Confession d’un amateur de musique, épisode 8 : ma découverte du post-rock avec Mono.

Note préliminaire : en réalité, c’est le 7ième épisode, l’épisode 6 n’ayant jamais existé. Mea culpa !

Une de mes plus grosse découverte en terme de musique, en dehors du metal, c’est le post-rock. C’est quoi le post-rock ? Dixit wikipedia :

Le post-rock est un sous-genre musical du rock à tendance expérimentale et qui intègre des caractéristiques inspirées du rock alternatif, de l’art rock et de la musique électronique.

C’est un mouvement né à la fin des années 1980, dont les influences principales sont à compter dans l’ambient, le rock progressif, le krautrock, le jazz, le space rock, le shoegaze ou encore le post-punk. Sacré mélange, faut-il préciser.

J’ai été déniaisé dans ce domaine via un partage sur google plus – vous savez le réseau social fantôme – et un extrait du concert d’un des monstres actuels dans le domaine, Mono.

Ce n’est pas l’extrait ci-après, mais imaginez quand vous découvrez cela… Ça décalamine les cages à miel.

Continuer la lecture de « Confession d’un amateur de musique, épisode 8 : ma découverte du post-rock avec Mono. »

Collapse : encore un exemple qu’on a des bons groupes de post-rock en France. Et c’est tant mieux !

S’il y a un genre musical que j’apprécie, en dehors du rock progressif, du metal progressif, du metal symphonique, de la folk, de la musique classique (et oui !) ou encore du heavy metal classique, c’est bien le post-rock.

Même si c’est un mouvement musical assez répandu sur la planète, j’avoue que les créations françaises me plaisent particulièrement. Une liste rapide : Have The Moskovik, The Beauty The World Makes Us Hope For, Corbeaux, ou encore une découverte plus que récente et sujet de cet article, Collapse.

J’ai découvert ce groupe via un commentaire sur mon article sur « Ossonor ». Je tiens à remercier Yanil pour le tuyau. Collapse, groupe originaire de Grenoble, propose un post-rock instrumental avec des influences qui me parle, dont un certain… Porcupine Tree. Pour le fan de Steven Wilson qui sommeille en moi, c’est un gage de qualité de plus.

C’est donc sur les conseils de Yanil, que je remercie encore une fois au passage, que j’ai lancé l’écoute du deuxième LP « The Fall » sorti en 2013. Même si la première piste commence par une intro avec des paroles, le reste de l’album est un grand voyage musical de plus de 50 minutes, réparties sur 9 pistes. Les pistes s’enchainent les unes après les autres avec une facilité déconcertante !

Il ne m’est pas souvent très facile de décrire un album surtout quand comme celui-ci, les pistes forment un tout. Un monde en lui-même. Impossible de sortir une piste pour la mettre en avant, car on sent que le groupe maitrise ses instruments sur le bout des doigts. Dire qu’on se prend une claque est la meilleure image que je puisse donner. Mais le genre de claque qu’on aime à recevoir 🙂

Continuer la lecture de « Collapse : encore un exemple qu’on a des bons groupes de post-rock en France. Et c’est tant mieux ! »

Un petit billet musical pour finir 2013

Comme en décembre 2012, et en décembre 2011, j’ai eu envie de finir l’année 2013 (qui a été une des plus haineuses que j’ai pu vivre) avec un clip musical.

J’ai longtemps hésité, et j’ai décidé de prendre un extrait du deuxième album des « Have The Moskovik », « Là où les idées vertes incolores dorment furieusement« .

Le titre en question est « Bomb-a-lie ».

Bon réveillon. Prochain article ? Le 2 janvier 2014. Je ne publie rien le jour le plus « hypocrite » de l’année. Et j’éteins même mon téléphone portable pour avoir la paix, c’est dire 🙂

En vrac’ culturel ;)

Un petit mais dense en vrac’ culturel en ce jeudi de novembre.

C’est tout. Je vous laisse, j’ai un petit projet scriptural sur le feu… Et je n’ai pas envie qu’il crâme ! 🙁

Have The Moskovik : un très bon deuxième album !

Have The Moskovik nous propose son deuxième opus, au titre tout aussi court que le premier : « Là où les idées vertes incolores dorment furieusement« .

Après le premier album « Une Simple Théorie des Glaces en Terrasse » (sortie en décembre 2011), le groupe sort avec le label Strandflat leur deuxième album.

Trois versions sont disponibles :

  1. Numérique uniquement avec une piste bonus
  2. Deluxe simple : numérique, CD et 33 tours
  3. Deluxe limitée : la deluxe simple avec un 45 tours contenant la piste bonus.

Les deux dernières étant disponibles courant novembre 2013.

Après le coup de coeur du premier opus dont j’avais parlé dans un billet en novembre 2012, j’ai voulu voir si l’alchimie qui était la moëlle du premier album était encore présente dans le deuxième opus.

Continuer la lecture de « Have The Moskovik : un très bon deuxième album ! »

Un petit mardi musical… :D

Un mardi consacré à la musique, ça fait du bien, même si c’est court 😉

Pour commencer, le premier clip du duo « And The Giraffe » est disponible. C’est le titre « Sorry » tiré de leur deuxième album « Creatures Collector« .

Have The Moskovik ont annoncé sur leur page FesseBouc l’arrivée de leur deuxième album «  »Là où les idées vertes incolores dorment furieusement » qui sera précommandable dès août prochain. Autant dire que dès que les précommandes sont ouvertes, je fonce dessus 😉

Fan de Nine Inch Nails ? N’oubliez pas que le futur album « hesitation marks » (qui sera le halo 28) est en précommande sur le site officiel de Nine Inch Nails. L’album sortira le 3 septembre prochain. Et oui, je vais faire chauffer bientôt la carte bleue 😉

Voila, c’est court, mais cela prouvera à certains commentateurs qui disent que je parle d’articles sur la publicité trois fois par semaine qu’ils racontent des bétises aussi grosses que l’Everest.

Have The Moskovik : un bon groupe de post-rock français.

Grâce au site @diffuser de l’ami Toine, je fais souvent des découvertes intéressantes. La dernière s’est faite via la dernière compilation de musique libre, celle dédiées aux artistes francophones libres.

Ouvrons une rapide parenthèse.

Je dois avouer que les artistes francophones libre ne m’ont jamais vraiment trop inspiré, en dehors de groupe comme In-Limbo pour prendre le premier exemple qui me vient à l’esprit. Ou pour les personnes aimant la folk « guitare-acoustique », Moon Rambler et son très bon Melancholy.

Mais fermons cette rapide parenthèse.

Donc, en écoutant les pistes de la compilation, je suis tombé sur la première piste de l’album « Une Simple Théorie des Glaces en Terrasse » du groupe plus ou moins basé à Orléans, qui porte le nom anglophone de « Have The Moskovik« .

C’est un groupe qui nous fait de l’excellent post-rock instrumental, avec de longues pistes (de 3 à 7 minutes) mi-parlé mi-chanté. J’avoue que j’ai eu un énorme coup de coeur pour la deuxième piste qui me fait penser au travail instrumental du groupe japonais Mono.

Entre la voix douce de la narratrice sur certaines pistes, et l’accompagnement musical qui se la joue post-rock sans surutiliser des guitares saturées, c’est une excellente découverte musicale. J’avoue que dès la deuxième piste, je cherchais ma carte bleue pour la dégainer et acheter un exemplaire de l’album.

Il me tarde de recevoir l’album en version physique et dédicacée. Sinon, la version numérique est en « name your price », donc, si vous avez aimé l’album, laissez quelque chose. Ca change vraiment de la pollution sonore des radios de la bande FM, devenu au fil des années le robinet des majors du disque.

Enfin c’est vous qui voyez, mais au moins, vous aurez eu l’info 😉