Ah, les easter-eggs…

Les easter-eggs en informatique sont des messages cachés plus ou moins subtilement par les auteurs d’un logiciel pour le signer. Il y a le célébrissime about:mozilla ou encore le flipper caché dans MS-Word 97, les crédits défilants dans Internet Explorer 4. Cela peut aussi prendre la forme de niveaux cachés, comme les deux niveaux hommages à Wolfenstein3D dans Doom 2, le dopefish dans Quake et Quake 2, etc.

Un site, eeggs.com en recense plus de 14 000 en rajoutant les films, les livres, les émissions télé, etc.

Entre 1998 et 2002, en pleine bulle internet, j’avais acheté un nom de domaine infoloufoque.com où j’avais mis un site qui au final avait dépassé les 750 références. Le site est depuis longtemps disparu, sauf pour Archive.org où un cliché du 16 mai 2002 est disponible 🙂

Comme quoi mon amour pour les easter-eggs ne date pas d’hier. J’ai fait une vidéo où je montre quelques easter-eggs inclus dans Planet-X3. À force de jouer à cet excellent petit RTS – auquel il ne manque qu’une extension de 5 ou 6 cartes – j’ai détecté des easter-eggs… Mais il doit sûrement en manquer à l’appel…

Et il y en a un, sur la carte « Urban Ruins » dans Planet-X2 pour Commodore 64, même si David Murray s’était plaint de ne pas pouvoir en mettre autant qu’il voulait faute de place en mémoire.

Bref, pour une fois que des oeufs de Pâques ne font pas grossir, autant en profiter, non ? Vous comprenez pourquoi j’aime à montrer ce genre de cachotteries – parfois mieux programmées que le reste – dans mes vidéos vieux geeks entre autres.

Vieux Geek, épisode 137 : Quand le premier Doom était franchement sulfureux…

S’il y a bien un jeu qui a marqué le monde vidéoludique, c’est le premier Doom publié par ID Software fin 1993, début 1994. Donc, 25 ans au moment où je rédige cet article.

Alors que John Romero prévoit la sortie courant février 2019 d’un cinquième épisode pour les 25 ans de Doom au doux nom de Sigil qui s’insèrera entre la fin de l’épisode « Thy Flesh Consumed » et Doom II, j’ai eu envie de revenir sur une anecdote assez connue, celle du svastika contenu dans les premières versions de Doom.

En utilisant les archives du dite DooMGate.de, j’ai pu mettre la main sur les versions partagicielles 1.0, 1.1, 1.2 et 1.4 beta de Doom.

Doom II est connu pour ses deux niveaux secrets qui sont un énorme hommage aux précédents titres d’id Software, Wolfenstein3D et Commander Keen… Mais il y avait eu un précédent.

Continuer la lecture de « Vieux Geek, épisode 137 : Quand le premier Doom était franchement sulfureux… »

Quand ID Software avait de l’humour…

En ce mois de mai, nous fêtons les 20 ans de « Wolfenstein 3D » et de sa suite (qui se situe avant le premier jeu pour l’intrigue), « Spear Of Destiny ». Merci à Dosbox pour l’environnement qui m’a permis de faire la vidéo 😉

Or, il existe un easter-egg sympa dans « Spear Of Destinity ». Le plus simple est de l’expliquer en vidéo…

Au moins à l’époque, il n’avait pas froid au popotin 😉

Quand les auteurs d’OpenOffice.org se lachent… ;)

Dans mon précédent article, je parle du « space invaders » proposé par l’installateur de la distribution ArchLinux.

Or, ce n’est pas le seul logiciel libre à proposer des easter-eggs, loin de là. En dehors des très connues adresses about: dans les logiciels de la Fondation Mozilla, voici quelques-uns supplémentaires.

Commençons par OpenOffice.org. Toutes les captures d’écrans ont été faites avec OpenOffice.org Writer et OpenOffice.org Calc 2.4.1.

Dans OpenOffice.org Writer, il faut entrer : « StarWriterTeam » (sans les guillemets), puis presser la touche F3…

L'équipe d'OpenOffice.org Writer

Toujours dans OpenOffice.org Writer, il faut activer le dialogue Aide / A propos, puis en maintenant la touche CTRL enfoncée presser les lettres S,D,T : on a la liste des contributeurs qui apparait.

Les créateurs d'OpenOffice.org

Dans OpenOffice.org Calc, commençons par l’équipe de développement. Il faut entrer dans une cellule sans les guillemets « =STARCALCTEAM() » puis presser la touche entrée.

L'équipe d'OpenOffice.org Calc

Un petit Space Invaders ? Il suffit de rentrer sans les guillemets « =game(« StarWars ») » et de presser la touche entrée.

Et

Dernier des easter-eggs : un clin d’oeil au « HitchHicker Guide to the Galaxy« . Dans OpenOffice.org Calc, il suffit de copier et de coller la phrase suivante sans les guillemets : « =ANTWORT(« Das Leben, das Universum und der ganze Rest ») »

Ce qui donne traduit : « La vie, l’univers et tout le reste ». 🙂

La réponse ultime ?