Que devient la SolydXK, ancien fork de la LinuxMint Debian Edition ?

En lisant cet article d’Olivyeahh concernant la LinuxMint Debian Edition et sa migration vers la future version 3, j’ai eu envie de voir ce que devenait le projet SolydXK qui a commencé sa vie comme une variante de la LinuxMint Debian Edition. N’étant pas trop fan de KDE, j’ai donc pris l’image ISO Xfce du projet SolydXK.

En effet, début juillet 2018, une nouvelle série d’images ISO est sortie. C’était donc l’occasion de voire ce que cela donnait. De plus, près de 3 ans et demi après le dernier billet que je lui avais consacré, c’était une raison supplémentaire d’en parler.

Je concluais le billet de mars 2015 ainsi :

Pourrais-je conseiller la Solydxk a une personne qui chercherait une distribution avec Xfce basée sur Debian GNU/Linux ? Oui, surtout si la personne est un peu effrayé par l’installation d’une Debian GNU/Linux pure et dure.

Cette conclusion s’applique-t-elle encore en 2018 ? Voyons cela.

J’ai donc récupéré l’image ISO en saveur Xfce de la SolydXK 9… Quelque chose me dit que sa base est celle de la Debian GNU/Linux Stretch dont la cinquième révision est sortie le 14 juillet 2018.

Continuer la lecture de « Que devient la SolydXK, ancien fork de la LinuxMint Debian Edition ? »

Ah, les dépôts tiers et leurs aléas…

J’ai souvent eu la dent dure sur l’utilisation abusive des dépôts PPA pour les distributions de la famille Ubuntu. Quand on voit des horreurs comme la FerenOS qui arrive à accumuler quelque chose comme 20 ou 30 dépôts tiers, on se dit que cela finira un jour par partir en cacahuètes. Je vous renvoie à cette vidéo concernant une des préversions de la PinguyOS 18.04 qui n’était pas franchement mieux au final…

On est dans quelque chose qui ressemble à un film d’horreur de série Z. En allant sur distrowatch, j’ai pu lire une énième fois une information concernant le dépôt tiers AUR.

Continuer la lecture de « Ah, les dépôts tiers et leurs aléas… »

En vrac’ de fin de semaine

Un petit en vrac’ depuis des vacances chez des amis.

Commençons par le logiciel libre.

Côté culture :

  • Si vous appréciez le classique moderne ? Alors les compositions de Gianluca Piacenza seront pour vous.

C’est tout pour cette fois. Bon week-end.

La Manjaro Linux 18.0 bêta 3, ça donne quoi ?

J’écris cet article le 25 juin 2018, à quelques jours de l’avalanche d’articles liée à la sortie de la Linux Mint 19 prévue pour la fin juin 2018, du moins si ce qui s’était passé pour la Linux Mint 18.0 en juin 2016 se répète 🙂

Comme je n’avais pas envie de faire l’énième article sur la distribution mentholée, j’ai préféré parler de Manjaro Linux 18.0 et faire le point sur son avancement.

Dans un article d’avril 2018, je parlais de la première alpha de Manjaro Linux 18.0, surtout sur le piège que constituait le lent développement de Xfce 4.14 qui est destiné à être sa première version entièrement en gtk3.

C’était à l’époque une Manjaro Linux 18.0 alpha 1 qui passait sous ma souris. Je concluais l’article ainsi.

On ne peut pas blâmer l’équipe de Manjaro de ne pas avoir misé sur Mate-Desktop comme environnement de bureau léger… En août 2012, le projet Mate-Desktop était encore dans ses couche-culottes, et je dois avouer que je n’aurais pas parié un seul kopeck sur sa survie… Comme quoi 🙂

Maintenant, Manjaro Linux va-t-elle changer de base pour sa version principale ? Les chances sont faibles voire nulles, surtout après avoir utilisé le même environnement de bureau comme vitrine depuis près de 6 ans !

Entre temps, le projet Xfce semble avoir mis la démultipliée. En effet, la version 1.8.0 de Thunar, le gestionnaire de fichiers de Xfce est arrivée avec comme nouveauté principale le support du gtk3 🙂

L’équipe de Manjaro Linux continuant de travailler sur sa version 18.0 vient donc de proposer une troisième bêta.

On peut lire sur l’annonce posté sur le forum que le travail s’est concentré sur le port de nouveaux paquets pour Xfce, la dernière version des outils Manjaro, des adaptations graphiques et bien entendu des mises à jour au niveau des tripes dont un noyau Linux 4.16.17. J’aurai préféré un noyau LTS, mais les coups et les douleurs…

Continuer la lecture de « La Manjaro Linux 18.0 bêta 3, ça donne quoi ? »

En vrac’ de fin de semaine…

Comme chaque fin de semaine, l’habituel en vrac…

Côté logiciel libre, informatique et internet.

Côté culture ?

Bon week-end 🙂

En vrac’ de fin de semaine…

Comme chaque fin de semaine, l’habituel en vrac…

Côté logiciel libre, informatique et internet.

Côté culture ?

Bon week-end 🙂

Obarun, le retour de la Archlinux s6isée :)

Étant un lecteur régulier, si on peut le dire ainsi, du blog systemdfree linux community, j’avais pu lire il y a quelques jours – du moins au moment où je rédige cet article – le « couronnement » d’Obarun, à savoir son inclusion dans l’index de Distrowatch.

Éric Vidal, papa du projet m’avait même contacté personnellement pour m’informer de la bonne nouvelle. Depuis l’article que j’avais fait sur sa distribution en novembre 2017, je suis en bon terme avec lui, rapportant même des bugs. Comme quoi, on peut très bien utiliser des distributions utilisant systemd au quotidien et apprécier les distributions qui sont inventives 🙂

En effet, on est loin de la pas franchement très utilisable Artix qui n’a pas sortie d’image ISO renouvellée au 28 mai 2018 pour faire prendre en compte un changement assez important au niveau des miroirs (cf l’actualité du 28 avril 2018), ou de la copieuse sans scrupule (??) Namib GNU/Linux intégrée à Distrowatch aux alentours du 20 mai 2018. Bref, Obarun est quand même un brin plus sérieuse 🙂

Pour mémoire, on peut schématiser Obarun ainsi : base Archlinux + système d’init s6, avec au choix Jwm, Openbox, Plasma et Xfce. Oui, j’ai volontairement simplifié pour faire comprendre que l’on est dans le domaine de la distribution qui n’est pas à mettre dans les mains de la première personne venue…

Continuer la lecture de « Obarun, le retour de la Archlinux s6isée 🙂 »

Que devient la DFLinux Stretch en mai 2018 ?

La dernière fois que j’ai parlé de la descendante de la HandyLinux, cela remonte à une petite année, du moins où je rédige ce billet. À l’époque, c’était en version béta 1.

Depuis, la distribution est sortie et si on en croit le framagit du projet, la dernière modification remonte à l’été 2017… Il ne faut par oublier qu’Arpinux a décidé de quitter le monde du libre et il n’y a pas de quoi être étonné.

J’ai été sur le site officiel du projet, et j’ai récupéré la dernière image ISO en date via bittorrent.

Ensuite, j’ai créé une machine virtuelle classique avec 2 Go de mémoire vive, 128 Go de disque, et 2 CPU pour lancer cette Debian GNU/Linux Stretch sous Xfce à peine retouchée. J’ai pris l’installation simplifiée.

Continuer la lecture de « Que devient la DFLinux Stretch en mai 2018 ? »

Que sont-elles devenues les distributions GNU/Linux de 2013 ? Première partie.

Début décembre 2017, je terminais le bilan de l’année 2012 en terme de distributions GNU/Linux. Je voulais voir quel était le taux de mortalité des projets dans ce domaine précis du monde du logiciel libre.

Près de 6 mois – au moment où je rédige ce billet, le 22 mai 2018 – sont passés. J’ai décidé donc de m’y remettre avec un premier gros billet qui couvre la période qui court de janvier à mai 2013… Histoire de voir ce que les distributions GNU/Linux dont j’ai pu parler sont devenues… Je sens que ça va pas être triste à voir…

Janvier 2013 :

Continuer la lecture de « Que sont-elles devenues les distributions GNU/Linux de 2013 ? Première partie. »

En vrac’ de fin de semaine…

Comme chaque fin de semaine, l’habituel en vrac…

Côté logiciel libre, informatique et internet.

Côté culture ?

Bon week-end 🙂

Fedora Linux 28 bêta, une version « ennuyeusement » bonne ? :)

En novembre 2017, je parlais de la Fedora Linux 27, avec un titre clin d’oeil à un citation – apocryphe ? – du Duc de Liancourt annonçant à Louis XVI la prise de la Bastille.

Je disais que j’avais été agréablement surpris par la finition du produit.

On est plus dans l’évolution que dans la révolution. Ça fait du bien, mais on s’ennuierait presque de nos jours, vu le degré de raffinement des grosses cylindrées comme les Debian, Fedora et autres Ubuntu.

Est-ce un mal ? Non. Mais on sent que l’on arrive à une certaine maturation du domaine, en dehors des DGLFI qui ne font qu’apporter leur dose de perte de temps et de ressources.

Alors que la feuille de route de la Fedora Linux 28 annonce une sortie pour la première quinzaine de mai 2018, et que le gel des paquets est prévu pour le 17 avril 2018, jour où je rédige ce billet, j’ai eu envie d’avoir un aperçu de cette version en fin de développement.

J’ai donc récupéré l’ISO de la version principale par bittorrent pour gagner du temps et être certain d’avoir quelque chose qui démarre. Je n’ai pas pris l’image ISO avec Mate-Desktop, n’appréciant pas l’outil proposé pour gérer les paquets. Après, les coups et les douleurs 🙂

Continuer la lecture de « Fedora Linux 28 bêta, une version « ennuyeusement » bonne ? 🙂 »

En vrac’ de fin de semaine…

Comme chaque fin de semaine, l’habituel en vrac…

Côté logiciel libre, informatique et internet.

Côté culture ?

Bon week-end 🙂

Ah, le fléau du plagiat dans le monde du libre…

Je n’ai eu de cesse de parler des abus de l’utilisation des quatre libertés du logiciel libre. Qu’il existe des forks compulsifs et abusifs qui finissent par tuer le noble principe qu’est le fork.

Mais il y a pire. Il y a des moments où la liberté et le laisser faire sont confondus au point que l’on arrive à du plagiat pur et simple de code qui est masqué par l’utilisation abusive des fonctionnalités de remplacement automatisé de texte.

Vous voulez un exemple précis ? Très bien, je vous en donne un. En novembre 2017, j’ai sortie une vidéo sur la distribution Namib GNU/Linux, la distribution Iznogoud dans toute sa splendeur. Le calife visé ? Manjaro Linux

J’avais oublié cette vidéo quand j’ai eu vent d’un fil sur le forum international de Manjaro.

Continuer la lecture de « Ah, le fléau du plagiat dans le monde du libre… »

En vrac’ de fin de semaine…

Comme chaque fin de semaine, l’habituel en vrac… Assez court, ayant un week-end chargé sur le plan créatif…

Côté logiciel libre, informatique et internet.

  • Pour les fans de distributions intimistes, je demande la NuTyX 10.1 qui propose entre autre des nouvelles versions de la glibc, du noyau, de Mozilla Firefox ou encore de Mate-desktop et le gestionnaire de paquets Cards 2.4.0.
  • Dans la série distribution qui clonent l’interface de MS-Windows 10, je demande la dernière ZorinOS en date, la 12.3…
  • La DGLFI de la semaine ? La CloverOS qui est une base Gentoo précompilée avec fvwm par défaut et une série de ports accessibles avec quelques scripts…

Côté culture ?

Bon week-end 🙂