gNewSense, la distribution GNU/Linux 100% libre qui jette l’opprobre sur le reste de ses consoeurs ?

Utiliser une distribution GNU/Linux 100% libre étant l’idéal du libriste barbu qui se parfume au patchouli, donc celui de la Free Software Foundation. Et il n’y a pas franchement beaucoup de choix.

Entre la Trisquel GNU/Linux 6.0 LTS qui est sortie avec beaucoup de retard, et un bilan peu appetissant si on veut une distribution libre qui ne sente pas le faisandé, comme je le disais en octobre 2012, il ne reste plus grand chose à se mettre sous la dent, mis à part la Parabola GNU/Linux qui est une Archlinux à la sauce libre, ou la Debian GNU/Linux Wheezy qui est 100% libre ou presque dès le départ.

La sortie de la première béta de la gNewSense 3, qui historiquement est une des premières distributions se voulant libre ne risque pas d’améliorer l’image des distributions 100% libre.

Elle est basée – est-ce liée à des problèmes d’ordre pratique ? – sur la Debian GNU/linux Squeeze, oui, la Debian GNU/linux sortie en Février 2011 !

J’ai donc récupérer l’ISO LiveCD pour pouvoir l’installer rapidement de la version 32 bits de la distribution gNewSense 3 beta 1. En effet, il n’y a pas d’ISO 64 bits disponible en pour le moment, dixit l’annonce officielle. Et pour gagner du temps, je suis passé par le réseau des tipiak, BitTorrent.

Ensuite, j’ai utilisé une machine virtuelle VirtualBox pour voir à quoi ressemble la distribution gNewSense 3 au niveau de cette première béta.

J’ai choisi l’option « Gui Install » qui permet d’utiliser l’installateur de la Debian GNU/Linux Squeeze. Donc simple et efficace.

Continuer la lecture de « gNewSense, la distribution GNU/Linux 100% libre qui jette l’opprobre sur le reste de ses consoeurs ? »

En vrac rapide et libre.

Un petit en vrac’ rapide et libre en ce jour de Jupiter.

Voila, c’est tout ! Bonne journée 🙂

Linux Mint Debian Edition : que devient la distribution qui « a raté le coche » en 2012 ?

Dans mon article de mes prévisions pour 2013, je me déclarais déçu de voir comment l’équipe de Linux Mint avait raté une occasion en or de se rendre encore plus populaire avec sa distribution Linux Mint Debian Edition.

Commençons par l’occasion manquée de l’année sur le bureau Linux, j’ai nommé la LinuxMint. Elle avait tout cette année pour prendre son envol, en proposant une vraie distribution à publication en flux continu avec son interface Cinnamon par dessus. La LinuxMint Debian Edition est un fiasco, avec des « services pack » réguliers qui est tout sauf de la publication en flux continu.

Si on en croit la page officielle du projet, elle est définie désormais comme une semi rolling release, ce qui est plus honnête : « Linux Mint Debian Edition (LMDE) is a semi-rolling distribution based on Debian Testing. »

La sortie de la version Release Candidate de la LMDE 201303
me donne l’occasion de voir où elle en est. Selon l’article du blog, elle contient l’Update Pack 6, Mate 1.4, Cinnamon 1.6, un installateur amélioré et surtout un bel écran de démarrage 😉

Utilisant le réseau des pirates à savoir Bittorrent, dixit l’industrie de réplication de galettes plastifiées, j’ai récupéré l’ISO de la 201303 avec Cinnamon en 64 bits. Et j’ai utilisé VirtualBox pour voir l’ensemble en action.

Continuer la lecture de « Linux Mint Debian Edition : que devient la distribution qui « a raté le coche » en 2012 ? »

En vrac’ rapide et libre.

Comme j’ai pas trop le temps – ni l’envie – de pondre un long billet aujourd’hui, un en vrac’ rapide et libre fera l’affaire !

Voila, c’est tout pour aujourd’hui !

SolusOS 2 alpha7 : La Grenouille qui veut se faire aussi grosse que le Boeuf ?

SolusOS, c’est un peu comme la fable de la Fontaine de la Grenouille et du Boeuf. Basée sur la Debian GNU/Linux Wheezy, son codeur a eu une crise d’égo et a décidé de forker le code de Gnome Classic dans sa version 3.4.1, Gnome 3.6 existant depuis le 26 septembre 2012, et sera remplacé par Gnome 3.8 vers le 27 mars prochain.

Déjà, il faudra m’expliquer l’intérêt de forker un code rendu obsolète, mais avant de jeter le bébé avec l’eau du bain, récupérons l’ISO de la dernière version alpha disponible, celle qui présente Consort, le fork du code de Gnome Classic 3.4.x.

Rien que le nom est assez comique, quand on sait le rôle technique des princes consorts dans l’histoire…

Mais lançons une machine virtuelle Qemu avec la dernière image ISO 32 bits.

[fred@fredo-arch ISO à tester]$ qemu-img create -f qed disk.img 128G
Formatting 'disk.img', fmt=qed size=137438953472 cluster_size=65536 table_size=0
[fred@fredo-arch ISO à tester]$ kvm64 -hda disk.img -cdrom SolusOS-2-A7.iso -no-frame -boot order=cd &

Continuer la lecture de « SolusOS 2 alpha7 : La Grenouille qui veut se faire aussi grosse que le Boeuf ? »

Un aperçu de gNewSense 3.0, ou comment retourner 3 ans en arrière…

Le projet de distribution GNU/Linux libre – au sens entendu par la Free Software Foundation – gNewSense n’a rien sorti depuis 2009, dixit la page distrowatch de la distribution. Cependant, on peut toujours avoir un aperçu de ce que sera la version 3.0, basée désormais sur Debian GNU/Linux et non plus Ubuntu, dixit la FAQ.

J’ai donc suivi les instructions disponible sur la page « Debootstrapping gNewSense » pour voir l’ensemble en action. Et j’ai utilisé comme CD de départ celui la gNewSense 2.3.


[fred@fredo-arch ISO à tester]$ qemu-img create -f qed disk.img 128G
Formatting 'disk.img', fmt=qed size=137438953472 cluster_size=65536 table_size=0
[fred@fredo-arch ISO à tester]$ qemu-system-i386 --enable-kvm -m 2048 -k fr -soundhw all -usb -hda disk.img -cdrom gnewsense-livecd-deltah-i386-2.3.iso -boot order=cd &

J’ai utilisé directement un appel à qemu en lieu et place de l’alias kvm32 car l’option vga std ne me permettait pas de démarrer la machine virtuelle en mode graphique.

Continuer la lecture de « Un aperçu de gNewSense 3.0, ou comment retourner 3 ans en arrière… »

antiX 12.5 alpha 2 : l’attaque des distributions GNU/Linux légères ?

Dans le domaine des distributions GNU/Linux peu gourmandes, je demande l’antiX, qui est basée sur la Debian GNU/Linux testing et des outils de la Mepis Linux.

Pour info, la seule fois où j’avais parlé de la Mepis Linux, c’était à l’époque d’une préversion de la SimplyMepis 8.5, en janvier 2010.

Très légère coté mémoire (on dépasse rarement les 200 Mo de mémoire vive à l’utilisation), elle se base sur le gestionnaire de fenêtre IceWM, mais elle propose aussi fluxbox, jwm, dwm et wmii.

La deuxième alpha de sa version 12.5 étant sortie récemment, je l’ai récupéré pour vous montrer cette distribution peu connue. Après avoir récupéré l’image ISO, j’ai lancé une machine virtuelle Qemu.

[fred@fredo-arch ISO à tester]$ qemu-img create -f qed disk.img 32G
Formatting 'disk.img', fmt=qed size=34359738368 cluster_size=65536 table_size=0
[fred@fredo-arch ISO à tester]$ kvm64 -hda disk.img -cdrom antiX-12.5-full-alpha2-amd64.iso -boot order=cd &

L’installateur est celui de la Mepis Linux, donc, c’est assez abordable pour mettre en place l’ensemble.

Continuer la lecture de « antiX 12.5 alpha 2 : l’attaque des distributions GNU/Linux légères ? »

Phoronix : mea culpa mais pas trop :)

Souvenez-vous, c’était en août dernier. En grande pompe, un commit inséré dans l’outil tasksel était monté en épingle pour annoncer que Debian GNU/Linux laissait tomber Gnome pour Xfce pour son image CD1.

Phoronix pondait un article sur ce changement. Cependant, rien n’était plus prématuré que cette annonce. J’avais fait un article barbant sur l’installation d’une Debian GNU/Linux après le dit commit. Et étrangement, c’était Gnome et non Xfce qui était proposé par défaut.

Bref, l’histoire aurait pu en rester là… Mais Phoronix en rajoute une couche, récemment, annonçant que finalement, le changement d’environnement n’aurait pas lieu, l’équipe de développement de Debian GNU/Linux ayant réussi à réduire Gnome pour le faire rentrer dans l’ISO en dessous des mythiques 700 Mo.

Continuer la lecture de « Phoronix : mea culpa mais pas trop 🙂 »