Ah, l’article 35 de la Constitution de l’An I…

En 1793, la Constitution de l’An I est publiée… Mais ne sera jamais appliqué… Car la Terreur de Robespierre suspendra l’application du texte… Ce qui ne donne aucune valeur juridique à ce texte.

D’ailleurs, les seuls textes ayant une valeur sur le plan juridique constitutionnels sont la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789, la constitution de 1958, et aussi – mais un juriste me le confirmera car j’ai un énorme doute sur ce point précis, aussi la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme de 1948.

Je cite l’article 35 de son préambule qui n’est autre que la Déclaration des droits de l’Homme de 1793 :

Article 35. – Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.

Pourquoi je parle de ce texte vieux de 218 ans ? Juste à cause de cet article de « Réseau Education Sans Frontières » qui me fait me demander ce que l’on peut commettre en place au nom du Peuple Français…

Ce qui me fait penser à un certain Albert Camus qui écrivait en 1942, je cite :

La sonnerie a retenti, la porte du box s’est ouverte, le silence est monté vers moi, et cette singulière sensation que j’ai eue lorsque le journaliste a détourné les yeux. Je n’ai pas eu le temps de regarder Marie parce que le président m’a dit dans une forme bizarre que j’aurais la tête tranchée, au nom du peuple français.

C’est tout ce que j’ai à dire… Par moment, on se pose des questions sur l’humanité des humains, justement…

Pioneer One : L’aventure continue… Avec un financement sympathique ;)

Pionneer One, c’est une série TV disponible uniquement sur internet, et qui se base sur les protocoles peer-to-peer et la plateforme vodo.net pour exister.

Financée uniquement pas les internautes – on peut donner de 5 à 2000$ pour aider au financement des deux derniers épisodes restants à tourner – elle permet de montrer qu’une autre voie de financement est possible en dehors des circuits classiques de production.

Le deuxième épisode est sorti courant décembre, et j’avoue que je l’ai bien apprécié.

En fin d’année dernière, j’ai acheté un T-Shirt blanc pour aider au financement des derniers épisodes via une boutique en ligne spécialement mise en place. D’ailleurs, dès que mes finances auront récupéré des fêtes de fin d’années, je compte acheter un poster, voire un deuxième T-Shirt car l’ensemble est de qualité :

T Shirt blanc Pioneer One

Même si vous n’achetez rien, jetez au moins un oeil à cette série qui vaut le détour, malgré la petitesse des moyens mis en oeuvre (6000$ pour l’épisode pilote)…

Les 3 plus belles chansons d’amour des comédies musicales françaises.

Les comédies musicale parlent souvent d’histoires d’amour. Malheureusement célibataire (grrr !), j’adore ces dernières. Voici donc les 3 que je préfère, par ordre chronologique de création.

1978 : « Un garçon pas comme les autres » de « Starmania ».

Continuer la lecture de « Les 3 plus belles chansons d’amour des comédies musicales françaises. »

Quelques albums de musique libre pour bien commencer l’année 2011.

J’ai fini 2010 en parlant de musique libre, et je commence 2011 en parlant encore de musique libre 🙂

Quelques albums donc, en vrac, à écouter de musique libre de type électronique, ambient et assimilé :

Bonne écoute, et surtout, n’hésitez pas à fouiller sur les sites listés… On sait jamais, vous pourriez trouver de la bonne musique ! 🙂

5 albums de musique libre type ambient à découvrir.

En fouillant sur le net, et via la liste proposée par le blog « Disruptive Platypus« , voici 5 albums de musique libre type ambient que je voudrais vous faire connaitre, bien qu’on pourrait doubler, tripler ou quadrupler la liste sans problème.

Ce sont mes coups de coeur, basés sur une recherche rapide sur la liste des NetLabels proposée par par le blog « Disruptive Playtipus« . Je rajouterais les découvertes intéressantes dans des billets ultérieurs.

Cependant, j’ai quelques critères :

  1. Des albums de minimum 30 minutes
  2. Disponible en flac ou mp3 320 au minimum
  3. 5 pistes au minimum
  4. Ergonomie et assez rapide aux publications

Ensuite, je joue au feeling, et la jacquette doit m’interpeller… Ce qui est ensuite moins évident et complètement subjectifs. 😉

Continuer la lecture de « 5 albums de musique libre type ambient à découvrir. »

Biganos : une ville qui prend le pari de la culture vivante.

J’ai pris un peu pas mal de retard dans la rédaction de ce billet, mais j’avoue que je ne trouvais pas l’inspiration pour le rédiger. Vendredi 17, la bibliothèque de Biganos proposait un concert d’un artiste de Bordeaux, Tiou.

Flyer du concert de Tiou à Biganos

C’est vrai, ce n’est pas parce que Biganos est une bourgade de 9000 habitants qui est plus connue pour son entreprise de fabrication de pâte à papier que la culture vivante n’a pas droit de cité.

Je connaissais déjà les créations de ce jeune artiste bordelais, car j’avais fait sa connaissance via sa page sur MySpace.

Le concert qui a duré une petite heure a été l’occasion pour Tiou de jouer avec le public, surtout à la fin du premier titre « Cent Titres », il invitait à remplir les premiers rangs qui étaient vides.

Alternant les chansons mélancoliques avec d’autres titres plus « déjantés », spécialement « Joe le Flingueur » qui est un petit bijou de paillardise, Tiou a montré l’étendu de ses talents, jouant aussi bien du saxophone, que du piano et de l’accordéon.

J’avoue que je me suis particulièrement poilé lors de sa reprise d’un standard de Françoise Hardy, connu pour sa vidéo donnant le mal de mer… Il faut dire que Tiou a tout fait pour montrer un aspect moins « fleur bleu » au titre.

Au final, j’ai passé un bon moment, et j’avoue que je ne regrette pas ma soirée. Si vous avez l’occasion de pouvoir aller le voir, foncez, vous ne serez pas déçu.

Sa page sur MySpace liste les prochains concerts, et son planning est bien chargé jusqu’en juillet 2011… En attendant, je l’espère, un premier CD pour bientôt.

Encore des pépites de la musique libre…

C’est un peu « noël avant l’heure ». Voici les cinq dernières découvertes que j’ai faite musicalement. En commençant par les découvertes aidées par Dogmazic :

Vous aimez les ambiances lourdes, nostalgiques, pesantes, spirituelles ? Alors, écoutez sans plus tarder « Les arbres n’étaient plus comme ceux d’hier » de Semper Eadem. Un « vieil » album (sorti en 1998) chez feu « La Cadera » devenu La Manufacture de Bruit.

Continuer la lecture de « Encore des pépites de la musique libre… »

L’industrie musicale malade du « piratage » ou de son manque d’innovation ?

Les moines copistes de phonographes… euh, les industries de vente de disques aussi appellées majors du disque nous sortent chaque année des yeux remplis de larmes la même rengaine : le piratage copie illicite des musiques entrainent la mort lente de l’industrie musicale, ou il serait déjà plus honnête intellectuellement d’employer le terme d’industrie du disque.

C’est ainsi depuis des années qu’avec des ministres de la culture successifs, les lois DADVSI, et les deux Hadopi ont été votées, même si techniquement, ce sont des lois mortes nées.

Il est tellement facile d’accuser des vilains internautes de copier pour le plaisir de copier des albums entiers, et déclarer – sans la moindre preuve scientifiquement affermie – qu’un morceau téléchargé serait un morceau perdu au niveau de la vente.

L’industrie du disque fait penser à la tirade du poumon du Malade Imaginaire de Jean-Baptiste Poquelin :

Continuer la lecture de « L’industrie musicale malade du « piratage » ou de son manque d’innovation ? »

Mon petit bilan culturel libre de 2010.

La culture libre – au sens liberté et non gratuité – de cette année 2010 est franchement énorme. Je l’ai abordé tout au long de l’année sur le blog.

Cette collection, je la dois à :

Avant de passer aux photos – vivement que je puisse me procurer un APN neuf ! – voici donc la liste des albums (une quarantaine environ)…

Continuer la lecture de « Mon petit bilan culturel libre de 2010. »

Circles and Lines : un bon netlabel pour l’ambient.

L’ambient music est, dixit wikipedia :

Le terme, inventé par Brian Eno, faisait au départ référence à la vocation du genre à constituer une musique d’ambiance ou, plus précisément, une musique « de fond » (Eno avait justement composé un premier album d’ambient intitulé Music For Airports). Par la suite, c’est plus la prédominance des nappes et l’absence de beat qui ont servi à définir le genre.

J’avoue que c’est un genre de musique qui trouve grace à mes oreilles, et j’en écoute souvent quand je rédige des tests de distributions.

C’est en farfouillant sur dogmazic que je suis tombé sur le netlabel « Circles and Lines« . Il propose une trentaine d’EP et d’albums. Je n’ai pas eu le temps de tout écouter, mais pour les moment, j’avoue que j’ai eu des coups de coeur pour Quiet Planet et Bad Weather.

Si vous aimez la musique électronique, essayez donc ce netlabel qui propose presque uniquement du flac, ce qui est assez sympa à noter 😉

Bonne écoute !

Encore une découverte musicale sur Noomiz…

Alors que j’écoute l’album « Gone To Earth » des Barclay James Harvest, je voudrais parler de mon dernier coup de coeur sur Noomiz. Il s’agit du groupe « Bats on a Swing » qui a sorti, en novembre 2010, son premier album éponyme, téléchargeable sur bandcamp.

C’est une musique très douce, acoustique, agréable à l’écoute. Le groupe se décrit, sur sa page Myspace, je cite :

comme une balançoire en cadence au rythme d’un choeur, dialogue autour d’une guitare qui tangue et d’un tambour désossé : 2 voix de femmes – chant/contrechant – l’âme du violon et la percussion du ukulélé. L’intrigue est posée dans ce folklore nocturne où les fantômes de la musique populaire américaine donnent la réplique aux timbres rétro-futuristes de quelques synthétiseurs retrouvés.

Difficile de mieux faire 🙂

Le mieux est encore d’écouter et de faire votre propre avis sur le groupe. Si vous cherchez à vous défoncer les oreilles, passez votre chemin !

Moon Rambler « Wild Lullaby » : de la folk acoustique agréable.

Découvert via Noomiz, Moon Rambler est un artiste français de folk acoustique.

Il propose en libre téléchargement son premier EP (6 titres) qui propose une folk acoustique simple, reposante, bref, de la musique pour se détendre.

J’ai accroché assez rapidement, et j’avoue que graver l’album a été une décision rapidement prise. A vous d’écouter et de vous faire une idée !

Grand jour pour les fans du rock industriel : Pretty Hate Machine sort en version remastérisée.

En ce 22 novembre, 47ième anniversaire de l’assassinat de John F. Kennedy, le premier album de Nine Inch Nails sort en version remastérisée : format numérique, CD et vinyle. Aux 10 pistes d’origine a été rajouté « Get Down, Make Love » de Queen, aussi présent sur le Halo 4, « Sin ».

A l’occasion, une page dédiée – avec des fonds d’écran – a été mise en ligne avec des vidéos, dont les clips de « Head Like A Hole », « Down In It », « Sin », et d’autres raretés.

Ayant précommandé un exemplaire sur Amazon USA, j’attends avec impatience son arrivée. Pour une fois qu’une version remastérisée a de l’intérêt… Surtout 21 ans après la sortie de l’original et avec une jacquette plus « métallique » que l’original. 😉

Garmisch : de l’électro-pop suédoise, c’est bon :)

Groupe découvert via le site auboutdufil Garmisch propose son album en libre téléchargement.

Couverture de l'album de Garnisch

C’est une musique très agréable, reposante, de qualité, pas comme un certain Christophe M** qui fait penser à une chèvre qui bêlerait avec la gorge enrouée. Musique légère, on est emporté par la voix cristaline de la chanteuse, et on peut écouter l’album d’une traite sans lassitude.

Même si certains titres, comme la piste 8 ont des titres un peu bizarre, que je ne traduirais pas : « The Cultural History Of The Penis »

Cela me fait un peu penser à The XX, en moins « mécanique ». Bref, c’est excellent. Mais il s’est posé un problème quand j’ai voulu me faire une copie physique de l’album. Car j’aime le contact des CDs, et oui, je suis un collectionneur.

Continuer la lecture de « Garmisch : de l’électro-pop suédoise, c’est bon 🙂 »

Auboutdufil : vive le podcast musical libre…

C’est le fondateur d’Auboutdufil qui m’a contacté pour me parler de son site. Car il faut dire que le monde de la musique libre (aussi bien en creative commons que sous art libre) est une jungle épaisse et touffue. j’avais déjà aussi été sur le site il y a quelque temps, sans trop m’attarder, faute de temps libre 🙁

En dehors des deux grands ténors du genre que sont dogmazic et jamendo, il est difficile de se repérer. Et c’est un peu le rôle de boussole que joue Auboutdufil. En faisant découvrir un titre, on peut ensuite avoir des infos complémentaires, et pourquoi pas acheter l’album d’un(e) artiste libre.

Auboutdufil est donc un excellent complément aux deux grands ténors. A découvrir les oreilles grandes ouvertes !