Pino 0.3 pre-alpha sur Archlinux ? Passez votre chemin.

Ayant lu l’annonce d’une pré-alpha de Pino 0.3 (qui repart de la feuille blanche), j’ai voulu compiler le code source, comme indiqué sur le site en question.

Mais je n’ai pas réussi, car j’ai eu droit à un problème de blocage : libindicate…

En effet, quand j’ai lancé la commande de compilation du code, j’ai eu droit à cette erreur :


-- checking for module 'indicate >= 0.3'
-- package 'indicate >= 0.3' not found
-- libindicate not found, support disabled...
-- Configuring incomplete, errors occurred!

Qu’à cela ne tienne. Compilons cette bibliothèque typiquement ubuntu-ienne. J’ai donc utilisé le paquet disponible sur AUR, et j’ai eu droit à un échec, même en utilisant le PKGBUILD modifié :

make[3] : on entre dans le répertoire « /home/fred/download/libindicate/src/libindicate-0.3.6/libindicate »
CC libindicate_la-indicate-enum-types.lo
libtool: Version mismatch error. This is libtool 2.2.6b Debian-2.2.6b-2ubuntu1, but the
libtool: definition of this LT_INIT comes from libtool 2.2.10.
libtool: You should recreate aclocal.m4 with macros from libtool 2.2.6b Debian-2.2.6b-2ubuntu1
libtool: and run autoconf again.
make[3]: *** [libindicate_la-indicate-enum-types.lo] Erreur 63
make[3] : on quitte le répertoire « /home/fred/download/libindicate/src/libindicate-0.3.6/libindicate »
make[2]: *** [all] Erreur 2
make[2] : on quitte le répertoire « /home/fred/download/libindicate/src/libindicate-0.3.6/libindicate »
make[1]: *** [all-recursive] Erreur 1
make[1] : on quitte le répertoire « /home/fred/download/libindicate/src/libindicate-0.3.6 »
make: *** [all] Erreur 2

Je ne suis pas personne a abandonné aussi vite, mais il est dommage de devoir utiliser une technologie supplémentaire pour un logiciel qui vantait sa légèreté à l’origine. Même si Gwibber est un peu plus lourd, au moins une version fonctionnelle est disponible…

Pino 0.2.8 est sorti.

Pour cette nouvelle version mineure de Pino – en attendant une version 0.3 explosive – l’accent a été mis sur l’ergonomie et la correction de bogues :

  • Correction de bogues importants
  • Intégration plus complète au niveau d’indicate (intégration dans Ubuntu)
  • Une option pour les liens en couleurs (pour éviter de laisser passer un lien, que j’ai traduit par « Couleur de liens natifs »

L’installation ? Il suffit de lire cette page du site du logiciel pour savoir comment faire 😉

Pour l’installer sur Frugalware ?

Il suffit de prendre le FrugalBuild et de l’adapter pour la version 0.2.8. Quoique cette version arrivera après la reconstruction du « monde » en cours sur Frugalware actuellement.

Et les inévitables captures d’écran :

Pino 0.2.8 en action

Nouvelle fonctionnalité de pino 0.2.8

Sortie de Pino 0.2.7

Le client identi.ca et twitter léger vient de sortir dans une nouvelle version. Peu de nouveautés au premier abord :

Pas de quoi casser 3 pattes à un canard pour un client qui n’a peu de manque, le principal étant l’absence d’une ligne de temps commune à plusieurs comptes différents.

J’ai pris le FrugalBuild de la version 0.2.6 et je l’ai adapté pour la version 0.2.7. Et bien entendu, l’obligatoire capture d’écran :

Pino 0.2.7 en action.

Dans un article, notre cher maître à tous, a légèrement exprimer son point de vue sur le micro-blogging, je cite :

Chaque version qui sort apporte son « plus ». Sur cette version, je me sens moins concerné, n’étant pas utilisateur de rhythmbox je ne passe pas par ce biais pour acheter ma musique, n’étant pas un aficionados des outils de microbloging l’intégration de Gwibber me laisse de glace. Je trouve tout de même regrettable qu’on privilégie quand même ce qui sera certainement une mode dépassée dans quelques temps, plutôt que de résoudre de véritables problèmes de fond, car il en reste encore et de lourds sur Ubuntu.

Une mode dépassée, le micro-blogging ? J’avoue être dubitatif, sur ce point précis. Sinon, le reste de son article est intéressant, même s’il sent la justification à postériori et les poncifs un peu rances sur certaines fanboys personnes.

Gwibber 2.30 en dehors d’Ubuntu Lucid Lynx… Quel bilan ?

J’ai voulu voir sur le top 10 des distributions de distrowatch lesquels – en dehors d’Ubuntu – qui peuvent proposer un Gnome 2.30, prérequis pour pouvoir utiliser Gwibber 2.30. Pour chaque distribution, j’ai utilisé qemu, soit avec une image ISO 32 bits (pour Mandriva ou encore PCLinuxOS), ou une image ISO 64 bits (pour les autres).

C’est aussi – en quelque sorte – une réponse à ce commentaire : http://frederic.bezies.free.fr/blog/?p=3791&cpage=1#comment-12467

C’est un article assez long, avec une grosse quinzaine de captures d’écran, mais j’ai voulu être le plus complet et le plus vérifiable possible.

On verra bien si je suis selon les propos de certains commentaires un « anti-ubuntu primaire » ou encore un « anti-logiciel libre primaire » 🙂

Dans la mesure du possible, j’ai utilisé des versions proposant directement Gnome dès l’installation, si possible en liveCD.

Le top 10 au 24 avril 2010 est le suivant :

  1. Ubuntu
  2. Fedora
  3. Mint
  4. OpenSuSE
  5. Mandriva
  6. Debian
  7. PCLinuxOS
  8. Sabayon
  9. Arch
  10. Mepis

Dans la liste, on peut sortir 3 distributions : Ubuntu, Mint (qui est fortement basée sur Ubuntu et dont la version 9 se basera – sauf information contraire – sur Ubuntu 10.04), et Mepis qui ne propose pas de version avec Gnome.

Continuer la lecture de « Gwibber 2.30 en dehors d’Ubuntu Lucid Lynx… Quel bilan ? »