Ultime billet en vrac’ pour 2016.

Voici donc le dernier billet en vrac’ pour 2016. Année de merde sur le plan des artistes qui nous ont quittés et surtout sur ceux qui continuent leurs méfaits, mais allons-y gaiement.

C’est aussi l’avant-dernier billet sur le blog d’ici le nouvel an 2017. Le prochain ? Chut ! Top secret pour le moment.

Côté logiciel libre, informatique et internet.

  • Un cadeau de noël pour les personnes qui ne jurent que par DOS… FreeDOS 1.2 a été publié le 25 décembre 2016. Idéal pour une vieille machine sur laquelle on a envie de faire revivre des antiquités genre Wolfenstein 3D, Doom et Doom 2, les premiers Leisure Suit Larry, les deux premiers Monkey Island…
  • Si vous ne jurez que par les outils GNU pour chaque fonctionnalité, dans ce cas la GuixSD, une distribution GNU/Linux basée sur le gestionnaire de paquet Guix sera pour vous. Sa version 0.12.0 est sortie.

Côté livres ? Agnès de Destinations Passions continue son offre de Noël, la 4ième du nom. Je sais, je pilonne un peu l’opération, mais c’est la dernière ligne droite !

Continuer la lecture de « Ultime billet en vrac’ pour 2016. »

Les projets un peu fous du logiciel libre, épisode 4 : FreeDOS.

Pour ce quatrième billet de la série « Les projets un peu fous du logiciel libre », j’ai eu envie de parler de FreeDOS. C’est le pendant du projet ReactOS dont j’ai parlé dans l’épisode 2 de cette série de billet, le 17 décembre 2015.

Le but de FreeDOS est simple : proposer un clone de MS-DOS en logiciel libre. Vu l’énorme logithèque développée pour MS-DOS, le projet confirme son utilité. Il est né en 1994. Alors que Microsoft travaille sur la quatrième version majeure de son environnement MS-Windows à destination des particuliers pour succéder à MS-Windows 3.1 du nom de code de Chicago (alias MS-Windows 95), il annonce que MS-DOS ne sera plus vendu séparément. Un développeur, Jim Hall qui appréciait la simplicité de MS-DOS fut ulcéré.

Il se lança donc dans le projet de faire son propre MS-DOS. Appellé dans un premier PD-DOS pour Public Domain-DOS, il devint rapidement FreeDOS. Mais vu l’énormité du projet, il faudra 4 ans pour qu’une première version alpha sorte et 12 ans pour que la première version officiellement stable, dite 1.0 voit le jour. 6 ans de plus pour que sorte en 2012 la version 1.1 de ce DOS. Qui est largement meilleur que le MS-DOS d’origine : support des CD et du réseau, un shell amélioré (dont l’auto-complétion), le support des noms de fichiers dit longs (au dela du duo 8 caractères et 3 caractères pour l’extension) pour ne citer que les améliorations principales 🙂

Continuer la lecture de « Les projets un peu fous du logiciel libre, épisode 4 : FreeDOS. »