En vrac’ de fin de semaine…

Comme chaque fin de semaine, l’habituel en vrac…

Côté logiciel libre, informatique et internet.

  • Dans la série « tiens elle est encore en vie, tant mieux pour elle », je demande la Mageia 7 bêta 3. Je souhaite bien du courage aux mainteneurs pour l’héritage technique qu’ils se trainent avec la suite urpmi qui remonte à la Mandrake 7.0, sortie à l’origine en janvier 2000.
  • La DGLFI de la semaine, la Regolith Linux, une énième base Ubuntu avec i3 comme gestionnaire de fenêtres. Ça change un peu 🙂
  • En dehors de l’avalanche d’annonces liées à la sortie de la version 19.04 d’Ubuntu, la PPA-OS, pardon FerenOS sort en version 2019.04… Si vous aimez les bases LinuxMint victimes de surcharge pondérale logicielle létale, faites-vous plaisir !

Côté culture ?

C’est tout, je sais, c’est court…

Bon week-end 🙂

« Past // Middle Age // Future » de LA JUNGLE : attention, ça envoie du bois !

Le duo de trance-kraut rock belge revient à l’attaque. En novembre 2016, je parlais de leur deuxième opus, sobrement intitulé « II ».

Deux ans sont passés, et en ce mois d’avril 2019, voici donc le troisième opus. J’attendais le dit album d’oreilles fermes… Et je ne suis pas déçu.

Outre la pochette qui est toujours aussi bizarre, signature du groupe, on peut dire que cet album – qui est l’un des plus long – est un bijou pour les amateurs du genre.

Après une longue introduction franchement calme et la première piste « You Say Amen I Say Sword », le groupe entre dans le vif du sujet dès sa deuxième piste « The Invisible Child ».

On sent le retour du mélange trance et kraut rock qui a fait le succès des deux premiers opus. La montée en puissance est progressive mais elle donne rapidement envie de sauter partout en secouant la tête comme un headbanger sous pervitine 🙂

Continuer la lecture de « « Past // Middle Age // Future » de LA JUNGLE : attention, ça envoie du bois ! »

« Urbanity », le retour réussi de Watchmaker.

Fin 2017, je parlais rapidement du premier EP de Watchmaker, nom du projet solo de Rémi Delahaye. Je terminais l’article ainsi :

Bien que le compositeur m’ait envoyé gratuitement une version de son EP, l’ayant bien aimé, j’ai donc acheté un exemplaire numérique en attendant une future version physique, voire un LP dans les deux ans qui viennent.

Rémi Delahaye m’a recontacté fin mars-début avril pour me faire écouter en avant-première son nouvel opus, « Urbanity ».

Comme son premier EP, « Urbanity » est assez court, durant à peine plus de 16 minutes. Mais ici, la qualité a pris le dessus sur la quantité.

« Hipsters » qui débute l’album vous propose une rythmique digne de l’Asie du Sud-Est. Le rythme est entraînant, hypnotique. Des sons qui font penser aux steels drums s’invitent rapidement et accentue le côté exotique de la piste.

Continuer la lecture de « « Urbanity », le retour réussi de Watchmaker. »

En vrac’ de fin de semaine…

Comme chaque fin de semaine, l’habituel en vrac…

Côté logiciel libre, informatique et internet.

Côté culture ?

  • J’ai été contacté par le guitariste Michel Heroux qui m’a annoncé la disponibilité de son prochain album de rock instrumental avec des influences jazz, metal et prog. Vous pouvez écouter ses créations sur son espace Bandcamp par exemple.

C’est tout, je sais, c’est très court… Désolé !

Bon week-end 🙂

En vrac’ de fin de semaine…

Comme chaque fin de semaine, l’habituel en vrac…

Côté logiciel libre, informatique et internet.

Côté culture ?

  • Vous aimez le post-rock / post-metal engagé ? Alors le premier album des français de Far Away, intitulé « Viaje » est pour vous. À la première écoute ? C’est de la bonne !
  • Le label français Jelodanti Records annonce la sortie d’un nouvel album du duo Eugene Robinson et Philippe Petit, intitulé « Chapel In The Pines ». Pour les amateurs de post-punk, nowave et post-rock.

Bon week-end 🙂

En vrac’ de fin de semaine…

Comme chaque fin de semaine, l’habituel en vrac…

Côté logiciel libre, informatique et internet.

Côté culture ?

Amanda Palmer a publié le 8 mars 2019 son nouvel album, « There Will Be No Intermission » en numérique sur Bandcamp et en physique sur sa boutique en ligne.

Bon week-end 🙂

« Before We Rise » de Karen Vogt et Philipp Bückle : quand Heligoland rencontre le monde de la musique électronique.

Il y a des artistes et des groupes que je suis depuis des années et avec qui je suis en contact régulier. Récemment, Karen Vogt m’a contacté pour me parler d’une collaboration avec l’artiste de musique électronique Philipp Bückle anciennement connu sous le pseudonyme Teamforest.

Après s’être rencontré il y a une dizaine d’années, les deux artistes ont décidé de travailler ensemble sur un EP sorti en février 2019, intitulé « Before We Rise », en parallèle de la préparation du prochain album d’Heligoland.

L’EP est assez court, un peu plus de de 19 minutes, mais on retrouve la voix douce de la chanteuse d’Heligoland. Cette fois, ce sont les plages composées par Philipp Bückle qui servent de base aux textes chantés.

Dès la première piste, on sent que la collaboration était une évidence. Une piste rêveuse et nostalgique. Avec la deuxième piste, « Before You Rise », on est dans une ambiance plus rythmée, limite rock.

Continuer la lecture de « « Before We Rise » de Karen Vogt et Philipp Bückle : quand Heligoland rencontre le monde de la musique électronique. »

En vrac’ de fin de semaine

Un petit en vrac’ en vacances chez des amis.

Dans le monde informatique ?

Sur le plan culturel ?

Karen Vogt, la chanteuse du groupe Heligoland a sorti en collaboration avec Philipp Bückle un EP orienté indietronica et dream pop. Un article à venir dans le courant de la semaine ?

C’est tout pour cette fois !

Cantata, un couteau suisse musical pour le monde linuxien…

Je suis un grand fan de musique, au point qu’en l’espace d’une quinzaine d’années, j’ai une musicothèque de près de 9000 morceaux pour une durée cumulée d’un peu plus d’une trentaine de jours !

Gérer une telle quantité de musique – qui représente une petite centaine de Go en mp3 320 – ça demande un outil assez costaud. En dehors de Quodlibet que j’utilise au quotidien, il y a un outil bien sympathique pour les environnements basés sur QT5, j’ai nommé Cantata.

Surcouche graphique du music player daemon, c’est un outil qui fait tout sauf le café… Quoique je n’ai pas complètement cherché 🙂

J’ai enregistré cette petite vidéo pour vous montrer l’outil, même si je n’ai pas pu montrer la première étape, celle de la configuration pour une utilisation en local 🙁

Néanmoins, vous pouvez y voir la puissance de l’ensemble en action. Est-ce que cet outil va remplacer à terme mon brave Quodlibet ? Je ne peux pas dire, mais c’est une option que j’envisage

En vrac’ de fin de semaine…

Comme chaque fin de semaine, l’habituel en vrac… La veille de mes 45 ans, ça marque 🙂

Côté logiciel libre, informatique et internet.

Côté culture ?

C’est tout, je sais, c’est court… Mais comme je dois préparer mon anniversaire…

Bon week-end 🙂

En vrac’ de fin de semaine…

Comme chaque fin de semaine, l’habituel en vrac…

Côté logiciel libre, informatique et internet.

Côté culture ?

Bon week-end 🙂

En vrac’ de fin de semaine… Spécial fêtes de fin d’année !

Comme chaque fin de semaine, l’habituel en vrac… Et comme au moment où j’écris cet article on est à 4 jours de Noël…

Côté logiciel libre, informatique et internet.

Côté culture ?

Pour finir, avec une note d’humour et de geekerie, l’épisode 45 de ma série « C’est trolldi, c’est permis » sur Archlinux et les flatpaks :

Bon week-end et Noyeux Joël 🙂

« Post-crash » de Missing Waves : un mélange improbable et pourtant tellement bon !

Il m’arrive d’être contacté par des groupes pour me parler de leurs créations. C’est le cas avec Missing Waves et leur premier album, « Post-Crash ». C’est un groupe qui mélange la pop, le jazz, la pop plus ou moins « réveuse » avec une dose de dadaisme.

Oui, cela peut apparaître étrange. Et c’est le cas pour cet album qui dure une petite quarantaine de minutes.

On peut trouver dans l’album des pistes foncièrement jazzy comme « Horizon », « Are We Like Clouds? », « Bassékilendo », au milieu de pistes plus pop comme « All Is Done », « Where Are You? »

Il y a aussi les très bonnes pistes « Les îles et les lacs » et « Là-hauts », ballades à la limite de la méditation, qui frôle les 10 minutes à elles deux.

Sans oublier la piste qui fait exploser le bizarroïdomètre avec « Flying Cats » et ses ronronnements.

La dernière piste « Boys Don’t Cry » est aussi une petite ballade qui conclue en douceur l’album.

Même si je n’ai pas encore acheté l’album au moment où j’écris cet article, le 19 décembre 2018, je compte le faire en passant par le site de leur label courant janvier 2019, Brocoli records. Et oui, cela ne s’invente pas !

En vrac’ de milieu de semaine…

Puisqu’il faut remplir le milieu de semaine, vrac’ons !

Côté logiciel libre, informatique et internet.

Côté culture ?

Bonne fin de journée ! 🙂

En vrac’ de fin de semaine…

Comme chaque fin de semaine, l’habituel en vrac… Et même si on approche petit à petit de Noël, je ne vais pas me géner.

Côté logiciel libre, informatique et internet.

Côté culture ?

Pour finir, une petite vidéo sur le monde du libre et la volonté d’une partie de celui-ci de conserver un joujou pour geeks avec l’aura de demi-dieu que cela confère.

Bon week-end 🙂