En vrac’ de fin de semaine…

Comme chaque fin de semaine, l’habituel en vrac…

Côté logiciel libre, informatique et internet.

  • Dans la série « tiens elle est encore en vie, tant mieux pour elle », je demande la Mageia 7 bêta 3. Je souhaite bien du courage aux mainteneurs pour l’héritage technique qu’ils se trainent avec la suite urpmi qui remonte à la Mandrake 7.0, sortie à l’origine en janvier 2000.
  • La DGLFI de la semaine, la Regolith Linux, une énième base Ubuntu avec i3 comme gestionnaire de fenêtres. Ça change un peu 🙂
  • En dehors de l’avalanche d’annonces liées à la sortie de la version 19.04 d’Ubuntu, la PPA-OS, pardon FerenOS sort en version 2019.04… Si vous aimez les bases LinuxMint victimes de surcharge pondérale logicielle létale, faites-vous plaisir !

Côté culture ?

C’est tout, je sais, c’est court…

Bon week-end 🙂

« Past // Middle Age // Future » de LA JUNGLE : attention, ça envoie du bois !

Le duo de trance-kraut rock belge revient à l’attaque. En novembre 2016, je parlais de leur deuxième opus, sobrement intitulé « II ».

Deux ans sont passés, et en ce mois d’avril 2019, voici donc le troisième opus. J’attendais le dit album d’oreilles fermes… Et je ne suis pas déçu.

Outre la pochette qui est toujours aussi bizarre, signature du groupe, on peut dire que cet album – qui est l’un des plus long – est un bijou pour les amateurs du genre.

Après une longue introduction franchement calme et la première piste « You Say Amen I Say Sword », le groupe entre dans le vif du sujet dès sa deuxième piste « The Invisible Child ».

On sent le retour du mélange trance et kraut rock qui a fait le succès des deux premiers opus. La montée en puissance est progressive mais elle donne rapidement envie de sauter partout en secouant la tête comme un headbanger sous pervitine 🙂

Continuer la lecture de « « Past // Middle Age // Future » de LA JUNGLE : attention, ça envoie du bois ! »

Y a-t-il une forme d’anti-Redhatisme primaire dans le monde du libre ?

C’est une question dont certaines personnes diraient que c’est complètement exagéré au point d’insinuer que je dois fumer de la moquette… Manque de chance, chez moi, il n’y a que du linoléum 🙂

Il faut le rappeler, Red Hat est un des pionniers du monde du libre, né en 1994. Pour mémoire, c’est avec Slackware et Debian (toutes deux nées en 1993) une des distributions mères les plus anciennes encore en vie.

Ma première Red Hat a été la 5.0 alias Hurricane en 1996 qui apportait une énorme nouveauté, le noyau Linux 2.0. Depuis la naissance du projet Fedora en 2004 qui sert de base de test grandeur nature au duo Red Hat Enterprise Linux et son pendant communautaire CentOS qui fête ses 15 ans en ce mois d’avril 2019.

Autant dire que c’est un acteur incontournable qu’il est difficile d’ignorer. Mais j’ai pu constater depuis quelques mois une haine envers Red Hat. Que ce soit pour la guerre sainte des systèmes d’init, le serveur son Pulse Audio (qui était au départ une sombre daube mais qui est désormais surpuissant et fonctionnel), Wayland successeur du vieillissant X11 (né au milieu des années 1980), tout est bon pour casser du sucre sur le dos de Red Hat.

Continuer la lecture de « Y a-t-il une forme d’anti-Redhatisme primaire dans le monde du libre ? »

« Urbanity », le retour réussi de Watchmaker.

Fin 2017, je parlais rapidement du premier EP de Watchmaker, nom du projet solo de Rémi Delahaye. Je terminais l’article ainsi :

Bien que le compositeur m’ait envoyé gratuitement une version de son EP, l’ayant bien aimé, j’ai donc acheté un exemplaire numérique en attendant une future version physique, voire un LP dans les deux ans qui viennent.

Rémi Delahaye m’a recontacté fin mars-début avril pour me faire écouter en avant-première son nouvel opus, « Urbanity ».

Comme son premier EP, « Urbanity » est assez court, durant à peine plus de 16 minutes. Mais ici, la qualité a pris le dessus sur la quantité.

« Hipsters » qui débute l’album vous propose une rythmique digne de l’Asie du Sud-Est. Le rythme est entraînant, hypnotique. Des sons qui font penser aux steels drums s’invitent rapidement et accentue le côté exotique de la piste.

Continuer la lecture de « « Urbanity », le retour réussi de Watchmaker. »

Attention aux Archlinux simplificatrices !

Cet article m’a été inspiré par une vidéo de Sébastien alias Actualia qui a installé sur son ordinateur une ArcoLinux Cinnamon. Je tiens à le remercier chaudement pour l’inspiration concernant cet article.

Le contenu de sa vidéo est intéressant, mais je pense qu’il y a une erreur commise par rapport même à la nature d’Archlinux : les mises à jour sont moins rationalisées que sur une Manjaro Linux, et donc n’ont pas le nécessaire tampon qui évite les emmerdes qui arriveront à terme. D’ailleurs, si Manjaro Linux sur son canal stable a des grosses mises à jour hebdomadaires, sur les canaux testing et unstable, c’est quasiment du quotidien.

Ici et sans le vouloir, Sébastien a montré le piège conceptuel des Archlinux ultra-simplifiées. C’est que c’est trop facile d’accès et que quand il va y avoir besoin de passer par de la ligne de commande, ça ne sera pas la même histoire. Calamares est un excellent outil popularisé par Manjaro, même si ce n’est pas lui qui l’a créé à l’origine.

Mais ArcoLinux – dont le nombre d’images ISO est important, environ 26 selon la note de publication de mars 2019 – n’est pas le seul projet qui est dangereux pour des personnes curieuses mais qui n’ont pas l’arrière plan technique nécessaire, juste parce que c’est à la mode d’avoir une installation basée sur du Archlinux. Je vous renvoie à cette vidéo d’abord postée sur Youtube puis transférée sur peertube.

Dans les autres projets que je considère être casse-gueule sur le moyen voire long terme pour les personnes pas trop avancées, je rajouterai – même si cela va me valoir des volées de bois vert – les distributions suivantes :

En vrac’ de fin de semaine…

Comme chaque fin de semaine, l’habituel en vrac…

Côté logiciel libre, informatique et internet.

Côté culture ?

  • J’ai été contacté par le guitariste Michel Heroux qui m’a annoncé la disponibilité de son prochain album de rock instrumental avec des influences jazz, metal et prog. Vous pouvez écouter ses créations sur son espace Bandcamp par exemple.

C’est tout, je sais, c’est très court… Désolé !

Bon week-end 🙂

En vrac’ de milieu de semaine…

Ça faisait longtemps que je n’avais pas eu de quoi remplir un billet en vrac’ en plein milieu de la semaine. Profitons-en !

Côté logiciel libre, informatique et internet.

Côté culture.

Bonne fin de journée ! 🙂

En vrac’ de fin de semaine…

Comme chaque fin de semaine, l’habituel en vrac…

Côté logiciel libre, informatique et internet.

Côté culture ?

Amanda Palmer a publié le 8 mars 2019 son nouvel album, « There Will Be No Intermission » en numérique sur Bandcamp et en physique sur sa boutique en ligne.

Bon week-end 🙂

« Before We Rise » de Karen Vogt et Philipp Bückle : quand Heligoland rencontre le monde de la musique électronique.

Il y a des artistes et des groupes que je suis depuis des années et avec qui je suis en contact régulier. Récemment, Karen Vogt m’a contacté pour me parler d’une collaboration avec l’artiste de musique électronique Philipp Bückle anciennement connu sous le pseudonyme Teamforest.

Après s’être rencontré il y a une dizaine d’années, les deux artistes ont décidé de travailler ensemble sur un EP sorti en février 2019, intitulé « Before We Rise », en parallèle de la préparation du prochain album d’Heligoland.

L’EP est assez court, un peu plus de de 19 minutes, mais on retrouve la voix douce de la chanteuse d’Heligoland. Cette fois, ce sont les plages composées par Philipp Bückle qui servent de base aux textes chantés.

Dès la première piste, on sent que la collaboration était une évidence. Une piste rêveuse et nostalgique. Avec la deuxième piste, « Before You Rise », on est dans une ambiance plus rythmée, limite rock.

Continuer la lecture de « « Before We Rise » de Karen Vogt et Philipp Bückle : quand Heligoland rencontre le monde de la musique électronique. »

En vrac’ de fin de semaine

Un petit en vrac’ en vacances chez des amis.

Dans le monde informatique ?

Sur le plan culturel ?

Karen Vogt, la chanteuse du groupe Heligoland a sorti en collaboration avec Philipp Bückle un EP orienté indietronica et dream pop. Un article à venir dans le courant de la semaine ?

C’est tout pour cette fois !

En vrac’ de fin de semaine…

Comme chaque fin de semaine, l’habituel en vrac… La veille de mes 45 ans, ça marque 🙂

Côté logiciel libre, informatique et internet.

Côté culture ?

C’est tout, je sais, c’est court… Mais comme je dois préparer mon anniversaire…

Bon week-end 🙂

En vrac’ de fin de semaine…

Comme chaque fin de semaine, l’habituel en vrac…

Côté logiciel libre, informatique et internet.

Côté culture ?

  • Je ne savais pas que mon collègue blogueur Didier alias Iceman avait pondu un album de musique électronique en 2002… Le voici donc pour les personnes curieuses. Il s’intitule « A Curse through the Groove ».

C’est tout, je sais, c’est court… Mais quand y a rien à rajouter… 🙂

Bon week-end 🙂

En vrac’ de fin de semaine…

Comme chaque fin de semaine, l’habituel en vrac…

Côté logiciel libre, informatique et internet.

Côté culture ?

Bon week-end 🙂

Comment bien commencer la semaine ? Avec du metal, voyons !

Un court article cumulatif sur deux albums qui m’ont fait craquer récemment et dont j’attends la réception avec impatience.

Le premier entretient la tradition scandinave du metal. Nombre de groupes de metal sont originaires du trio Danemark, Norvège et Suède. On rajoute souvent à tort la Finlande à la liste, du moins sur le plan géographique. Outre des grosses pointures comme Opeth (Suède) ou encore Myrkur (Danemark), il y a des plus petits groupes comme l’excellent Apocalypse Orchestra.

Prenez des inspirations folk, doom metal et une larme de musiques médiévales. Vous obtiendrez plusieurs orgasmes auditifs via l’album « The End Is Nigh ».

Avec des pistes comme « The Garden of Early Delights » ou « Flagellants’ Song », il y a de quoi s’en mettre plein les cages à miel. Dire que j’ai manqué un tel album sorti en 2017, c’est limite impardonnable !

L’album est écoutable sur spotify ou deezer.

Continuer la lecture de « Comment bien commencer la semaine ? Avec du metal, voyons ! »

En vrac’ de fin de semaine…

Comme chaque fin de semaine, l’habituel en vrac…

Côté logiciel libre, informatique et internet.

Côté culture ?

Bon week-end 🙂