antiX 12.5 alpha 2 : l’attaque des distributions GNU/Linux légères ?

Dans le domaine des distributions GNU/Linux peu gourmandes, je demande l’antiX, qui est basée sur la Debian GNU/Linux testing et des outils de la Mepis Linux.

Pour info, la seule fois où j’avais parlé de la Mepis Linux, c’était à l’époque d’une préversion de la SimplyMepis 8.5, en janvier 2010.

Très légère coté mémoire (on dépasse rarement les 200 Mo de mémoire vive à l’utilisation), elle se base sur le gestionnaire de fenêtre IceWM, mais elle propose aussi fluxbox, jwm, dwm et wmii.

La deuxième alpha de sa version 12.5 étant sortie récemment, je l’ai récupéré pour vous montrer cette distribution peu connue. Après avoir récupéré l’image ISO, j’ai lancé une machine virtuelle Qemu.

[fred@fredo-arch ISO à tester]$ qemu-img create -f qed disk.img 32G
Formatting 'disk.img', fmt=qed size=34359738368 cluster_size=65536 table_size=0
[fred@fredo-arch ISO à tester]$ kvm64 -hda disk.img -cdrom antiX-12.5-full-alpha2-amd64.iso -boot order=cd &

L’installateur est celui de la Mepis Linux, donc, c’est assez abordable pour mettre en place l’ensemble.

Continuer la lecture de « antiX 12.5 alpha 2 : l’attaque des distributions GNU/Linux légères ? »

En ce geek day…

Nous sommes donc le 10 octobre 2010, qu’on peut réduire en 101010, soit 42 en langage binaire. Et 42, pour une génération de fondus de technologie sachant encore lire, c’est un nombre magique.

C’est aussi aujourd’hui que sort une nouvelle version semestrielle de la distribution qui est presque devenue le synonyme de GNU/Linux, j’ai nommé Ubuntu 10.10, alias « Maverick Meerkat ».

Sans aucun doute, cette version sera un succès, même si ce n’est que la première étape vers une future version LTS, la 12.04 (sortant en avril 2012).

Bref, c’est en ce jour de jouissance intense pour les utilisateurs d’Ubuntu que sort la nouvelle mouture. Mais c’est aussi une occasion pour constater un mouvement de fond : l’abandon progressif d’une partie des grandes distributions dérivées d’ubuntu pour s’en affranchir. Cyrille Borne a déjà mieux parlé que moi de ce phénomène dans ce billet par exemple.

De mémoire, voici les distributions qui louchent (plus ou moins) vers Debian pour leur base, voire qui ont carrément abandonné Ubuntu pour leur base :

Pour ne citer que les plus célèbres. Revenir à la vieille Debian, est-ce une volonté d’indépendance ou une volonté d’avoir une base plus stable et plus modelable ?

Gwibber 2.30 en dehors d’Ubuntu Lucid Lynx… Quel bilan ?

J’ai voulu voir sur le top 10 des distributions de distrowatch lesquels – en dehors d’Ubuntu – qui peuvent proposer un Gnome 2.30, prérequis pour pouvoir utiliser Gwibber 2.30. Pour chaque distribution, j’ai utilisé qemu, soit avec une image ISO 32 bits (pour Mandriva ou encore PCLinuxOS), ou une image ISO 64 bits (pour les autres).

C’est aussi – en quelque sorte – une réponse à ce commentaire : http://frederic.bezies.free.fr/blog/?p=3791&cpage=1#comment-12467

C’est un article assez long, avec une grosse quinzaine de captures d’écran, mais j’ai voulu être le plus complet et le plus vérifiable possible.

On verra bien si je suis selon les propos de certains commentaires un « anti-ubuntu primaire » ou encore un « anti-logiciel libre primaire » 🙂

Dans la mesure du possible, j’ai utilisé des versions proposant directement Gnome dès l’installation, si possible en liveCD.

Le top 10 au 24 avril 2010 est le suivant :

  1. Ubuntu
  2. Fedora
  3. Mint
  4. OpenSuSE
  5. Mandriva
  6. Debian
  7. PCLinuxOS
  8. Sabayon
  9. Arch
  10. Mepis

Dans la liste, on peut sortir 3 distributions : Ubuntu, Mint (qui est fortement basée sur Ubuntu et dont la version 9 se basera – sauf information contraire – sur Ubuntu 10.04), et Mepis qui ne propose pas de version avec Gnome.

Continuer la lecture de « Gwibber 2.30 en dehors d’Ubuntu Lucid Lynx… Quel bilan ? »

Un aperçu rapide de la SimplyMEPIS 8.5 beta 4.

Il y a une dizaine de jours environ, la 4ième béta de la SimplyMepis 8.5 est sortie. A l’origine basée sur Ubuntu, cette distribution est désormais basée sur la debian stable avec des logiciels assez récent : comme le noyau linux 2.6.32 ou encore KDE SC 4.3.4.

J’ai récupéré l’image iso en utilisant l’outil wget :

fred ~/download $ wget -c ftp://ftp.nluug.nl/pub/metalab/distributions/mepis/released/SimplyMEPIS-CD_8.4.96-b4_64.iso
–2010-01-17 09:07:59– ftp://ftp.nluug.nl/pub/metalab/distributions/mepis/released/SimplyMEPIS-CD_8.4.96-b4_64.iso
=> «SimplyMEPIS-CD_8.4.96-b4_64.iso»
Résolution de ftp.nluug.nl… 192.87.102.42, 192.87.102.43, 2001:610:1:80aa:192:87:102:43, …
Connexion vers ftp.nluug.nl|192.87.102.42|:21…connecté.
Ouverture de session en anonymous…Session établie!
==> SYST … complété. ==> PWD … complété.
==> TYPE I … complété. ==> CWD (1) /pub/metalab/distributions/mepis/released … complété.
==> SIZE SimplyMEPIS-CD_8.4.96-b4_64.iso … 728080384
==> PASV … complété. ==> RETR SimplyMEPIS-CD_8.4.96-b4_64.iso … complété.
Longueur: 728080384 (694M) (non certifiée)

100%[======================================>] 728 080 384 484K/s ds 17m 1s

2010-01-17 09:25:01 (697 KB/s) – «SimplyMEPIS-CD_8.4.96-b4_64.iso» sauvegardé [728080384]

J’ai ensuite utilisé une machine virtuelle qemu équipée avec 32 GiO de disque virtuel.


fred ~/download $ qemu-img create -f qcow2 mep.img 32G
Formatting 'mep.img', fmt=qcow2 size=34359738368 encryption=off cluster_size=0
fred ~/download $ kvm -hda mep.img -cdrom SimplyMEPIS-CD_8.4.96-b4_64.iso -boot d &

kvm est l’alias suivant dans mon .bashrc :

alias kvm='qemu --enable-kvm --soundhw es1370 -localtime -k fr -m 1536'

Mepis 8.5 beta 4 – 64 bits

Continuer la lecture de « Un aperçu rapide de la SimplyMEPIS 8.5 beta 4. »