« String Works » de Lucy Claire : un EP prometteur pour 2018.

J’ai évoqué rapidement dans l’article en vrac’ du 9 mars 2018 la sortie d’un nouvel EP par la pianiste Lucy Claire.

Si on en croit le site officiel de l’artiste, « String Works » sorti le 8 mars 2018 est le premier d’une série de publication pour l’année 2018, effectuée en collaboration avec le label suédois 1631 Recordings qui proposent les versions numériques des EP.

Dès que j’ai l’annonce de la publication, j’ai sauté sur l’occasion pour écouter ce court EP. La version physique sous forme de galette plastifiée – et oui, je suis un vieux collectionneur qui ne se refera pas ! – étant disponible sur la page bandcamp de Lucy Claire.

Comme à son habitude, nous avons droit à des compositions néo-classique d’une grande qualité et un peu moins de 19 minutes de voyage sonore.

Continuer la lecture de « « String Works » de Lucy Claire : un EP prometteur pour 2018. »

« The Wait », le premier EP de Watchmaker : un concentré de bonheur auditif ?

Il m’arrive d’être contacté par des groupes ou des artistes pour me parler de leurs projets. Cela a été le cas récemment avec le compositeur et interprète Rémi Delahaye alias Watchmaker. Ses influences musicales sont le jazz, le downtempo, le trip-hop ou encore la musique minimaliste.

Il m’avait proposé de m’envoyer son EP autoproduit qui sort en cette fin d’année 2017. J’ai donc écouté le court EP (4 pistes pour une douzaine de minutes) qui est disponible au format numérique sur Bandcamp.

Continuer la lecture de « « The Wait », le premier EP de Watchmaker : un concentré de bonheur auditif ? »

« Coriallo » d’Heligoland : 4 ans après « Sainte-Anne », une attente récompensée.

Heligoland est un groupe d’origine australienne dont je suis les créations avec un grand intérêt. J’avais rapidement parlé de leur précédent EP « Sainte-Anne » sorti en janvier 2013. C’est avec « Bethmale », le troisième et dernier EP enregistré en France par le groupe et plus précisement au Sémaphore de Jaredeheu (si on en croit la notice de publication sur le site du groupe).

Comme pour les précédents opus, l’EP a été mixé par Robin Guthrie, un des membres fondateurs des Cocteau Twins.

Le groupe d’origine australienne, arrivé en France dans les années 2000, nous lance dans ses mélodies mélangeant indie pop, shoegaze et slowcore. De la douceur à l’état pur.

Continuer la lecture de « « Coriallo » d’Heligoland : 4 ans après « Sainte-Anne », une attente récompensée. »

« Plume » de Saâne : un premier EP prometteur ?

Comme j’ai déjà eu l’occasion de le préciser, il m’arrive d’être contacté par des artistes ou des groupes pour me présenter leurs créations. Je réponds toujours avec le maximum de cordialité possible, promettant au minimum une écoute de leurs créations.

Cela a été le cas avec le duo d’indie-folk français Saâne, constitué par les soeurs Blandine et Marguerite Beaussant. Depuis pas mal d’années, elles composent des mélodies indie-folk aussi bien en anglais qu’en français et ont sorti récemment leur premier EP, « Plume ». Un deuxième EP serait en préparation.

N’ayant pas pu trouver d’espace Bandcamp, ce qui est dommage, j’ai pu trouver un lien vers leur espace soundclound. 5 pistes et un peu moins de 17 minutes au compteur. Autant dire que c’est un EP stricto sensu 🙂

Dès la piste d’introduction, on est plongé dans un monde de douceur, cotonneux, avec des effets de voix étouffées qui donne envie à la personne qui écoute de se pelotonner dans une couette, avec un thé et quelques gateaux.

Continuer la lecture de « « Plume » de Saâne : un premier EP prometteur ? »

SUN, le nouvel EP d’entertainment for the braindead : un rayon de soleil ? :)

Derrière ce jeu de mots plus que pourri – oui, je plaide coupable ici – se cache la dernière production en date de Julia Kotowski alias entertainment for the braindead.

Plus de 4 ans sont passés depuis son précédent EP, et « SUN » fait 8 pistes pour environ 43 minutes… Côté durée, on est plutôt dans le LP, mais ne chipotons pas pour si peu 🙂

Autant dire que j’attendais cet album avec impatience, ayant toujours aimé le travail de Julia Kotowski, et ce depuis que je l’ai découverte vers 2010 avec ses premiers albums « Hydrophobia » et « Seven+1 ».

Continuer la lecture de « SUN, le nouvel EP d’entertainment for the braindead : un rayon de soleil ? 🙂 »

« Another Clumsy Mile » des Dia del Mercado : un EP pour patienter jusqu’au prochain LP ?

Dia del Mercado, c’est un groupe d’origine néerlandaise fondé par Ruud Slingerland. J’avais rapidement parlé de leur premier album, « Seven Years of Dirt » en juin 2012.

Le groupe, très inspiré par la musique psychédélique de la fin des années 1960, l’est aussi par les influences western et country. Oui, cela est un mélange un peu étrange, mais loin d’être indigeste !

Au mois de juillet 2017, le groupe a sorti un EP, intitulé « Another Clumsy Mile ». J’ai été contacté par Ruud Slingerland qui m’a informé de la sortie.

Il m’avait proposé de m’envoyer gratuitement un exemplaire. Après avoir écouté l’EP sur la page bandcamp, j’ai accepté de recevoir l’exemplaire en question. Au moins, on ne pourra pas dire que vous n’étiez pas au courant.

Continuer la lecture de « « Another Clumsy Mile » des Dia del Mercado : un EP pour patienter jusqu’au prochain LP ? »

En vrac’ de fin de semaine…

Comme chaque fin de semaine, l’habituel en vrac.

Côté logiciel libre, informatique et internet ?

Côté culture ?

Bon week-end !

« Thanks to the sun » de The Orchid : une suite réussie au premier EP.

En octobre 2015, je parlais du premier et très court EP de The Orchid, un groupe d’indie-folk de la région du Mans. En février 2017, le deuxième EP est sorti.

Le deuxième EP est presque deux fois plus long que le premier – près de 24 minutes pour le deuxième opus contre un peu plus de 12 pour le premier – et reprend un des titres phares du premier opus, « (all breathing should be) Praises ».

Continuer la lecture de « « Thanks to the sun » de The Orchid : une suite réussie au premier EP. »

Orotoro : une autre preuve que Bordeaux est une ville très intéressante, musicalement parlant.

Même si c’est une région connue pour les opportunités de s’éclater la panse dans la bonne humeur, il y a des groupes qui valent le détour. Pour les fans de folk metal, j’avais déjà parlé d’Aequinoctium Sanguinis dans un billet en vrac’ d’octobre 2015.

Pour du rock plus classique, il y a Here[in] dont j’ai parlé en juillet 2011.

Bref, que du beau linge. En septembre 2016, dans un billet « en vrac' », je parlais rapidement du premier EP du quartet bordelais Orotoro. Il mélange habilement le stoner, le metal et le progressif.

Fouillant dans mes archives, je suis retombé sur le billet parlant d’Orotoro, et j’ai appris avec grand bonheur qu’un deuxième EP était sorti en novembre 2016, et qu’en février 2017, un CD compilant les deux premiers EP était sorti. L’occasion était trop belle pour ne pas l’écouter… Et l’acheter 🙂

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le terme progressif n’est pas usurpé. La plus petit piste dépasse les 5 minutes 30, la plus longue frôle les 11 minutes… 8 pistes pour un total de 63 minutes. Bonne moyenne, non ? 😀

Continuer la lecture de « Orotoro : une autre preuve que Bordeaux est une ville très intéressante, musicalement parlant. »

« Seuls les moins humbles en hériteront », le nouvel EP de Hors Sujet.

Et oui, encore du post-rock français ! Florent Paris alias Hors Sujet dont j’avais parlé du premier (?) album en novembre 2015, m’avais prévenu il y a quelques temps de la
https://horssujet.bandcamp.com/album/seuls-les-moins-humbles-en-h-riteront. J’avais décidé de ne rien dire jusqu’à la sortie officielle en ce 24 avril 2017.

2 pistes, 21 minutes, un titre à rallonge, donc les saint canons du post rock sont respectés.

Continuer la lecture de « « Seuls les moins humbles en hériteront », le nouvel EP de Hors Sujet. »

« St. Paul Sessions » des The Novel Ideas : un EP attendu… d’oreilles fermes :)

En juillet 2012, je parlais du premier album du groupe d’americana folk country originaire du Massachusetts, « The Novel Ideas ».

Près de quatre années sont passées, et le groupe revient avec un EP qui sortira – ou sera sorti – le 8 avril 2016. Après avoir précommandé l’EP sur la page bandcamp du groupe, je l’ai reçu le 5 avril 2016… Soit 4 jours après son envoi. Ça fait plaisir. Sur le lecteur Bandcamp intégré, en fonction de la date où vous lirez l’article, vous aurez soit une seule piste écoutable, « I Was Not Around », soit la totalité de l’EP.

Après avoir entendu la piste librement écoutable, j’ai sorti ma carte bleue, et j’ai attendu que ma boite au lettre m’offre une lettre en provenance des États-Unis.

Continuer la lecture de « « St. Paul Sessions » des The Novel Ideas : un EP attendu… d’oreilles fermes 🙂 »

« Passes By » de Grus Paridae : du bon rock progressif finlandais.

Il m’arrive d’être contacté de temps à autres par des groupes ou des musicien(ne)s sans que je sache coment ils ont réussi à me trouver. Autant les boites qui veulent me vendre des articles sponsorisés, ça me provoque une poussée d’urticaire, autant quand on me parle musique, j’ai tendance à prêter un oeil et une oreille plus attentive. Même si je n’accroche pas au contenu proposé, j’ai toujours la politesse de répondre. Certains domaines feraient bien d’en tirer une leçon…

Il y a quelques jours, j’ai reçu un courriel en provenance de Finlande (tiens, pourquoi cela me parle sur le plan informatique ?) d’un duo du nom de « Grus Paridae« . Les deux membres étant Petteri Kurki et Rami Turtiainen.

Le courriel en question indique que ce duo propose des créations pour les personnes appréciant Pink Floyd, David Bowie, Genesis ou encore Peter Gabriel. Ça commence déjà bien. Surtout quand comme moi, on considère que la période bénie du progressif, c’est la première moitié des années 1970 avec Genesis (version Gabriel), Yes, King Crimson, Pink Floyd pour le côté expérimental. Bref !

Le courriel est un peu « tardif » surtout que leur premier EP est sorti en mai 2014. Ayant pu accéder au kit de presse, j’ai récupéré les deux titres de l’EP en format mp3 320, qu’on peut écouter aussi sur Deezer ou sur Spotify.

Je dois dire que même si j’accueille agréablement les courriers musicaux, cela en m’empêche pas de rester objectif et de dire ce que j’en pense. L’EP est très court, une grosse dizaine de minutes.

Continuer la lecture de « « Passes By » de Grus Paridae : du bon rock progressif finlandais. »

« Objections » des Rotters Damn : du très bon folk-rock français.

En fouillant sur Bandcamp – et en étant très patient – on finit toujours par tomber sur des pépites. Bon, il faut de l’obstination, mais ça finit toujours par payer.

C’est ainsi que j’ai pu tomber sur le deuxième EP des Rotters Damn, « Objections ».

Sorti en décembre 2014, cet EP nous propose un musique folk-rock à tendance progressive. Même s’il n’y a que cinq pistes pour un peu plus de 22 minutes, on dépasse à chaque fois les 3 minutes des titres qui pullulent sur les médias non-interactifs comme la télévision ou la radio.

La première piste « Fight & Prayers » nous plonge dans un folk-rock qui envoie du lourd dès le départ. Le chanteur a une voix qui me fait penser à Tom Waits, mais moins en « cassée et éraillée ».

La deuxième piste « In The Highway » rajoute une composante country. Son intro fait penser à une scène de western. Il ne manquerait plus que le saloon et l’ambiance enfumée 😉

La troisième piste « Archaic Minds » est la piste la plus folk classique de l’ensemble. Elle est presque entièrement acoustique, avec la voix du chanteur qui fait passer des frissons dans le dos.

L’avant-dernière piste « Take Shelter » reprend le côté folk-rock développé dans les pistes précédentes. La montée en puissance est progressive. L’ultime piste de l’EP « We Never Know » est acoustique dès le départ, et termine la vingtaine de minutes en douceur.

L’EP est disponible en version numérique à prix libre sur Bandcamp. Si vous préférez – comme moi, le vieux collectionneur – les versions physiques, le groupe vend l’EP sur son site.

Bonne écoute !

En vrac’ dominical.

Un petit en vrac’ dominical, car il le faut bien. Et oui, il sera très petit 😀

Comme d’habitude, commençons par le panier de crabe, à savoir le logiciel libre.

Dans le domaine culturel ?

Ce n’est pas grand chose, mais faut pas en demander plus en ce moment 🙂

En France, on a peut-être pas de pétrole, mais des bons groupes de métal symphonique !

En fouillant les catégories de bandcamp, ma mine d’or pour trouver des albums et des groupes qui n’ont pas l’opportunité de passer à la radio et à la télévision, je suis tombé sur le premier EP d’un groupe grenoblois, du nom d’Ossonor.

Avec les lillois d’Alwaid et les parisiens de Unseelie (plus orienté gothique, d’accord !), voici que je tombe sur une troisième pépite orientée métal symphonique avec chant féminin, mon péché mignon.

L’album commence avec une introduction tout ce qu’il y a de plus classique dans ce domaine. Une mise en bouche avant « A Momentary Lapse in Hell » qui reprend tous les canons du genre avec un duo chant clair féminin et chant guttural masculin.

Ça envoie vraiment et ça donne la patate 🙂

Continuer la lecture de « En France, on a peut-être pas de pétrole, mais des bons groupes de métal symphonique ! »