Chronique de la bêtise humaine, épisode 2 : le matériel informatique hors de prix.

Je suis un passionné d’informatique comme vous le savez sûrement. Je suis tombé tout jeune dans la marmite de potion magique… euh, je voulais dire d’informatique. Même si j’ai d’abord jeté mon dévolu sur le ZX80 de Sinclair, avant que ce ne soit le ZX81 qui devienne ma machine de rêve. Finalement, ce fut avec l’Amstrad CPC 6128 que j’ai commencé à tater du clavier.

Je me souviens qu’au fil des années, le matériel était tellement onéreux que je ne pouvais pas me permettre de changer de base à moins d’attendre une bonne demi-douzaine d’années.

Quand je suis arrivé dans le monde PC, en 1995, le rythme de changement devint infernal au point qu’en l’espace de 24 mois, j’étais passé du Pentium 75 au Pentium 200MMX.

Même si le matériel est devenu de plus en plus abordable au fil des années, il a toujours gardé un certain coût. Évidemment, si on entre dans la secte… euh, je voulais dire le monde d’Apple, le ticket d’entrée est franchement salé pour du matériel qui dans le monde du PC revient à peu près moitié moins cher à référence équivalente. Le mac mini n’est qu’à 899€ après tout…
Continuer la lecture de « Chronique de la bêtise humaine, épisode 2 : le matériel informatique hors de prix. »

La convergence des écrans, nouvelle « marotte » de l’informatique ?

J’aurais bien employé le terme de mode à la place de celui de marotte. Depuis plusieurs années, après avoir voulu appliqué le principe généreux du « écrire une fois du code, pouvoir le lancer partout », on est passé à la volonté, tout aussi généreuse de vouloir faire du code et des interfaces utilisateurs qui soient utilisables sur les principaux écrans de la vie quotidienne.

En clair, vouloir proposer une interface identique pour les téléphones intelligents, les tablettes tactiles, les ordinateurs classiques, et pour les téléviseurs connectés. Une interface commune pour des écrans allant de 4 à 60 pouces, soit de 10,24 cm à 153,6 cm de diagonale.

Il y a trois acteurs principaux dans ce domaine. Un ancien, Apple, qui depuis la sortie de son iPhone premier du nom en 2007 propose un iOS qui fonctionne aussi bien sur téléphone que sur sa tablette iPad, mais pas sur ordinateur (quoique MacOS-X se « iOS »ise de plus en plus).

Un plus jeune, Microsoft. En 2012, il sort MS-Windows 8 et son interface « Modern UI » qui est clairement pensée pour les tablettes tactiles. Continuation de l’ergonomie introduite avec son OS pour téléphone Windows Phone. D’ailleurs sa tablette tactile maison, avec un clavier qui fait penser à celui du zx80 de Sinclair, n’est pas ce qu’on peut appeler un franc succès.

Vu la réaction à la sortie de l’interface ModernUI, on peut se dire qu’il reste du pain sur la planche.

Continuer la lecture de « La convergence des écrans, nouvelle « marotte » de l’informatique ? »