Critiques de deux livres : « Le guide pratique Windows 10 » et « À la découverte de Windows 10 »

Je dois faire une confession avant de commencer cet article. Je suis dans mon entourage proche « celui qui s’y connait en informatique et qui te dépannera en cas d’ennuis ».

Quel(le) geek(ette) n’est pas dans ce cas ? 99% du temps, c’est pour dépanner un ordinateur sous MS-Windows, que je n’utilise plus depuis des années à la maison. Cependant, il est nécessaire de se garder au courant des nouveautés.

Comme j’ai pu le préciser dans un article de début juillet 2015, je suis régulièrement contacté par le service presse de l’éditeur Eyrolles pour me faire découvrir tel ou tel ouvrage. La proposition de me faire découvrir deux livres sur MS-Windows 10 a été pour moi une occasion en or de me tenir au courant des nouveautés.

J’ai donc reçu gracieusement de la part de l’éditeur en question deux livres rédigés respectivement par Fabrice Neuman et Mathieu Lavant. À savoir « Le guide pratique Windows 10« , sorti le 3 septembre et « À la découverte de Windows 10« , sorti le 10 septembre. Avec la sortie du dernier OS en date de Microsoft, je m’attendais à de telles publications.

Je tiens à remercier Marion Marin-Dubuard pour m’avoir envoyé gratuitement un exemplaire de chaque ouvrage. Au moins, on ne pourra pas dire que je ne joue pas la transparence 🙂

Bien entendu, je ne compte pas parler des déboires éthiques liés à l’OS, mais uniquement des livres dédiés à cette version de MS-Windows.

Commençons donc le livre de Fabrice Neuman, « Le guide pratique Windows 10 ».

Continuer la lecture de « Critiques de deux livres : « Le guide pratique Windows 10 » et « À la découverte de Windows 10 » »

« Souviens-toi, Rose », le nouvel opus d’Isabelle Rozenn-Mari.

J’ai déjà parlé des écrits d’Isabelle Rozenn-Mari, comme pour le deuxième tome de sa quadrologie de fantasy celte. Elle a publié récemment un roman à suspense – doit-on employer le terme de thriller ? – au titre de « Souviens-toi, Rose… »

Même si pour le moment, le roman en question n’est disponible sur la plateforme Kindle d’Amazon, ce n’est pas une raison pour ignorer le livre. Bref, passons sur le côté technique de la plateforme Kindle qui n’intéressera que les personnes ayant oubliées l’existence des rasoirs et de la crème à raser.

Dans ce roman, Isabelle Rozenn-Mari nous plonge dans une petite ville de la côte Atlantique. L’histoire commence avec des enfants qui jouent dans une maison qui se traine une sombre réputation. Dès le deuxième chapitre, on apprend que 18 années sont passées, que les enfants sont désormais des adultes.

Rose Bénette – à ne pas confondre avec mon personne féminin préféré dans le domaine de la littérature magnifiquement interprétée par Jennifer Ehle, à savoir une certaine Elizabeth Bennet – est une romancière à succès qui traverse l’Atlantique depuis New York.

Sa grand-mère maternelle qui possédait la maison familiale meurt. Le notaire lui annonce qu’elle a héritée de la maison. Rose n’a qu’une envie : Récupérer ce qui est récupérable, vendre la maison et repartir aussi vite que possible dans sa ville d’adoption.

Continuer la lecture de « « Souviens-toi, Rose », le nouvel opus d’Isabelle Rozenn-Mari. »

Univers livresque : un blog consacré à la culture livresque.

Dans le monde des blogs consacrés aux livres et qui sont indépendants des grandes écuries de l’édition comme Robert-Laffon, Larousse, Gallimard, Folio (pour ne citer que les premiers noms qui me viennent à l’esprit), il y a le blog « Destination Passions » d’Agnès, mais aussi un blog que j’ai découvert via les recommandations de Xavier Delgado, l’auteur de « Jours de Sang ».

C’est le blog Univers Livresque.

Écrit à quatre mains par Émeline et Maryline, il a pour but de présenter des auteurs qui ne bénéficie pas de la puissance de feu médiatique des grandes maisons d’éditions.

Cela permet de découvrir des livres ou des auteurs. Et devenir une source d’inspiration quand vous ne savez pas quoi lire.

Ce blog est pour moi un excellent complément au travail déjà effectué par Agnès sur son blog. Inutile de préciser que j’ai rajouté le fil RSS du blog Univers Livresque à mon logiciel de suivi de flux pour être tenu au courant des informations.

Un « petit » blog à suivre de très près, donc. Bonne découverte.

La blogosphère francophone : quelle indépendance a-t-elle au final ?

Dans un article Cyrille Borne parle de la « prise de conscience » du blog qui est (était ?) à mes yeux l’exemple parfait de ce que la blogosphère francophone « professionnelle » : une photocopieuse à communiqué de presse, vivant de la publicité, donc avec une indépendance se réduisant comme une peau de chagrin.

Je vous renvoie à l’article, il résume très bien l’hypocrisie de la blogosphère francophone professionnelle. S’il y a de la publicité, vous pouvez tout aussi bien tourner les talons.

Mais il faut dire les choses comme elles sont, dès que la publicité apparait, l’indépendance disparait d’elle-même. Hier soir, dans le magazine Capital, un reportage était consacré au Low Cost.

Dans le reportage consacré aux smartphones d’entrée de gamme (qui sont suffisant pour nombre d’utilisateurs qui font du téléphone, du SMS, et quelques photos), on voyait une brochette de blogueurs invités par un fabriquant anglais du nom de Kazam, et qui après leur avoir fait l’article leur faisait cadeau du dernier « haut de gamme » de la marque, le Thunder Q4.5.

Et peu après, on voyait des captures d’écrans des sites qui parlaient – à n’en pas douter – en bien du smartphone qui valait dans les 170 €.

Je ne voudrais pas me montrer suspicieux, mais cela empeste l’opération de communication à plein nez, et au passage, on s’achète pour « un plat de lentille » des pages complaisantes.

Oserais-je dire que les blogueurs invités n’ont plus d’indépendance ? Que ce sont des idiots utiles qui permettent à une marque de se faire de la publicité à vil prix ?

Mais non, ce sont juste des êtres humains avec leur faiblesse. Mais c’est bien connu, l’humain est doué de raison et sait faire la différence entre un article « commandé » et un article vraiment critique (dans tous les sens du terme).

Mais il est vrai que cela fait longtemps que je n’ai plus lu un article comme celui d’un Amstrad 100% qui, parlant du merdissime Chicago’s 30 dans son numéro 13, en page 83, déclarait :

Tiens, je viens d’éteindre mon CPC. Tiens, la K7 de Chicago’s 30 vient de se retrouver dans la poubelle. Tiens quelqu’un profitant du fait que j’ai le dos tourné vient d’y mettre le feu dans l’intérêt de la santé publique. Mais comment je vais finir mon article, moi ?! »

La note était de 20%… Qui a vu de telles notes récemment, que ce soit dans un magazine ou sur un blog ?