En vrac’ de milieu de semaine…

Un petit billet en ce mercredi hivernal.

  • Elle est enfin sortie, la Manjaro Linux 19.0… Même s’il y a des conneries monumentales comme l’ajout du support des snaps et autres flatpaks, elle a le mérite d’exister.
  • La LinuxMint Debian Edition 4.0 beta est enfin sortie, basée sur Debian Buster. Pas trop de retard pour une fois par rapport à sa base !
  • Dans la série des distributions GNU/Linux bizarre, je demande la GoboLinux 0.17 alpha, vous savez, celle qui jette à la poubelle l’arborescence d’unix pour cloner cette de MS-Windows…
  • La DGLFI de la semaine, la Releax OS apparemment créée depuis une feuille blanche.
  • La clownesque MakuluLinux est disponible dans une nouvelle version, la 2020 « Lindoz ». Youpi !

Côté culture :

  • Si vous aimez le rock progressif à la Steven Wilson ou celui proposé par Opeth depuis l’album Heritage, les créations des bordelais d’Altesia seront votre tasse de thé.
  • Sept ans après le premier album, Camille Feral a sorti en décembre 2019 le deuxième opus des Fantomes Courtois sous le titre « Monseigneur l’astre solaire ». De l’acoustique pour les fans de mélodies que l’on aurait pu entendre au 18e siècle 🙂

Puisqu’il faut rire du logiciel libre et de ses délires, voici l’épisode 7 des tutos à la con de Tonton Fred :

Bonne fin de journée ! 🙂

Mes tops de 2010 à 2019.

Après l’article des flops qui a provoqué l’arrivée des commentaires pavloviens habituels sur certains sujets, autant attaquer ce qui a été positif dans les dix années qui viennent de s’écouler.

Commençons par l’informatique. Le monde du logiciel libre, ce n’est pas seulement Saint iGNUcius et sa toge, l’échec de GNU/Hurd ou encore Gnash.

C’est aussi des très bonnes surprises comme LibreOffice. Qui aurait parié sur la survie du fork d’OpenOffice.org que laissait pourrir sur pied Oracle ? Pas grand monde. Tout comme Mate-Desktop, né en juin 2011 sur le forum d’Archlinux ? J’avoue que je n’y croyais pas trop au début… Mais c’est devenu mon environnement près de 4 ans depuis sa version de développement 1.13.0… De mémoire, bien entendu.

Sur le plan des distributions GNU/Linux, j’ai fini par trouver ma maison : Archlinux. Même si j’ai passé un peu moins de trois mois en deux temps sur Frugalware Linux, au 1er janvier 2010 j’étais sous Archlinux. Au 1er janvier 2020, idem. Comme quoi, pour une distribution dont les détracteurs disent qu’elle ne tient pas la route, c’est pas mal 🙂

Autre très bonne surprise, malgré quelques couilles dans le potage, c’est Manjaro Linux qui fait vivre mon vieil ordinateur portable, et dont l’installation approche tranquillement des 18 mois 🙂

Continuer la lecture de « Mes tops de 2010 à 2019. »

Que sont devenues les distributions GNU/Linux de 2014 au bout de 5 ans ? Épisode 10

Avant-dernier article de la série sur les distributions dont j’ai parlé en 2014. Après un mois d’octobre assez clément, attaquons-nous au triste mois de novembre.

6 articles qui parlent de 7 projets. Tous sont en vie, sauf TrentaOS qui nous a quitté en 2019. Donc une perte qui représente 14,28% des projets.

Donc un bilan franchement positif. Attendons décembre pour faire un bilan définitif de l’année 2014 !

En vrac’ de fin de semaine…

Comme chaque fin de semaine, l’habituel en vrac… Et comme je le publie un vendredi 13, bonne journée à toutes les personnes superstitieuses 😀

Côté logiciel libre, informatique et internet.

Côté culture ?

  • Ehma, qui a été un des premiers artistes sur Jamendo annonce la sortie prochaine d’un album intitulé « La Rupture ». En attendant, vous pouvez toujours écouter ses créations via son espace sur Altermusique ou sur son espace Bandcamp.
  • Si vous aimez les créations inspirées musique classique avec la douce voix de Marjana Semkina (la chanteuse de iamthemorning) sur deux pistes, je vous conseille d’écouter « Blurring Into Motion » de Charlie Cawood.

C’est tout pour aujourd’hui !

Bon week-end 🙂

En vrac’ de fin de semaine…

Comme chaque fin de semaine, l’habituel en vrac…

Côté logiciel libre, informatique et internet.

Côté culture ?

C’est tout pour aujourd’hui !

Bon week-end 🙂

Attention aux Archlinux simplificatrices !

Cet article m’a été inspiré par une vidéo de Sébastien alias Actualia qui a installé sur son ordinateur une ArcoLinux Cinnamon. Je tiens à le remercier chaudement pour l’inspiration concernant cet article.

Le contenu de sa vidéo est intéressant, mais je pense qu’il y a une erreur commise par rapport même à la nature d’Archlinux : les mises à jour sont moins rationalisées que sur une Manjaro Linux, et donc n’ont pas le nécessaire tampon qui évite les emmerdes qui arriveront à terme. D’ailleurs, si Manjaro Linux sur son canal stable a des grosses mises à jour hebdomadaires, sur les canaux testing et unstable, c’est quasiment du quotidien.

Ici et sans le vouloir, Sébastien a montré le piège conceptuel des Archlinux ultra-simplifiées. C’est que c’est trop facile d’accès et que quand il va y avoir besoin de passer par de la ligne de commande, ça ne sera pas la même histoire. Calamares est un excellent outil popularisé par Manjaro, même si ce n’est pas lui qui l’a créé à l’origine.

Mais ArcoLinux – dont le nombre d’images ISO est important, environ 26 selon la note de publication de mars 2019 – n’est pas le seul projet qui est dangereux pour des personnes curieuses mais qui n’ont pas l’arrière plan technique nécessaire, juste parce que c’est à la mode d’avoir une installation basée sur du Archlinux. Je vous renvoie à cette vidéo d’abord postée sur Youtube puis transférée sur peertube.

Dans les autres projets que je considère être casse-gueule sur le moyen voire long terme pour les personnes pas trop avancées, je rajouterai – même si cela va me valoir des volées de bois vert – les distributions suivantes :

La crise d’Avril 2017 n’avait pas suffit : Manjaro a de nouveau chié dans la colle pour sa cible privilégiée, les personnes qui débutent sous Linux.

Ajout au 25 janvier 2019 : l’équipe a fait son mea culpa sur ce bug…

https://forum.manjaro.org/t/stable-update-2019-01-23-kernels-mesa-browsers-nvidia-deepin-virtualbox/72986/238

Et la capture d’écran qui va bien :

Sans plus de transition, l’article écrit le 24 janvier au matin. De plus, je ferme les commentaires, des trolls passant par TOR (encore une fois) ont joué la pollution.


Je sais très bien que j’aurai droit dans les commentaires aux pratiquants de gorges profondes du forum manjaro.fr. Manjaro a fait pire que lors de la crise d’avril 2017.

Dans cette annonce du forum de Manjaro.org pour le canal stable en date du 23 janvier, on apprend qu’il faut effectuer une commande que nombre de personnes ne feront pas et qui n’est presque jamais conseillée : sudo pacman -Syuu

En clair ? Faire une rétrogradation de paquets. Oui, c’est une opération rarissime sur une distribution en rolling release. Ensuite, on peut mettre à jour. Mais quel pourcentage des utilisateurs et utilisatrices lira les notes de publication ? Combien vont se retrouver plantés avec un système
QUI NE DÉMARRERA PLUS DU TOUT ?

Note : la partie critique du fil a été déplacée ailleurs. Cf https://forum.manjaro.org/t/rant-and-discussion-on-stable-update-20-19-01-23/73074/

Note 2 : le fil a été clos suite à des remarques qui n’ont pas plus aux développeurs de Manjaro… On est typiquement dans des comportements digne de l’URSS de Brejnev.  Avec une mauvaise foi assumée : https://forum.manjaro.org/t/rant-and-discussion-on-stable-update-2019-01-23/73074/156

Avec tout le respect que je dois à l’équipe de développement de Manjaro, vous avez franchement chié dans la colle ici. Vous n’auriez JAMAIS dû publier la mise à jour ainsi. Planter un système d’une personne qui est sur le canal testing ou unstable, c’est normal et c’est fait pour. Mais c’est INADMISSIBLE de proposer cela sur le canal stable !

Continuer la lecture de « La crise d’Avril 2017 n’avait pas suffit : Manjaro a de nouveau chié dans la colle pour sa cible privilégiée, les personnes qui débutent sous Linux. »

Mes prédictions pour l’an 2019.

Comme durant chaque trêve des confiseurs depuis je ne sais combien d’années, voici donc mes prédictions geeko-informatique.

Commençons par le monde linux. 2019 sera l’année de tous les dangers pour Manjaro Linux.

Au niveau du classement de curiosité de Distrowatch, elle a pris la place de LinuxMint qui avait détrôné Ubuntu en 2011.

La moindre bêtise de Manjaro se payera cash et les anti-manjaristes primaires s’en donneront à coeur joie pour dire que « Manjaro c’est de la merde, c’est instable, etc. » pour mieux vendre leur distribution chérie qui n’a pas permis au bureau linux de progresser d’un iota soit dit en passant.

Ce sera aussi l’année de vérité pour les formats de paquets universels. La Fedora 30 silverlight sera la preuve que les paquets universels sont fiables ou juste une lubie de plus de la part des développeurs.

Dans mes souhaits pour 2019 ? Voir sortir à la fois la Slackware 15.0 et Xfce 4.14. Pour Mageia et OpenMandriva ? Qu’elles voient Noël 2019 m’indiffère. Qu’elles décèdent toutes les deux ? Et bien, ce jour là, je reprendrais deux fois des nouilles coréennes de préférence.

Quant aux distributions dont l’utilité est proche de moins l’infini, elles vont continuer de pulluler pour le plus grand plaisir des distro-hoppers compulsifs, où qu’ils habitent.

Pour Mozilla Firefox, avec le coup de poignard dans le dos qu’a été l’annonce de la migration de Microsoft vers Chromium pour son navigateur maison, je pense que c’est la fin des haricots pour le Panda Roux. S’il est à 5% de parts de marché fin 2019, ce sera un miracle.

Ce sera tout pour cette année. On verra courant mars 2019 où en sont mes prédictions… Tout en ne se prenant pas la tête 🙂

Que sont-elles devenues les distributions GNU/Linux de 2013 ? Quatrième partie.

Après le billet du mois de juillet 2013, lui aussi assez positif dans l’ensemble comme pour le bilan de juin 2013, voyons le bilan du mois d’août 2013 au bout de 5 ans…

Il faut dire qu’avec l’épisode caniculaire qu’on vient de passer, écrire pour le blog était une priorité assez basse 🙁

6 billets, 6 distributions citées. Deux sont mortes : la Parsix début janvier 2018 et la trollesque PearOS. Donc on reste dans le tiers de distributions qui nous a quitté… Une constante ?

On verra bien ce que la rentrée nous réservera.

En vrac’ de fin de semaine…

Comme chaque fin de semaine, l’habituel en vrac…

Côté logiciel libre, informatique et internet.

Côté culture ?

Bon week-end 🙂

Que sont devenues les distributions GNU/Linux de 2013 ? Troisième partie.

Après le court billet du mois de juin, qui était assez positif dans l’ensemble, voyons le bilan du mois de juillet 2013 au bout de 5 ans…

Quelles étaient donc les distributions GNU/Linux évoquées à l’époque ?

10 billets, 9 distributions citées. Deux sont mortes : la Kwheezy et la Mango. On pourrait en rajouter une troisième avec la Bridge Linux qui n’est pas au mieux de sa forme. Ce qui est quand même un excellent bilan. Je dois avouer que la survie du projet MidnightBSD fait partie des mystères de la vie informatique 😀

On verra bien ce que le mois d’août nous réservera.

La Manjaro Linux 18.0 bêta 3, ça donne quoi ?

J’écris cet article le 25 juin 2018, à quelques jours de l’avalanche d’articles liée à la sortie de la Linux Mint 19 prévue pour la fin juin 2018, du moins si ce qui s’était passé pour la Linux Mint 18.0 en juin 2016 se répète 🙂

Comme je n’avais pas envie de faire l’énième article sur la distribution mentholée, j’ai préféré parler de Manjaro Linux 18.0 et faire le point sur son avancement.

Dans un article d’avril 2018, je parlais de la première alpha de Manjaro Linux 18.0, surtout sur le piège que constituait le lent développement de Xfce 4.14 qui est destiné à être sa première version entièrement en gtk3.

C’était à l’époque une Manjaro Linux 18.0 alpha 1 qui passait sous ma souris. Je concluais l’article ainsi.

On ne peut pas blâmer l’équipe de Manjaro de ne pas avoir misé sur Mate-Desktop comme environnement de bureau léger… En août 2012, le projet Mate-Desktop était encore dans ses couche-culottes, et je dois avouer que je n’aurais pas parié un seul kopeck sur sa survie… Comme quoi 🙂

Maintenant, Manjaro Linux va-t-elle changer de base pour sa version principale ? Les chances sont faibles voire nulles, surtout après avoir utilisé le même environnement de bureau comme vitrine depuis près de 6 ans !

Entre temps, le projet Xfce semble avoir mis la démultipliée. En effet, la version 1.8.0 de Thunar, le gestionnaire de fichiers de Xfce est arrivée avec comme nouveauté principale le support du gtk3 🙂

L’équipe de Manjaro Linux continuant de travailler sur sa version 18.0 vient donc de proposer une troisième bêta.

On peut lire sur l’annonce posté sur le forum que le travail s’est concentré sur le port de nouveaux paquets pour Xfce, la dernière version des outils Manjaro, des adaptations graphiques et bien entendu des mises à jour au niveau des tripes dont un noyau Linux 4.16.17. J’aurai préféré un noyau LTS, mais les coups et les douleurs…

Continuer la lecture de « La Manjaro Linux 18.0 bêta 3, ça donne quoi ? »

Que sont-elles devenues les distributions GNU/Linux de 2013 ? Première partie.

Début décembre 2017, je terminais le bilan de l’année 2012 en terme de distributions GNU/Linux. Je voulais voir quel était le taux de mortalité des projets dans ce domaine précis du monde du logiciel libre.

Près de 6 mois – au moment où je rédige ce billet, le 22 mai 2018 – sont passés. J’ai décidé donc de m’y remettre avec un premier gros billet qui couvre la période qui court de janvier à mai 2013… Histoire de voir ce que les distributions GNU/Linux dont j’ai pu parler sont devenues… Je sens que ça va pas être triste à voir…

Janvier 2013 :

Continuer la lecture de « Que sont-elles devenues les distributions GNU/Linux de 2013 ? Première partie. »

La Manjaro Linux 18.0 est-elle piégée par le lent développement de Xfce ?

Depuis sa première version vraiment utilisable, la Manjaro Linux 0.8.0, la fille d’Archlinux a pour vaisseau amiral sa saveur basée sur l’environnement Xfce. Si on regarde dans les notes de publication de cette version ancestrale, il est indiqué clairement que Xfce est la version principale.

Cependant, pour mon premier article sur le projet en août 2012, j’avais choisi l’ISO proposant le duo Gnome et Cinnamon.

Au fil des mois, j’avais suivi le projet. de mon côté, j’ai migré vers Xfce 4.12 à sa sortie, fin février/début mars 2015. J’y étais resté une grosse année avant de migrer vers Mate-Desktop début 2016 à l’époque de Mate-Desktop 1.13.

J’ai eu vent de l’existence de préversions pour la Manjaro Linux Xfce 18.0, datée pour la plus récente – au moment où je rédige ce billet, le 9 avril 2018 – du 30 mars 2018.

Continuer la lecture de « La Manjaro Linux 18.0 est-elle piégée par le lent développement de Xfce ? »

En vrac’ de fin de semaine… Dernière édition de 2017 !

Comme chaque fin de semaine, l’habituel en vrac. L’année 2017 se terminant enfin, voici l’ultime billet en vrac la concernant.

Côté logiciel libre, informatique et internet.

Côté culture ? Pas grand chose, la fin d’année est particulièrement calme…

Deux opérations qui s’arrêtent le 31 décembre à 23h59 :

Bon week-end et en oubliant le blabla habituel hypocrite du 1er janvier 🙂