Cédons à la tradition : le billet de bilan de fin d’année.

Ce sera un article court. Dans le billet du 30 décembre 2015, je postais mes statistiques de visites annuelles, arrivant à un peu plus d’un demi-million de pages vues. Sur ce domaine, je reste dans la stabilité, avec au moment où je rédige ce billet un peu plus de 523 000 vues pour 217 540 visiteurs uniques.

Et non, je ne peux pas faire monter artificiellement le nombre de vues, j’ai une adresse IP fixe 🙂

Autant dire une nouvelle fois que je suis tout sauf le blogueur influent que certaines personnes veulent bien s’amuser à décrire. De cette année, je retiens les collaborations avec Péha, donc l’excellente planche qu’il a dessiné pour fêter mes 42 ans.

Continuer la lecture de « Cédons à la tradition : le billet de bilan de fin d’année. »

Bon anniversaire… 11 ans déjà !

Le blog vient donc de fêter ses 11 ans. Contrairement aux 10 ans qui méritaient une fête avec les cotillons, les rubans et le gâteau, ce billet sera plus sobre. Je n’ai pas voulu demander à Péhä qui fait un excellent boulot de se surcharger pour mon humble blog. Je vous renvoie, outre son boulot énorme pour le billet des 10 ans, à ses créations pour mes 42 ans ou sur la guerre des bloqueurs de pubs.

Comme à chaque billet anniversaire, autant faire un petit bilan de l’année écoulée. Mon compteur dépasse les 3170 billets.

11-ansDonc près de 330 billets depuis le précédent anniversaire. Donc presque un billet par jour depuis un an… Autant dire que je ne pensais pas avoir été aussi productif.

Continuer la lecture de « Bon anniversaire… 11 ans déjà ! »

Et de 3000 !

Le 21 août 2014, j’annonçais l’arrivée du 2500ième billet sur mon blog. En faisant une estimation à la louche, je déclarais :

[…]Donc, si la moyenne se maintient, le 3000e billet sera courant avril ou mai 2016, si le blog existe encore.[…]

Avec un mois d’avance sur l’estimation, j’arrive au billet numéro 3000. Il se sera écoulé 575 jours entre les deux billets à la numérotation symbolique. Un an et 210 jours, ou encore 82,14 semaines et 0,86 billet par jour sur cette période 🙂

Si je tiens le rythme, cela donnera un billet numéroté 3500 aux alentours du 14 octobre 2017. Enfin, seul l’avenir nous le dira 😀

Pour finir, l’indispensable capture d’écran 🙂

3000

Le pseudonymat, c’est bien. En abuser, ça craint.

Dans mon précédent article, j’ai posté un contenu que certains ont considéré comme acheté voire du publireportage déguisé. J’en veux pour preuve ce commentaire, dont voici les morceaux croustillants :

Ceci est un l’article acheté et un publi-reportage déguisé.
Tu viens d’accepter un pot-de-vin d’une entreprise, exactement du même type que celles que tu dénonces depuis des années. Tu commences petit : un petit privilège par ici, un petit service en plus par là, etc, puis tu montes en grade et tu finiras par ne plus prendre en considération que ceux qui viennent te promettre des avantages.
[…]
La pire couillonnade de cet article étant évidemment le passage suivant :
« Le but du projet est de pouvoir partir d’un ordinateur, même faiblement doté et de pouvoir faire ainsi de substancielles économies à terme, et donc de viser les professionnels en premier lieu. »
Ah oui, intéressant comme concept, les substantielles économies en payant pour des services buggés qu’on trouve fonctionnels en local sur une ubuntu 14.04…

Bref, inutile de continuer, la ligne éditoriale de ce blog est de plus en plus répugnante.[…]

Je vous laisse lire ma réponse complète à ce grand courageux qui traine dans la boue une des libertés d’internet : celui d’utiliser le pseudonymat.

Continuer la lecture de « Le pseudonymat, c’est bien. En abuser, ça craint. »

Blogo, ergo sum… Désolé René, j’ai repris ta citation du « Discours de la Méthode » :)

Je parle ici de René Descartes (1596-1650), un des pères de la philosophie moderne (qui s’étend de 1492 à 1789), avec Emmanuel Kant, Blaise Pascal, David Hume, John Locke ou encore Baruch Spinoza et Jean-Jacques Rousseau pour rester dans les plus célèbres.

Cher René – tu permets que je tutoies et que j’emploie ton prénom ? – tu m’as tellement pourri mon unique année de cours de philosophie quand j’étais au lycée que je n’ai pas pu me retenir ta citation la plus célèbre pour introduire cette bafouille qui m’est venu sous le clavier comme une pollution nocturne chez un jeune adolescent suite à un rêve trop explicite. Du moins, une pollution nocturne purement intellectuelle, faut-il préciser.

Je ne veux pas être accusé d’écrire sur mon humble blog des textes qu’on pourrait qualifier d’osé voire pire. Non, je laisse cela aux adolescent(e)s sur ask.fm ou sur Facebook 🙂

Dans un article en date du 18 octobre, maître Cyrille – sur son blog perché – met une nouvelle fois de plus les points sur les « i ». Son article fleuve concerne l’éparpillement sans fin des nécessaires présences sur les réseaux sociaux (le fesseur de caprin, l’oiseau bleu, le réseau fantôme ou encore celui de la fleur de pissenlit) qui finit par influer sur les blogs et leurs fréquentations.

[…]
Ceux qui écrivent aujourd’hui, Frédéric, Philippe en font partie, sont présents sur les réseaux sociaux, qui sont devenus des lieux d’échanges, on leur doit certainement la mort des commentaires, le débat se déplaçant ailleurs ce qui montre tout de même une recherche chez tout un chacun d’une centralisation, tout trouver au même endroit.
[…]
Moralité, vous êtes lus par des gens qui ne devraient pas être là, c’est curieux mais c’est ainsi. C’est un peu comme à l’époque où on avait que trois chaînes de télé et qu’on regardait le tour de France alors qu’on n’aime pas le vélo. Je lis ces derniers jours et dans mes commentaires, et ailleurs dans les fameux shaarlis, journals du hacker des propos de plus en plus durs car les gens n’ont plus d’endroit où aller et n’ont pas la force de faire autre chose, toxicos de l’info.

Continuer la lecture de « Blogo, ergo sum… Désolé René, j’ai repris ta citation du « Discours de la Méthode » 🙂 »

Vieux geek, épisode 42 : Ah, les Skyblogs à leur grande époque (2006-2010)

Pour le 42ième épisode de la série, j’aurais été tenté de parler de H2G2, mais cela aurait été trop prévisible et trop facile, surtout avec la réponse à « La grande question sur la vie, l’univers et le reste« . Non, je vais parler d’un phénomène qui a agité la toile française dans la deuxième moitié des années 2000, les Skyblogs.

Nous sommes vers 2006-2007, et les adolescent(e)s qui arrivent maintenant sur le marché de l’emploi (pour les plus jeunes d’entre eux) tiennent alors ce qui est indispensable : un skyblog. Un blog qui comme son nom l’indiqué est proposée par une plateforme détenue par Skyrock. Le site madmoizelle a fait un excellent billet sur les Skyblogs en 2014.

En 2006, alors que mon blog avait à peine un an, je parlais des dérives pro-ana (ana pour anorexie) qui y sévissait. Cependant, 7 ans plus tard, les choses n’ont pas vraiment changé, et le mouvement pro-ana continuait de faire des ravages.

En 2008, je me fendais d’un billet vachard où je considérais qu’il y avait plusieurs niveaux de blogueries, le niveau 0 étant celui des Skyblogs.

Continuer la lecture de « Vieux geek, épisode 42 : Ah, les Skyblogs à leur grande époque (2006-2010) »

10 ans au compteur… Déjà ?!

28 septembre 2005 : j’ouvre le blog. J’ignorais que 10 ans plus tard, le blog existerait toujours. Je ne pensais pas qu’il verrait son premier anniversaire. Ni que celui-ci passerait d’une version 1.5 de WordPress à sa version 4.3.1. Au bout de 10 ans, un peu plus de 2840 articles au compteur et un peu plus de 15360 commentaires déposés.

10ans-01

Si on fait quelques rapides moyennes, cela fait 238 articles par an, soit 19,83 articles par mois depuis septembre 2005.

Quand j’ai commencé à rédiger des articles sur ce blog, j’étais un utilisateur d’un Apple Mac Mini de la première génération, celui qui était équipé de processeurs PowerPC G4. Et oui, on a tous nos petits secrets inavouables 😀

Quel bilan – tout sauf exhaustif – depuis le billet du neuvième anniversaire ?

  1. La publication d’un livre demandé par Larousse en octobre 2014.
  2. La publication des deux derniers tomes de ma mini saga de SF : le tome 2 en octobre 2014, le tome 3 en avril 2015.
  3. La fin prévisible de la saga mouvementée de Micro-R OS qui m’avait valu une sérieuse prise de bec avec l’auteur de la distribution en question.
  4. L’occasion de faire une confession sur l’origine de ma publiphobie.
  5. Le vieux Gnomiste est devenu utilisateur de Xfce. J’utilise toujours sous l’environnement léger malgré la sortie de Gnome 3.18.
  6. L’ouverture d’un compte sur le point d’accès diaspora* de Framasoft.

Cela a été surtout l’occasion de faire connaissance avec des blogueurs que j’apprécie énormément, comme Didier Acker alias Iceman, Laurent Napias, Stéphane Gallay ou encore le dessinateur Péha auprès duquel j’ai commandé un dessin pour les dix ans du blog que vous trouverez ci-après. Il y a un sacré nombre de clins d’oeil.

fred-10ans

Continuer la lecture de « 10 ans au compteur… Déjà ?! »

Peut-on être défini comme un blogueur influent en niant l’être ?

Depuis quelques jours, j’ai l’impression d’être considéré de plus en plus comme un blogueur influent. Pas uniquement dans le domaine de l’informatique libre francophone où je suis un amateur avancé, incapable de coder même un « hello world » en Python. Même en script bash, c’est dire 🙂

En effet, j’ai des comptes de groupes de rock progressif et de metal progressif qui me rajoute à leur abonnement sur mon compte twitter. Il faut dire que m’être abonné au compte CharismaProg aide énormément.

Cela m’a permis d’être suivi par plusieurs groupes. J’ai déjà parlé de l’album d’un des dits groupes – Victim of Illusion – dans un en vrac’ vieux de près d’une semaine, du moins à la date de publication du billet.

Dans un article à venir très bientôt, à savoir un autre en vrac, je compte parler d’un autre groupe qui m’a rajouté à ses abonnements. Sans oublier une grosse cylindrée comme Ghost Ship Octavius que je risque de « me faire péter le premier album » pour reprendre les termes d’un ami peintre et caricaturiste qui est comme moi un dingue de musique.

Cependant, ce 22 septembre dans la matinée, sur mon fil twitter, j’ai reçu une notification d’un autre libriste qui m’annonce qu’il a un voisin – de classe ? de bureau ? – qu’il fait des recherches sur des distributions GNU/Linux en me basant sur mon avis. J’avoue que je me suis pris une sacrée claque.

Screenshot_2015-09-22-09-01-13

Moi qui me moque allègrement des blogueurs influents à longueur de billets, voila que j’en deviens un, à mon corps défendant ! Ennuyeux, n’est-ce pas ? 🙂

Continuer la lecture de « Peut-on être défini comme un blogueur influent en niant l’être ? »

Retours sur la gestion des commentaires et la politique des 10 jours d’ouverture.

Note préliminaire : j’écris cet article en écoutant l’album « Watershed » d’un groupe scandinave peu connu, Opeth. Ne vous étonnez pas si le contenu a tendance à devenir un peu saignant dans les lignes qui suivent. Des morceaux comme « Heir Apparent » ou encore « The Lotus Eaters » y sont pour quelque chose.

Dans six semaines (du moins au moment où je rédige cet article, à savoir le 16 août 2015), le blog aura soufflé sa dixième bougie. Dix ans que je tiens en vie ce modeste blog qui arrive patiemment à un gros millier de pages vues quotidiennement, même si j’ai parfois quelques exceptions, comme une pointe à plus de 6000 visites. Une fois en 10 ans. Merci au papa de la HandyLinux pour m’avoir rappellé cet événement.

Durant des années, en gros de septembre 2005 à novembre 2014, j’ai appliqué une règle simple. Les commentaires étaient fermés au bout de 7 jours. Malgré l’ajout d’un captcha, il y a toujours eu des visiteurs malintentionnés pour polluer les commentaires, dans le but de promouvoir des petites pilules bleues agrandisseuses et affermisseuses d’organe pendouillant et viril, et autres cochoncetés de ce style.

À la mi-novembre 2014, je rédigeais un article sur la politique concernant l’ouverture ou la fermeture des commentaires. Dans les commentaires de l’article, il m’a été suggéré de passer à une durée plus longue, 10 jours. Depuis 9 mois, j’applique cette politique. Avec une modération a priori, cela me permet de conserver la main.

Je pars d’un principe constitutionnel en France qui est le suivant, défini par deux articles de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen du 26 août 1789 (appellation un brin mysogine dans l’appellation au passage comme le montrera une certaine Olympe de Gouges en 1791, deux ans avant d’être exécutée au nom de la République Française)

Article 10 : Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la loi.

Article 11 : La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’homme : tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre à l’abus de cette liberté dans les cas déterminés par la Loi.

Il y a cependant certaines limites imposées par le droit positif, comme les propos liés à l’insulte du genre : Untel(le) est un(e) con(ne).

Ou encore la diffamation, les propos haineux (à cause de la confession, de la nationalité, de la couleur de peau, de l’orientation sexuelle ou du sexe biologique d’une personne) pour rester dans les grands classiques. Autant dire que je laisse passer 99,9% des commentaires déposés.

Continuer la lecture de « Retours sur la gestion des commentaires et la politique des 10 jours d’ouverture. »

La blogosphère, outil de promotion à vil prix ou outil d’information ?

J’ai déjà parlé à de nombreuses reprises des propositions plus ou moins honnêtes concernant la mise en route de collaboration partenariats avec des régies publicitaires ou des agences média.

Dans une page dédiée de mon blog, il y a la liste des principaux articles « coup de gueules » que j’ai poussé au fil des années. La blogosphère de la mode est l’exemple parfait de la contamination jusqu’à la moëlle par les articles sponsorisés et autre publireportages à peine maquillés, comme le montre cet article satirique d’Actu-Seo sortit en avril 2014.

Aucune blogosphère n’est épargnée, spécialement pas la blogosphère informatique. L’idée de toucher quelques piécettes pour publier un contenu pré-rédigé (et pré-digéré aussi) est tentante. Certains blogs, tendant à se transformer en webzine, comme par exemple tousgeeks, qui utilise un WordPress plus que retouché, montre clairement qu’ils caressent les annonceurs dans le sens du poil.

Note : J’ai pris cet exemple car c’est le premier qui m’est venu sous la souris, mettant sur liste noire les blogs dont les articles semblent suspect.

Il suffit de lire la prose typiquement novlangue qui s’y étale :

Parce que nos rédacteurs sont des vrais passionnés et n’hésiteront pas à rédiger des articles de qualité autour de vos produits et services (Si ça mérite).

C’est vrai, surtout pas trop méchant. Pourquoi dire du mal d’un produit reçu gracieusement le plus souvent ? Pourquoi, hein ? 🙂

Parce que TousGeeks est une vraie communauté de geeks qui n’hésiteront pas à partager leurs feedbacks avec vous autour de vos produits et services.

Traduction ? Vous faire de la promotion pour une bouchée de pain.

Nos rédacteurs sont aussi disponibles pour tester vos produits qu’ils soient offline ou online.

Qu’est-ce que je disais plus haut ? 😀

Profitez alors de la popularité de TousGeeks pour lancer vos produits, faire de la publicité pour vos sites web ou encore publier un communiqué de presse.

Rien à rajouter ici, car c’est suffisamment explicite.

Après libre à chacun de monétiser son site s’il le désire. J’en reviens toujours au même point, basée sur mes presques 10 années d’expérience dans le domaine du blogging : dès qu’on met un doigt dans les articles sponsorisés, le bras est aspiré dans un laps de temps assez court.

Mais c’est un courrier que j’ai reçu récemment qui est à l’origine de ce nouveau coup de gueule.

Continuer la lecture de « La blogosphère, outil de promotion à vil prix ou outil d’information ? »

Bon anniversaire, Univers Livresque !

En janvier 2015, je consacrais un article à un blog, « Univers Livresque ».

Maintenir en vie un blog avec un seul sujet ou un seul thème de prédilection n’est pas évident. Nombre de blogs dans ce cas ne voient pas leur premier anniversaire. En dehors de l’exception d’Agnès et de son blog « Destination Passions« , il y a maintenant « Univers Livresque » qui souffle sa première bougie.

Sur le plan de la difficulté de faire vivre des blogs, je vous conseille un article très bien écrit par Cyrille Borne, même s’il se concentre sur le panier de crabe qu’est l’univers de la blogosphère informatique francophone.

Comme je l’avais précisé en janvier, ce blog est écrit à quatre mains, ce qui aide à faire durer le dit blog. Pour fêter le premier anniversaire, un concours est organisé par Emeline et Maryline. Je leur donne donc un petit coup de main avec ce petit article.

Tout ce que je peux souhaiter au blog ? Pouvoir l’aider à allumer la deuxième bougie sur le gâteau d’anniversaire, ce qui serait très bien, et me ferait très plaisir.

Fermeture du blog pour une durée indéterminée.

Suite à la polémique lancée et entretenue sur un réseau social par un article récent sur elementary OS, je vous informe de la fermeture du blog pour une durée indéterminée.

J’ai clos les commentaires sur les billets qui précèdent, sauf celui-ci et sur celui du billet en question. J’ignore quand je réouvrirais l’ensemble, mais je pense que c’est une mesure nécessaire pour le moment.

Bon anniversaire, Destinations Passions !

Quand il m’arrive de parler de la blogosphère francophone, c’est que je me préoccupe souvent de sa « portion » libriste qui comme l’a souvent fait remarquer Cyrille Borne a tendance à se réduire à une peau de chagrin.

Dans le domaine de la culture, il n’y a que peu de blogs que je suis régulièrement, et celui d’Agnès en fait partie. En ce 9 avril 2015, son blog fête ses trois ans, et c’est pour moi l’occasion de lui souhaiter un bon anniversaire.

Tenir un blog consacré à la culture, ce n’est pas si évident. Comme les blogs geek, la pression des éditeurs est forte, et garder son indépendance, ce n’est pas évident. Agnès a réussi, et c’est tout à son honneur.

Pour les trois ans de son blog, elle propose un billet « cadeaux » dont les détails sont alléchants.

Tout ce que je souhaite à Agnès c’est que dans un an, elle puisse souffler une bougie supplémentaire ! 🙂

Univers livresque : un blog consacré à la culture livresque.

Dans le monde des blogs consacrés aux livres et qui sont indépendants des grandes écuries de l’édition comme Robert-Laffon, Larousse, Gallimard, Folio (pour ne citer que les premiers noms qui me viennent à l’esprit), il y a le blog « Destination Passions » d’Agnès, mais aussi un blog que j’ai découvert via les recommandations de Xavier Delgado, l’auteur de « Jours de Sang ».

C’est le blog Univers Livresque.

Écrit à quatre mains par Émeline et Maryline, il a pour but de présenter des auteurs qui ne bénéficie pas de la puissance de feu médiatique des grandes maisons d’éditions.

Cela permet de découvrir des livres ou des auteurs. Et devenir une source d’inspiration quand vous ne savez pas quoi lire.

Ce blog est pour moi un excellent complément au travail déjà effectué par Agnès sur son blog. Inutile de préciser que j’ai rajouté le fil RSS du blog Univers Livresque à mon logiciel de suivi de flux pour être tenu au courant des informations.

Un « petit » blog à suivre de très près, donc. Bonne découverte.

Une opération culturelle vraiment intéressante – le retour.

Il y a un an, Agnès de Destination Passions avait mis en route une petite opération pour permettre à des personnes de s’offrir un petit cadeau culturel pour Noël.

Cette année, Agnès a remis le couvert et elle a lancé la deuxième édition de cette opération culturellement caritative.

Vous trouverez des participations de Christelle Morizet, Jérôme Dumont, Wendall Utroi, Cara Vitto (je me suis régalé avec le « Sorcier Blanc »), Isabelle Rozenn-Mari, et votre serviteur. Car contrairement à l’année dernière, j’avais de quoi faire une offre.

Tous les détails de participation sont détaillés dans l’article. Et non, il n’y a pas à signer de son sang pour tenter sa chance.

Voila, maintenant à vous de voir. La culture n’est pas limité aux rayonnages des Fnac, Cultura ou autre librairie comme Mollat (une référénce en Aquitaine).

Bonne découverte.