Puisque la distribution GNU/Linux OpenSuse Leap 42.2 est sortie…

…buvons le calice jusqu’à la lie 🙂

Je ne suis pas un grand fan de cette distribution. Mais ne pas en parler aurait été mal vu. La version classique de la distribution au caméléon est sortie le 16 novembre 2016. Je ne parle pas ici de sa version dite « rolling release » connue sous le nom de Tumbleweed ou virevoltant en bon français.

Outre le fait de proposer Plasma 5.8 et un noyau linux LTS 4.4, cette distribution plus ou moins historiquement lié à KDE nous propose les nouveautés habituelles : un yast amélioré, Gnome 3.20, Docker ; bref, tout ce qu’il faut aussi bien du côté client bureautique que serveur.

J’ai donc utilisé le réseau des tipiakeurs, à savoir bittorrent pour récupérer l’ISO et voir ce qu’elle donne dans une machine virtuelle VirtualBox.

Je sais que certaines personnes vont grincer des dents par rapport à l’utilisation d’un environnement virtuel. Je ne reviendrai pas sur les polémiques sur le sujet. C’est comme pour la guerre des init. Ce sont deux sujets qui resteront présente jusqu’à ce que le Soleil devienne une géante rouge et n’évapore notre planète.

Continuer la lecture de « Puisque la distribution GNU/Linux OpenSuse Leap 42.2 est sortie… »

En vrac’ de fin de semaine.

Comme chaque fin de semaine, l’obligatoire billet en vrac’. Il sera assez court cette semaine.

Côté logiciel libre et informatique :

Côté livres ? Rien. C’est plus simple !

Côté musique ?

Pour finir, une vidéo culte de mars 1976 sur le changement d’heure… Étant donné que le changement d’heure vers celle d’hiver arrive pour la France métropolitaine.

Bon week-end !

Amusons-nous un peu avec la Slackware Linux 14.2rc1 :)

La dernière fois que j’ai parlé de la Slackware Linux « pure », c’était en novembre 2015, pour aborder l’arrivée de la version 14.2 béta de la distribution GNU/Linux.

Slackware Linux, la plus vieille distribution GNU/Linux encore en vie, née en 1992 (de mémoire) va tranquillement sur son quart de siècle. Je ne reviendrais pas sur l’absence de gestion des dépendances qui est un marque de fabrique de la distribution. Tout a déjà été dit sur les problèmes que peuvent engendrer des dépendances gérées avec les pieds.

Non, je ne citerais pas le nom de la distribution qui pour moi représente l’enfer que peut devenir une distribution gérant les dépendances anarchiquement (et encore, c’est insulter l’anarchie).

Sur le site que les libristes aiment détester, j’ai nommé Distrowatch. Le 18 mars 2016, un billet a été posté concernant l’annonce par Patrick Volkerding de la disponibilité de la première Release Candidate de sa distribution. Une publication tombée la veille, à savoir le jour de la… Saint Patrick 😛

Outre les habituelles montées en version, dont un noyau Linux 4.4.6, Mozilla Firefox 45.0.1 et autres joyeusetés de ce style, Eric Hameleers alias Alien Bob a proposé une image ISO d’installation de la Slackware Linux current qui donnera – ou aura donné – aux alentours du mois de juin ou juillet 2016, la Slackware Linux 14.2.

Sur son blog, Eric Hameleers propose aussi quelques autres pépites, comme un port de Plasma 5.x ou encore celui de LibreOffice 5.1.

Je me suis dit qu’il serait bien de voir ce que donne une Slackware Linux 14.2rc1 avec le duo Plasma 5.x et LibreOffice 5.1. Cet article sera donc un guide rapide. Comme prérequis ? Savoir installer une Slackware Linux !

Continuer la lecture de « Amusons-nous un peu avec la Slackware Linux 14.2rc1 🙂 »

Chakra Linux 2015.11 « Fermi », un nouveau souffle pour la distribution orientée KDE ?

Ah, la Chakra Linux… Derrière son nom qui tend vers la méditation, il se cache une distribution jadis basée sur Archlinux, dont les ponts ont été coupés avec en 2010, et qui a pour devise : KDE, uniquement du KDE.

La dernière fois que j’ai parlé de la Chakra Linux, c’était en mars 2013, avec la 2012.03 « Benz ». 2 ans et demi plus tard, le projet se prépare à la sortie d’une nouvelle version, du nom de code de « Fermi ».

La grande nouveauté de la version « Fermi » ? Le passage à Plasma. On peut toujours migrer d’une Chakra 2015.03 « Euler » avec KDE SC 4.14 vers Plasma, mais c’est une opération un peu casse-gueule…

En suivant un autre billet du blog de la distribution concernant les modifications à apporter aux dépots, on peut trouver un lien concernant les tests de la version « Fermi » et on peut récupérer des images ISOs de test. C’est ainsi que j’ai pu mettre la souris sur la version RC4, en date du 4 novembre 2015.

[fred@fredo-arch ISO à tester]$ wget -c http://rsync.chakraos.org/releases/testing/chakra-2015.11.5-fermi-RC4-x86_64.iso
–2015-11-07 16:26:28– http://rsync.chakraos.org/releases/testing/chakra-2015.11.5-fermi-RC4-x86_64.iso
Résolution de rsync.chakraos.org (rsync.chakraos.org)… 5.175.233.121
Connexion à rsync.chakraos.org (rsync.chakraos.org)|5.175.233.121|:80… connecté.
requête HTTP transmise, en attente de la réponse… 200 OK
Taille : 2155806720 (2,0G) [application/octet-stream]
Sauvegarde en : « chakra-2015.11.5-fermi-RC4-x86_64.iso »

chakra-2015.11.5-fe 100%[=====================>] 2,01G 557KB/s ds 72m 13s

2015-11-07 17:38:42 (486 KB/s) — « chakra-2015.11.5-fermi-RC4-x86_64.iso » sauvegardé [2155806720/2155806720]

Le serveur étant limité à 1 Mb/s en envoi, c’était un peu long à récupérer. Ensuite, j’ai réveillé mon ami VirtualBox pour voir ce que cette version RC4 de la Chakra 2015.11 « Fermi » a dans le ventre.

Continuer la lecture de « Chakra Linux 2015.11 « Fermi », un nouveau souffle pour la distribution orientée KDE ? »

La NetRunner Rolling Release a-t-elle un quelconque intérêt par rapport à la Manjaro Linux KDE ?

Dans un billet en vrac’ récent (du moins, par rapport au moment où je rédige cet article, le 4 octobre 2015), j’annonçais la disponibilité de la NetRunner Rolling Release, une distribution GNU/Linux basée sur la Manjaro Linux qui propose KDE, avec quelques outils différents. Or, il y a dans les versions officiellement supportées de la fille de l’Archlinux, outre l’historique version Xfce, une version avec KDE.

lors que je faisais mumuse pour savoir ce qu’à la NetRunner Rolling Release dans le ventre tout en écoutant du gros metal qui tache sur Bandcamp, je me suis posé la question : la NetRunner Rolling Release a-t-elle un quelconque intérêt dans l’absolu ? J’avais aussi envie de faire un dernier article bien technique avant de prendre une semaine de pause relative sur le blog 🙂

J’ai donc fait chauffer mon client torrent et en plus de la NetRunner Rolling Release, j’ai fait récupérer la Manjaro 15.09 avec KDE. J’ai ensuite fait installer les deux en parallèle dans deux machines VirtualBox strictement identiques : 2 CPUs virtuels, 2 Go de mémoire dédiée et 128 Go de disque dur.

Continuer la lecture de « La NetRunner Rolling Release a-t-elle un quelconque intérêt par rapport à la Manjaro Linux KDE ? »

En vrac de fin de semaine.

Pour finir ce mois d’août 2015 en beauté, un billet fourre-tout.

Commençons par le logiciel libre pour commencer.

Passons maintenant au culturel.

C’est tout pour aujourd’hui. Bon week-end.

En vrac’ de fin de semaine.

Comme chaque semaine, quelques liens jetés en vrac’ pour s’occuper de la fin de semaine. Commençons par le logiciel libre.

  • Vous aimez vivre dangereusement ? Utiliser une version non finie de Plasma 5.4 vous branche ? Alors, jetez un oeil du côté de l’annonce de la « Archlinux Canada Dry », j’ai nommé la KaOS. L’annonce en franglais vous donnera tous les détails techniques. Pour les personnes curieuses, une capture d’écran un peu plus bas.
  • Beastie a fini d’affuter sa fourche… FreeBSD 10.2 est enfin annoncé comme stable, avec plein de bonnes choses, dont une compatibilité linux mise au goût du jour 🙂
  • Fan de virtualisation libre ? Vous avez de la chance, la nouvelle version majeure, la 2.4.0 de Qemu pointe le bout de ses octets. Plus d’info sur le changelog qui va bien.
  • Le papa de la HandyLinux a réactivé son blog. Attention, c’est du très lourd 😉

Parlons culture maintenant.

Ajout au 16 août 2015 : à la demande d’Isabelle Rozenn-Mari, je rajoute les précisions suivantes, directement copié du courrier que j’ai reçu de sa part  :

Autre point à souligner : ce roman participe au concours des auteurs indépendants sur Amazon, alors c’est le moment de me soutenir !!! Pour cela, il vous suffit, après lecture, de le noter et de laisser un commentaire.

En parallèle, je vous invite également à participer à mon propre concours afin de tenter de gagner un livre papier dédicacé. Pour cela, il vous suffit de m’envoyer un petit mot pour me dire que vous participez en me précisant votre nom d’utilisateur sur Amazon.

L’adresse de contact d’Isabelle se trouve sur son site personnel.

Le tirage des 3 gagnant(e)s se fera en octobre.

Fin de la parenthèse 😉

Comme promis, la capture d’écran de la KaOS avec Plasma 5.4rc.

KaOS 2015.08 - Plasma 5.4rc

Voila, c’est tout pour aujourd’hui. J’espère qu’en écoutant de la bonne musique, mon projet scriptural en cours arrivera à redémarrer un tant soit peu, étant donné qu’il est au point mort ou presque depuis plusieurs mois 🙁

Bon week-end !

L’Arquetype CRT ou comment la Manjaro Linux devient pour de bon une base pour les dérivées.

Il y a dans les distributions GNU/Linux historiques (celles nées entre 1992 et 2002) une qu’on peut aisément qualifier de grand-mère. C’est la Debian GNU/Linux. Sa fille la plus connue Ubuntu a servi de base à une tripotée de dérivées, dont la plus célèbre est la LinuxMint.

Il y a désormais une autre distribution qui peut s’énorgueillir de ce titre, c’est la Archlinux. Elle a une fille célèbre, la Manjaro Linux. Il y a aussi des distributions de niche comme la BBQLinux, la ArchBang, la Bridge Linux, ou des enrobages à la Antergos ou encore la evo/lution. J’ai dû en oublier une ou deux au passage, toutes mes excuses.

Cependant, la Manjaro Linux est elle aussi la base d’au moins deux distributions dérivées. La première, c’est la version rolling release de la NetRunner – un clone de la Kubuntu sur le principe – qui n’a pas été mise à jour depuis fin 2014. La deuxième, c’est la version dite CRT de l’Arquetype Linux. J’ai déjà parlé de cette distribution basée sur la Fedora Linux en février 2015 dans un article assez cinglant.

Faisant un tour des distributions dont j’ai parlé depuis début 2015, j’ai pu lire que l’équipe cédait à la mode de la distribution en rolling release. On peut télécharger la Arquetype CRT en proposant une Manjaro Linux 0.8.13 avec Plasma 5.3.1.

Par curiosité, j’ai récupéré l’image ISO pour voir ce que propose cette distribution.

[fred@fredo-arch ISO à tester]$ wget -c https://arquetype.org/isos/Arquetype-CRT-kde-0.11.01-x86_64.iso
–2015-08-01 17:43:08– https://arquetype.org/isos/Arquetype-CRT-kde-0.11.01-x86_64.iso
Résolution de arquetype.org (arquetype.org)… 37.247.121.166
Connexion à arquetype.org (arquetype.org)|37.247.121.166|:443… connecté.
requête HTTP transmise, en attente de la réponse… 200 OK
Taille : 2466250752 (2,3G) [application/x-iso9660-image]
Sauvegarde en : « Arquetype-CRT-kde-0.11.01-x86_64.iso »

Arquetype-CRT-kde-0 100%[=====================>] 2,30G 3,57MB/s ds 12m 47s

2015-08-01 17:55:56 (3,06 MB/s) — « Arquetype-CRT-kde-0.11.01-x86_64.iso » sauvegardé [2466250752/2466250752]

J’ai utilisé VirtualBox 5.0 avec la machine virtuelle classique : 2 Go de mémoire vive, 128 Go de disque et 2 CPUs virtuels.

L’installateur est Thus, donc c’est une Manjaro Linux de la branche 0.8, mais le noyau proposé, un 3.19 fait pencher vers une Manjaro Linux 0.8.13 « améliorée ».

Continuer la lecture de « L’Arquetype CRT ou comment la Manjaro Linux devient pour de bon une base pour les dérivées. »

Tanglu 3.0rc2, le retour gagnant d’une autre distribution GNU/Linux ayant le cul entre deux chaises ?

Il y a près de 18 mois, en février 2014, je parlais de la version 1.0 de la Tanglu en saveur KDE.

Alors que la Debian GNU/Linux Jessie devait sortir un peu plus d’an après la Tanglu, je concluais l’article ainsi :

[…]je pense qu’il est plus simple d’installer directement une Debian GNU/Linux Jessie (via une installation avec l’image KDE) et vous aurez un résultat plus propre que la Tanglu dont l’intérêt me semble très limité, mis à part le fait qu’elle propose une installation facilitée d’une Debian GNU/Linux testing. Et c’est tout dans l’absolu.

Encore une distribution qui ne révolutionnera pas l’univers de GNU/Linux sur le bureau 🙂

Via distrowatch, j’ai pu apprendre la sortie de la version 3.0rc2 de la Tanglu dite Chromodoris willani – et on critiquera les noms de codes à la mords-moi l’appendice caudal de Canonical après – et j’ai donc décidé de la récupérer pour voir si la distribution était toujours aussi peu utile dans l’absolu, surtout avec l’existant : Debian GNU/Linux avec KDE.

[fred@fredo-arch ISO à tester]$ wget -c http://mirror1.hs-esslingen.de/pub/Mirrors/releases.tanglu.org/chromodoris/rc2/tanglu-chromodoris-rc2-kde-live-amd64.hybrid.iso
–2015-07-16 11:21:48– http://mirror1.hs-esslingen.de/pub/Mirrors/releases.tanglu.org/chromodoris/rc2/tanglu-chromodoris-rc2-kde-live-amd64.hybrid.iso
Résolution de mirror1.hs-esslingen.de (mirror1.hs-esslingen.de)… 129.143.116.10
Connexion à mirror1.hs-esslingen.de (mirror1.hs-esslingen.de)|129.143.116.10|:80… connecté.
requête HTTP transmise, en attente de la réponse… 200 OK
Taille : 1241513984 (1,2G) [application/x-up-download]
Sauvegarde en : « tanglu-chromodoris-rc2-kde-live-amd64.hybrid.iso »

tanglu-chromodoris- 100%[=====================>] 1,16G 3,86MB/s ds 5m 43s

2015-07-16 11:27:31 (3,46 MB/s) — « tanglu-chromodoris-rc2-kde-live-amd64.hybrid.iso » sauvegardé [1241513984/1241513984]

Oui, vous avez bien vu 3,86 Mb/s. C’est plus rapide que d’habitude, ayant désormais un accès internet en VDSL2.

Dans les notes de publications, on apprend que le serpent de mer concernant l’installation en UEFI continue de faire des siennes (en gros, si vous avez de l’UEFI, passez votre chemin). Sinon, en suivant les notes de publications de la RC1, on apprend que le système propose systemd 221, un noyau linux 4.0, Plasma 5.3 et l’installateur Calamares 1.1.

Modulo la présence de Calamares et Plasma 5.x est partiellement disponible sur la Debian GNU/Linux Unstable au moment où j’écris cet article, le 16 juillet 2015, c’est ce que propose la future Debian GNU/Linux 9 alias Stretch.

J’adore déjà l’idée de prendre une base de Debian GNU/Linux testing et lui mettre dessus un environnement partiellement disponible sur la branche unstable de la Debian GNU/Linux…

Mais restons optimiste et voyons comment se présente la Tanglu 3.0-rc2.

Continuer la lecture de « Tanglu 3.0rc2, le retour gagnant d’une autre distribution GNU/Linux ayant le cul entre deux chaises ? »

KaOS 2015.02 : où en est la ArchLinux « Canada Dry » ?

Je reviendrai vers le titre un peu plus tard. La KaOS est une distribution qui à l’image de la Chakra Linux veut proposer un environnement uniquement basé sur les outils de KDE, et la version publiée en cette fin février 2015 franchi le pas en proposant seulement Plasma 5.2.x. Adieu le bon vieux KDE SC 4.14.x.

Ayant été contacté dans les commentaires d’un article récent, j’ai donc décidé de voir ce qu’avait cette version « Canada Dry » d’Archlinux.

KaOS est une distribution qui utilise pas mal d’outils d’Archlinux, dont Pacman et le format des recettes de création de logiciels , mais qui dénie en être une du moins dixit sa FAQ. Cependant, un certain Allan McRae n’est pas du même avis, et l’a exprimé dans les commentaires d’une des gazettes hebdomadaires de distrowatch.

7 • @5: Re – KaOS is « half-arch » 🙂 (by Allan on 2015-01-26 10:18:22 GMT from Australia)
It is not just the package manager and format, most of the build scripts for the base of the system are copied directly from Arch. This happens for both KaOS and Chakra, which means that Arch developers are doing the packaging and then these distributions just rebuild the package.

This is only for the [core] repository – I have not looked at any packages beyond that, and I am sure these differ. Not that there is anything wrong with doing that (it is a good use of their smaller resources), just claiming they are not based on Arch is wrong.

Ce qui donne traduit :

Ce n’est pas seulement le gestionnaire et le format de paquet, la plupart des scripts de construction pour la base du système sont copiés directement d’Arch. Cela se produit à la fois pour Kaos et Chakra, ce qui signifie que les développeurs d’Arch font l’empaquetage et ces distributions reconstruisent tous les paquets.

Ce n’est pas seulement uniquement pour [core] – Je n’ai pas regardé tous les paquets au-delà, et je suis sûr que ceux-ci diffèrent. Non qu’il n’y ait rien de mal à cela (c’est une bonne utilisation de leurs petites ressources), mais prétendent qu’ils ne se reposent pas sur Arch est faux.

Au dela de cette polémique, j’ai récupéré l’ISO pour voir ce que cette distribution a dans le ventre. J’en avais déjà parlé en novembre 2013 et en août 2014. Voyons donc l’évolution entre temps.

Continuer la lecture de « KaOS 2015.02 : où en est la ArchLinux « Canada Dry » ? »

Plasma 5.0 : un aperçu de la génération de KDE 5.x.

Plasma 5.0 a été officialisé le 15 juillet 2014. C’est la nouvelle génération de l’interface graphique du projet KDE.

Comme pour KDE 4.0 qui n’a pas été très apprécié des utilisateurs, cette première version permet de montrer le travail effectué par les développeurs de KDE pour proposer une interface plus modulaire, basée sur QT5 et les Frameworks 5. Même si l’interface générale est la même, la vitesse d’exécution n’a plus rien à voir… Au bénéfice de la nouvelle génération d’interface.

L’installation sur une Archlinux est relativement simple. Il faut installer KDE SC avec sa traduction. Ensuite, il faut installer les groupes kf5 et kf5-aids. Cependant, tant que le dépot kde-unstable ne sera pas rempli, il faut faire compiler le paquet AUR plasma-desktop, qui a une sacrée liste de dépendances… Et il faut compter deux bonnes heures pour les compiler… Merci le C++ 🙂

Plasma package list

Continuer la lecture de « Plasma 5.0 : un aperçu de la génération de KDE 5.x. »