Combien faudra-t-il d’ArkOS pour que le monde du libre ait – enfin – une prise de conscience ?

Je l’ai appris via un billet de Carl Chenet sur le réseau social encore plus fantômatique que google plus, à savoir la framasphere*, qui reprenait un article de Phoronix.

Vous ne connaissiez pas ArkOS ? Moi non plus jusqu’à aujourd’hui. Pour tout dire, je ne m’intéressais pas à des projets proposant des distributions pour l’auto-hébergement, n’ayant pas ni la bande passante ni le matériel nécessaire pour l’envisager.

Même si j’ai lu l’excellent livre de Thuban dont la version 3 est disponible depuis le 22 avril 2017, et que je connaissais déjà de nom le projet yunohost, j’avoue que l’annonce de l’abandon du projet ArkOS ne m’étonne qu’à moitié.

En effet, on tombe encore une fois dans le même travers : avoir les yeux plus gros que le ventre et dans son corollaire… Ignorer l’existant et réinventer encore une fois la roue.

Nombre de projets – que ce soit des distributions GNU/Linux ou encore des logiciels de plus haut niveau comme des lecteurs de vidéo, des navigateurs (qui se résument 95% du temps à une interface enrobant qtwebkit ou webkitgtk) – sont sous-alimentés en terme de nombre de développeurs pouvant s’en occuper.

Résultat des courses ? On se retrouve avec des dizaines de projets laissés plus ou moins à l’abandon avec les utilisateurs se retrouvant le bec dans l’eau, faute d’avoir misé sur le mauvais cheval 🙁

Je sais que certaines personnes vont m’intimer l’ordre de fermer mon clapet – dans des termes largement moins courtois – mais il faut le dire ainsi : nombre de projets dans le libre sont condamnés par un manque de responsabilité des développeurs enfermés dans un individualisme mâtiné d’une version extrémisée des saints canons de la FSF dont on attend toujours le noyau GNU/Hurd soit dit en passant. Désolé, je nettoyais le clavier et le coup est parti tout seul 🙂

Continuer la lecture de « Combien faudra-t-il d’ArkOS pour que le monde du libre ait – enfin – une prise de conscience ? »

Vieux geek, épisode 77 : 1985 à 1990, les premiers MS-Windows…

Si MS-Windows est devenu plus ou moins incontournable à partir de MS-Windows 3.1, le chemin qui y a mené n’a pas été des plus roses. Heureusement pour Microsoft, MS-DOS et les logiciels développés pour lui seront une vache-à-lait bien généreuse…

Après que Microsoft ait pris possession du QDOS (Quick and Dirty OS) développé par Seattle Computer Products pour le renommer MS-DOS 1.0 et le vendre à IBM pour son premier IBM PC en 1981, les interfaces graphiques utilisateurs commencèrent à pointer le bout de leur museau.

Sur QDOS et le premier IBM PC, je vous renvoie à cette vidéo de la série « Dis Tonton Fred ».

Bref, quand en 1983, les premières interfaces graphiques commencent à arriver et Microsoft a la trouille de sa vie. La conséquence sera la sortie en 1985 de MS-Windows 1.0. Il est très limité, car Microsoft est tenu par des accords avec Apple. Pas de fenêtres que l’on peut déplacer, modifier ou encore réduire. Quant au support des souris, le format PS/2 des claviers et des souris devenu un standard par la suite, et qui est la norme pour les logiciels d’émulation, mais c’est une autre histoire. Il faut dire aussi que le PS/2 est sorti à la fin de vie de MS-Windows 1.0x en 1987.

Continuer la lecture de « Vieux geek, épisode 77 : 1985 à 1990, les premiers MS-Windows… »

On est trolldi ? Parlons de la Devuan GNU+Linux 1.0rc ;)

Oui, pour changer des concetés politiciennes qui me feront voter – ou m’auront fait – blanc ou nul pour la première fois de ma vie de votant en 25 ans (j’ai eu le droit de vote en 1992), parlons du fork idéologico-technique de la Debian GNU/Linux Jessie qui – au 21 avril 2017 – approche de la fin de sa première partie de son existence avec la sortie de la Debian GNU/Linux Stretch pour août ou septembre 2017.

Depuis l’annonce du fork devenu Devuan en novembre 2014, déjà deux ans et demi, l’équipe qui a forké – principalement et uniquement ? – à cause de systemd en proposant au nom de la liberté d’initialisation sysVinit (et pas OpenRC ou runit ?) nous avons eu droit à une série de versions alpha, une ou deux versions bêta dont j’avais parlé en novembre 2016, en perdant au passage un dixième à chaque oeil à cause de la couleur du gestionnaire de connexion proposé par défaut 🙁

La Devuan GNU+Linux version 1.0rc (basée sur la Debian GNU/Linux Jessie sortie à l’origine le 26 avril 2015 et mise à jour entre temps) est enfin disponible sur les dépots de téléchargements depuis le 13 avril 2017.

J’ai donc fait chauffer mon wget pour récupérer une ISO en 64 bits depuis un miroir, histoire de ne pas surcharger les serveurs du projet. À noter qu’il y a une image ISO spécifique pour l’installation en UEFI, que je n’ai pas récupéré.

fred@fredo-arch ~/Téléchargements/ISO à tester % wget -c http://mirror.leaseweb.com/devuan/devuan_jessie_rc/desktop-live/devuan_jessie_1.0.0-RC_amd64-live.iso
–2017-04-21 05:14:20– http://mirror.leaseweb.com/devuan/devuan_jessie_rc/desktop-live/devuan_jessie_1.0.0-RC_amd64-live.iso
Résolution de mirror.leaseweb.com… 2a00:c98:2030:a034::21, 37.58.58.140
Connexion à mirror.leaseweb.com|2a00:c98:2030:a034::21|:80… connecté.
requête HTTP transmise, en attente de la réponse… 200 OK
Taille : 842006528 (803M) [application/octet-stream]
Sauvegarde en : « devuan_jessie_1.0.0-RC_amd64-live.iso »

devuan_jessie_1.0.0 100%[===================>] 803,00M 3,60MB/s ds 3m 46s

2017-04-21 05:18:07 (3,55 MB/s) — « devuan_jessie_1.0.0-RC_amd64-live.iso » sauvegardé [842006528/842006528]

Oui, j’ai fait récupérer l’ISO à 5 heures du matin. Parfois, on souffre de problèmes de sommeil 🙁

J’ai ensuite fait chauffer mon ami VirtualBox pour voir ce que cette release candidate de la Devuan GNU+Linux 1.0 a dans le ventre.

Continuer la lecture de « On est trolldi ? Parlons de la Devuan GNU+Linux 1.0rc 😉 »

Ubuntu Mate 17.04… Ça donne quoi ?

Je dois le dire, j’aime bien Ubuntu Mate. Cette version me fait me souvenir de la grande époque d’Ubuntu, celle des années 2004 à 2009, quand Canonical faisait les choses bien… Sans se prendre pour le sauveur du monde GNU/Linux.

Je n’ai plus parlé de cette saveur de la Ubuntu depuis près de 6 mois, c’était donc l’occasion d’en profiter.

La Ubuntu Mate 17.04 étant sortie ce 13 avril 2017, j’ai fait chauffer mon outil de tipiakage préféré pour récupérer l’image ISO.

VirtualBox, qui se planquait dans un coin pour avoir la paix, n’a pas échappé à mes mains expertes. Je lui ai fait gentiment comprendre qu’il devait se mettre au travail… C’est étrange cette peur que j’inspire à ce logiciel de virtualisation 🙂

Continuer la lecture de « Ubuntu Mate 17.04… Ça donne quoi ? »

Les libristes sont aussi des humains : au tour de Thuban :)

Nouvel épisode de la série. Après avoir fait mumuse avec OpenBSD 6.1, ma victime suivante était toute désignée… Mais trève de bavardage, voici donc les réponses du maître fugu 🙂

Et c’est du copieux…

1) Bonjour, pourrais-tu te présenter en deux ou trois phrases ? Quatre seront acceptées aussi.

Hello world !
$ whatis thuban
thuban(1) – Hacker crêpophile, bidouilleur curieux, lecteur compulsif de SF et fantasy sur fond de Metallica.
Gamin passionné et étourdi, il ne faut pas croire ce qu’il dit.

Continuer la lecture de « Les libristes sont aussi des humains : au tour de Thuban 🙂 »

OpenBSD 6.1 étant sorti…

…autant faire mumuse avec. La dernière fois que j’ai parlé d’OpenBSD en tant que système à part entière, cela remonte à début septembre 2016. Le 11 avril 2017, OpenBSD 6.1 a été annoncé avec un logo qui fait penser à un film de ninja 🙂

J’ai donc récupéré l’énorme image ISO en version 64 bits. Puis j’ai fait chauffé mon ami VirtualBox pour mon délire plus ou moins régulier : transformer le poisson globe en station bureautique.

fred@fredo-arch ~/Téléchargements/ISO à tester % wget -c http://ftp.fr.openbsd.org/pub/OpenBSD/6.1/amd64/install61.iso
–2017-04-12 10:29:25– http://ftp.fr.openbsd.org/pub/OpenBSD/6.1/amd64/install61.iso
Résolution de ftp.fr.openbsd.org… 145.238.209.46
Connexion à ftp.fr.openbsd.org|145.238.209.46|:80… connecté.
requête HTTP transmise, en attente de la réponse… 200 OK
Taille : 219574272 (209M) [application/octet-stream]
Sauvegarde en : « install61.iso »

install61.iso 100%[===================>] 209,40M 2,72MB/s ds 90s

2017-04-12 10:30:56 (2,32 MB/s) — « install61.iso » sauvegardé [219574272/219574272]

Continuer la lecture de « OpenBSD 6.1 étant sorti… »

Vieux geek, épisode 76 : quand UBI Soft sortait les premiers jeux de rôles sur Amstrad CPC en 1987.

Au début des années 1980, les ordinateurs 8 bits sont les rois du pétrole. Même s’ils sont détronnés à partir de 1986-1987 par les 16 bits comme l’Atari ST ou l’Amiga 500, des petites boites à l’époque comme UBI Soft propose des jeux de rôles plus ou moins évolués.

En dehors du mythique Fer & Flamme, il y en a deux qui ont marqué mon adolescence, d’une part à cause de la protection coriace mise en place et d’autre part à cause de leur difficulté, j’ai nommé « L’Anneau de Zengara » et « L’Oeil de Set ».

Les deux valaient quelques choses comme 149 francs à leur sortie, car disponible sur disquettes et non sur cassettes. Ce qui donne quelque chose comme 37 € en 2016, dixit le convertisseur de l’Insee.

Ce qui était quand même assez onéreux il faut l’admettre. Le premier était un jeu de rôle classique, tandis que l’autre faisait un peu penser aux livres jeu d’aventure comme ceux de la mythique série de « La Quête du Graal » de J.H. Brennan.

Continuer la lecture de « Vieux geek, épisode 76 : quand UBI Soft sortait les premiers jeux de rôles sur Amstrad CPC en 1987. »

Canonical annonce la fin d’Unity pour Ubuntu 18.04… Ce n’est vraiment pas une surprise…

J’avoue quand j’ai appris le 5 avril 2017 l’abandon annoncé d’Unity pour la version LTS 18.04 d’Ubuntu, je n’ai été qu’à moitié étonné, contrairement à nombre d’articles sur le sujet. L’article le plus marrant a été celui d’OSNews :

Mark Shuttleworth, dropping a bombshell on a boring Wednesday:

Traduction rapide :

Mark Shuttleworth, déposant une bombe sur un mercredi ennuyeux :

En effet, c’est vrai qu’en ce moment, l’actualité du libre est ennuyeuse. Je ne reviendrai pas sur la langue luxueuse de bois les explications justifiant l’abandon du projet.

Mais pour qui avait récolté longuement les pièces du puzzle, c’était franchement  prévisible.

Continuer la lecture de « Canonical annonce la fin d’Unity pour Ubuntu 18.04… Ce n’est vraiment pas une surprise… »

Y a-t-il une tendance à nier les problèmes au niveau de la Manjaro Linux en ce moment ?

Une partie de l’équipe de Manjaro Linux reconnaient les problèmes remontés par les utilisateurs et les projets complémentaires, une autre qui est placée au plus haut de la hiérarchie semble minimiser tout. On est dans le typique « tout va très bien Madame La Marquise »… Comme l’entourage de Louis XVI le 13 juillet 1789 ?

Que ce soit le paquet de mise à jour du 2 avril 2017, ou encore des bugs largement plus ennuyeux comme l’impossibilité de démarrer une ISO image officielle Xfce 17.01 sur un eeePC pur 32 bigs ou en VirtualBox avec un modèle Archlinux 32 bits, cf les photos et la vidéo ci-après.

Continuer la lecture de « Y a-t-il une tendance à nier les problèmes au niveau de la Manjaro Linux en ce moment ? »

En vrac’ de fin de semaine.

Comme chaque fin de semaine, l’habituel en vrac’ 🙂

Le billet a été publié un peu tard, la vraie vie ayant pris le dessus… Ça arrive !

Côté logiciel libre, informatique et internet.

Côté culture ? Pas grand chose, désolé.

Bonne fin de dimanche !

Pour votre station bureautique libre à domicile, plutôt fixed ou rolling ?

Il y a des débats sans fin dans le monde du libre, certains étant dignes des guerres de religion (comme celui des systèmes d’initialisation), d’autres étant emblématiques et devenus ironiques (comme la guerre des éditeurs de textes en ligne de commande).

Il y a cependant un sujet qui risque de faire couler encore pas mal d’encre électronique dans les années qui viennent, tant les deux camps en question sont ancrés dans leurs positions respectives.

Posons la question qui tue : êtes-vous plutôt fixed ou rolling release ?

Préférez-vous une distribution complète publiée à intervalles réguliers ou une distribution qui ne vous propose qu’une image d’installation mise à jour plus ou moins régulièrement ?

Les deux camps ont des avantages, comme des inconvénients. Mais commençons par citer les faits qui sont têtus, comme aurait dit un certain… Vladimir Ilitch Oulianov plus connu sous le surnom de Lénine.

Continuer la lecture de « Pour votre station bureautique libre à domicile, plutôt fixed ou rolling ? »

Guide d’installation pour Archlinux, version d’avril 2017.

Voici la quarante-deuxième version du tutoriel pour installer une Archlinux, que ce soit avec une machine virtuelle, utilisant un Bios ou un circuit UEFI. Cette version rend obsolète celle de mars 2017. Et publier la 42e version du guide un premier avril, quelle victoire geekienne 😀

Pour les captures d’écran, je suis parti d’une image ISO intermédiaire créée avec l’outil Archiso, au moment où j’envoie l’article en ligne, le 1er avril vers 09 h 00 du matin, l’ISO d’avril 2017 n’est pas encore disponible.

Le projet Archlinux32 semble commencer à proposer des images ISO. Si tout se passe bien, j’amenderai la version du mois de mai 2017 du tutoriel pour officialiser le changement.

Côté environnements : Gnome 3.22.2, Plasma 5.9.3, Xfce 4.12.0, Cinnamon 3.2.8 et Mate-Desktop 1.18.0 en gtk3, et Budgie-Desktop 10.2.9.

NB : si vous voulez faire une installation avec l’UEFI, il faut utiliser cgdisk, gfdisk ou gparted, et créer un partitionnement GPT. Sinon, ça plantera !

Ce n’est pas un tutoriel à suivre au pied de la lettre, mais une base pour se dégrossir. Le fichier au format zip contient :

  • La version odt
  • La version pdf
  • La version ePub
  • La version mobi (pour Kindle)

Le guide en question est sous licence CC-BY-SA 4.0 à compter du mois de mai 2016.

Bonne lecture et n’hésitez pas à me faire des retours en cas de coquilles !

Où en est la Slackware Linux current fin mars 2017 ?

Cela fait environ 9 mois – au moment où je redige ce billet – que le Slackware Linux 14.2 a été publiée. Pour mémoire, elle est sortie le 1er juillet 2016.

En suivant le blog d’Olivyeahh, j’ai pu lire un article concernant le duo Slackware avec Mate-Desktop.

Il existe des images ISO proposées par AlienBob qui permet d’avoir des images ISO basées sur la Slackware Linux current. Intrigué à la lecture de l’article d’Olivyeahh, j’ai décidé de récupérer la dernière version avec Mate-Desktop, histoire de voir la tronche de l’ensemble.

On m’a fait remarqué que je parle très souvent de Mate-Desktop. Pour plusieurs raisons :

  1. Le projet est dynamique
  2. Le bureau est léger, modifiable à volonté
  3. Il ne faut pas un core i7 (ou l’équivalent chez AMD) avec 32 Go et une carte graphique dernier hurlement pour lancer l’ensemble, contrairement à Gnome (qui se tabletise de plus en plus), Cinnamon (qui s’alourdit de versions en versions) et Plasma (qui est assez gourmand en espace disque)

J’ai donc fait chauffé mon ami wget pour récupérer une image ISO du 15 mars 2017.

Continuer la lecture de « Où en est la Slackware Linux current fin mars 2017 ? »

Les libristes sont aussi des humains : Olivyeahh

Après Arpinux, au tour d’Olivyeahh de passer sur le grill. Comme d’habitude, les textes ne sont retouchés que pour la typographie, l’orthographe et la grammaire. Le reste ? Du verbatim pur et dur 🙂

1) Bonjour, pourrais-tu te présenter en deux ou trois phrases ? Quatre seront acceptées aussi.

Salut, Olivier, 41 ans. Habitant dans le Dijonnais (plutôt la campagne donc, le goût pour les villes est passé)
Anarchiste, tendance ermite dans sa grotte. Bidouilleur de sons( MAO, guitares, j’ai laissé tomber les machines et les platines il y a 10 ans), jardinier à mes heures perdues. Amoureux de la nature. En perpétuelle mises à jour de connaissances diverses et variées. Ca me sert à rien mais ca stimule mes neurones.
Une femme qui m’aime et me comprend. 2 enfants : 1 de 20 ans bien cool et 1 de 13 bien geek.

Continuer la lecture de « Les libristes sont aussi des humains : Olivyeahh »

Le projet Manjaro Linux est-il atteint du syndrôme shadock : pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?

En clair, est-ce que ce projet qui était à l’origine prévu pour proposer à l’utilisateur un peu motivé un système clé en main et installable sans prise de tête devient-il un joujou pour geeks ?

J’avoue que cet article me fait très mal au postérieur à écrire, mais j’ai comme l’impression que plus rien ne va dans les hautes sphères de ce projet qui a eu le vent en poupe depuis plusieurs années et qui a permis de montrer qu’on pouvait proposer des distributions GNU/Linux en publication constante à un public qui n’est pas forcément des plus plongés dans les arcanes insondables de l’informatique libre.

Calamares est l’exemple même de l’outil – projet multi-équipes faut-il le préciser – qui est l’installateur parfait : on clique sur suivant, on fait deux ou trois choix, suivant, on attend, et boum. L’installation se termine et on peut redémarrer sur un système fraichement installé qu’il suffit de mettre à jour par la suite.

Mais on peut se demander si en ce moment, le projet n’est pas en train de pourrir par les tentacules.

Continuer la lecture de « Le projet Manjaro Linux est-il atteint du syndrôme shadock : pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? »