Tiens, un vol de cochons ailés… Et oui, Debian Lenny est sortie !

« When pigs fly » est une expression anglophone dont l’équivalent francophone est : « quand les poules auront des dents ».

A vrai dire, j’avais entendu parler d’une sortie de la version 5.0 de Debian pour la Saint Valentin, et cela a été presque le cas. Le site officiel de la distribution a été mis à jour le 15 février – du moins en France.

Selon les notes de publication, cette version – qui ne sort que 22 mois après Debian Etch – propose :

  • Gnome 2.22.2 (alors que la version 2.26.0 est prévu pour mars 2009)
  • KDE 3.5.10 (alors que KDE 4.2.0 est sorti récemment)
  • Un noyau linux 2.6.26, alors que la version 2.6.29 en est à sa 5ième préversion.
  • Gimp 2.4.7 (alors que Gimp est en version 2.6.4)
  • Iceweasel (la version « libérée de Mozilla Firefox) 3.0.6
  • IceDove (la même chose pour Mozilla Thunderbird) 2.0.0.19

Il est vrai que le leitmotiv de Debian est : stabilité, stabilité, stabilité. Et tant pis si les versions sont parfois un peu vieille. Mais on l’aime bien la Debian, au fond 😉

Maintenant, reste à savoir quand sortira Debian Squeeze (et qui sera sûrement Debian 6.0). Allez, rendez-vous dans deux ans ? 😉

Tour du « propriétaire » de la distribution linux « Bluewhite64 12.2 ».

La vénérable distribution Slackware Linux (la plus ancienne encore en vie ?) n’a qu’un défaut – mis à part de proposer KDE – c’est de n’être disponible qu’en version 32 bits. Il existe deux ports non-officiels de la Slackware Linux, la Slamd64 et la Bluewhite64 Linux.

Continuer la lecture de « Tour du « propriétaire » de la distribution linux « Bluewhite64 12.2 ». »

Acid3 : un test pour des technologies récentes ?

C’est ce que pourrait faire penser le score « catastrophique » de la future version de Microsoft Internet Explorer, la 8.0.

Or, les technologies testées sont assez vieilles pour l’immense majorité. En effet, sont testés le niveau de compatibilité des technologies suivantes :

Donc, si l’on regarde bien, la grande majorité des technologies testées ont au maximum 8 à 9 ans d’age…

C’est peut-être ici qu’il faut trouver l’explication pour le « si bon » score de Netscape 7.0.2, basé sur Gecko 1.0.2. Tout simplement que depuis le début du développement de Gecko (1999, donc déjà 10 ans), l’accent est mis sur les normes ouvertes édictées par le W3C.

Enfin, je ne prétends pas être un expert dans le domaine des normes du W3C, mais simplement une personne qui observe les résultats obtenus.

Oui, IE8 a 7 années de retard technologique sur la concurrence !

Du moins sur le plan du supports des normes définies internationalement par le W3C dont Microsoft est membre.

Dans mon précédent article, j’ai été estomaqué de voir que Netscape 7.0.1 avait un meilleur score que Microsoft Internet Explorer 8.0 alors que les deux logiciels sortent avec 7 années d’écart.

J’ai donc voulu vérifier une nouvelle fois, mais j’ai utilisé la vénérable distribution linux Slackware 9.0 (sortie en 2003) pour valider les résultats précédemment obtenus. J’ai récupéré l’ISO de cette distribution (noyau linux 2.4.20) sur un miroir, puis je l’ai installé dans une machine virtuelle VirtualBox.

Pour des raisons de légèreté, j’ai utilisé WindowMaker comme gestionnaire de fenêtres, puis j’ai lancé Netscape 7.0.2 et demandé l’affichage du test Acid3. Résultat sans appel : 36 / 100.

36/100 pour Netscape 7.0.2 au test acid3 avec la Slackware Linux 9.0

Que la version 8.0 de Microsoft Internet Explorer soit améliorée, cela ne fait aucun doute. Mais combien de temps faudra-t-il pour que certaines vieilles technologies soient enfin implémenté dans le navigateur majoritairement utilisé sur la toile ?

Acid3 : Microsoft Internet Explorer 8 battu par Netscape 7.0.1 ?!

La première – et unique ? – version RC de Microsoft Internet Explorer 8 est sortie récemment. J’ai voulu voir quel était le degré de support des technologies récentes (en clair, moins de 5 ans) du navigateur phare de Microsoft.

Le test acid3 est donc un bon indicateur même s’il est un peu étrange. Score sans appel : 20 / 100.

20 / 100 au test acid3 pour IE8

En septembre dernier, j’annonçais que Mozilla Firefox (sorti en novembre 2004) obtenait déjà un meilleur score :  35 / 100. Ce qui fait déjà un retard technique de 4 ans et demi environ.

Mais le clou est encore plus enfoncé par le passage du test sous Netscape 7.0.1. Cette version téléchargeable en anglais sur le site http://www.oldversion.com/ fait très mal…

J’avoue en être tombé sur le c** en le lisant : 36 / 100 !!! Oui, 36 tests pour un navigateur basé sur Gecko 1.0.2 (donc en novembre 2002)… Ce qui fait un retard technologique sur certains plans pour Microsoft Internet Explorer 8 de… 6 ans et quelques mois.

36/100 pour Netscape 7.0.1 au test acid3

Il est certain qu’intégrer un filtre anti-hameçonnage, des onglets, un mode de navigation privé est important. Mais avoir un moteur qui affiche des technologies récentes est tout aussi important.

Si vous croyez que je raconte n’importe quoi ou que j’ai fait du photomontage, libre à vous de vérifier la véracité du test sous Netscape 7.0.1.

95 / 100 au test acid3 pour Minefield 3.2a1pre

N’ayant plus parlé du test acid3 pour les versions de développement de Mozilla Firefox depuis le 15 octobre dernier, j’ai voulu faire un point après l’arrivée du correctif qui introduit le support du langage SMIL.

Bien qu’il faille rajouter la ligne : ac_add_options --enable-smil le temps que le bogue 473705 soit corrigé, le résultat est proche des 100 / 100 tant recherché.

95 / 100 au test acid3 dans Minefield 3.2a1pre

Le test de la Frugalware 1.0pre2 : deuxième partie, l’installation.

En me basant sur l’image ISO récupérée, j’ai lancé l’installation dans une machine virtuelle virtualbox équipée de 768 Mo de mémoire vive, un disque de 32 Go, un circuit son AC’97.

Continuer la lecture de « Le test de la Frugalware 1.0pre2 : deuxième partie, l’installation. »

Le test de la Frugalware 1.0pre2 : première partie, la récupération de l’image ISO du DVD.

Récupérer l’image ISO du premier DVD – car je n’ai pas envie de télécharger la plus grosse partie des paquets dont j’aurais besoin après l’installation – quelque soit l’architecture supportée par la distribution Frugalware Linux tient du parcours du combattant.

Continuer la lecture de « Le test de la Frugalware 1.0pre2 : première partie, la récupération de l’image ISO du DVD. »

Test d’OpenSolaris 11.2008 sous VirtualBox.

Après avoir configuré une machine virtuelle pour un OpenSolaris en 64 bits (768Mo – circuit son AC’97 – support de l’USB activé) dans VirtualBox, j’ai lancé l’installation de l’OS libre de Sun.

Le seul matériel émulé non reconnu est le circuit son AC’97. Pour installer le support du son, un fil est disponible sur le forum de la communauté des utilisateurs OpenSolaris :

http://www.opensolaris.org/jive/thread.jspa?messageID=230401

L’ajout des effets sonore se fait en installant le paquet SUNWxdg-sound-theme.

Après avoir installé le support du son, j’ai viré les langues autre que le français et l’anglais dans l’outil de gestion de paquets, ce qui m’a fait économiser environ une centaine de Mo sur l’installation de base.

Si on veut la totalité des traductions françaises disponibles, il faut installer le paquet lang-support-french.

Coté logiciel installable, GIMP est disponible en version 2.4.6, seulement. Et OpenOffice.org est bien entendu disponible en version 3.0.

gimp 2.4.6 sous OpenSolaris 11.2008

OpenOffice.org 3.0 sous OpenSolaris 11.2008

Le point noir d’OpenSolaris : une lenteur extrème… Déjà que Solaris pour x86 était surnommé Slowlaris, mais je suppose que Zfs est encore un peu jeune, et donc d’une lenteur assez exécrable 🙁

Près d’une demi-heure pour installer les 160 Mo concernant l’installation de Gimp et OpenOffice.org 3.0 :/

Surtout quand on est habitué à un système de fichiers plus rapide, comme la famille des ext3fs sous Linux.

Automatiser la mise à jour du code source de Minefield

Il y a plus de deux ans, j’avais trouvé un moyen d’automatiser la mise à jour du code source de Gran Paradiso (devenu depuis un certain Mozilla Firefox 3.0).

Mais deux ans en informatique, c’est bien l’équivalent de 15 années dans la vie courante. J’ai donc mis à jour mon script pour le code source de Minefield.

Continuer la lecture de « Automatiser la mise à jour du code source de Minefield »

Passage du blog sous WordPress 2.7 bêta 3.

J’ai finalement décidé de passer à WordPress 2.7 bêta 3 pour mon blog « technique ». La bonne vieille technique d’écrasement de la version précédente ayant fonctionné, je rédige cet article depuis la nouvelle version de WordPress.

Continuer la lecture de « Passage du blog sous WordPress 2.7 bêta 3. »

97 points avec Shiretoko pré-béta1 ? C’est possible… En expérimentant un peu :)

Avec la fermeture du bogue 450160, le score du futur Firefox 3.1 arrive à 87 / 100.

Continuer la lecture de « 97 points avec Shiretoko pré-béta1 ? C’est possible… En expérimentant un peu 🙂 »

Les options d’optimisation agressives sont-elles inutiles ?

Dans une page de leur wiki les développeurs de Mozilla Firefox et des outils associés déclarent, je cite :

For Firefox 3 builds, please use –enable-optimize without flags.

Our testing has shown that different parts of Mozilla run faster at different optimization levels. For example, cairo, pixman and sqlite are compiled at -O2 because they are fastest at that level while the JS engine is fastest at -Os. [3] Don’t use –enable-optimize as a place to pass in random compile flags. That’s a global setting that sets optimization levels throughout the source tree and is different depending on the module being compiled.

If you still need to pass in other non-optimization flags to the compile, please use CFLAGS and CXXFLAGS instead of passing them to –enable-optimize.

Ce qui donne traduit :

Pour la compilation de Firefox 3, veuillez utiliser –enable-optimize sans options.

Nos tests nous ont montrés que les différentes parties de Mozilla sont plus rapides à différents niveaux d’optimisation. Par exemple, cairo, pixman et sqlite sont compilé en -O2 car ils sont plus rapide à ce niveau tandis que le moteur JS est plus rapide avec -Os. N’utilisez pas –enable-optimize comme un endroit pour insérer des options de compilations divers. C’est un réglage global qui définit les niveaux d’optimisation tout au long du code source et il diffère en fonction du module qui est compilé.

Si vous avez toujours besoin de passer des options de non optimisation au moment de la compilation, veuillez utiliser CFLAGS et CXXFLAGS au lieu d’utiliser la ligne –enable-optimize.

Continuer la lecture de « Les options d’optimisation agressives sont-elles inutiles ? »

Vers un « porn mode »…navigation en mode privée dans Firefox 3.1 ?

Le mode en navigation « privée » plus connue sous le surnom de « porn mode » est désormais à la mode… (Je sais, le jeu de mots est nul, mais on est vendredi, hein).

Qu’est-ce que le « porn mode » ? C’est tout simplement un mode de navigation qui laisse le minimum – voire aucune trace – des activités de l’utilisateur. En clair, un mode de navigation sur la toile de manière anonyme. Google Chrome appelle ce mode « Incognito », le futur – et monstrueusement copieur – Internet Explorer 8 parle du mode « In Private » – même si les résultats ne sont pas franchement probants.

Safari, le navigateur d’Apple propose ce mode « furtif » depuis environ 3 ans, depuis la version 2.0 de Safari, sortie conjointement avec MacOS-X Tiger.

Si on en croit cet atticle de Mozilla Links, le mode « furtif » serait donc de retour… Plus d’info ?

Le bogue de suivi de cette fonctionnalité : le bogue 248970. Et une page du wiki expliquant le pourquoi du comment de cette fonctionnalité.

Je mettrais des captures d’écrans dès que l’interface aura commencée à être insérée. Espérons que ce sera rapide 😉

Et SeaMonkey 2.0 dans tout cela ?

Alors que Shiretoko alpha2 vient juste de sortir (), j’ai envie de parler d’un certain SeaMonkey 2.0, qui se basera sur un Gecko 1.9.1 final (base de Firefox 3.1 alias Shiretoko).

Un bogue intéressant, c’est le bogue 394522 : « Migrate SeaMonkey preferences panes to use <preferences> »

En clair, c’est une volonté d’utiliser les outils du toolkit de Mozilla Firefox et de laisser tomber lentement mais surement le vieux code XPFE qui commence à prendre la poussière.

En effet, si on ouvre les préférences d’un SeaMonkey (version de développement) récente, on s’aperçoit d’un message, qui annonce que la migration est en route.

Le panneau des préférences en cours de migration

En ce qui concerne l’abandon du code XPFE dans SeaMonkey, le code a connu une purge dans ce domaine depuis quelques temps. Cf les bogues 380786 et 386906.

D’ailleurs l’alpha1 de SeaMonkey 2 ne saurait tarder, le code devant être gelé aux alentours du 9 septembre.

Ce sera une bonne nouvelle pour les fans du successeur de la suite Mozilla dont les buts sont précisés sur cette page.