Premières captures d’écran d’Ubuntu Edgy Eft.

Voici quelques captures d’écran de la future version de la distribution Ubuntu (la 6.10), ayant pour nom de code « Edgy Eft ». Bien que la première version alpha ne soit pas encore sortie, il est possible de passer – pour des tests uniquement – sur la version de développement.

Il suffit de modifier le fichier /etc/apt/sources.list et de remplacer les « dapper » par des « edgy » dans le corps du fichier. Pour se faire, j’ai utilisé un exemplaire du VMWare Server (version gratuite du logiciel de virtualisation).

Parmis les gros morceaux : passage au noyau Linux 2.6.17.1 (à la place d’un 2.6.15 dans la Ubuntu 6.06 LTS), à Gnome 2.15.2, et gcc 4.1.1.

Voici donc la première version de l’écran de démarrage :

Ecran de démarrage de la Edgy Eft

Et l’obligatoire panneau d’information de Gnome.

Gnome 2.15.2 dans la Edgy Eft

Au moins, j’y aurais eu droit ;)

« Dans le futur : tout le monde aura son quart d’heure de célébrité. » (Andy Warhol ; 1928-1987). Cette citation attribuée à Andy Warhol a été maintes fois vérifié depuis 2001 dans le petit monde de la « Real TV », peut s’appliquer à n’importe qui désormais.

J’ai eu droit à mon petit quart d’heure de célébrité sur le plan logiciel, via le logiciel de forum Pan. Dans sa version 0.102 (sortie ce matin), je suis cité en tant que contributeur. Bien maigre contribution (ne parlant pas le moindre mot de C++), mais simplement une suggestion que j’avais faite et qui a été prise en compte.

Frederic Bezies Let users set charsets when posting articles. (#345330)

Maintenant, je peux dire que j’aurais suivi la « règle » établie par Andy Warhol.

Ils sont arrivés, les divins CDs ;)

Merci au service « Ship-it » d’Ubuntu / Kubuntu. J’ai reçu ce matin dans ma boite aux lettres, une enveloppe matelassée avec à l’interieur :

  • 1 exemplaire de l’ubuntu 6.06 LTS (x86)
  • 1 exemplaire de la Kubuntu 6.06 LTS (x86)
  • Une planche de 4 autocollants avec le logo Ubuntu dessus.

CD Shipit Ubuntu et Kubuntu Dapper Drake

Chaque CD est dans une pochette en carton. A l’intérieur, le CD de la version « live » uniquement. Mais c’est le principal. Ma collection est bien avancée. Le délai a été environ d’un mois, ayant passé ma commande dès le début, donc aux alentours du 25 ou 26 mai dernier.

Il ne me manque plus que le CD de la Kubuntu Breezy (5.10) en x86. Un généreux donateur ? 😉

Vrac ? Vous avez dit vrac ?

Allez, un peu de vrac comme en fin de semaine.

Je ne dirais pas quel est mon pronostic pour une certaine épreuve – soi disant – sportive de ce soir. Je n’ai pas envie de crouler sur les courriels d’insulte diverses et (a)variées.

Voila, le logiciel libre vient de mourir en France. Ainsi que la liberté de choix numérique.

Grâce à une loi liberticide, inacceptable et inapplicable.

Cela prouve à quel point la France n’est plus une démocratie, mais un pays qui est à la botte des majors du disque (Vivendi Universal, Sony BMG, etc…). Il est désormais interdit d’utiliser tout logiciel libre, car il ne possède pas de DRM (encore appellée MTP).

Même si les DRM ont fait la preuve que c’est une merde sans nom qui n’emmerdera que les acheteurs honnêtes !

On pourra être condamné à 3 ans de prison et 300 000 euros d’amende pour simplement permettre de transférer un morceau acheté sur iTunes sur un baladeur numérique autre que l’iPod. Ou encore, pour utiliser un logiciel d’échange de pair-à-pair pour récupérer une image ISO d’une distribution linux, d’un film libre (comme Elephant’s Dream). Ou encore de copier un CD sur son disque dur et en copier les morceaux sur un baladeur numérique « MP3 ».

Bref, maintenant, vous serez dans l’illégalité si vous lisez un DVD sur un PC équipé d’un système Linux. Vous n’aurez plus qu’un droit : fermer votre gueule et payer, même pour de la merde facturée hors de prix.

On peut voir que le gouvernement français est terriblement courageux : faire voter un texte de loi le dernier jour d’une session parlementaire. C’est vraiment du « courage fuyons ».

Je ne dirais qu’une chose : J’AI HONTE D’ÊTRE FRANÇAIS CE SOIR.

Premier scandale avant le premier tour de pédale ?

Il semblerait que deux cyclistes célèbres (Jan Ullrich et Ivan Basso) seraient mouillés dans une affaire de dopage en Espagne. Déjà que le Tour de France cycliste est connu pour son hypocrisie sur le plan de la propreté des coureurs (comme le septucle vainqueur Lance Armstrong, positif en 1999, scandale révélé par l’Equipe l’année dernière).

Combien de fans de cyclisme vont me cracher dessus pour cette info ?

Après tout, il n’est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir.

J’sens que ça va péter :)

Lu sur fr.rec.tv.programmes :

Une petite blague qui me vaudra les foudres des fanas de foot, mais j’en ai rien à faire… Car elle est tellement vraie 😉

Einstein se trouve à un cocktail et un quidam vient l’aborder.
Einstein demande : -« Quel est ton QI ?
« 200 », dit-il.
Alors, Einstein lui parle de la relativité, de l’antimatière, des trous
noirs, du silicium et des nano tubes…
Un peu plus tard, une autre personne vient l’aborder.
Einstein demande : -« Quel est ton QI ?
« 150 », dit-il.
Alors, Einstein lui parle du droit international, des problèmes éthiques dus
aux manipulations génétiques et des swaps de devises à spread indexés.
Un peu plus tard, une troisième personne vient l’aborder…
Einstein demande :-« Quel est ton QI ?
« 100 », dit-il.
Alors, Einstein lui parle du gouvernement, de la pollution, du prix de
l’essence, des bicylindres en V…
Un peu plus tard, une autre personne vient l’aborder…
Einstein demande :-« Quel est ton QI ?
« 50 », dit-il.
Alors, Einstein lui parle de la Ferme des Célébrités, des Colocataires, de
l’Ile de la tentation… [Hop !]
En fin de soirée, une dernière personne vient l’aborder…
Einstein demande :-« Quel est ton QI ?
-« Mon cul quoi? » demande-t-il
Alors Einstein lui demande : -« Et le foot, ça va ? »

Merci à Véro de l’avoir posté. Cela fait du bien de se moquer du sport médiatiquement totalitaire.

Il ne fait jamais bon dire une vérité…

Ecoutant ce matin en direct l’émission de Jean-Marc Morandini sur Europe1, un auditeur a osé critiqué le football en disant que c’était un « sport de plouc ». Evidemment certaines personnes ont réagi de manière épidermique, contestant cette vérité exprimée de manière un peu crue.

Or, ce n’est pas complètement faux de dire que c’est un sport de plouc. Car dans quel autre sport professionnel, en cas de rencontre internationale, en équipe peut-on voir un hymne sifflé par les supporters de l’autre pays (France-Algérie en 2001) ? Dans quel autre sport professionnel y a-t-il des heurts qui peuvent entraîner des massacre comme celui du stade du Heysel ?

Ou encore un gardien qui casse la machoire d’un joueur de l’équipe adverse, comme lors du match opposant la France et l’Allemagne à Séville en 1982 ?

Dans le rugby au niveau international, jamais cela n’a été vu, sauf erreur de ma part. Et bien entendu, le titre de champion du monde des bleuets (moins de 21 ans) en rugby est passée inaperçue…

Evidemment, c’est pas du foot, donc c’est de la merde, médiatiquement parlant.

Désolé si mon texte est fielleux, mais cela rreprésente mon état d’esprit sur le football professionnel.

Béta-testeur : humour de rigueur ?

En fouinant sur le forum microsoft.public.fr.windowsxp, je suis tombé sur un fil concernant Windows Vista Béta 2. Après avoir permis le téléchargement de cette version béta, il est intéressant de voir les réactions des personnes ayant installé cette version sur leur ordinateur, spécialement si celui-ci est équipé d’un ou plusieurs disques dur au format S-ATA.

From: « Jean-Claude BELLAMY »
References: <3EC020D8-2EA4-48EA-A043-110BA46FA226@microsoft.com>< #AHCg6flGHA.3396@TK2MSFTNGP05.phx.gbl> <449a9afa$0$889$ba4acef3@news.orange.fr>
Subject: Re: window vista beta 2
Date: Thu, 22 Jun 2006 16:10:52 +0200
[…]
>> J’espère que la version définitive de VISTA aura corrigé cela, car les
>> versions actuelles sont une HORREUR en ce qui concerne la détection de
>> matériel, en particulier les disques SATA !
>
> Le SATA est une technologie assez récente, non ?

Mouais …, si on veut …. !
C’est la NORME ATA/ATAPI-7 qui a défini SATA en 2003, donc il y a 3 ans
déjà!
En informatique, revenir 3 ans en arrière, c’est remonter au précambrien !!!

Et même si SATA était une norme récente, pour laquelle MS n’aurait « pas
encore eu le temps » de l’intégrer dans VISTA, explique moi alors pourquoi la
version précédente de (Windows XP) la supporte sans problème? »

Le précambrien est une période géologique qui est désigné comme la toute première, s’étendant de la naissance de la Terre (et du système solaire) jusqu’au cambrien, soit il y a 542 millions d’années. Sachant que l’ère des dinosaures remontent à environ 250 millions d’années environ.

Si 3 ans en informatique correspondent au précambrien, alors que dire de Windows XP, qui a près de 5 ans. Qu’il remonte au big-bang ? 😉

Ou simplement un énervement de la part du posteur ?

Fin de semaine ? En avant, en vrac !

Fin de semaine, billet facile, celui de la vrac’attitude.

Je vous laisse, j’ai une tasse fumante de thé vert japonais « Sencha Fukuyu » qui m’attend 😉

Pas besoin de regarder le sport totalitariste…

…avec les voisins. Je saurais comme les 11 neuneus tricolores s’en sortent en entendant les gueulantes / cris de joie des voisins.

Ce soir, je vais me faire une soirée DVD avec « Le Prisonnier » (épisodes 14 à 17) en VO Sous titré. Au moins, j’aurais un spectacle de qualité.

Et j’espère que les guignols pourront faire une rediffusion de leur sketch aérien de 2002 ;o)

Bon sang… Bientôt 9 ans…

Cela fait bientôt 9 ans que je roule ma bosse sur le réseau des réseaux. Je me souviens, ce devait être en juillet 1997. Dans l’amoncellement de publicités qui polluait ma boîte aux lettres, je vois un cd-rom publicitaire, « France Explorer » (si mes souvenirs sont bons, et si cette page est correcte…), un accès hors de prix (tarifs minitel) pour avoir un accès à l’internet.

A l’époque des modems 28,8 kbits/s (qui offrait des vitesses magistrale de 2 ou 3 Ko/s !), le premier site sur lequel j’ai surfé, c’était celui de… « Id Software ! ». En août 1997, j’installe le kit d’accès d’AOL (la version 3.0 à l’époque), et je tiens jusqu’en janvier 1998, et je m’abonne durant près de deux ans auprès du Club-internet…

Courant 1999, c’est l’arrivée de certains grands noms de l’internet actuel avec les accès libres – traduire sans aucun forfaits – une petite révolution à l’époque… Des grands noms comme Free, Liberty Surf, connu sous le nom d’Alice.

C’est donc durant l’été 1999 que j’ouvre un compte chez Free toujours vivant 7 ans après. Je me souviens encore de ces années, celle de la première guerre des navigateurs (1997-2001). Je me souviens d’avoir installé sur un Windows 98 une version béta2 de ce qui allait devenir Internet Explorer 5. Tout cela, grâce à PC Mag !

En 2002, je vais chez Wanadoo, devenu Orange, car suite à mon déménagement, c’était le seul à l’époque qui m’offrait un accès à 512 ko/s en ADSL… 4 ans déjà. Comme le temps passe vite !

En ces quelques neuf années, j’ai vu passer toutes les modes de la toile. Entre la bulle de la nouvelle économie, le push qui devait révolutionner l’internet (les ancètres des flux RSS). Cela doit faire des années que je n’ai plus vu le logo « active channel », le push à la sauce de Microsoft.

Je me souviens de l’époque de la Mygale (qui est devenu multimania !), ou encore du site « chez.com » qui hébergeait vos sites sur des capacités énormes, pour l’époque : 10 (ou 15 ?) Mo en 1998.

Dans un autre registre, je me souviens de la grande époque de Kazaa, de Winamp, et quand Winzip était vraiment un logiciel innovant… Bref, une époque révolue…

Bon, je vais aller me coucher, car je commence à la jouer vieux con d’un coup !

Sur les neuneuteries nationalisto-chauvines :)

Le billet précédent a lancé une série de commentaires. Tous plus intéressants les uns que les autres.

Il m’est alors apparu qu’il était plus pratique de dédier un article pour répondre aux commentaires – et approfondir le point de vue abordé précédemment – que de répondre dans les commentaires.

Voici ce que Lutine disait :

« je rejoins leinad…
Quand au fait, Frederic, que tu dises que “tout le monde doit aimer” moi j’ai plutôt l’impression qu’en ce moment ca fait “intello” “in” c’est la mode quoi de dire “pfff le foot c’est naze, les bleus sont nuls, ca va faire comme en 2002 ahahaha, les supporters de foot sont des gros beaufs imbibés de bières, de chips, de pizzas…”
Bref, si vous n’aimez pas le foot, zappez les pages sports des journaux, n’allumez pas votre télé, y’a d’autres choses à faire… »

Je n’ai pas l’impression que cela fasse intello de dire que le foot est un sport « naze », que les « bleus sont nuls », etc… Le problème n’est pas d’aimer ou pas le foot. Le problème est que tous les médias – ou presque – sont submergés par le foot. Si on éteint la télé, et qu’on va dans les rues, si on croise une librairie, on a droit aux affichettes des journaux sur le foot, ou encore des bouquins sur le foot, etc…

Quant à Sehnsucht :

« Je suis d’accord avec toi a 100%, autant pratiquer un sport peut être intéressant autant le regarder à la TV me laisse de marbre, surtout pour supporter une équipe nationale qui ne représente qu’elle même et non la France.
Malgré mon desintérêt de la coupe du monde , cette dernière est tellement omniprésente dans les médias que je pourrais tenir une conversation sur le sujet, bien que je n’ai vu aucun match. Et je ne parle même pas des pub à la Tv ou des affiches que je croise chaques jours avec un footballeur dessus (Zidane pour ne nommer que lui).
J’en suis arrivé à la même conclusion que toi plus vite l’EDF perdra, plus vite le soufflet retombera. (J’espère même qu’elle se ferra humilier par la prochaine équipe, ainsi cet engoument entièrement marketé par la FIFA pour le football retombera peut être pour un moment en France). »

Je ne puis qu’applaudir des deux mains ici. 😉

Moi résume l’ambiance actuelle :

« […]si tu n’aimes pas le foot, tu es un mauvais français. Le message n’est pas formulé explicitement, bien sûr. […] »

Tiens, cela me rappelle une publicité par rapport à la consommation trop importante des antibiotiques en France…

Et encore comme le signale Xavier – un ancien camarade de classe vivant au Brésil – en France, on n’a pas trop à se plaindre, finalement…

« Salut Fred:)

Bah moi le foot me fait franchement chier. 🙁

explication en 3 phases :

1- J’aime pas
2- La france a gagnée en 98
3- comme je vis au brésil on me le rapel tous les jours (sournoisement voir agressivement)

🙂  »

Bon mot de fin pour cette note, non ?

Plus que quelques jours de neuneuteries nationalisto-chauvines…

Vivement vendredi soir que les neuneus qui tapent dans une baballe et touchent des millions pour cela se fasse virer de la coupe du monde du fric…de football.

Cela fera perdre une petite fortune à la chaine du vendeur de temps de cerveau, et c’est aussi bien. Une petite leçon d’humilité leur fera le plus grand bien.

Merde, c’est vrai. Il semble être obligatoire en ce moment d’aimer le foot, comme il y a quelque années, il fallait aimer cette soupe dégénéré et mal digérée qu’on appellait « Dance ». Où si l’on remonte un peu plus loin, un cabri aux pantalons sans pli, sautant sur des mélodies fadasses avec quelques potiches en fond de scène… Ou encore du reniffleur de poudre blanche qui en plus de quarante de carrière a enregistré tellement de soupe que l’on pourrait presque remplacer le contenu de la mer Méditerrannée avec…

Comment cela de mauvaise humeur ? 😉

Sortie d’Opera 9.0 : point de vue rapide.

Opera vient de sortir la version 9.0 de son navigateur. C’est le premier navigateur multiplateforme à passer le test acid2. Et un petit coup de pied à l’arrière train de l’équipe d’Internet Explorer et dans une moindre mesure, à celle de Firefox.

Parmis les nouveautés, il y a les widgets, des gadgets comme ceux de Konfabulator ou du Dashboard. Autant je peux comprendre leur utilité au niveau de l’OS, autant au niveau du navigateur, il faudra me dire pourquoi ils ont été ajoutés. Idem pour le support du protocole Bittorrent. Surtout que des outils comme Azureus ou encore Bittornado font aussi bien, tout en restant indépendant du navigateur.

Parmi les bons points, Opera s’identifie définitivement comme lui-même, et non comme Internet Explorer 6 dans ses versions précédentes. Aussi, certains raccourcis classiques (comme CTRL / touche pomme + D) pour ajouter une adresse. Ainsi que le support plus complet du format SVG.

Je n’ai pas testé le module de courrier / forums, n’en ayant pas l’utilité. Cependant, il est dommage par défaut que la barre « principale » ne soit pas affichés, car cela fait un look à la Internet Explorer 7 🙁

Coté plugins – et sous linux au moins – c’est toujours un calvaire pour installer le support de Java… Dommage. L’installation semble assez propre, même si des fichiers sont installés dans le répertoire /etc/.

Coté poids, la version linux – au format .deb, paquetage debian / ubuntu – il faut compter 5 Mo environ. Et avec le fichiers de traduction, il faut compter 5,5 Mo à télécharger. Ce qui n’est pas énorme.

fred@fredo:~/download$ ls -alh o*
-rw-r–r– 1 fred fred 5,3M 2006-06-20 10:26 opera_9.0-20060616.6-shared-qt_en_i386.deb
-rw-r–r– 1 fred fred 218K 2006-06-20 10:26 ouw900_fr.lng

Pour conclure, c’est une excellente version, qui permet de montrer que le monde des navigateurs ne se limite pas au duo Internet Explorer – Firefox. Cependant, même si j’ai entré cette note avec Opera 9.0, il manque toujours un petit quelque chose pour que je n’utilise plus Firefox 😉