Vieux geek, épisode 83 : Microsoft OS/2 1.30, le dernier effort collaboratif entre le papillon et Big Blue…

Avant de dire que j’ai fumé quelques substances illicites, il faut se souvenir de l’histoire mouvementé d’OS/2, qui survit de nos jours avec le projet Arca Noae.

1987 : Microsoft et IBM voyant que les limites du QDOS revampé par Microsoft en MS-DOS atteint ses limites, les deux entités se mettent au travail pour produire le successeur qui sera OS/2. Décembre 1987,OS/2 1.0 sort et n’est au final qu’une simple interface texte, même si le multitâche tant recherché par IBM et Microsoft est disponible.

Novembre 1988 : c’est la sortie d’OS/2 1.1 qui propose une interface graphique, Presentation Manager (qui a quelques ressemblances à ce que sera MS-Windows 3.0x en 1990)

Novembre 1989 : au tour d’OS/2 1.2, qui propose un système de fichier moderne, le HPFS, et dépasse la limite des 8+3 caractères pour les noms de fichiers.

1990 : des dissensions se font sentir entre les deux acteurs. MS-Windows 3.0 est sorti et son interface graphique proche de celle d’OS/2 fait du mal à IBM.

1991 : c’est la sortie d’OS/2 1.30.x, et la rupture est consommé entre les deux acteurs. Microsoft garde le code prévu pour OS/2 3.0 (qui deviendra MS-Windows NT comme évoqué dans ce billet vieux geek de février 2016), et IBM se lance à corps perdu dans le développement de sa version d’OS/2 2.0, qui contrairement à la génération 1.x sera 32 bits.

J’avais toujours eu envie de mettre la main sur la version Microsoftienne d’OS/2. En fouillant un peu, j’ai pu trouver quelques pépites : MS-OS/2 1.30.1 et des versions de MS-Word et MS-Excel pour OS/2.

Continuer la lecture de « Vieux geek, épisode 83 : Microsoft OS/2 1.30, le dernier effort collaboratif entre le papillon et Big Blue… »

Vieux geek, épisode 77 : 1985 à 1990, les premiers MS-Windows…

Si MS-Windows est devenu plus ou moins incontournable à partir de MS-Windows 3.1, le chemin qui y a mené n’a pas été des plus roses. Heureusement pour Microsoft, MS-DOS et les logiciels développés pour lui seront une vache-à-lait bien généreuse…

Après que Microsoft ait pris possession du QDOS (Quick and Dirty OS) développé par Seattle Computer Products pour le renommer MS-DOS 1.0 et le vendre à IBM pour son premier IBM PC en 1981, les interfaces graphiques utilisateurs commencèrent à pointer le bout de leur museau.

Sur QDOS et le premier IBM PC, je vous renvoie à cette vidéo de la série « Dis Tonton Fred ».

Bref, quand en 1983, les premières interfaces graphiques commencent à arriver et Microsoft a la trouille de sa vie. La conséquence sera la sortie en 1985 de MS-Windows 1.0. Il est très limité, car Microsoft est tenu par des accords avec Apple. Pas de fenêtres que l’on peut déplacer, modifier ou encore réduire. Quant au support des souris, le format PS/2 des claviers et des souris devenu un standard par la suite, et qui est la norme pour les logiciels d’émulation, mais c’est une autre histoire. Il faut dire aussi que le PS/2 est sorti à la fin de vie de MS-Windows 1.0x en 1987.

Continuer la lecture de « Vieux geek, épisode 77 : 1985 à 1990, les premiers MS-Windows… »

Vieux geek, épisode 37 : IBM OS/2 Warp 3, le premier OS grand public réellement 32 bits.

Faisons un retour en arrière d’une vingtaine d’années. Nous sommes en 1994. Depuis deux ans, Microsoft se fait des testicules en or massif avec la version 3.1 de son OS 16 bits, MS-Windows. En parallèle, Microsoft propose une version complètement 32 bits de son MS-Windows, NT 3.1 (1993) puis 3.5 (1994), dont les lointains descendants sont MS-Windows 7, 8.x et 10.

MS-Windows NT est basé partiellement – du moins à son origine – sur du code développé pour un projet commun avec IBM, OS/2. Après le départ de Microsoft (lors de la sortie d’OS/2 1.3), IBM continue de développer son OS maison.

Quand Microsoft annonce Chicago (le futur MS-Windows 95), IBM réagit et sort fin 1994 la nouvelle version d’OS/2, OS/2 3.0 alias OS/2 Warp.

Contrairement à toutes les versions de Microsoft Windows grand public (95, 98 et 98Se, Millenium) sorties entre 1995 et 2001 qui sont un mélange de code 16 et 32 bits, IBM OS/2 Warp 3 est complètement 32 bits, comme son prédécesseur, OS/2 2.0 et 2.1. Il propose aussi son système de fichiers, le HPFS, en complément à la FAT16 de Microsoft.

Quand OS/2 Warp 3.0 sort en octobre 1994, il y a deux versions : la « bleue » et la « rouge ». La rouge rajoutait le support de MS-Windows 3.1 dans l’OS d’IBM.

Après avoir fait quelque recherches, je n’ai pu trouvé que la version « bleue » avec son CD Bonus Pack. J’ai aussi récupéré le fixpak 38 (dernier paquet de correctif pour OS/2 Warp 3.0) et les pilotes vidéo gradd97 pour avoir un affichage qui dépasse les 16 couleurs 😉

J’ai donc fait chauffer VirtualBox (le seul qui permette d’installer OS/2 Warp), et j’ai installé l’ensemble. Il fallait deux disquettes et un CD pour le mettre sur le disque dur de l’ordinateur. Parmi les bons points, une pile TCP/IP pour se connecter au tout jeune internet (du moins pour le grand public) était disponible.

Côté prérequis ? Un peu lourd pour 1994. Il fallait au minimum un 486SX, 4 Mo de mémoire vive et 100 Mo de disque. Quand j’ai acheté mon premier PC en 1995, c’était un Cyrix 486DX2 66mhz, 4 Mo de mémoire vive et 400 Mo de disque. Autant dire qu’OS/2 Warp 3.0 était un peu trop haut de gamme par rapport aux machines de l’époque !

J’ai créé une machine virtuelle avec 64 Mo de mémoire vive et 2 Go de disque, histoire que l’ensemble soit à l’aise 😀

Continuer la lecture de « Vieux geek, épisode 37 : IBM OS/2 Warp 3, le premier OS grand public réellement 32 bits. »

Y a pas à dire, le matériel IBM, c’est du solide !

Désirant me monter un PC de « sécurité », j’ai récupéré un vieil IBM Aptiva de l’an 2000 (Celeron 600, 512 Mo, 10 Go de disque, graveur de CD) et un de mes vieux PC (acheté dans un hypermarché C*), en l’an 2003.

Croyant que le plus jeune des PCs serait celui qui serait la base, j’ai été surpris de constater le contraire. Mis à part que le disque dur de l’IBM soit mort, j’ai récupéré le disque de 80 Go et la greffe a pris sans problème, la totalité du disque étant reconnu. J’ai aussi récupérer un graveur DVD, acheté il y a environ un an.

Je me tate pour savoir quelle distribution installer, étant donné que je n’ai pas encore de carte réseau ethernet sur ce PC.

Il ne manque sur cette machine :

  • une carte pour des ports USB 2.0
  • une carte pour une connexion ethernet
  • une carte ieee 1394, si c’est possible, histoire de brancher un camescope numérique dont on m’a fait « cadeau » récemment.

Evidemment, ce n’est pas un foudre de guerre, mais c’est déjà pratique pour avoir une machine au cas où ma machine principale serait en rade !