre, informatique et internet ?

Côté culture ?

  • Les anglais de Trojan Horse, groupe spécialisé dans un rock progressif des années 1970 plutôt déjànté, annonce pour le 13 octobre la sortie de leur nouveau LP, « Fukushima Surfer Boys ».
  • Si vous aimez l’alternative rock qui connait ses classiques, essayez le premier EP des Silent Elephant sorti fin 2016.

Bon week-end !

Bilan musical 2014 : où comment je me suis cultivé légalement sans verser le moindre centime aux requins de l’industrie de l'(in)culture musicale.

L’année 2014 prend fin avec la SCPP qui retient difficilement une jouissance presque physique quand elle annonce qu’elle obtient le blocage du site ThePirateBay en France. Non seulement le blocage sera contre-productif et facile à contourner, mais cela reculera encore un peu l’arrivée en France d’une offre légale potable, et continuera la fin de la production d’artistes aussi jetables que des mouchoirs en papiers usagé.

Bref, en dehors de cette péripétie judiciaire qui sera un fiasco de plus à rajouter au long passif des sociétés voulant protéger les rentes des « ayants-tous-les-droits », je vous propose le bilan d’un passionné de musique qui a réussi à se cultiver pour pas trop cher et sourtout sans verser le moindre centime aux majors tout en restant dans la légalité la plus complète.

Si, c’est possible. Je remercie au passage Bandcamp (en gros 90% de la liste qui suit), Price Minister et les artistes ou groupe qui vendent directement leurs albums aux auditeurs sans passer par le circuit classique.

Mais avant toute chose, la photo des 32 albums que j’ai pu avoir cette année, sans passer par la case majors. J’espère n’en avoir oublié aucun. Pour l’album des « Have The Moskovik » (avant dernière ligne à droite, je me suis trompé, juste après le « Dear Pariah »). Oups 🙁

Continuer la lecture de « Bilan musical 2014 : où comment je me suis cultivé légalement sans verser le moindre centime aux requins de l’industrie de l'(in)culture musicale. »

En vrac’ rapide et culturel.

Oui, culturel en un seul tenant 😉

C’est tout pour aujourd’hui ! Bon dimanche !

Collectionneur en action : les coffrets de CDs les plus atypiques.

J’ai voulu parler de mes coffrets collectors, ceux qui ne sont pas des digipacks ou des boitiers cristaux classiques. Encore plus rare que les coffrets digipack qui ressemblent à des livres avec une notice à l’intérieur.

Et comme une vidéo parle plus que mille mots, j’ai essayé de faire quelque chose de potable avec ma webcam pourrie et avec les travaux du mouroir pour vivants spécialisé alzheimer qui ont pris trois bons mois de retard.

Les artistes et groupes en question :

Bonne écoute 😀

Coups de coeur musicaux, mon « top » de l’années 2012, deuxième partie.

Voici donc la deuxième partie. Légèrement plus remplie que la première partie 😉

On commence avec du bon gros rock psychédélique aux influences typique des années 1970, j’ai nommé Yes ou encore King Crimson, sans oublier Jethro Tull avec Trojan Horse.

Continuer la lecture de « Coups de coeur musicaux, mon « top » de l’années 2012, deuxième partie. »

Et un mercredi musical, un :)

Y a des jours on se dit : bah, j’aurais aucun courrier intéressant, ou au mieux que de la publicité. Ce matin, je m’étais levé avec cette idée… Mais après avoir attendu le passage du facteur, j’ai du conclure le contraire…

Et c’est très varié : du rock progressif déjanté, de l’electro-pop gipsy ou encore de la folk-rock classique 🙂

J’ai reçu, par ordre alphabétique :

Autant dire que 5 albums d’un coup, ça fait vraiment plaisir, surtout que je n’ai plus de CDs en attente, enfin presque… J’ai acheté un album « mythique » de la fin des années 1970, d’un certain Gary Numan, « The Pleasure Principle ».

Dont voici l’un des morceaux principaux en live, en 1979, « Down in the park ».

En gros, la même période (à deux ou trois ans près) d’un certain… Klaus Nomi. Autre extraterrestre musical 🙂

Quand le Cheval de Troie prend feu.

Derrière ce jeu de mots bien pourri se cache l’album « Fire » du groupe de rock progressif « Trojan Horse« .

Ce groupe mélange le rock progressif de King Crimson, de Yes, Jethro Tull et – appréciation personnelle – d’Emerson, Lake and Palmer de l’époque de Tarkus.

Pour info, le dessin avec le cheval de Troie contenant dans le paquet que j’ai reçu était un cadeau complémentaire à la précommande que j’avais effectué en juin dernier, et où j’avais abordé rapidement l’album 🙂

Le titre éponyme est une pépite complètement folle, qui part un peu dans tous les sens assez surprenante mais intéressante à l’écoute.

Suit une superbe reprise du titre « Ohio » de Neil Young.

Le troisième « Disciplining the Reserve Army » reprend les influences du groupe. Le titre de près de 8 minutes est très acoustique, mais ne cache pas des influences du rock progressif du début des années 1970, avec des changements de rythme, des arrangements imprévus qui s’intègre très bien au titre.

Le titre suivant « Reggae » a une ambiance plus froide, plus dure, limite militaire avec une batterie rythmée comme une marche au pas. Titre instrumental un peu étrange.

L’album se termine par deux reprise du titre « Fire », la première faisant penser à « No Quarter » des Led Zeppelin. La seconde cependant m’a laissé sur ma faim. J’avoue que j’avais été intrigué par le premier titre qui avait accroché mon oreille, et j’avoue que la troisième piste a emporté ma décision de me procurer l’album. Très bon soit dit en passant !

Dernières découvertes musicales bandcampienne.

Cela faisait longtemps que je n’avais pas parler de mes découvertes musicales sur Bandcamp.

La première est l’album « Out Of The Wall » des polonais de Sinusoïdal. C’est un mélange de trip-hop, de musique électronique et d’une voix féminine éthérée. L’album coûte 10 €, mais il les vaut largement. Ecoutez-le, vous verrez bien si vous accrochez ou pas 🙂

Toujours dans le domaine du trip-hop, mais mélangé avec du jazz, et un soupçon de rythme hip-hop, voici l’album « Foolish Things » du suédois YLWFRND. L’album coût 56 SEK (couronnes suédoise), donc quelque chose comme 6,34 €.

Vous aimez la folk instrumentale avec des mélodies agréables, une voix qui n’est pas pesante ? Dans ce cas, écouter donc les opus de Derek Clegg. Son dernier opus « 35 » est un petit bijou. Et cerise sur le gateau, ses albums sont sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci à Agnes de Destination Passion de m’avoir fait redécouvrir ce musicien.

Toujours dans le domaine de la douceur, l’album d’Epilogues. Du pur sucre acoustique, planant, doux… Rahhh, lovely.

Pour finir en beauté cette rubrique, je tiens à vous faire connaître l’album « Fire EP » du groupe anglais « Trojan Horse ». Vous aimez le rock progressif des années 1970 ? Celui de King Crimson, Genesis de l’époque Peter Gabriel ? Dans ce cas, écoutez donc cet album qui dépote.