Vieux Geek, épisode 134 : Family History System, un logiciel de généalogie pour Amstrad CPC.

En 2018, on trouve de nombreux logiciels de généalogie dont la puissance et l’ergonomie sont des merveilles. Dans le monde du logiciel libre, il y a des mastodontes comme Gramps (MS-Windows, Linux et Mac), Ancestris ou encore Heredis dans le monde du logiciel non-libre.

Mais quand j’ai commencé à m’intéresser à la généalogie, je n’avais pour tout ordinateur que mon vieil Amstrad CPC, sans la moindre imprimante. Autant dire que je ne pouvais pas aller très loin.

Dans le n°47 du magazine CPC infos, sorti en 1992, il y avait bien eu un logiciel de généalogie, mais je n’avais pas eu le courage à l’époque de me farcir une dizaine de pages en Basic pour avoir le logiciel complet.

Les années sont passées, puis j’ai pu utiliser des logiciels plus puissants et mieux adaptés. Cependant, l’envie de voir le logiciel « Family History System » en action me titillait toujours. Fin juillet 2018, j’ai récupéré l’archive numérisée du magazine CPC Infos n°47 via le site Abandonware Magazines.

Continuer la lecture de « Vieux Geek, épisode 134 : Family History System, un logiciel de généalogie pour Amstrad CPC. »

La nostalgie ludique du dimanche 19 juillet : les listings dans les magazines d’informatiques.

Quand j’ai commencé l’informatique personnelle (fin 1989, début 1990), les magazines proposaient des listings de jeux, de logiciels utilitaires. Ayant débuté sur Amstrad CPC, des titres comme « Amstar & CPC« , « Amstrad 100%« , « CPC Infos« , « MicroMag » ont bercé mon jeune age informatique.

Grace à des sites comme Genesis 8 ou encore le CPC Games CD, j’ai pu retrouver des images disque de jeux de cette époque. Les jeux en question étaient souvent en langage machine, dont des centaines – voire des milliers – de lignes de code de DATAs qu’il fallait taper sans se tromper. Mais le résultat en valait la chandelle. Voici quelques exemples.

Continuer la lecture de « La nostalgie ludique du dimanche 19 juillet : les listings dans les magazines d’informatiques. »