Actualité des navigateurs à une semaine de Noël 2008.

Je voulais faire un point rapide sur l’actualité des navigateurs à une semaine de Noël.

C’est tout pour aujourd’hui 🙂

Actualité des navigateurs en ce début d’octobre 2008.

Un petit point en ce début d’octobre de l’actualité des navigateurs internet moderne (tout sauf IE donc).

Bon week-end 🙂

Concours de vitesse en javascript…

Dans un précédent billet, je parlais de l’impact de TraceMonkey sur les tests concernant la vitesse d’exécution de Javascript. J’ai donc voulu tester les performances de Firefox 3.0.1, Shiretoko pré-bêta1, Opera 9.60 bêta et du dernier Webkit en date sur les tests proposés par Google pour le moteur de javascript V8 qui équipe Google Chrome.

La lecture du résultat est simple. Avoir 100 comme score est la base. Plus le score est important, mieux c’est.

Continuer la lecture de « Concours de vitesse en javascript… »

Quel est l’impact de TraceMonkey ?

Je parlais dans un billet il y a une grosse semaine de l’arrivée du compilateur JIT pour le module javascript de Shiretoko du doux nom de TraceMonkey.

J’ai voulu voir le gain de vitesse pure en terme d’interprétation de javascript. Pour cela j’ai utiliser SunSpider, et différents navigateurs, à savoir Firefox 3.0.1, une pré-béta1 de Shiretoko compilée maison en suivant les options officielles de compilation.

A titre de comparaison, j’ai aussi testé Opera 9.52 et une nouvelle préversion d’Opera 9.60 qui sortira d’ici quelques semaines, et peut-être un peu avant Shiretoko prévu pour le début 2009.

Continuer la lecture de « Quel est l’impact de TraceMonkey ? »

Ah, le fanboyisme…

J’ai horreur de faire des articles de ce genre, mais par moment, c’est nécessaire. Pierre, le webmestre du site Opera-fr.com même s’il a parfois raison pousse le bouchon un peu loin et montre les limites de la raison quand le fanboyisme attaque.

Opera, vieux navigateur qui joue l’innovation mais qui semble maudit en terme de part de marché, vient de voir arriver dans ses versions hebdomadaires la première pré-alpha d’une version 9.60. Je pensais – bêtement – que la branche 9.5x serait suivi par la version 10.0, comme cela avait été déclaré à une certaine époque si mes souvenirs sont bons. Je peux toujours me tromper, hein 😉

Mais passons sur ce point. Ce qui m’a fait réagir, c’est cette partie du commentaire qu’il a posté, je cite :

« Là, chez Opera, la seconde version mineure de 9.5x à peine sortie que la 9.60 arrive, avec déjà de nouvelles fonctionnalités. Et elle sera sûrement finalisée avant la 3.1 de Firefox qui n’apportera que quelques petites fonctionnalités déjà présentes sur Opera et un rendu à peu près au niveau de ce dernier… »

Or, si on regarde l’annonce de cette première pré-alpha d’Opera 9.60, on peut lire :

Feed Preview
Now you can preview an RSS/Atom feed before subscribing.

Ce qui se traduit par :

Aperçu des flux
Maintenant vous pouvez avoir un aperçu d’un flux Atom/RSS avant d’y souscrire.

Donc si on suit les propos de Pierre, cette fonctionnalité serait absente de Firefox ? Comment dire cela ?

Le plus simple est une capture d’écran :

Aperçu de flux RSS dans Firefox 3.0

Il est certain qu’Opera est plus fourni dans certains plans. Cependant, Firefox malgré son minimalisme conceptuel n’est pas dénué de fonctionnalités.

Et comme dit un certain Bender dans Futurama : « Et mon cul, c’est du poulet ? »

Allez, sans rancune, Pierre.

Quoi de neuf dans le petit monde des navigateurs internet ?

Un petit bilan en ce mois d’août sur les navigateurs internet.

Voila, c’est tout pour aujourd’hui 😉

Lequel est le plus rapide pour Javascript ? Webkit, Opera ou Gecko ?

Pour le savoir, il faut utiliser deux tests complémentaires : le test du site CelticKane et le test « SunSpider« .

Les versions testées sont :

  • une compilation nocturne de Shiretoko pré-alpha2 de ce 13 août matin => Build identifier: Mozilla/5.0 (X11; U; Linux x86_64; en-US; rv:1.9.1a2pre) Gecko/20080813050659 Minefield/3.1a2pre
  • Une préversion d’Opera 9.52, cf ce billet du blog des développeurs d’Opera.
  • Webkit révision 35706, compilée ce matin, pour contourner le bogue 20370 qui rendait impossible la compilation de la version gtk.

Continuer la lecture de « Lequel est le plus rapide pour Javascript ? Webkit, Opera ou Gecko ? »

Actualité des navigateurs internet ;)

Opera 9.50 était décidément sorti trop vite… Car il fallait bien griller la politesse à Mozilla Firefox 3.0, en sortant quelques jours avant. Après 3 versions RC, la version 9.51 sort.

La version 9.51 est officiellement sortie… Soit environ 3 semaines après la version 9.50. Au menu des réjouissances ? 3 failles de sécurité corrigées. Les notes de publications qui sont quasiment identique pour les 3 versions principales (Windows, linux, MacOS-X) nous indique que :

  • Correction d’un problème lié aux fonctions de <canvas> qui pouvait révélé des données contenues à des places aléatoires en mémoire.
  • Le statut est correctement affiché quand on passe du HTTP vers le HTTPS
  • Correction d’un problème lié à OSCP et aux CRLs qui pouvaient amoindrir la sécurité, cette dernière correction prenant effet via la mise à jour (Aide / Mise à jour)

Sur le plan moins critique : des corrections graphiques sur l’habillage du navigateur, une meilleure migration depuis les versions 9.2x d’Opera, un meilleur support de certains outils web.

Bref, la 9.51 fait étrangement penser à une version 9.50 « stabilisée ».

Sur le plan des navigateurs à base de Gecko, Mozilla Firefox sort en version 2.0.0.15, la version 2.0.0.16 devrait quand à elle sortir en même temps que Mozilla Firefox 3.0.1 qui est prévu pour la mi-juillet.

Opera 9.51 ? Déjà ? ;)

A croire qu’Opera 9.50 était un peu « vert » à sa sortie. Alors que la version 9.50 finale était sortie 48 heures après sa version RC, voila qu’est déjà annoncé la première RC d’Opera 9.51.

Pour cette nouvelle version :

  • Ajout d’une option pour gérer les « mouse flips », option séparée de nouveau des mouvements souris.
  • Correction du tirer / déplacer dans les onglets. L’adresse est toujours tirée.
  • Les menus sur le site deviantart.com refonctionne.
  • Correction dans l’éditeur TinyMCE
  • Les flux RSS affiche maintenant la première date d’inscription.
  • Correction d’un plantage lors de l’impression d’une discussion
  • Retour de la version linux 64 bits

Bref, avoir voulu griller la politesse à Firefox 3.0 ne lui a pas franchement porté bonheur 😉

Même si Opera reste un excellent navigateur, un peu trop usine à gaz selon mes goûts.

17 décembre 2008, fin de Firefox 2.0 ?

Alors que la 15ième révision de Firefox 2.0 se prépare, tout semble préciser que Firefox 3.0 pointera officiellement le bout de son museau, le 17 juin, si on en croit le blog d’Asa Dotzler.

Yep, we’ve nailed down the last of the remaining launch issues and we’re excited to announce that the worldwide launch of Firefox 3 (in more than 45 languages) will be happening next Tuesday, June 17th.

Ce qui donne traduit :

Ouaip, nous avons corrigé l’ultime problème lié au lancement et nous sommes excités d’annoncer que le lancement mondial de Firefox 3 (dans plus de 45 langues) se déroulera mardi prochain, le 17 juin.

L’ultime problème ? Une 3ième préversion finale pour corriger un bogue sous MacOS-X.

Donc, en sachant qu’une version majeure précédente est supportée durant les 6 mois qui suivent sa sortie, on peut en déduire que Firefox 2.0 verra pas Noël 2008…

De son coté, Opera annonce la première candidate à la publication de sa version 9.50. Même si on peut lire certains commentaires irrités de testeurs sur le blog des développeurs lié à cette annonce.

Opera est un excellent logiciel même s’il souffre d’un énorme défaut : il n’est pas libre, et d’un autre sous Linux : il utilise le toolkit QT 😉

Je sais, double troll en une seule phrase, c’est trop pour un jeudi matin ! 🙂

Autant dire que la deuxième quinzaine du mois de juin va connaitre pas mal de bouleversements.

Acid3 : WebKit et Opera vainqueur « ex-aequo » ?

En l’espace de quelques heures, les équipes d’Opera et de Safari ont annoncé passé officiellement la totalité du test Acid3.

Webkit l’annonce en grande pompe :

With r31342 WebKit has become the first publicly available rendering engine to achieve 100/100 on Acid3. The final test, test 79, was a brutal torture test of SVG text rendering. Details of the bugs we fixed will follow. Indeed, we found a critical bug in the test itself that would have forced a violation of the SVG 1.1 standard to pass, so until a few hours ago it was not possible to get a valid 100/100. Acid3 test editor Ian Hickson has the details.[…]

Ce qui donne traduit :

Avec la révision 31342, Webkit a été le premier moteur de rendu disponible à atteindre les 100/100 sur Acid3. Le test final, le 79, était une torture brutale du rendu d’un texte en SVG. Le détail des bogues corrigés suivra. En effet, nous avons vu un bogue critique dans le test lui-même qui aurait forcé une transgression de la norme SVG 1.1 pour son passage, donc jusqu’il y a quelques heures il était impossible d’atteindre les 100/100. Le créateur du test Acid3, Ian Hickson a les détails.[…]

Pour être complet, des ajouts ont été faits pour rendre le passage « plus valide », et un autre annonçant qu’avec la révision 31356, la versions Windows est disponible.

Opera de son coté, a fait l’annonce aussi. Mais avec une subtilité intéressante ; l’annonce du passage est intéressante à lire :

Today we reached a 100% pass rate for the first time! There are some remaining issues yet to be fixed, but we hope to have those sorted out shortly.

We will release a technical preview version on labs.opera.com within the next week or so. For now, the screenshot above shows the Acid3 test as rendered in our latest WinGogi Desktop build. WinGogi is the Windows version of our reference builds used for the internal testing of Opera’s platform independent Core.

Ce qui donne traduit :

Aujourd’hui, nous avons atteint le score de 100% pour la première fois. Il reste quelques problèmes à corriger, mais nous espérons faire cela rapidement.

Nous publierons une version technique d’aperçu (Note du traducteur : une version alpha, donc) sur labs.opera.com d’ici la semaine prochaine environ. Pour le moment, la capture d’écran montre le test Acid3 affichée dans la dernière compilation de WinGogi Desktop. WinGogi est la versions Windows de nos compilations de référence utilisée pour les tests internes sur la plateforme Opera.

Donc, les deux déclarent passer le test Acid3, et un seul mot : félicitations. Cependant, dans un cas, on peut vérifier les dires avec une compilation téléchargeable, et sur l’autre, uniquement un communiqué.

Etant comme un certain apôtre, je ne crois que ce que je vois… Seul l’avenir nous dira quel sera le premier moteur STABILISÉ et donc rendu grand public qui passera Acid3. Je maintiens mon pronostic pour Safari et donc Webkit. Mais je peux aussi me tromper… Seul l’avenir nous le dira !

Petit point sur le test Acid3 – les navigateurs en développement.

Acid3, la nouvelle forme de masturbation intellectuelle des geeks à tendance internetienne. Même, comme si l’a annoncé Tristan Nitot sur son blog, le test Acid3 est arrivé un peu trop tard car Firefox 3.0 (et sa base Gecko 1.9) sont en cours de finalisation, cela n’empeche pas de faire un état des lieux.

Je commence par un logiciel basé sur le même moteur de rendu que Firefox 3, j’ai nommé SeaMonkey 2.0 pré-alpha1. Avec une compilation effectuée ce matin, vers 7 h 30 (ben ouais, je suis un lève-tôt, même durant le week-end, le score obtenu est assez honorable : 69 /100 !

SeaMonkey pré 2.0 alpha1 sous Acid3

Continuons avec le très bon – mais trop fermé – Opera. Avec une préversion de la béta 2 d’Opera 9.50, le score est tout aussi honorable : 64 / 100. La version utilisé étant la dernière version hebdomadaire disponible, donc au moment où j’écris cette note, la version du 29 février dernier.

Opera 9.50 pré-béta2 sous Acid3

Pour info, le moteur de Firefox 2.0.0.x, Gecko 1.8.1.xx obtient un tout petit peu plus que la moyenne, comme le prouve cette capture d’écran d’Epiphany 2.20.3 :

Epiphany sous Acid3

Voila. La suite ? Dès que j’aurais pu obtenir une version utilisable de Webkit, coeur de Safari et du futur de Konqueror, navigateur du mochissime KDE 4 🙂

De l’inutile guerre « firefox / opera ».

Sur ce blog, et aussi sur sur le forum d’Ubuntu-fr.org, les « pro-firefox » et « pro-opera » se déchire à coup de messages assassins.

Mais – même si je considère que développer un logiciel fermé est une hérésie de nos jours – les « fans » des deux logiciels feraient mieux de s’allier pour tirer vers le haut la toile.

Car Opera et Firefox visent deux publics différents.

Le premier public, que j’appellerais les « tout-en-unistes ». C’est le public que vise Opera. Les personnes de cette catégorie veulent trouver un maximum de fonctionnalités dans un seul logiciel. Opera, en plus de la navigation (même si par le passé Opera a été étrillé pour son support du langage javascript), un client courrier, un client de lecture de flux RSS, un client IRC, un client bittorrent.

C’est un peu comme Emacs, éditeur de texte auquel il ne manque plus qu’un gestionnaire de cafetière 😉

L’autre public, que j’appellerais les « minimalisto-extensionnistes », est le coeur de cible de Firefox. Au contraire d’Opera, il pense qu’un navigateur doit se concentrer sur le rendu des pages web, et qu’il doit être extensible selon la volonté de l’utilisateur.

Dans le monde des éditeurs de texte, ce serait le fan de VI(m). En clair, un outil pour une fonction, fonction qui doit être effectuée le mieux possible.

Il est vrai que Firefox est légèrement plus lent au lancement qu’Opera (à cause de l’interface en XUL), mais sur le plan du rendu, les deux navigateurs étant franchement à égalité sur le plan de la qualité et du support des normes définies par le W3C.

Fan de logiciel libre, je préfère autant rester le plus libre possible, ne sacrifiant ce crédo que pour l’émulateur de PC (VMWare server) et le pilote Nvidia, car le pilote nouveau n’est pas franchement au point 🙁

Pourquoi je n’utilise pas Opera.

Voici la liste des raisons pour lesquelles je n’utilise pas Opera :

  1. Pas de version pour linux AMD64 pour le moment.
  2. Utilisation de QT, et comme j’ai horreur de KDE et de QT
  3. Usine à gaz : quel intérêt d’avoir des widgets et un client torrent dans un navigateur internet ?
  4. Logiciel non libre, point rédhibitoire en ce qui me concerne
  5. Extensibilité assez faible
  6. Franchement horrible pour configurer les plugins du style de flash
  7. Met ses données d’installation par défaut un peu partout sur le système (dans /etc, dans /usr/bin et non /usr/local/bin)
  8. N’affiche aucune barre d’outils par défaut.

Bref, je peux comprendre que des personnes soient « fan » d’Opera. Mais cependant, je préfère le logiciel libre, bien qu’ayant utilisé Opera a une époque assez lointaine, mais à l’époque les versions M quelque chose de Mozilla était plus avancée sur le plan du moteur de rendu, ce qui m’a fait changer vers l’an 2000 pour Mozilla…