Les « mensonges » sur la gratuité de logiciels…

Derrière un titre aussi provocateur, il se cache une vérité que nombre de personnes ne peuvent – ou ne veulent – pas admettre : aucun logiciel n’est vraiment gratuit.

Pourquoi ? Pour plusieurs raisons.

  1. Le matériel nécessaire pour faire tourner les logiciels : disque dur, mémoire vivre, microprocesseur, etc…
  2. L’electricité qui donne vie à l’ensemble de composants électroniques qui constitue un ordinateur
  3. La bande passante utilisée par le logiciel ou utilisé pour récupérer le logiciel
  4. Le support de transport du logiciel : clé USB, disquette, CD-Rom, etc…
  5. Le coût d’une licence de Windows (100 euros en moyenne pour une version familiale) pour une machine neuve… Demandez un devis détaillé à un assembleur et jetez un oeil sur la ligne logiciels…

Cependant, la dernière ligne peut changer, et on peut utiliser aussi – et avec des problèmes en constante décroissance (n’en déplaise aux utilisateurs « die-hard » de Windows) – des distributions Linux, ou pour les puristes, un FreeBSD 😉

L’autre « problème » avec les gratuiciels (en anglais freeware), c’est que certains ont dérivés vers le monde du partagiciel (en anglais shareware), au grand désespoir de leurs utilisateurs.

Un exemple célèbre : JV16 Powertools (un logiciel de nettoyage de la base de registre de Windows), excellent logiciel gratuit, devenu un partagiciel à durée d’essai de 30 jours à 29,95$ ! 🙁

Je veux bien que son auteur gagne de l’argent sur son travail – toute peine méritant salaire – mais, il ne faut pas pousser et prendre ses utilisateurs pour des vaches à lait…

Pas que je rejette l’existence des gratuiciels (en anglais freeware) ou encore des partagiciels (en anglais shareware) – il y a d’excellent partagiciels sur MacOS-X – mais ce sont des évènements qui me font préférer les logiciels libres…

Il est vrai que je préfère utiliser Abiword (qui me coûte juste la bande passante, donc pas loin de quelques centimes d’euros) à un Microsoft Word pour MacOS-X qui coûte 500 euros !!!

AIDeS : difficile de faire plus clair.

Les dernières campagnes télévisuelles d’AIDeS ont le mérite d’être clair.

Un des spots est terriblement clair. Dans un film en noir et blanc, on est dans la campagne africaine. Soudain, la population d’un village est prise de panique, s’enfermant dans leurs maisons de terre battue. Quelques secondes passent, et on se demande ce qui a pu effrayer tout le village.

Un silhouette apparait, et la caméra s’approche du personnage qui arrive. Un vieillard, maigre, le visage mangé par une barbe de plusieurs jours, le regard vide, observant que le village est devenu un village fantôme.

Ensuite, un simple texte (que je cite de mémoire) déclare :

« Aujourd’hui, l’espérance de vie en Afrique est de 47 ans. Bientôt, on ne sera plus ce qu’est un vieillard. Ne laissons pas l’Afrique au SIDA »

C’est un spot simple, mais qui a le mérite d’exister…

Enfin, un projet de google qui sort en version finale :)

Fan de Google et de ses outils bien pensés (comme gmail ou encore gtalk), je suis heureux de voir que la barre d’outil Google pour Firefox est enfin sorti en version finale.

Même si la barre est moins utile que sous le – moins en moins monopolistique Microsoft Internet Explorer, il y a cependant quelques fonctionnalités utiles, comme

  • Le surlignage des résultats
  • La traduction en ligne
  • La vérification orthographique

Et bien sûr, cette base est réservée aux utilisateurs de Firefox 1.0, non aux testeurs de la version 1.5 béta, ou pire, les utilisateurs des versions « bleeding-edge », des versions de développement plus qu’instable…

Et qui ont des agents identificateurs du genre :

Mozilla/5.0 (Macintosh; U; PPC Mac OS X Mach-O; en-US; rv:1.9a1) Gecko/20050928 Firefox/1.6a1