Coup de gueule : Manif pour tous, la volonté de maintenir une ségrégation sexualisée ?

C’est un article que j’ai longtemps hésité avant d’écrire, car je pense que je me mettrais à dos pas mal de personne avec mon propre avis sur un sujet brûlant et clivant : le mariage pour tous.

Depuis le début, je suis resté silencieux, mais les débordements récents m’ont inspiré ce billet. Je le dis de but-en-blanc : je suis pour l’ouverture du mariage aux personnes de même sexe. Oui, je suis une personne qui considère que le terme Egalité du fronton de nos mairies est bafoué.

Je suis né deux mois avant que Georges Pompidou ne meurt d’un cancer. Pour les personnes ayant une culture historique faible ou incomplète, Georges Pompidou est décédé en avril 1974. Je suis né dans une République qui considérait encore les personnes homosexuelles comme des malades mentaux. Et qui au nom du peuple français continuait à trancher en deux au niveau de la nuque des personnes condamné à la peine capitale.

Avant que Robert Badinter abolisse cette abomination, il y eut trois exécutions : celle assez controversée de Christian Ranucci, de Jérome Carrein et de Hamida Djandoubi.

L’abolition est passée sans référendum. Il faut dire qu’à l’époque l’abolition aurait été sûrement rejetée. En 1982, l’homosexualité est dépénalisée, contrairement à certains pays où être homosexuel est passible de la peine capitale, encore de nos jours.

Continuer la lecture de « Coup de gueule : Manif pour tous, la volonté de maintenir une ségrégation sexualisée ? »