Vieux Geek, épisode 144 : MS-Windows 1.0.x, des débuts assez spéciaux…

MS-Windows est devenu synonyme d’interface graphique pour les ordinateurs PC et compatibles. Même s’il n’a commencé qu’à rencontrer du succès à partir de sa version 3.0 en 1990, ses premières années ont été assez cahotiques et bizarres…

En 1983, Microsoft commence à parler de son interface graphique utilisateur pour MS-DOS. En 1984, Apple sort le premier Mac avec son interface graphique pilotable à la souris. Microsoft ne pouvait pas rester en retard et met les bouchées doubles pour terminer la première version de MS-Windows.

En 1985, la petite entreprise qu’est encore Microsoft sort MS-Windows 1.0.1. La version 1.0.0 n’étant jamais publiée. Même si c’est une interface graphique que l’on peut piloter à la souris, c’est une ergonomie assez déroutante qui est disponible.

Les fenêtres sont fixes et prennent par défaut la quasi-totalité de l’écran et sont rédimensionnées si une autre fenêtre est ouverte. C’est ce que l’on appelle un gestionnaire de fenêtres pavant. La logithèque n’est pas énorme : un agenda, une calculatrice, un bloc note, un outil de dessin et surtout un jeu de Reversi pour citer l’essentiel.

Plusieurs versions de MS-Windows 1.0 se sont succédé entre 1985 et 1987. La dernière sera la 1.04 qui sortira en 1987 et qui prend en compte les souris au format PS2 et qui est donc la meilleure de toutes au final.

Continuer la lecture de « Vieux Geek, épisode 144 : MS-Windows 1.0.x, des débuts assez spéciaux… »

En vrac’ de fin de semaine…

Comme chaque fin de semaine, l’habituel en vrac…

Côté logiciel libre, informatique et internet.

Côté culture ?

  • J’ai été contacté par le guitariste Michel Heroux qui m’a annoncé la disponibilité de son prochain album de rock instrumental avec des influences jazz, metal et prog. Vous pouvez écouter ses créations sur son espace Bandcamp par exemple.

C’est tout, je sais, c’est très court… Désolé !

Bon week-end 🙂

Vieux Geek, épisode 143 : Outlook Express, la messagerie internet selon Microsoft…

Nous sommes en 1997. Dans sa conquête d’internet, Microsoft veut faire rendre gorge à Netscape. Dans ce but, outre le développement d’Internet Explorer, un client de messagerie est développé. D’abord connu sous le nom de Microsoft Internet Mail and News fourni en même temps qu’Internet Explorer 3, l’outil prendra le nom d’Outlook Express avec sa version 4.0.

Fourni avec Internet Explorer, l’outil sera numéroté ainsi :

  • 4.0 avec Internet Explorer 4 et MS-Windows 98
  • 5.0 avec Internet Explorer 5 et MS-Windows 98SE et MS-Windows 2000
  • 5.5 avec Internet Explorer 5.5 et MS-Windows Millenium
  • 6.0 avec Internet Explorer 6 et MS-Windows XP

Outlook Express est surtout connu pour avoir imposé deux horreurs et erreurs :

  1. les courriers électroniques en HTML qui alourdissaient les envois… Agréable à l’époque des connexions RTC à 4 Ko/s avec du vent dans le dos.
  2. la mauvaise gestion des citations sur les forums usenet qui cassaient les fils de discussions. En effet, au lieu de répondre en dessous du texte cité, la réponse était faite au-dessus !

Continuer la lecture de « Vieux Geek, épisode 143 : Outlook Express, la messagerie internet selon Microsoft… »

En vrac’ de milieu de semaine…

Ça faisait longtemps que je n’avais pas eu de quoi remplir un billet en vrac’ en plein milieu de la semaine. Profitons-en !

Côté logiciel libre, informatique et internet.

Côté culture.

Bonne fin de journée ! 🙂

Quoi de neuf sur peertube ? Troisième !

Oui, je sais l’article a pris du retard. Un mois s’est passé depuis le précédent, donc autant faire un article bien rempli cette fois.

On va commencer par un gros youtubeur francophone, John-John qui est en train de migrer petit à petit toutes ses vidéos de youtube vers son instance peertube. Y a du boulot de transfert, mais c’est déjà bien commencé 🙂

Dans la série des comptes et chaines à suivre de près, je vous conseille en espérant que votre instance est assez communiquante :

Continuer la lecture de « Quoi de neuf sur peertube ? Troisième ! »

Tutoriel d’installation d’Archlinux pour mars 2019 ? Deuxième !

Décidément, cela commence à devenir une habitude un peu trop fréquente les mises à jour intermédiaires de mon guide d’installation  pour Archlinux.

Cette fois-ci, le principale responsable est Gnome 3.32.0. Il y a aussi l’arrivée des KDE Frameworks 5.56 qui justifie l’arrivée de cette version révisée au format zip, qui est aussi disponible en ligne sur github et framagit.

Les remarques techniques précisées dans l’annonce du guide du mois de mars 2019 sont toujours valides.

Bon téléchargement et bonne lecture 🙂

Vieux Geek, épisode 141 : Spectra, un clone de Sorcery pour Amstrad CPC franchement dur…

J’ai passé de nombreuses heures sur mon Amstrad CPC 6128 à saisir des listings de jeux pour obtenir parfois des résultats un peu décevants. J‘avais d’ailleurs abordé dans l’épisode 128 de la série Vieux Geek de cette saisie sans fin qui m’a permis d’acquérir des rudiments de dactylographie 🙂

Dans les jeux qui étaient proposés, on trouvait de tout, dont le très bon et effroyablement dur Spectra. Développé en 1990, il fut publié en 1992 dans CPC Infos.

C’est un jeu assez labyrinthique où l’on doit récupérer son corps découpé en quatre morceaux, tout en évitant des ennemis – dont certains assez grotesques – le tout dans un temps limité. Rajoutez à cela un trio de clés avec les portes imbriquées les unes dans les autres, l’énergie part à une vitesse proche de celle de la lumière, et vous aurez un casse tête assez coriace.

Continuer la lecture de « Vieux Geek, épisode 141 : Spectra, un clone de Sorcery pour Amstrad CPC franchement dur… »

Pamac-QT : le chemin est encore long pour se débarrasser d’Octopi…

S’il y a un outil primordial pour toute distribution GNU/Linux qui se respecte, c’est un gestionnaire de logiciels en mode graphique.

Pour le monde Archlinuxien avec la célèbre fille Manjaro Linux (fille d’Archlinux), pamac est un incontournable. Cependant, il s’accomode mal des interfaces basées sur QT comme KDE et LXQt.

L’outil Octopi est employé à sa place, mais c’est pas la joie. En août 2018, le projet pamac-qt est lancé.

Continuer la lecture de « Pamac-QT : le chemin est encore long pour se débarrasser d’Octopi… »

En vrac’ de fin de semaine…

Comme chaque fin de semaine, l’habituel en vrac…

Côté logiciel libre, informatique et internet.

Côté culture ?

Amanda Palmer a publié le 8 mars 2019 son nouvel album, « There Will Be No Intermission » en numérique sur Bandcamp et en physique sur sa boutique en ligne.

Bon week-end 🙂

Guide d’installation d’Archlinux, version de mars 2019.

Voici la soixantième-quatrième version du tutoriel pour installer une Archlinux, que ce soit avec une machine virtuelle, utilisant un Bios ou un circuit UEFI. Cette version rend obsolète celle de février 2019.

Note : des versions plus dynamiques sont disponibles sur mes espaces github et framagit.

Si vous avez besoin d’une image ISO en 32 bits, le projet archlinux32 vous en proposera une.

Côté environnements : Gnome 3.30.2, Plasma 5.15.x, Xfce 4.12.0 et Mate-Desktop 1.20.4 en gtk3, Cinnamon 4.0.9 et Deepin 15.9.

Grosse nouveauté ? L’arrivée du noyau linux 5.0 🙂

NB : si vous voulez faire une installation avec l’UEFI, il faut utiliser cgdisk, gfdisk ou gparted, et créer un partitionnement GPT. Sinon, ça plantera !

Ce n’est pas un tutoriel à suivre au pied de la lettre, mais une base pour se dégrossir. Le fichier au format zip contient :

  • La version odt
  • La version pdf
  • La version ePub
  • La version mobi (pour Kindle)

Le guide en question est sous licence CC-BY-SA 4.0 à compter du mois de mai 2016.

Bonne lecture et n’hésitez pas à me faire des retours en cas de coquilles !

En vrac’ de fin de semaine

Un petit en vrac’ en vacances chez des amis.

Dans le monde informatique ?

Sur le plan culturel ?

Karen Vogt, la chanteuse du groupe Heligoland a sorti en collaboration avec Philipp Bückle un EP orienté indietronica et dream pop. Un article à venir dans le courant de la semaine ?

C’est tout pour cette fois !

Vieux Geek, épisode 139 : quand Raven Software punissait de manière créative les tricheurs

De tout temps à jamais, le combat contre la triche a été le cheval de bataille des éditeurs et des développeurs. La triche est aussi vieille que le jeu. Que celui ou celle qui n’a jamais triché dans un jeu vidéo me jette le premier octet. Mais pas sur la tête, ça fait mal !

Tout a été essayé, comme le rajout de détection d’outils de triches. Mais rien ne vaut la solution plutôt radicale trouvée par Raven Software Heretic (1994) et Hexen (1995).

Ce sont les deux premiers volets d’une trilogie qui s’est terminé en 1997 avec l’excellent Hexen II. Si Heretic est un FPS des plus classiques qui se passe dans un monde d’Heroic Fantasy, Hexen (basés comme Heretic sur le moteur de Doom) puis Hexen II (basé sur le moteur de Quake) on arrive dans un mélange de FPS et de jeu de rôles assez intéressant.

Continuer la lecture de « Vieux Geek, épisode 139 : quand Raven Software punissait de manière créative les tricheurs »

Certaines distributions GNU/Linux survivent-elles uniquement grâce à leur intérêt historique ?

Le monde des distributions GNU/Linux existe depuis 1992-1993, soit un gros quart de siècle. La seule distribution née en 1993 encore en vie, sauf erreur de ma part et en dehors de la Debian GNU/Linux, c’est la Slackware Linux. C’est une distribution que j’adore, pour une simple et bonne raison : c’est celle qui m’a fait perdre mon pucelage linuxien en 1996. Bref 🙂

Pour la faire courte – oups, je n’aurais pas dû employer cette expression – c’est la distribution dont j’aime à regarder ce qu’elle devient. Au moment où j’écris cet article, fin février 2019, cela fait près de trois ans que la dernière version stable est sortie.

Le 21 février 2019, Adrien Linuxtricks en collaboration avec Serge a fait un live de présentation de la vénérable ancêtre.

Cependant, aussi stable que soit la Slackware Linux, elle fait son âge et montre surtout ses limites de conceptions. L’absence de gestion des dépendances. Je veux bien que la gestion des dépendances ait été infernale jusqu’à une certaine époque, mais depuis une bonne douzaine d’années, je n’ai presque jamais eu de problèmes avec elles.

Suite au live, j’ai eu envie de faire un point sur la Slackware Linux current. Mais avec Mate-Desktop en tant qu’environnement de bureau via le projet Mate SlackBuilds.

Continuer la lecture de « Certaines distributions GNU/Linux survivent-elles uniquement grâce à leur intérêt historique ? »

La fin de la disette pour la ludothèque sous Linux ?

Durant une longue période de temps, associer Linux et jeux vidéos étaient une franche rigolade. Au mieux, un but difficile à atteindre.

En dehors des classiques jeux fournis avec les environnements de bureaux comme Gnome ou KDE, le port des jeux d’id Software entre Doom premier du nom et Quake IV et des monstres comme FreeCiv ou encore SuperTux, voire 0ad, le linuxien ou la linuxienne n’avait pas grand chose à se mettre sous la souris.

Grace à Steam, la situation a franchement changé, comme cette vidéo de « Warhammer II – Total War » le prouve. Sans oublier l’apport de Lutris dans ce domaine précis.

Mais il y aussi des jeux moins AAA, comme des clones de classiques comme BlockAttack qui reprend Tetris Attack, qui mélange Tetris et Columns.

Oui, on passe d’un extrème à l’autre en terme de graphismes, mais l’important n’est-il pas de pouvoir se détendre sans avoir besoin de passer par MS-Windows ? 🙂

Maintenant, il reste à espérer que la logithèque ira en croissant, malgré la fragmentation du monde linuxien au niveau de la base utilisée… Sur ce plan précis, on n’est pas sorti de l’auberge 🙁

Allez, bonne journée !

Quoi de neuf sur peertube ? Deuxième !

Il y a une quinzaine de jours, je faisais un premier article consacré à quelques nouveautés peertubesque.

Faisons donc un article pour parler de quelques vidéos arrivées plus ou moins récemment sur le réseau alternatif à Youtube.

Vous le savez sûrement, Youtube a décidé de faire la chasse aux contenus de piètre qualité, spécialement ceux qualifiés de conspirationnistes en les rendant moins visibles.

Cela n’empêche pas les producteurs de certains de ces contenus de faire pression en utilisant des réclamations abusives en terme de droits d’auteurs pour faire censurer voire disparaître les vidéos d’analyses critique.

En réaction, Skeptikon a lancé son instance peertube. Voici donc une première série sur les pyramides et les soi-disant secrets cachés et leur démystification.

La vidéo de GollumIlluminati :

Ou encore les deux parties de l’analyse critique de TempsMort :

Pour finir, une vidéo qui m’a fait rire et qui montre que l’ingéniérie sociale fonctionnera toujours, peu importe que l’on utilise MS-Windows, une distribution GNU/Linux ou encore MacOS.

Sur ce, bon week-end !