« Maëlstrom » d’Onde : quand le rock progressif rencontre le violon et la musique celtique, c’est bon !

Note: j’ai été contacté par un membre du groupe qui m’a précisé que le « Modern Celtic » (que l’on trouve sur la page bandcamp entre autre ou leur site officiel) avait été rajouté pour des raisons purement pratiques de recherches sur la toile pour éviter de tomber sur un groupe ayant le même nom.

C’est un groupe d’origine bordelaise que j’ai découvert à la fête de la musique en 2018 quand j’habitais à Biganos. Il s’était produit avec son ancien batteur en concert.

Ce que j’avais franchement apprécié, c’était le fait que cela changeait des traditionnels et plus que lassantes bandas du Sud-Ouest qui sont omniprésentes.

Fin avril 2019, le groupe a sorti son premier EP, intitulé « Maëlstrom », dont j’ai eu connaissance via un courrier électronique en ce début 2020.

L’EP dure près de 28 minutes pour un total de 5 pistes, ce qui est assez classique. Le rock progressif est un genre qui est assez malléable pour accepter nombre de variantes et plaire à des sensibilités différentes. Il y a bien sûr le jazz pour Yes ou l’utilisation de la flute traversière pour Jethro Tull.

Dans le cas d’Onde, c’est l’utilisation du violon et des influences celtiques. Il faut dire que cela fait plaisir de ne pas tomber sur les bonnes vieilles guitares comme instrument à corde principal, même s’il y en a pour respecter un des canons du rock progressif 🙂

Le début de la première piste « Rise your bones » met le violon en avant et c’est lui qui donne la mesure. Ce qui n’empêche pas d’avoir une conclusion qui donne envie de se trémousser.

Continuer la lecture de « « Maëlstrom » d’Onde : quand le rock progressif rencontre le violon et la musique celtique, c’est bon ! »

En vrac’ musical du mercredi.

Comme chaque mercredi, les derniers albums qui ont carressé mes oreilles.

Pour finir, on peut se dire que l’année 2016 sera sur le plan culturel assez merdique. Outre les décès de Davie Bowie ou de Jimmy Bain, le tournage de Blade Runner 2 est annoncé pour juillet 2016. Nooooooooon !

Bon mercredi malgré tout.

Bam Balam, la caverne d’Ali Baba pour fans de musique sur Bordeaux.

Sur les conseils du disquaire Total Heaven (dont j’ai déjà parlé), je suis retourné sur Bordeaux et je suis allé chez Bam Balam…

En me mettant un budget maximal de 40 € (que j’ai réussi à respecter), quelque soit le nombre de vinyles pris. Et je dois dire que c’est une vrai caverne d’Ali Baba. Les disques sont disponibles par dizaines, dans tous les domaines, des années 1950 à nos jours.

La boutique se trouve 29 cours Pasteur à Bordeaux, et est ouverte du mercredi de 15 à 19 h.

On trouve de tout, surtout des groupes assez anciens, comme Rainbow, avec l’excellent « Long Live Rock’n’Roll » (1976), comme les albums des yéyés ou encore des groupes plus « psychédélique ». Difficile de ne pas trouver son bonheur…

Continuer la lecture de « Bam Balam, la caverne d’Ali Baba pour fans de musique sur Bordeaux. »

Total Heaven : un disquaire indépendant sympa et pas cher sur Bordeaux.

J’ai profité d’être en période de congé pour aller faire un tour sur Bordeaux, histoire de fouiller et me trouver quelques vinyles pour compléter ma collection balbutiante.

Situé à deux pas de la Place de la Victoire, et à coté de l’université Victor Segalen, c’est un petit magasin à taille humaine, qui regorge de vinyles de tous les styles. C’était la première fois que j’entrais dans ce genre de magasin.

Continuer la lecture de « Total Heaven : un disquaire indépendant sympa et pas cher sur Bordeaux. »