Privilégier l’offre locale, je veux bien. Mais dans le domaine du petit matériel informatique, c’est pas la peine !

J’écris ce billet avec les nerfs au bord de la rupture tellement je suis en colère et déçu. Déjà que je n’aime pas le début d’année, 2016 commence déjà à me courir sur le haricot. Outre un fait qui me concerne intimement et que je n’aborderais pas dans cet article, ce matin alors que je voulais allumer mon ordinateur (un vieux Compaq qui aura 6 ans en juillet prochain) je constate que rien ne s’affiche. Je pense d’abord à l’âge avancé de l’ordinateur qui a fait rendre l’âme à ses composants.

Devoir sortir 400€ pour un ordinateur flambant neuf, ça me facilite le transit, mais j’ai vraiment l’utilité d’un PC fixe.

Je vais donc à l’hypermarché à l’oiseau et son rayon PC fixe anorexique. Il doit y avoir 5 ou 6 unités centrales, une dizaine de portables, mais bien une vingtaines de tablettes tactiles. On voit déjà à quel point la fausse idée que l’avenir de l’informatique personnelle passe par les tablettes – symbole même du produit jetable – est ancrée dans les rayons.

Je vais donc du côté des pauvres PCs fixes qui doivent s’emmerder sévère, tous seuls dans leur coin, abandonnés de tous. Entre les machines handicapées équipées de processeurs AMD d’entrée de gamme potentiellement moins puissant que mon vieil Athlon X2-215 qui date de fin 2009. Sans oublier les machines équipées de disque dur de 500 Go, voire de 2 Go de mémoire vive. Bref, du grand foutage de tronche.

Je finis par trouver mon bonheur, mais c’est un Asus, au format mini-tour. Seul avantage ? C’est du Intel Core i3, avec 4 Go de mémoire extensible à 16. Mais vu le format, je crains la surchauffe, surtout avec des opérations comme la compilation d’une version de développement de Mozilla Firefox. Je passe donc mon tour.

Alors que je reviens, je me dis que je suis un imbécile fini. Et si c’était simplement l’écran qui avait décidé de prendre une retraite anticipée ?

Je débranche mon vieux téléviseur Toshiba (qui fait lui aussi 19 pouces), je le branche via le cable VGA, et miracle : je vois mon ordinateur démarrer et l’écran d’accueil de LightDM me demande de me connecter. Je pousse un énorme soupir de soulagement. Je n’aurais qu’à remplacer l’écran qui a décidé de me quitter. Au lieu de 400€, la douloureuse ne sera que de 80€ ou 85€.

Continuer la lecture de « Privilégier l’offre locale, je veux bien. Mais dans le domaine du petit matériel informatique, c’est pas la peine ! »

De la difficulté de se rééquiper correctement en informatique…

Cela fait plusieurs mois que j’envisage de changer mon ordinateur fixe. Mon engin actuel, je l’ai acheté en juin 2010.

C’est une machine avec une AthlonX2 215 (800 à 2700 Mhz), 3 puis 4 Go de mémoire vive. J’ai rajouté une carte vidéo nVidia GT210, puis remplacé le disque veillissant de 500 Go par un de 1 To. En tout et pour tout, j’en ai eu pour 150 à 180 € d’ajout en… 3 ans 😉

Cependant, j’ai envie de changer de machine. C’est ici le hic. Mon budget tourne dans les 400 €, et sur mon secteur d’approvisionnement – je mets volontairement l’achat de matériel en ligne de coté – c’est pas la joie.

Car dans les premiers prix, on se retrouve avec des machines dont la marque ne m’évoque aucun bon souvenir, et que je veux éviter comme la peste : Acer. En effet, le portable qui m’avait obligé à m’équiper en catastrophe était un Acer…

Continuer la lecture de « De la difficulté de se rééquiper correctement en informatique… »

Y a pas à dire, le matériel IBM, c’est du solide !

Désirant me monter un PC de « sécurité », j’ai récupéré un vieil IBM Aptiva de l’an 2000 (Celeron 600, 512 Mo, 10 Go de disque, graveur de CD) et un de mes vieux PC (acheté dans un hypermarché C*), en l’an 2003.

Croyant que le plus jeune des PCs serait celui qui serait la base, j’ai été surpris de constater le contraire. Mis à part que le disque dur de l’IBM soit mort, j’ai récupéré le disque de 80 Go et la greffe a pris sans problème, la totalité du disque étant reconnu. J’ai aussi récupérer un graveur DVD, acheté il y a environ un an.

Je me tate pour savoir quelle distribution installer, étant donné que je n’ai pas encore de carte réseau ethernet sur ce PC.

Il ne manque sur cette machine :

  • une carte pour des ports USB 2.0
  • une carte pour une connexion ethernet
  • une carte ieee 1394, si c’est possible, histoire de brancher un camescope numérique dont on m’a fait « cadeau » récemment.

Evidemment, ce n’est pas un foudre de guerre, mais c’est déjà pratique pour avoir une machine au cas où ma machine principale serait en rade !