Mémoires télévisuelles d’un enfant des années 1970, épisode 31 : Porte-bonheur, l’émission voyeuriste qui donne « bonne conscience »

Nous sommes en 1984. La première chaine qui n’est pas encore privatisée propose une émission qui nous paraîtrait bien contemporaine sur certains plans.

Même si certaines personnes considèrent que la télé réalité qui pollue « les ondes » date de l’époque de Loft Story en 2001, c’est se tromper largement.

Je disais que nous étions en 1984. Le genre idéal de l’époque, Patrick Sabatier lance une émission qui a un but simple : apporter du bonheur en direct à des personnes qui n’ont pas été vraiment chouchouté par la vie. Les personnes sont sélectionnées sur proposition de leur proche et suite à l’envoi d’une lettre. Et oui, on utilise encore pas mal de papier à l’époque 🙂

Continuer la lecture de « Mémoires télévisuelles d’un enfant des années 1970, épisode 31 : Porte-bonheur, l’émission voyeuriste qui donne « bonne conscience » »

Mémoires télévisuelles d’un enfant des années 1970, épisode 20 : Quand Daniel Prevost devint animateur de jeu télé… Pour le meilleur ou pour le rire ?

S’il y a un genre d’émissions aussi vieux que la petite lucarne, c’est le jeu télévisé. Si des horreurs hystériques comme « Le Juste Prix » ou des émissions de jeux plus sérieuses comme « Motus » ou « Des Chiffres et des Lettres » ont marqué les esprits, une émission diffusée par ce qui deviendra TV Bouygues en 1987 subit les frasques de l’ancien pensionnaire du Petit Rapporteur. C’est un jeu du nom d’Anagram diffusé en 1985.

Même si la prestation de Daniel Prevost ne dura qu’un trimestre, il rendit le jeu mémorable à cause de ses frasques de présentation. Que ce soit avec des poissons rouges en pendentif ou encore avec un casque de chantier, sans oublier des jeux de mots parfois tirés par la perruque, il savait dynamiser ce qui aurait été autrement d’un ennui mortel. Sans oublier les polémiques que cela engendrait à l’époque.


ANAGRAM – TF1 avec Daniel Prevost

Autant dire qu’il a fallu attendre ensuite des présentateurs comme Nagui et des émissions déjantées comme « N’oubliez pas votre brosse à dents » pour se marrer en regardant un jeu télévisé.

PS : je ne suis pas responsable pour la publicité qui pourrait s’afficher avant le début de la lecture de la vidéo de l’article.

Mémoires télévisuelles d’un enfant des années 1970, épisode 11 : L’aventure des plantes.

Presque 9 mois après le dernier épisode de cette série de billets sur mes mémoires télévisuelles, voici dont un nouvel article.

Dans cet épisode, j’ai eu envie de me replonger à une époque lointaine, quand TF1 proposait des émissions culturelles. Ne riez pas, cela a existé. Une émission qui connut « deux saisons », l’une en 1982 (dont je n’ai presque aucun souvenir) et la deuxième en 1986 (qui est resté ancré dans ma mémoire pour son générique en dessin animé), c’était « L’aventure des plantes ».

Une émission de 26 minutes, par série de 13 épisodes qui racontait la vie des plantes et des insectes, que ce soit les plantes vivants les milieux les plus hostiles (par le froid, la chaleur, les conditions d’humidité), les symbioses entre animaux et plantes, les diverses méthodes inventées pour aider à la reproduction des plantes, et bien d’autres choses.

Je dois dire que l’épisode sur les plantes carnivores m’avait fait faire quelques cauchemars…

Continuer la lecture de « Mémoires télévisuelles d’un enfant des années 1970, épisode 11 : L’aventure des plantes. »

Mémoires télévisuelles d’un enfant des années 1970, épisode 3 : « Droit de Réponse ».

Quand j’étais lycéen au début des années 1990 – j’ai eu mon Brevet d’Aptitude au Chômage en 1993 – l’émission qu’il fallait absolument voir pour en parler le mercredi matin, c’était « Ciel Mon Mardi ».

Emission au plus haut politiquement incorrecte, elle est la digne héritière d’une émission qui donna un sacré coup de pied dans le Paysage Audiovisuel Français du début des années 1980, « Droit de Réponse ».

Comment parler de « Droit de Réponse » sans parler de sa liberté de ton ? De sa salle enfumée et des verres d’alcools qui ornaient les tables ? Des coups de gueule du Professeur Choron ou encore des délires de Serge Gainsbourg ?

Diffusée durant 6 ans (entre fin 1981 et septembre 1987), on y entendait les coups de gueule les plus féroces, les propos les plus excessifs. Le tout partant régulièrement en cacahuètes.

Quelques exemples ? La mort de Charlie Hebdo au début des années 1980 où le professeur Choron qui remet les lycéens de l’époque à leur place…

Sans oublier un passage de Pierre Desproges qui lit un extrait de son « Manuel de savoir vivre à l’usage des rustres et des malpolis ».

De nos jours, quelle émission pourrait être la digne remplaçante ? J’avoue que je ne vois pas 🙁

Mémoires télévisuelles d’un enfant des années 1970, épisode 2 : « Temps X ».

En 1979, sur TF1 qui était encore à l’époque une chaine de télévision publique, un ovni apparaît sur les écrans : Temps X. Cet émission de vulgarisation scientifique présentée par les jumeaux Igor et Grishka Bogdanoff présente des reportages de vulgarisation et d’anticipation dont certains sont devenus avec le recul du temps kitsch à souhait, comme ce reportage trouvé sur le site Eighties.fr.

Mais c’était aussi l’occasion de découvrir certaines séries devenues mythiques par la suite : The Twilight Zone alias « La Quatrième Dimension », Le Prisonnier de et avec Patrick McGoohan (diffusé en continue et en intégralité pour la première fois).

Mais aussi de diffuser des ovni télévisuels comme Astrolab 22. En faisant quelques recherche, j’ai pu trouver une vidéo. Merci à Jean-Manuel Costa pour m’avoir permis de remettre la main sur ces archives 😉


Astrolab 22 par JeanManuel_Costa

J’ai encore le souvenir du générique où on voyait le vaisseau de l’émission sur un fond spatial.


TEMPS X par JeanManuel_Costa

Bien sûr, tout cela apparait comme kitchissime, mais il faut se replonger dans l’ambiance de l’époque, quand l’an 2000 était une date mythique et encore lointaine.

L’industrie musicale creuse sa tombe avec ses dents…

Et on accusera encore le piratage de faire s’effondrer les ventes… Voici Vanessa, dernière égérie en date de TF1 et de son Big Brother, « Secret Story 3 ».

Je suis désolé pour les dommages irréversibles qui pourrait être causés aux tympans suite à l’audition de ce tube (qui vaut bien celui de Daddy Killa, tiens !)

Cela me fait penser à une réplique culte d’un film qui l’est tout autant et qui s’applique parfaitement.