« The Anachronist », le nouvel EP d’Emma Fee ? 20 minutes de bonheur !

Après son premier album solo sorti en 2015 et dont j’ai parlé en 2017, Emma Fee, chanteuse du groupe Happy Endings vient de sortir en ce mois de mai 2018 son nouvel EP, « The Anachronist ». J’ai appris la nouvelle via son compte twitter.

On retrouve une nouvelle fois l’ambiance pop-rock de son premier album solo et de celui de son groupe. Toujours aussi agréable.

Continuer la lecture de « « The Anachronist », le nouvel EP d’Emma Fee ? 20 minutes de bonheur ! »

The Shadows of Sergoth : l’Amstrad CPC a enfin son « Dungeon Master ».

Après des bijoux comme « Orion Prime » sorti en 2009, un groupe de développeurs comprenant CED, Kukulcan, Christophe Petit et Hervé Monchatre (pour la musique) ont créé ce qui manquait à la ludothèque de l’Amstrad CPC : un clone de Dungeon Master.

Oui, il aura fallu attendre 2018 pour qu’un tel bijou sorte. C’est « The Shadows of Sergoth », disponible sur CPC Power. Dès le départ, on s’en prend plein la vue : écran de présentation en overscan, support de trois langues, cinq races disponibles avec personnage masculin ou féminin (sans que cela influe en quoi que ce soit sur la résistance du personnage).

Oui, je sais, il y a bien eu Bloodwych sorti en 1990, mais c’était plus du jeu de rôles qu’un classique clone de Dungeon Master.

Dès la sortie du jeu, je me suis battu pour avoir une émulation fonctionnelle pour l’Amstrad CPC sous Linux. Malheureusement, depuis quelques années, c’est pas franchement la joie.

En dehors de la vidéo de présentation du jeu ci-dessous réalisée avec JavaCPC, j’ai dû me replier sur WinApe dans une machine virtuelle MS-Windows XP.

Continuer la lecture de « The Shadows of Sergoth : l’Amstrad CPC a enfin son « Dungeon Master ». »

P’tain, 44 années au compteur déjà ;)

Il est habituel à chaque anniversaire de faire le bilan de l’année passée. Je l’aurais bien fait comme pour le billet de mes 43 ans, mais il n’y a pas grand chose à dire. Je pense que l’article de mon collègue blogueur Alias résume mon état d’esprit en ce jour où j’augmente le nombre d’années.

Je ne me sens pas comme les adultes que j’ai croisé quand j’étais petit et que je prenais pour des vieillards alors qu’ils avaient dépassé la quarantaine. Quand j’avais 10 ans, je ne m’imaginais pas à quoi je ressemblerai à tel âge canonique !

Je ne suis toujours pas dans une relation sentimentale, sur ce plan, je ne me fais plus trop d’illusions… D’ailleurs, qui irait le courage de me supporter ? 🙂

Qui pourrait supporter un quadragénaire qui voudrait bien se taper le Hellfest mais qui n’en a malheureusement les moyens, même s’il se lançait à son compte quelques mois avant le dit événément musical ?

Ce qui me fait tirer la grimace, c’est de voir des personnes de ma génération en train de galérer pour avoir un emploi ou le conserver avec un ulcère à la clé… Cela ne me fait pas rêver. Je sais que je suis à une grosse quinzaine d’années pour ce que je considèrais en tant que gosse comme l’âge de la mort, la soixantaine.

Continuer la lecture de « P’tain, 44 années au compteur déjà 😉 »

Mes prédictions pour 2018… Chauffe ma boule de cristal libre, chauffe !

J’avais promis lors du billet rédigé comme bilan des prédictions pour 2017 que je m’y attaquerai à l’année 2018 à l’approche de Noël, voici donc ce que j’ai pu voir dans ma boule de cristal 🙂

Malgré la montée en puissance du monde linux bureautique, 2018 ne sera pas l’année du bureau linuxien. Tout comme ne l’a pas été 2017, ni 2016, ni 2015, ni… Et on pourrait remonter facilement à 2007-2008. C’est un peu un « running gag », comme celui de dire que GNU/Hurd 1.0 sortira l’année suivante.

Pour les distributions GNU/Linux, certaines seront pour 2018 un long calvaire. Dans cette liste non exhaustive je mettrais par ordre alphabétique : Artix Linux, Devuan, Frugalware Linux, Mageia, OpenMandriva ou encore NuTyX et Trisquel.

Entre celles n’ayant rien sorti en 2017 ou ont peiné à sortir une version majeure, celles qui utilisent une base qui repart à zéro tous les 12 à 18 mois, et celles qui souffrent d’une équipe si petite que le projet avance à la vitesse d’une tortue rhumatisante, je pense que dans cette liste non-exhaustive, il pourrait y avoir de la casse et certaines ne voyant pas Noël 2018.

Continuer la lecture de « Mes prédictions pour 2018… Chauffe ma boule de cristal libre, chauffe ! »