Parfois, certains dogmes du logiciel libre se vérifient…

Le logiciel libre au fil des années est devenu un monde dogmatique, et j’ai pu en faire les frais à chaque fois que j’ai osé dire que ce monde ne tournait pas complètement rond, entre l’utilisation abusive du principe du fork, la coupure entre développeurs et utilisateurs, la ségrégation logicielle appliquée par les purs et durs qui sont parfois plus « Stallmannien que Stallman ». Je vous renvoie à ma série de billets sur le monde du libre part en couilles pour les détails plus ou moins croustillants.

Comme je m’amuse à le dire dans ma série de vidéos « Les pitreries du libre » : « Errare Humanum Est, Perserverare Libristum Est ».

Il y a cependant un « dogme » qui veut que n’importe quelle personne qui utilise du logiciel libre peut apporter des modifications pour le plus grand bonheur des autres. C’est un peu le complément d’une des quatre libertés fondamentales du logiciel libre.

Il y a un exemple que je vais rapidement abordé, lié à Mate-Desktop. Il y a quelques jours, un composant d’un logiciel – que j’utilise qui me permet de gérer mes clés SSH et GPG qui s’appelle Seahorse – est mis à jour. C’est Gnome-Keyring.

Continuer la lecture de « Parfois, certains dogmes du logiciel libre se vérifient… »

User Admin, où comment combler un manque de Mate-Desktop ?

Bien que Mate-Desktop soit un environnement assez complet, il lui reste quelques manques par rapport à ce que proposait son lointain ancêtre, Gnome 2. Les manques les plus criants sont :

  • Un client courrier électronique avec agenda comme celui proposé par Evolution
  • Un outil de renommage par paquets des fichiers
  • Un outil pour gérer les comptes utilisateurs

Sur ce dernier point, un outil est en plein développement et permet de combler ce trou. C’est user-admin. J’en avais entendu parler lors de la période de développement de Mate-Desktop 1.22… Et pour cause, à l’époque, il dépendait – et je suppose que c’est encore le cas – du code de Mate-Desktop 1.21 et suivant.

Utilisé conjointement avec sa base group-service, on obtient un outil qui est assez sympathique à l’emploi, comme je vous le présente rapidement dans la vidéo ci-après.

J’ai créé deux PKGBUILDs – un pour group-service, l’autre pour user-admin – sur AUR pour que les personnes utilisant Archlinux ou Manjaro puisse s’amuser avec. Mais attention, cela reste encore assez expérimental, et si ça casse votre installation, c’est votre problème et pas le mien.

Espérons que pour Mate-Desktop 1.24 (donc début 2020 ?), cet outil aura été intégré à l’environnement. C’est tout le mal qu’on peut lui souhaiter !

Brisk Menu et Mate-Desktop 1.22, vers une fin heureuse ?

J’ai parlé dans un article récent des soucis de Brisk Menu avec un environnement Mate-Desktop 1.22. Dans l’article consacrée aux archlinux simplificatrices, je revenais en vidéo sur l’après-midi studieuse passée avec Baba et Wascar pour essayer de comprendre ce qui se passait.

Viktor Kareh, un des membres de Mate-Desktop, avait proposé un premier patch durant l’été 2018 pour dire aux développeurs de Solus que la prochaine version de Mate-Desktop serait assez explosive pour le pauvre menu.

Le retard pris par le développement de Mate-Desktop 1.22 combiné aux ennuis qui a touché Solus n’a pas aidé. Quand Mate-Desktop 1.22 est arrivé sur le canal unstable de Manjaro, j’ai été agréablement surpris d’apprendre que le mainteneur de Mate chez Manjaro avait appliqué le premier patch. Cependant, le menu était aussi stable qu’une bouteille de nitroglycérine avec laquelle on jongle.

J’avais fait prendre en compte un patch préliminaire développé par Wascar qui permettait de limiter la casse en n’affichant pas les icones des catégories.

Continuer la lecture de « Brisk Menu et Mate-Desktop 1.22, vers une fin heureuse ? »

Des logiciels victimes de l’évolution technologique : Synaptic et Brisk-menu, deux exemples parmi d’autres.

En allant sur le blog de Seb alias « Passion GNU/linux », je suis tombé sur un billet écrit le premier avril 2019 qui me semblait au premier abord avoir une odeur marine. Mais en lisant le contenu, je me suis aperçu que ce n’est pas franchement le cas.

Pour résumer, les mainteneurs de la Debian GNU/Linux ayant des emmerdes importantes avec Synaptic ont décidé de le retirer de la version principale, à savoir la saveur GNOME pour processeurs AMD/Intel.

La principale raison invoquée ? L’impossibilité de lancer Synaptic avec Wayland. Bug ouvert en 2016. De mémoire, Gnome propose d’utiliser la session Wayland par défaut depuis… Gnome 3.22 avec la Fedora 25. Même s’il a fallu bien attendre encore une ou deux versions pour être tranquille. Donc on va dire Gnome 3.26, ce qui remonte à septembre 2017…

Bref, même avec un cycle de vie de deux ans, il était prévisible que Synaptic soit un jour avec la tête sur le billot. Pour information, le code n’a plus évolué depuis… début 2017, dixit la page launchpad du projet.

Autant dire que le logiciel est plutôt au ralenti depuis environ deux ans. Mais ce ne sera sûrement pas le seul logiciel qui risque de souffrir d’une popularisation croissante de Wayland, que ce soit avec Gnome ou d’autres environnements. Je pense aussi à OBS Studio ou encore Simple Screen Recorder.

Ce n’est pas parce qu’un outil fonctionne qu’il ne faut pas adapter son code aux nouveautés qui interviendront tôt ou tard. Après, cela dépend de la qualité du code du dit logiciel.

Continuer la lecture de « Des logiciels victimes de l’évolution technologique : Synaptic et Brisk-menu, deux exemples parmi d’autres. »

3615 ma vie : pourquoi le vieux con linuxien que je suis utilise Mate-Desktop au quotidien

Oui, derrière un titre qui sent bon les années 1980-1990, j’ai envie de faire un petit billet rapide digne de la confession.

Oui, j’utilise Mate-Desktop au quotidien depuis… la fin novembre 2015, après une ultime semaine sous Gnome 3.18. En mars 2015, j’avais migré sur Xfce en ayant eu ma claque de Gnome 3 et de sa tablettisation croissante.

En ce mois de mars 2019, cela fait donc trois ans et demi que je suis utilisateur de l’interface qui a succédé à Gnome 2.x. La version 1.22 est sorti le 18 mars 2019. Un billet sur linuxfr.org résume les grands traits de cette version de peaufinage de l’environnement.

Continuer la lecture de « 3615 ma vie : pourquoi le vieux con linuxien que je suis utilise Mate-Desktop au quotidien »

Certaines distributions GNU/Linux survivent-elles uniquement grâce à leur intérêt historique ?

Le monde des distributions GNU/Linux existe depuis 1992-1993, soit un gros quart de siècle. La seule distribution née en 1993 encore en vie, sauf erreur de ma part et en dehors de la Debian GNU/Linux, c’est la Slackware Linux. C’est une distribution que j’adore, pour une simple et bonne raison : c’est celle qui m’a fait perdre mon pucelage linuxien en 1996. Bref 🙂

Pour la faire courte – oups, je n’aurais pas dû employer cette expression – c’est la distribution dont j’aime à regarder ce qu’elle devient. Au moment où j’écris cet article, fin février 2019, cela fait près de trois ans que la dernière version stable est sortie.

Le 21 février 2019, Adrien Linuxtricks en collaboration avec Serge a fait un live de présentation de la vénérable ancêtre.

Cependant, aussi stable que soit la Slackware Linux, elle fait son âge et montre surtout ses limites de conceptions. L’absence de gestion des dépendances. Je veux bien que la gestion des dépendances ait été infernale jusqu’à une certaine époque, mais depuis une bonne douzaine d’années, je n’ai presque jamais eu de problèmes avec elles.

Suite au live, j’ai eu envie de faire un point sur la Slackware Linux current. Mais avec Mate-Desktop en tant qu’environnement de bureau via le projet Mate SlackBuilds.

Continuer la lecture de « Certaines distributions GNU/Linux survivent-elles uniquement grâce à leur intérêt historique ? »

Ah, le kéké-tuning du monde linuxien…

J’ai eu souvent l’occasion de déplorer les dérives du monde du libre et spécialement linuxien. Mais il est vrai que j’avais sous-estimé un problème de taille : le kéké-tuning. Peu importe la région où on habite, mais il y a toujours des personnes qui ne jurent que par le mauvais goût et l’outrance du kéké tuning.

Il semblerait cependant que l’Occitanie, le Grand-Est ou encore le Centre-Val-de-Loire soit plus concerné selon les informations que j’en ai eu, mais je peux me tromper.

Mais avant tout, il faut définir le kéké-tuning : c’est la volonté d’en foutre plein la vue avec des effets outranciers ou encore en rajoutant composants inutiles sur le plan fonctionnel dans son matériel.

Outre le fait que l’on se fait siphonner le portefeuille pour des barrettes de mémoires aux couleurs du genre rose bonbon phosphorescent, on consomme de la mémoire vive pour rien. Oui, je sais certaines personnes vont me dire : les machines ont maintenant X Go de mémoire (avec X supérieur ou égal à 8), c’est pas une raison pour ne pas en profiter. Si on veut. Je pensais juste que c’était mieux de laisser la mémoire aux logiciels utiles…

Continuer la lecture de « Ah, le kéké-tuning du monde linuxien… »

Un aperçu rapide de Mate-Desktop 1.21.2, mi-décembre 2018.

Je dois l’avouer, j’aime Mate-Desktop. Même si au début de son histoire je considérai que c’était un environnement digne de l’acharnement logiciel thérapeutique, il a su se faire sa place au soleil.

Même si son cycle de développement est devenu annuel après avoir fini la migration vers gtk3 à l’époque de Mate-Desktop 1.18, j’avais déjà fait un premier point d’étape en juillet 2018 de la version 1.21.0.

Je me suis dis qu’en cette fin d’année 2018 et à environ 3 mois de la version 1.22 finale, il fallait faire un nouveau bilan, histoire de voir ce que cela donnait. Je suis parti d’un clone d’une machine virtuelle créée pour le tutoriel du mois de décembre 2018.

Continuer la lecture de « Un aperçu rapide de Mate-Desktop 1.21.2, mi-décembre 2018. »

Un peu plus de 5 mois après Mate-Desktop 1.20, où en est la future version 1.22 ?

En février 2018, Mate-Desktop 1.20 sortait. Comme j’ai l’habitude de passer à la version de développement de l’environnement quand il est suffisamment complet, quand on en est à la deuxième version intermédiaire, j’ai désiré avoir un premier aperçu.

Au moment où je rédige ce billet, le 13 juillet 2018, il manque encore des composants et un autre qui ne peut pas être recompilé… J’ai par ailleurs ouvert un bug sur le github de Mate-Desktop pour rapporter le problème rencontré. Je suis parti d’un clone d’une machine virtuelle créée pour le tutoriel du mois de juillet 2018.

La première étape a été de récupérer l’ensemble des codes sources de Mate Desktop 1.21 :

wget -r -nH -nd -np -R "index.html" http://pub.mate-desktop.org/releases/1.21/

Pour les paquets à faire recompiler, j’ai appliqué les lignes de commandes suivantes :

asp export nom-du-paquet
cd nom-du-paquet
upgpkgsums ; makepkg -si
Continuer la lecture de « Un peu plus de 5 mois après Mate-Desktop 1.20, où en est la future version 1.22 ? »

Où en est la Slackware Linux current en décembre 2017 ?

Fin mars 2017, je faisais un article pour avoir un aperçu de la future succession à la distribution Slackware Linux 14.2, qui était sortie en juin 2016, soit peu ou prou 18 mois au moment où je rédige cet article. On est donc à quelque chose comme 6 mois de la sortie d’une nouvelle version majeure, si on prend comme moyenne 2 ans entre chaque version de l’ancestrale distribution GNU/Linux.

Comme pour l’article du mois de mars 2017, j’ai décidé de partir d’une image live avec Mate Desktop proposée par AlienBob. Au moment de la rédaction de cet article, c’est une image du 22 novembre 2017 que l’on peut récupérer.

fred@fredo-arch ~/Téléchargements/ISO à tester % wget -c http://bear.alienbase.nl/mirrors/slackware-live/latest/slackware64-live-mate-current.iso
–2017-12-09 10:21:56– http://bear.alienbase.nl/mirrors/slackware-live/latest/slackware64-live-mate-current.iso
Résolution de bear.alienbase.nl… 163.172.25.142
Connexion à bear.alienbase.nl|163.172.25.142|:80… connecté.
requête HTTP transmise, en attente de la réponse… 200 OK
Taille : 2099478528 (2,0G) [application/x-iso9660-image]
Sauvegarde en : « slackware64-live-mate-current.iso »

slackware64-live-ma 100%[===================>] 1,96G 4,11MB/s ds 8m 11s

2017-12-09 10:30:07 (4,08 MB/s) — « slackware64-live-mate-current.iso » sauvegardé [2099478528/2099478528]

J’ai donc ensuite créé une machine virtuelle avec VirtualBox pour faire mumuse avec l’ensemble. J’ai demandé au moment du démarrage à utiliser un environnement en français, ce qui était plus agréable pour la suite.

Continuer la lecture de « Où en est la Slackware Linux current en décembre 2017 ? »

GhostBSD 11.1 : de la concurrence sérieuse en vue pour nombre de distributions GNU/Linux ?

GhostBSD est un projet de bureautique BSDienne que j’aime beaucoup. Même si Isotop a repris le principe en utilisant OpenBSD comme base, ce projet somme toute déjà assez ancien, mon premier article remontant à janvier 2011 et le dernier à juin 2016.

J’avais même fait une vidéo sans l’intégrer dans un article de la version alpha 1 du projet d’environnement bureautique facile d’accès basé sur le FreeBSD de même version en août 2017 qui montrait déjà un certain degré de finition, digne d’une bêta 1.

La version 11.1 finale étant sortie le 16 novembre 2017, j’ai voulu voir ce qu’elle donne. Le projet n’existe plus qu’en 64 bits, avec deux saveurs Mate-Desktop et Xfce.

Elle propose des environnements prêts à l’emploi, avec un installeur graphique – ce qui est notable pour un monde aussi technique que celui des BSD libres – un dépôt de paquets dérivé de celui de FreeBSD 11.1. Dans l’idée, cela me fait penser à l’Ubuntu d’origine, celle des années 2004-2008, qui voulaient – en ayant réussi à proposer – une distribution basée sur Debian GNU/Linux en lui enlevant les rugosités d’installation et de maintenance.

J’ai donc utilisé mon outil de tipiakage préféré pour récupérer les deux images ISO.

Continuer la lecture de « GhostBSD 11.1 : de la concurrence sérieuse en vue pour nombre de distributions GNU/Linux ? »

En vrac’ de fin de semaine…

Comme chaque fin de semaine, l’habituel en vrac.

Je sais, je publie ce billet un jeudi, mais comme c’est un week-end prolongé qui s’annonce en France où j’habite – cela me rappelle un titre des années 1970… – autant en profiter.

Côté logiciel libre, informatique et internet, en dehors de la sortie médiatisée de la Fedora Linux 26 ?

Côté culture ?

Bon week-end prolongé !

Ubuntu Mate 17.04… Ça donne quoi ?

Je dois le dire, j’aime bien Ubuntu Mate. Cette version me fait me souvenir de la grande époque d’Ubuntu, celle des années 2004 à 2009, quand Canonical faisait les choses bien… Sans se prendre pour le sauveur du monde GNU/Linux.

Je n’ai plus parlé de cette saveur de la Ubuntu depuis près de 6 mois, c’était donc l’occasion d’en profiter.

La Ubuntu Mate 17.04 étant sortie ce 13 avril 2017, j’ai fait chauffer mon outil de tipiakage préféré pour récupérer l’image ISO.

VirtualBox, qui se planquait dans un coin pour avoir la paix, n’a pas échappé à mes mains expertes. Je lui ai fait gentiment comprendre qu’il devait se mettre au travail… C’est étrange cette peur que j’inspire à ce logiciel de virtualisation 🙂

Continuer la lecture de « Ubuntu Mate 17.04… Ça donne quoi ? »

Où en est la Slackware Linux current fin mars 2017 ?

Cela fait environ 9 mois – au moment où je redige ce billet – que le Slackware Linux 14.2 a été publiée. Pour mémoire, elle est sortie le 1er juillet 2016.

En suivant le blog d’Olivyeahh, j’ai pu lire un article concernant le duo Slackware avec Mate-Desktop.

Il existe des images ISO proposées par AlienBob qui permet d’avoir des images ISO basées sur la Slackware Linux current. Intrigué à la lecture de l’article d’Olivyeahh, j’ai décidé de récupérer la dernière version avec Mate-Desktop, histoire de voir la tronche de l’ensemble.

On m’a fait remarqué que je parle très souvent de Mate-Desktop. Pour plusieurs raisons :

  1. Le projet est dynamique
  2. Le bureau est léger, modifiable à volonté
  3. Il ne faut pas un core i7 (ou l’équivalent chez AMD) avec 32 Go et une carte graphique dernier hurlement pour lancer l’ensemble, contrairement à Gnome (qui se tabletise de plus en plus), Cinnamon (qui s’alourdit de versions en versions) et Plasma (qui est assez gourmand en espace disque)

J’ai donc fait chauffé mon ami wget pour récupérer une image ISO du 15 mars 2017.

Continuer la lecture de « Où en est la Slackware Linux current fin mars 2017 ? »

Mate-Desktop 1.18.0 : Salut gtk2 et encore merci pour le poisson.

Mate-Desktop 1.18.0 qui devait s’appeller originellement Mate-Desktop 2.0 est enfin sorti le 13 mars 2017.

Dans les notes de publications de la version 1.18.0 de l’environnement, on apprend que désormais la migration vers gtk3 est complète. Comme pour l’article de janvier 2017 où je parlais de la version 1.17.1 de l’environnement, j’ai fait chauffer mon ami VirtualBox pour faire recompiler entièrement l’environnement.

Vous trouverez après la vidéo qui présente rapidement l’environnement la méthode que j’ai suivi pour faire construire l’ensemble.

À moins d’être très pressé(e), vous pouvez patienter pour les paquets officiels de votre distribution préféré. En espérant que la migration se fasse en douceur 😀

Continuer la lecture de « Mate-Desktop 1.18.0 : Salut gtk2 et encore merci pour le poisson. »