Et si la baisse des ventes d’albums étaient du à un manque de renouvellement des artistes ?

Après le mensonge éhonté des majors – et si facilement démontable – qui associe partage de fichiers musicaux et baisse du nombre de ventes d’albums – on peut se demander si la baisse des ventes ne serait pas du à un vieillissement des artistes et d’un manque de renouvellement des générations de créateurs de contenus musicaux ?

Prenons les grands (gros vendeurs) noms de la production musicale et leur âge :

A) Sur le plan international :

Moyenne d’age : 52 ans…

B) Sur le plan purement franco-français :

Moyenne d’age : 50,6 ans…

Et ce n’est pas des chanteurs / chanteuses issus des émissions de télé-réalité qui risque de changer la donne à court terme.

Car mis à part Chimène Badi et Jennifer, quels sont les chanteurs et chanteuses qui ont tirés leur épingles du jeu après être passé par la case « télé-réalité » ?

Abiword 2.4.0, un brin immature ?!

Dans une précédente note, je faisais part de l’arrivée de la version 2.4.0 d’Abiword.

J’ai voulu travailler sur des documents Abiword créé avec la version béta 2.3.99, en utilisant la version finale 2.4.0, mais ceux-ci ont été transformé en une espèce de bouillie indigeste 🙁

Donc, j’ai récupéré la version – francisée – m130 d’OpenOffice.org 2.0 pour MacOS-X, je l’ai installé (elle pèse environ 420 Mo pour le traitement de texte, le tableur, la base de données, le module de présentation, le module de dessin vectoriel et la base de donnée !), et j’ai récupéré tant bien que mal mes documents, les enregistrant au format OpenDocument, et gagnant ainsi jusqu’à 75% de taille sur les versions précédentes, au format d’Abiword.

Dommage qu’Abiword soit aussi peu abouti sur certains plans 🙁

Sortie de Firefox 1.5b2

La version 1.5 béta 2 de Firefox vient de sortir.

La liste des principaux changements depuis la version 1.5 béta 1 (en anglais) est disponible ici.

Même si ce n’est pas une version conseillée pour les utilisateurs « basiques », les progrès effectués sont interessants, et la première version Release Candidate sortira d’ici la fin du mois d’octobre, début novembre dans le pire des cas.

Des versions francisées de Firefox 1.5 béta 2 seront surement disponible dans les jours qui viennent. Souvenez-vous que ce sont des versions de tests, et que des bugs étranges peuvent arriver !

Peut-on justifier des albums audio à 17 euros voire plus ?

Etant allé cet après-midi dans l’hypermarché le plus proche de chez moi (3 kilomètres à pied), j’ai pu observer comme d’habitude un rayon CD toujours aussi peu dévalisé. Quand on voit le CD audio protégé contre la copie (mouuuuuuuuahhhhhhh, désolé, c’est nerveux) à une moyenne de 16 ou 17 euros, on comprend que les clients jettent un oeil avant de les reposer après avoir vu le prix.

Tout le monde n’a pas accès à l’internet, et donc le « piratage » dû au réseau p2p ne tient pas longtemps quand on voit le prix pratiqué.

Car, si on compare un album acheté dans le commerce et le même sur un site de vente en ligne (Itunes ou autre), la différence est souvent de 6 à 7 euros… Un album sur Itunes, c’est 9,90 euros – pour un album simple CD, et c’est aussi le prix – sauf erreur de ma part – sur d’autres magasins en ligne.

Donc, reste à justifier les 6-7 euros restants. Un cd vierge ? J’ai acheté un paquet de 25 cd vierges pour 19,99 euros, soit 0,80 euro le CD. Et encore, on peut le trouver encore moins cher, si on achète en quantité plus importante. Et il serait étonnant que les majors qui font presser un album ne fasse pas des grosses économies sur le support 😉

Donc, un album que l’on grave après l’avoir acheté en ligne, c’est 10,70 euros. La reste serait donc justifié par le boitier en plastique et le beau manuel à l’intérieur ?

Difficile à croire, non ? La TVA, c’est – en arrondissant – 1/5ième du prix d’un album, soit 3,40 euros…

A croire que les magasins en ligne sont plus avantageux que l’achat d’un album en bonne et due forme sur certains plans, ne serait-ce que financièrement parlant.

Enfin, chacun trouve midi à sa porte, et personnellement, le contenant ne m’importe pas outre mesure. Quand j’achète un album, c’est pour sa musique, pas pour l’emballage autour.

Firefox 1.5 béta2 disponible en plusieurs langues ?

C’est la conclusion qu’on peut tirer quand on s’aperçoit que les nocturnes de Firefox 1.4.1 alias Firefox 1.5 béta2, sont disponibles – outre l’anglais – en français, espagnol, italien, allemand, etc…

Ce qui laisse présager une sortie multilingue de cette version de tests de Firefox 1.5, sûrement pour faire comprendre que cette versions sera dédiée à un public plus large que la précédente version béta.

Voici une capture d’écran de la dernière nocturne estampillée « fr » sous un Windows 98 émulé dans Qemu) donne :

firefox 1.5 béta 2 en français

Cependant, comme cela reste une version non finie, je ne donnerais pas d’adresse pour la récupérer.

De plus, selon la feuille de route de Firefox, et sachant que la version 1.5 béta2 est prévue pour la première quinzaine d’octobre, il suffira de patienter quelques jours de plus 😉

Sortie d’Abiword 2.40

Le petit traitement de texte libre et multiplateforme (Windows, Linux, MacOS-X) vient enfin d’arriver en version 2.40, nouvelle étape importante de de sa vie.

Depuis la série des 2.2, Abiword a gagné quelques fonctionnalités interessantes :

  • Un correcteur grammatical, limité à l’anglais pour le moment, d’autres langues pour bientôt
  • Support du format OpenDocument, il pourra donc discuter avec le futur OpenOffice.org 2.0
  • Le support de la rédaction d’équation

Sans oublier surement d’innombrables bugs écrasés. Il est disponible en français dans ses versions MacOS-X et Windows ; je n’ai pas testé sous Linux, cependant 🙁

Voici à quoi il ressemble sous un Windows 98 (émulé dans une machine virtuelle Qemu) :

Abiword 2.40

C’est un excellent traitement de texte, je l’utilise pour remplacer OpenOffice.org Writer qui est trop lourd pour mes besoins. Et en tout cas, il est largement plus abordable financièrement qu’un mastodonte comme Microsoft Word 😉

Les « mensonges » sur la gratuité de logiciels…

Derrière un titre aussi provocateur, il se cache une vérité que nombre de personnes ne peuvent – ou ne veulent – pas admettre : aucun logiciel n’est vraiment gratuit.

Pourquoi ? Pour plusieurs raisons.

  1. Le matériel nécessaire pour faire tourner les logiciels : disque dur, mémoire vivre, microprocesseur, etc…
  2. L’electricité qui donne vie à l’ensemble de composants électroniques qui constitue un ordinateur
  3. La bande passante utilisée par le logiciel ou utilisé pour récupérer le logiciel
  4. Le support de transport du logiciel : clé USB, disquette, CD-Rom, etc…
  5. Le coût d’une licence de Windows (100 euros en moyenne pour une version familiale) pour une machine neuve… Demandez un devis détaillé à un assembleur et jetez un oeil sur la ligne logiciels…

Cependant, la dernière ligne peut changer, et on peut utiliser aussi – et avec des problèmes en constante décroissance (n’en déplaise aux utilisateurs « die-hard » de Windows) – des distributions Linux, ou pour les puristes, un FreeBSD 😉

L’autre « problème » avec les gratuiciels (en anglais freeware), c’est que certains ont dérivés vers le monde du partagiciel (en anglais shareware), au grand désespoir de leurs utilisateurs.

Un exemple célèbre : JV16 Powertools (un logiciel de nettoyage de la base de registre de Windows), excellent logiciel gratuit, devenu un partagiciel à durée d’essai de 30 jours à 29,95$ ! 🙁

Je veux bien que son auteur gagne de l’argent sur son travail – toute peine méritant salaire – mais, il ne faut pas pousser et prendre ses utilisateurs pour des vaches à lait…

Pas que je rejette l’existence des gratuiciels (en anglais freeware) ou encore des partagiciels (en anglais shareware) – il y a d’excellent partagiciels sur MacOS-X – mais ce sont des évènements qui me font préférer les logiciels libres…

Il est vrai que je préfère utiliser Abiword (qui me coûte juste la bande passante, donc pas loin de quelques centimes d’euros) à un Microsoft Word pour MacOS-X qui coûte 500 euros !!!

AIDeS : difficile de faire plus clair.

Les dernières campagnes télévisuelles d’AIDeS ont le mérite d’être clair.

Un des spots est terriblement clair. Dans un film en noir et blanc, on est dans la campagne africaine. Soudain, la population d’un village est prise de panique, s’enfermant dans leurs maisons de terre battue. Quelques secondes passent, et on se demande ce qui a pu effrayer tout le village.

Un silhouette apparait, et la caméra s’approche du personnage qui arrive. Un vieillard, maigre, le visage mangé par une barbe de plusieurs jours, le regard vide, observant que le village est devenu un village fantôme.

Ensuite, un simple texte (que je cite de mémoire) déclare :

« Aujourd’hui, l’espérance de vie en Afrique est de 47 ans. Bientôt, on ne sera plus ce qu’est un vieillard. Ne laissons pas l’Afrique au SIDA »

C’est un spot simple, mais qui a le mérite d’exister…

Enfin, un projet de google qui sort en version finale :)

Fan de Google et de ses outils bien pensés (comme gmail ou encore gtalk), je suis heureux de voir que la barre d’outil Google pour Firefox est enfin sorti en version finale.

Même si la barre est moins utile que sous le – moins en moins monopolistique Microsoft Internet Explorer, il y a cependant quelques fonctionnalités utiles, comme

  • Le surlignage des résultats
  • La traduction en ligne
  • La vérification orthographique

Et bien sûr, cette base est réservée aux utilisateurs de Firefox 1.0, non aux testeurs de la version 1.5 béta, ou pire, les utilisateurs des versions « bleeding-edge », des versions de développement plus qu’instable…

Et qui ont des agents identificateurs du genre :

Mozilla/5.0 (Macintosh; U; PPC Mac OS X Mach-O; en-US; rv:1.9a1) Gecko/20050928 Firefox/1.6a1