Les libristes sont aussi des humains… Le retour en fanfare ;)

Il y a environ 3 ou 4 ans sur le blog, j’avais lancé une série d’articles « Les libristes sont aussi des humains« . J’avais laissé tomber l’idée, mais j’ai eu envie de la remettre en route pour quelques temps.

Quoi de mieux pour relancer la série qu’une personne que j’apprécie beaucoup… Arpinux. Les réponses sont juste retouchées pour la présentation typographique. Le contenu est verbatim

1) Bonjour, pourrais-tu te présenter en deux ou trois phrases ? Quatre seront acceptées aussi.

Salut, je suis arnault, aka arpinux. né en 73 de 1900, anarchiste doux par choix, marié depuis peu et nos 5 enfants sous notre toit 🙂
J’habite Montréal d’Aude, un petit village sur sa colline et je suis sans emploi car le conseiller m’a dit « qu’il ne pouvait rien pour moi » (en français dans le texte).
Je pratique l’instruction en famille et passe donc le plus clair de mon temps à apprendre aux autres et/ou des autres … la belle vie quoi ! 😀
J’ai la chance d’aimer et d’être aimé (ce qui est déjà plutôt cool à notre époque) par une femme compréhensive qui me soutient dans mes aventures numériques et pas que 😉

Continuer la lecture de « Les libristes sont aussi des humains… Le retour en fanfare 😉 »

HandyLinux 2.2 : Un retour en fanfare de la distribution GNU/Linux à destination des grands débutants ?

Le 6 septembre, Arpinux, papa de la HandyLinux a annoncé la sortie officielle de la version 2.2 de sa distribution GNU/Linux, basée sur la Debian GNU/Linux 8.2.0, plus connue sous le nom de code de Jessie.

Après une annonce postée sur la framasphere*, j’ai été sur le blog de la distribution qui annonce en grande pompe les nouveautés.

Outre les habituelles montées en version de logiciels, le menu Handy a été réécrit depuis une feuille blanche pour en améliorer son ergonomie. On apprend aussi l’existence d’une première version en 64 bits, ce qui est somme toute logique. Le premier processeur 64 bits pour PC, c’était l’Athlon 64, sorti en septembre 2003. Déjà 12 ans !

Quand j’avais rédigé un article sur la HandyLinux 2.0 en mai 2015, j’étais déjà content du résultat.

Ce qu’on peut dire, c’est que la distribution profite vraiment de sa base Debian GNU/Linux. Le HandyMenu est toujours aussi pratique et plus facilement modelable que je ne le pensais au départ, le thème d’icones est sympathique. La frugalité de l’ensemble est idéale pour des machines équipée au minimum de 512 Mo. En dessous, j’avoue que j’ai quelques doutes.

Pour lutter contre le gaspillage en informatique, et dans le but de recycler quelques vieilles machines, la HandyLinux est une option que j’envisagerais pour deux raisons : la première, sa base. La deuxième l’interface du HandyMenu qui rend pas mal de services.

J’ai donc fait chauffer mon exemplaire de Transmission, et j’ai récupéré les deux images ISO de la Handy Linux 2.2. Oui, inutile de préciser que pour Archlinux, côté torrent, c’est de la folie furieuse 🙂

J’ai ensuite lancé mon ami VirtualBox, en installant les versions 32 et 64 bits en parallèle. Les deux étant chouchoutées : 2 Go de mémoire vive, 2 CPUs virtuels et 128 Go de disque dur virtuel. L’installateur est le même que pour la HandyLinux 2.0. C’est l’installateur graphique de la Debian GNU/Linux Jessie. Austère mais plus que fonctionnel. Pas la peine de s’apesantir dessus.

Continuer la lecture de « HandyLinux 2.2 : Un retour en fanfare de la distribution GNU/Linux à destination des grands débutants ? »