Grand jour pour les fans du rock industriel : Pretty Hate Machine sort en version remastérisée.

En ce 22 novembre, 47ième anniversaire de l’assassinat de John F. Kennedy, le premier album de Nine Inch Nails sort en version remastérisée : format numérique, CD et vinyle. Aux 10 pistes d’origine a été rajouté « Get Down, Make Love » de Queen, aussi présent sur le Halo 4, « Sin ».

A l’occasion, une page dédiée – avec des fonds d’écran – a été mise en ligne avec des vidéos, dont les clips de « Head Like A Hole », « Down In It », « Sin », et d’autres raretés.

Ayant précommandé un exemplaire sur Amazon USA, j’attends avec impatience son arrivée. Pour une fois qu’une version remastérisée a de l’intérêt… Surtout 21 ans après la sortie de l’original et avec une jacquette plus « métallique » que l’original. 😉

Garmisch : de l’électro-pop suédoise, c’est bon :)

Groupe découvert via le site auboutdufil Garmisch propose son album en libre téléchargement.

Couverture de l'album de Garnisch

C’est une musique très agréable, reposante, de qualité, pas comme un certain Christophe M** qui fait penser à une chèvre qui bêlerait avec la gorge enrouée. Musique légère, on est emporté par la voix cristaline de la chanteuse, et on peut écouter l’album d’une traite sans lassitude.

Même si certains titres, comme la piste 8 ont des titres un peu bizarre, que je ne traduirais pas : « The Cultural History Of The Penis »

Cela me fait un peu penser à The XX, en moins « mécanique ». Bref, c’est excellent. Mais il s’est posé un problème quand j’ai voulu me faire une copie physique de l’album. Car j’aime le contact des CDs, et oui, je suis un collectionneur.

Continuer la lecture de « Garmisch : de l’électro-pop suédoise, c’est bon 🙂 »

Auboutdufil : vive le podcast musical libre…

C’est le fondateur d’Auboutdufil qui m’a contacté pour me parler de son site. Car il faut dire que le monde de la musique libre (aussi bien en creative commons que sous art libre) est une jungle épaisse et touffue. j’avais déjà aussi été sur le site il y a quelque temps, sans trop m’attarder, faute de temps libre 🙁

En dehors des deux grands ténors du genre que sont dogmazic et jamendo, il est difficile de se repérer. Et c’est un peu le rôle de boussole que joue Auboutdufil. En faisant découvrir un titre, on peut ensuite avoir des infos complémentaires, et pourquoi pas acheter l’album d’un(e) artiste libre.

Auboutdufil est donc un excellent complément aux deux grands ténors. A découvrir les oreilles grandes ouvertes !

Parfois, cela fait du bien d’être un vieux con.

Avec l’annonce de l’arrivée des Beatles sur iTunes avec 13 albums à 12,99 €, cela fait l’ensemble à 168,87 € (alors que le coffret en version physique est à seulement 150 € sur Amazon), cela fait cher pour du dématérialisé avec l’AAC qui est un format de compression à perte… Mais vu que les oreilles se sont habituées à du MP3 en 192…

Il est vrai que le support CD est en fin de vie, mais quand on voit le prix du dématérialisé, cela fait mal à l’amour propre… Surtout qu’on peut copier les pistes des CDs dans n’importe quel format, et à volonté… Sauf avec des CDs limite illisibles, comme jadis un certain X&Y des Coldplay 😉

Toujours à propose de galettes de plastiques, j’ai pu acquérir récemment la version deluxe de l’album XII des Barclay James Harvest, où on trouve une ballade magnifique, Berlin.

En 2002, lors d’un concert en Allemagne, ce qui reste du groupe emmené par Les Holroyd en a fait une version magnifique :

Que c’est bon d’être un vieux con par moment 😉

« La voix » : un polar qui vient du froid.

Etant allé sur Pessac la semaine dernière, je suis passé à la librairie « Encre Blanche« .

Sur les conseils de la personne qui tient la librairie, j’ai acheté le roman policier « La voix » de l’islandais Aranaldur Indridason. L’action se passe dans un hôtel de Reykjavik, la semaine de noël.

Le portier, qui est aussi le père noël de l’hôtel est retrouvé assassiné dans sa loge et dans une bien fâcheuse posture : le pantalon sur les chevilles avec une capote placée à l’endroit stratégique.

Je ne suis pas un grand amateur de polar, mais j’ai aimé voir le coté « sombre » de la société islandaise, et aussi la mécanique qui se met en place au fil des chapitres, qui ne manque pas de surprendre (de manière agréable) le lecteur. Sans oublier que quelques ressorts psychologiques qui intéragissent entre la victime (et son histoire) avec l’enquêteur, Erlendur Sveinsson.

J’ai vraiment aimé, et apparemment, c’est le troisième volet des aventures de cet inspecteur. Autant qu’il y a de fortes chances que je me procure les deux autres tomes.

A découvrir si on veut lire du policier de qualité !

Ne pas parler…

Je comptais rédiger un billet sur l’odeur de sapin qu’empeste Pino 0.3 (aucune mise à jour du code source du logiciel depuis environ un mois au moment de ce billet), mais je n’avais pas envie de lancer un billet de polémique. Je n’ai pas envie qu’on dise que je suis un trolleur et rien d’autre.

Ni parler encore de musique libre, surtout que j’en ai parlé sur une demi-douzaine de billets depuis une quinzaine de jours.  Même si on trouve tous les jours des pépites, spécialement via dogmazic ou jamendo.

Ni encore moins de la sortie demain de deux projets du logiciel libre : OpenBSD 4.8 et Fedora Linux 14.

Ou encore de la sortie récente de la première étape vers la longue route vers le noyau linux 2.6.37 avec la rc1.

Bref, je ne sais pas vraiment de quoi parler concernant le logiciel libre. Bon autant ne rien écrire, et retourner à la lecture d’un bon bouquin, comme « Debout les morts » de Fred Vargas.

Découvertes musicales du week-end de la Toussaint :)

J’ai profité du week-end prolongé de la Toussaint pour fouiller dans les albums proposés par Dogmazic… Et j’avoue que le plein a été fait, aussi bien coté albums que coté artistes découverts.

Allons-y par ordre de pagaille 😉

Dans tout ce qui est rock et apparenté (progressif, post-rock, métal) :

Dans le thème musique électronique / ambiance :

Et encore, je n’ai pas eu le temps de me plonger vraiment dans tout ce qui est disponible.

Autant dire que j’aurais de quoi remplir des disques durs entiers de musique qui n’est pas formatée par les grands noms du disque 🙂

Musique ? Faut savoir se calmer…

Car ce mois d’octobre a été complètement fou, en ce qui me concerne. Voici le bilan des albums acquis durant les 30 derniers jours.

Continuer la lecture de « Musique ? Faut savoir se calmer… »

Zero Project et StrangeZero : quand la Grèce nous propose des successeurs de Vangelis…

Zero Project et Strange Zero sont grecs. Si le premier est le pseudo d’une seule personne, le second est celui d’un duo qui savent faire de la musique électronique de qualité. Digne des créations d’un certain Evángelos Odysséas Papathanassíou.

Via Jamendo, j’ai pu découvrir les créations des deux. Et les deux proposent- sur leurs sites respectifs – soit des images CDs de leur album, soit des versions en FLAC pour la meilleure qualité sonore possible. Intéressant, non ? 😉

C’est l’album « FairyTale » et son ambiance médiévale qui m’a fait connaitre Zero Project. Pour Strange Zero, c’est l’album « Newborn Butterflies » qui m’a enchanté.

Les deux proposent des musiques électronique, qui sont aussi bien médiévales, que romantique, que d’ambiance. A vrai dire, il est difficile de décrire par des mots ce que je ressens en écoutant ces artistes.

Comme les deux utilisent des licences Creative Commons pour leur créations, le plus simple est de télécharger et d’écouter.

Les albums que j’ai préférés ? Pour Zero Project : « Fairy Tale« , « Earth« , « Autumn Prelude » et « Disabled Emotions Suite« .

Pour Strange Zero, je n’ai écouté – pour le moment – que leurs 4ième et 5ième album, à savoir « The Neverlands« et « Newborn Butterflies »

Bonne découverte 😉

Mon dernier coup de coeur : The Dresden Dolls

C’est en entendant parler d’un projet du groupe « This One Is On Us » que j’ai fait connaissance avec le duo « The Dresden Dolls« . En apprenant qu’ils avaient des premières parties pour Nine Inch Nails, j’ai décidé d’écouter leurs créations.

Et ce fut une claque. Le duo constitué d’Amanda Palmer et Brian Viglione. L’écoute de l’album éponyme sur Deezer fut un vrai bonheur. Autant dire que l’album « The Dresden Dolls » fera bientôt de ma collection toujours croissante de CDs audio.

Le style du groupe est du « Cabaret Punk Brechtien ». Un mélange de chant, de batterie et de piano, qui est assez détonnant.

Continuer la lecture de « Mon dernier coup de coeur : The Dresden Dolls »

« Utopia » de Serments : du bon métal classique avec une pointe de cri primal ;)

Serments, c’est un groupe de métal francophone, que j’ai découvert via Noomiz. Après avoir écouter les 3 pistes tirés de leur premier album « Utopia », j’ai décidé d’acheter l’album complet de 13 pistes. Et je dois dire que je ne regrette pas le moins du monde l’achat.

C’est du bon métal, et bien que le groupe soit français, il chante en anglais. Les titres s’enchainent, et on se laisse porter dès le début par une batteur qui sait montrer la maitrise de son instrument, et la voix féminine – qui s’essaye parfois au cri primal – accompagne le reste des musiciens du groupe.

Après une première écoute, je dois dire que mes titres préférés sont :

  • Destroy My Head
  • I Just Want To Exist
  • Everytime I Fall
  • The Whole Process
  • Breaking
  • Sleep (superbe « ballade »)
  • It comes

Bref, encore une découverte musicale agréable que ce groupe de métal, si on sort les morceaux un peu trop cri primal qui semble un peu « incongru » par rapport au reste de l’album.

Collectionneur fou : mes albums de musique libre.

Du moins, la collection que j’ai constitué depuis que j’écoute de la musique libre. Etant assez exigeant, je ne grave des CDs qu’avec des mp3 320khz ou du flac, histoire d’avoir la meilleure qualité possible au final sur ma platine.

Cet article est en quelque sorte la suite de celui-ci, qui montre que la musique sous licence Art Libre ou Creative Commons est vraiment plus répandue que certaines personnes veulent l’admettre par pure idéologie commerciale.

Collection d'albums de musique libre.

De gauche à droite et de haut en bas :

Pour la plupart des albums (sauf Renversement et Somnebuleux) j’ai du m’occuper de la gravure et de la réalisation des jaquettes.

Je vous donne cette liste pour que vous puissiez découvrir de la musique libre, ce qui change un peu de toutes les productions musicales qui monopolisent les médias classiques.

Et coté source d’approvisionnements, liste non exhaustive bien entendu : altermusique.org, dogmazic.net, jamendo

Quand la culture libre est de bonne qualité…

Cela donne des résultats comme Sintel, les artistes de Jamendo, de Dogmazic, AlterMusique (dont le dernier album du compositeur Ehma), mais aussi des petits bijoux comme les films disponible sur la plateforme Vodo comme le petit film de synthèse « Legacy« .

Dans ce petit film de trois minutes, on est plongé dans le monde d’un extra-terrestre qui répond à un message venant de la Terre, et recherchant un spécimen humain… Même si le film n’est pas traduit, il est parfaitement compréhensible.

Autre oeuvre – pour laquelle j’attends avec impatience des sous-titres, même en anglais, même si j’ai compris le gros de l’histoire – est une sorte de « Taxi Driver » moderne, c’est « Person Of Interest« , qui nous mets dans la peau d’un vétéran de la guerre en Irak.

Enfin, et un peu plus « terre à terre », la version longue d’un documentaire sur les stars du yéyé lors de la tournée « Age Tendre et tête de bois », qui s’appelle « Etre et avoir été« .

Quelques créations du domaine de la culture libre que je ne saurais trop vous conseiller, pour changer un peu des machins proposés au cinéma actuellement qui ne valent pas franchement les 9 € qu’on paye pour les voir.

J’allais oublier… Un petit bijou d’une quinzaine de minutes, c’est l’album concept mis au point par Christopher Benett, et cela s’appelle « The Journey of the Starship Salvation ».

Album qui mélange musique de science fiction et musique d’ambiance, c’est idéal pour se relaxer.

L’offre légale et facile d’utilisation existe… Je l’ai rencontré ;)

L’offre légale – par rapport à la copie illicite de contenus sous copyright – est souvent une offre peu intéressante : chère, interopérabilité nulle (cf iTunes qui ne fonctionnent vraiment bien qu’avec les iPod), limitée, bref un cauchemar à l’utilisation.

Même si le CD est un format vieillissant et que j’ai déjà parlé de sa mort prochaine, il a un énorme avantage : on peut toujours – et jusqu’à preuve du contraire c’est légal – le copier sur le disque de son ordinateur, histoire de copier le fichier obtenu (sans le moindre DRM) sur un baladeur quelconque.

J’ouvre une parenthèse : suite à une fausse manipulation, j’ai perdu le contenu de mon disque dur externe qui contenait les quelques 15 GiO de musique (libre et commerciale) de ma collection… Encore heureux que c’était une copie de la musicothèque de mon disque dur principal 😉

Comme je disais avant cette digression, il existe une offre légale, de prix abordable : ce sont des sites comme Noomiz, Dogmazic (et sa filiale Pragmazic), Altermusique ou encore Jamendo pour ne citer que les plus célèbres.

Il existe de plus en plus de groupes et d’artistes qui vendent directement leur musique en ligne, ou la propose en libre téléchargement en se protégeant avec des licences creative commons / art libre. Voici une liste qui est tout sauf exhaustive :

Et je dois surement encore en oublier. Il suffit d’être curieux pour découvrir des artistes ayant réellement du talent, et non des produits formatés pour pondre quelques titres et se tirer ensuite avec l’oseille engrangée.

Cultivons-nous en vrac’

Et oui, un vrac’ cul-turel 😉

C’est tout pour ce soir ! 😀