Bilan culturel personnel pour 2009.

Alors que l’année 2009 meurt lentement – pas trop tôt ! – j’ai voulu faire un petit bilan culturel personnel.

En dehors de la bagarre pour savoir qui a sorti la phrase « Quand j’entends culture, je sors mon révolver » (Göring, Baldur Von Schirach ?), je considère que la culture n’est pas une insulte, surtout vu les perles sorties cette année ne serait-ce qu’Hadopi


Quand j'entends le mot culture, je sors mon… par hublera

Bref, voici mon bilan culturel : j’ai vraiment découvert Pink Floyd sur le conseil d’un ami et artiste – qui a décidé de m’initier à Deep Purple ! – ainsi que Portishead, Tarnation, Gary Moore, The XX (sur les conseils d’une amie et collègue très branchée musique), Joy Division, et The The.

Pas d’artistes français, car actuellement, hein…

Sur le plan littéraire ? J’ai découvert Brett Easton Ellis, Haruki Murakami, Shalom Auslander et la dernière mais pas des moindres, Yoko Ogawa.

Sur le plan cinématographique : toujours grace à mon amie et collègue, j’ai découvert des films dont j’ignorais l’existence où j’avais vaguement entendu parler : « Dark City » (Alex Pryas), « Mysterious Skin », « Donnie Darko », ainsi que la série anglaise de la BBC avec Rowan Atkinson « Black Adder ».

Bref, une bonne année sur le plan culturel. L’année prochaine ? Je compte me finir ma collection entamée des Pink Floyd, me procurer « Third » de Portishead, lire encore plus, et surtout ne pas acheter la daube des marchands de galettes plastifiés.

Ah, Hope Sandoval… Quel bonheur.

Normalement, je devais parler dans cet article d’un truc de g33k, mais ayant reçu le dernier Hope Sandoval & The Warm Inventions, j’en profite pour faire une rapide note sur celui-ci.

Hope Sandoval, c’est la chanteuse du duo Mazzy Star, dont j’avais parlé dans un billet sur mon autre blog, il y a environ un an.

Comme pour l’album « So Tonight That I Might See » (sorti il y a 16 ans !), Hope Sandoval nous propose un album tout en douceur, jazzy, lascif – mais pas lassant.  Quand on commence à l’écouter, on se repose, et on laisse l’esprit vagabonder dans un monde de douceur. Et on s’étonne que presqu’une heure est passée quand l’album se termine.

A découvrir pour changer un peu de la daube avariée actuelle !

Quels sont les CDs que j’ai acheté cette année ?

Lisant le livre « La Bataille Hadopi« , le mensonge mis en avant par les majors du disque – qui représentent à elles seules environ 72% de la musique commercialisée en 2004 – est que les ventes de CDs n’arrêtent pas de baisser.

Il est vrai que la qualité du remplissage des galettes plastifiées n’est pas en cause…

En me basant sur mes achats de 2009 (et comme l’année est presque finie c’est déjà intéressant) voici ce que j’ai acheté, 95% du temps à prix cassés, car payer 17 € un album de 12 titres alors qu’en 1989 j’ai acheté une compilation de 16 titres environ 130 francs (soit environ 20 € actuels), très peu pour moi désormais.

Continuer la lecture de « Quels sont les CDs que j’ai acheté cette année ? »

Les livres qu’on entame et qu’on ne finit jamais.

Il arrive qu’on emprunte ou qu’on achète des livres qu’on  ne finit jamais.

Actuellement, j’ai trois livres qui rentre dans cette catégorie.

Et vous ?