Quoi de neuf pour l’installateur Arch-Anywhere ?

Avant toute chose, je tiens à préciser que je ne suis pas le VRP d’Arch-Anywhere. J’ai voulu faire un point depuis le billet de mars 2016 que je lui avait consacré.

C’est juste un outil dont le principe m’intéresse, et qui fonctionne pas trop mal, même si la version 2.2.5 était touché par un bug vicieux qui a mis pas mal de temps à être corrigé. J’en ai aussi profité pour reprendre la traduction déjà entamée pour la compléter et la retoucher par endroit.

Je ne suis pas possesseur d’un TOEIC ou d’un TOEFL, ni encore moins d’une licence en anglais. Mais en a-t-on besoin pour traduire un installateur ? 🙂

La version 2.2.6 est sortie le 15 février 2017 sans annonce officielle sur le site, uniquement sur la page facebook du projet.

Il y a certains bugs, comme l’absence des paquets de traductions pour Mozilla Firefox et Mozilla Thunderbird qui feront partie intégrante de la 2.2.7. Voici quelques bugs en question, écrabouillés pour la version 2.2.7 :

  1. https://github.com/deadhead420/arch-linux-anywhere/issues/182 ; Pour avoir Gnome-Terminal dans Cinnamon
  2. https://github.com/deadhead420/arch-linux-anywhere/issues/176 ; Pour compléter l’apparence de Budgie Desktop
  3. https://github.com/deadhead420/arch-linux-anywhere/issues/174 ; Pour enlever un logiciel abandonné, Xchat.
  4. https://github.com/deadhead420/arch-linux-anywhere/issues/171 ; Pour avoir les traductions de Mozilla Firefox et Mozilla Thunderbird.

J’ai durant cette période enregistré plusieurs vidéos. Une vidéo effectuée sur une Arch-Anywhere pré-2.2.6 :

Continuer la lecture de « Quoi de neuf pour l’installateur Arch-Anywhere ? »

En vrac’ de fin de semaine.

Comme chaque fin de semaine, l’habituel en vrac’ ; pour une fois, il sera un peu plus copieux que d’habitude, n’est-ce pas Iceman ? Du moins, je l’espère 😉

De plus, les billets en vrac’ seront désormais postés en fin de semaine, histoire d’avoir quelque chose de consistant à se mettre sous la souris 🙂

Côté logiciel libre, informatique et internet.

Côté culture ?

  • Trouvé via le réseau à l’oiseau bleu, celui où la haine s’exprime sans ambages, un groupe d’origine irlandaise mélangeant le folk rock, le krautrock, le progressif uniquement en instrumental. C’est Iron Moutain dont le premier album « Unum » est sorti le 1er avril 2016.
  • Pour vous, rien ne vaut le bon gros rock progressif classique, même avec un soupçon de metal ? Alors, laissez trainer vos oreilles du côté du premier EP des Jupiter Hollow, « Odyssey » sorti le 13 janvier 2017.

Bonne fin de semaine !

En vrac’ mercurien.

Un rapide en vrac’ mixte de milieu de semaine, en espérant que vous avez récupéré d’une consommation excessive de chocolats en relation avec la fête des amoureux 🙂

Commençons par le logiciel libre :

  • Dans le monde, il y a deux catégories de linuxien(ne)s. Les personnes qui veulent le conserver comme un jouet pour informaticiens et passionnés, et de l’autre côté les linuxien(ne)s qui veulent le démocratiser. Si vous êtes dans la première catégorie, le projet Obarun (une Archlinux utilisant le système d’init s6) est pour vous.
  • Vous en avez marre des images ISO communautaires pour Manjaro Linux qui sont des pourritures sans nom ? En dehors des images ISO remixées par Lolix, baba orhum propose des images ISO lolix rafraichies et respectant les standards de sécurité d’Archlinux et de Manjaro. Ce sont les images ISO ManjaroFresh à mise à jour prévues pour être mensuelles. Pour le moment, il y a des versions lxqt, Cinnamon et Mate-Desktop Gtk3.

Côté musique et livre ?

Voila, c’est tout pour aujourd’hui et bonne journée.

Manjaro Linux 17.0 bêta 3 : où en est la « ubuntu » d’Archlinux ?

Alors que la version 16.10 est sortie fin octobre 2016, la version 17.0 se fait un peu attendre en ce 13 février. Ayant appris l’existence d’une version bêta 3 de la version 17.0 de la Manjaro Linux, j’ai récupéré l’image ISO avec wget.

Et avant que toute polémique n’interviennent, je prends le terme ubuntu au sens originel du terme, celui d’une distribution qui veut simplifier et démocratiser l’utilisation de sa maison mère. Donc avant que Canonical ne commence à vouloir se la jouer cavalier seul sur certains plans.

fred@fredo-arch ~/Téléchargements/ISO à tester % wget -c https://heanet.dl.sourceforge.net/project/manjarotest/xfce/17.0-beta3/manjaro-xfce-17.0-beta3-testing-x86_64.iso
–2017-02-13 16:49:47– https://heanet.dl.sourceforge.net/project/manjarotest/xfce/17.0-beta3/manjaro-xfce-17.0-beta3-testing-x86_64.iso
Résolution de heanet.dl.sourceforge.net… 2001:770:18:aa40::c101:c142, 193.1.193.66
Connexion à heanet.dl.sourceforge.net|2001:770:18:aa40::c101:c142|:443… connecté.
requête HTTP transmise, en attente de la réponse… 200 OK
Taille : 1072693248 (1023M) [application/octet-stream]
Sauvegarde en : « manjaro-xfce-17.0-beta3-testing-x86_64.iso »

manjaro-xfce-17.0-b 100%[===================>] 1023M 3,07MB/s ds 7m 41s

2017-02-13 16:57:28 (2,22 MB/s) — « manjaro-xfce-17.0-beta3-testing-x86_64.iso » sauvegardé [1072693248/1072693248]

Pour changer un peu, j’ai décidé de faire fonctionner la Manjaro Linux non pas dans une machine virtuelle VirtualBox basée sur un circuit BIOS mais sur un UEFI. Faut bien se moderniser, non ? 🙂

Continuer la lecture de « Manjaro Linux 17.0 bêta 3 : où en est la « ubuntu » d’Archlinux ? »

En vrac’ de fin de semaine.

Comme chaque fin de semaine, l’habituel en vrac’ 🙂

Assez court, en ce moment, j’ai un agenda un brin chargé… Je sais, c’est pas bien 🙂

Côté logiciel libre, informatique et internet.

Côté culture ? Peu de choses 🙁

Bonne fin de semaine !

Mageia 6… Ou comment tomber de Charybde en Scylla ?

Désolé de la jouer culturelle, mais il faut dire les choses comme elles sont, mais j’ai comme l’impression que la Mageia est en train de prouver un proverbe bien connu : il ne faut pas voir les yeux plus gros que le ventre. Sinon, gare à l’indigestion.

Cela me fait penser à une de mes prédictions pour 2017… Bref !

Adrien D, dans une vidéo assez acide, demandait simplement si l’équipe de Mageia ne prenait pas les utilisateurs pour des… Inutile de préciser le mot en question.

Il faut le dire, la Mageia 6 nous la joue maintenant Duke Nukem 4 Ever. Il faut dire que la feuille de route de la version 6.0 est depuis longtemps sujet à rigolade. Il suffit de voir le retard accumulé, en se souvent que normalement, c’était prévu à l’origine pour l’été 2016. Puis cela a été répoussé pour la fin de l’année.

Pour mémoire, la Mageia 5.0 est sortie à la mi-juin 2015.

Continuer la lecture de « Mageia 6… Ou comment tomber de Charybde en Scylla ? »

Les versions communautaires officiellement reconnues sont-elles l’expression d’une « promotion canapé » version logiciel libre ?

En avril 2016, je poussais déjà une gueulante contre les images ISO communautaires de Manjaro Linux. Je terminais l’article avec la conclusion suivante :

Maintenant, je vous donne un conseil, que vous êtes libre de suivre, mais fuyez comme la peste les images ISO communautaires.

J’ai récemment – du moins au moment où je rédige ce billet – fait un bilan des versions communautaires reconnues comme en bon état et bien entretenu, dixit la page dédiée sur le site de la Manjaro Linux.

On y lit : « currently well tended and in very good shape: » qu’on peut traduire par : « Actuellement bien entretenues et en très bonne forme: »

Autant dire que l’on est tombé dans le mensonge marketing le plus total. On y trouve la Manjaro Gnome qui est une sombre daube, au point d’avoir dû lui dédier un épisode de ma série DGLFI (Distributions GNU/Linux Franchement Inutiles).

Bien entretenues ? C’est vite dit. Au mieux, on a droit à une image ISO sortie le 9 décembre 2016 (pour la Deepin), au pire pour la pire (pour la LXQt) le 4 novembre 2016 ! Donc aucune mise à jour depuis 2 mois pour la plus récente au moment où j’écris cet article.

J’ai donc réalisé une vidéo qui fait le bilan des images ISO restantes. Le constat est très clair : la moitié est bonne pour la poubelle, une dont le pseudonyme du mainteneur rime avec auto-destruction ne pouvant plus être mise à jour sans des contorsions techniques.

Si vous voulez l’image ISO ayant un tendance à l’auto-destruction, avancez jusqu’à la 65ième minute de la vidéo 🙂

Si vous voulez la conclusion, avancez directement à la 91ième minute de la vidéo. De voir que de telles productions sont promues… Ouille !

Continuer la lecture de « Les versions communautaires officiellement reconnues sont-elles l’expression d’une « promotion canapé » version logiciel libre ? »

En vrac’ de fin de semaine.

Comme chaque fin de semaine, l’habituel en vrac’ 🙂

Assez court, car j’ai pas grand chose à me mettre sous la souris en ce moment. J’ai quelques billets et autres joyeusetés un brin chronophage sur « le feu » 🙁

Côté logiciel libre, informatique et internet.

Côté culture ? Peu de choses mais de la qualité… Ou pas 😉

Bonne fin de semaine !

Guide d’installation d’Archlinux, version de février 2017.

Voici la quarantième version du tutoriel pour installer une Archlinux, que ce soit avec une machine virtuelle, utilisant un Bios ou un circuit UEFI. Cette version rend obsolète celle de janvier 2017.

Pour les captures d’écran, je suis parti d’une image ISO intermédiaire créée avec l’outil Archiso, au moment où j’envoie l’article en ligne, le 1er février vers 10 h 30 du matin, l’ISO de février 2017 n’est pas encore disponible.

Au menu : quelques éclaircissements et quelques nettoyages au niveau du guide. Rien de bien révolutionnaire cependant !

Côté environnements : Gnome 3.22.2, Plasma 5.8.5, Xfce 4.12.0, Cinnamon 3.2.8 et Mate-Desktop 1.16.1 en gtk3, et Budgie-Desktop 10.2.9.

Saluons aussi l’arrivée du noyau Linux 4.9.6 après une longue lutte, cf le bug 192111 par exemple 🙂

NB : si vous voulez faire une installation avec l’UEFI, il faut utiliser cgdisk, gfdisk ou gparted, et créer un partitionnement GPT. Sinon, ça plantera !

Ce n’est pas un tutoriel à suivre au pied de la lettre, mais une base pour se dégrossir. Le fichier au format zip contient :

  • La version odt
  • La version pdf
  • La version ePub
  • La version mobi (pour Kindle)

Le guide en question est sous licence CC-BY-SA 4.0 à compter du mois de mai 2016.

Bonne lecture et n’hésitez pas à me faire des retours en cas de coquilles !

Note : une légère coquille m’a été signalée. Il faut lire aux alentours de la page 16 « pacman -S ttf-{bitstream-vera,liberation,freefont,ttf-dejavu} » au lieu de « pacman -S ttf-{bitstream-vera,iberation,freefont,ttf-dejavu} »

Si vous avez récupéré le guide avant 17h15 le 1er février, la coquille est malheureusement présente, mais corrigée depuis. Désolé !

En vrac’ de fin de semaine.

Comme chaque fin de semaine, l’habituel en vrac’. Et je serai presque en retard cette fois, postant le billet vers 21 h 00 le dimanche 29 janvier. Ah, les affres de la « chocolatomanie » 🙂

Côté logiciel libre, informatique et internet.

Côté culture ? Peu de choses 🙁

Bonne fin de semaine !

Dernier aperçu de la Debian GNU/Linux Stretch, une semaine avant son gel.

Donc 6 bons mois avant sa version finale. En effet, le gel ultime de la Debian GNU/Linux Stretch alias 9 sera – ou aura été – effectif le 5 février 2016, dixit la feuille de route officielle.

Quant à l’estimation des 6 mois avant la publication, c’est juste la reprise au mot près du wiki de Debian GNU/Linux, je cite :

Elle passe par un cycle de gel de 7 +/- 1 mois avant d’être publiée.

Après un article en novembre 2016, j’ai voulu avoir un ultime aperçu avant que le code ne soit gelé, et que les versions des principaux logiciels – modulo principalement le navigateur, le client de courrier électronique – et savoir à quoi ressemblera la Debian GNU/Linux Stretch à sa sortie. Du moins, pour l’utilisateur lambda, celui qui ne s’amuse pas à se plonger dans les tripes de la distribution.

Ce qui a aussi titillé ma curiosité, c’est l’annonce officielle de l’installateur en version RC1 et l’inclusion du nouvel ensemble graphique.

J’ai donc récupéré l’ISO d’installation par le réseau la plus récente, avec mon ami wget.

fred@fredo-arch ~/Téléchargements/ISO à tester % wget -c http://cdimage.debian.org/cdimage/weekly-builds/amd64/iso-cd/debian-testing-amd64-netinst.iso
–2017-01-28 13:21:20– http://cdimage.debian.org/cdimage/weekly-builds/amd64/iso-cd/debian-testing-amd64-netinst.iso
Résolution de cdimage.debian.org (cdimage.debian.org)… 2001:6b0:e:2018::173, 2001:6b0:e:2018::165, 130.239.18.165, …
Connexion à cdimage.debian.org (cdimage.debian.org)|2001:6b0:e:2018::173|:80… connecté.
requête HTTP transmise, en attente de la réponse… 302 Found
Emplacement : http://gensho.acc.umu.se/cdimage/weekly-builds/amd64/iso-cd/debian-testing-amd64-netinst.iso [suivant]
–2017-01-28 13:51:20– http://gensho.acc.umu.se/cdimage/weekly-builds/amd64/iso-cd/debian-testing-amd64-netinst.iso
Résolution de gensho.acc.umu.se (gensho.acc.umu.se)… 2001:6b0:e:2018::176, 130.239.18.176
Connexion à gensho.acc.umu.se (gensho.acc.umu.se)|2001:6b0:e:2018::176|:80… connecté.
requête HTTP transmise, en attente de la réponse… 200 OK
Taille : 312475648 (298M) [application/x-iso9660-image]
Sauvegarde en : « debian-testing-amd64-netinst.iso »

debian-testing-amd6 100%[===================>] 298,00M 2,82MB/s in 1m 53s

2017-01-28 13:53:13 (2,65 MB/s) — « debian-testing-amd64-netinst.iso » sauvegardé [312475648/312475648]

Ensuite, mon ami VirtualBox a pris la relève. Et j’ai pu noté que le nouvel ensemble graphique était bel et bien disponible. J’ai demandé l’installation en mode graphique.

Continuer la lecture de « Dernier aperçu de la Debian GNU/Linux Stretch, une semaine avant son gel. »

En vrac’ mercurien.

Un rapide en vrac’ mixte de milieu de semaine.

Commençons par le logiciel libre :

Côté musique et livre ?

Voila, c’est tout pour aujourd’hui et bonne journée.

2017, l’année du début de la fin pour les distributions GNU/Linux en 32 bits ?

Depuis le début de l’année 2016, les distributions GNU/Linux annoncent les unes après les autres qu’elles mettent de côté les architectures 32 bits. Que ce soit des distributions intimes comme la Frugalware Linux en novembre 2016, un projet en cours chez Canonical pour la Ubuntu 18.04 LTS dans un message de juin 2016, PCLinuxOS en mai 2016 via un tweet sur le compte twitter officiel de la distribution.

Les PC ne pouvant fonctionner qu’en 32 bits sont sur la lente pente descendante. Il faut se souvenir que les premiers processeurs 64 bits pour PC, cela remonte à septembre 2003, avec le premier AMD Athlon 64 à 1,8 Ghz (nom de code K8). Donc au moment où j’écris ce billet, cela fait plus de 13 ans. Et en informatique, 13 ans, c’est plus qu’énorme.

Pour mémoire, en 2003, c’était ça l’informatique :

  • MS-Windows XP avec son premier service pack… Le plus qu’attendu Service Pack 2 ne sortit qu’en 2004.
  • MacOS-X 10.3 alias Panther est rendu public.
  • Le noyau linux ? Le noyau 2.6.0 ne sort qu’en décembre 2003.
  • Mozilla Firefox n’est pas encore né. On parle encore de Mozilla Firebird 0.7.1 en fin 2003. Il faudra attendre le 9 novembre 2004 pour avoir Mozilla Firefox 1.0.
  • Ubuntu n’est pas encore de ce monde. Elle ne naîtra qu’un an plus tard. Tout le monde ne jure alors que par Debian GNU/Linux, Mandrake (Mandriva n’arrivera qu’en 2005), ou encore la Fedora Core.

À l’époque, j’avais de l’ADSL en 512 Kbps/s… Sacré claque, non ?

La dernière production massive de machines utilisant des CPU Intel en 32 bits, cela a été la grande époque des eeePC – en gros de 2007 à 2011 – et de leurs clones tués par les tablettes…

Sur mes 3 ordinateurs, un seul utilise une distribution 32 bits, c’est un vieil eeePC 1005HAG, handicapé équipé d’un processeur intel Atom N270.

Étant abonné à la liste de publication arch-dev-public, j’ai pu lire le brouillon d’une annonce qui sonne le glas pour le support 32 bits sous Archlinux.

Continuer la lecture de « 2017, l’année du début de la fin pour les distributions GNU/Linux en 32 bits ? »

Calculate Linux 17 à la sauce Mate-Desktop… Le retour de la Gentoo pour humains vraiment utilisable ?

En dehors de la Sabayon Linux qui n’est plus que l’ombre d’elle-même depuis des mois, la Calculate Linux est l’autre Gentoo pour humains normalement constitués… à savoir ceux qui ont un minimum de vie sociale.

La dernière fois que j’en ai parlé, cela remonte à environ 18 mois – au moment où je commence la rédaction de l’article le 23 janvier 2017 – et je concluais l’article précédent ainsi :

Comme pour la version dont j’ai parlé en juillet 2012, il manque toujours un outil graphique pour gérer les paquets en dehors des mises à jour. L’installation de Xfce est incomplète au niveau des extensions pour le tableau de bord. Elle n’a qu’un avantage par rapport à Sabayon Linux : respecter l’affichage d’origine de Xfce. Rien de plus ! Dommage 🙁

Autant dire que c’est une distribution qui est vraiment dédiée à des personnes très technophiles et qui ont la flemme de passer à la compilation des logiciels d’une Gentoo Linux classique.

Xfce étant en pleine période de migration lente vers GTK3, j’ai préféré me tourner vers Mate-Desktop et j’ai fait récupérer via bittorrent l’ISO de la Calculate Linux 17 idoine. Seulement 1,7 Go ? C’est pas énorme, et cela reste dans les tailles classiques des images ISO « live » en ce début 2017.

J’ai ensuite lancé VirtualBox, et j’ai pris une machine virtuelle Gentoo avec les caractéristiques suivantes : 2 Go de mémoire vive dédiée, 128Go de disque virtuel, 2 CPUs virtualisés, circuit intel HD Audio.

J’ai pu noter la floppée d’options au démarrage.

Une fois la distribution chargée, on tombe sur un Mate-Desktop revampé graphiquement. Je ne suis pas super fan de ce genre de remodelage graphique, préférant une expérience plus proche de l’originale en terme d’apparence graphique. Excellent point : c’est Mate-Desktop 1.16 qui nous accueille.

Continuer la lecture de « Calculate Linux 17 à la sauce Mate-Desktop… Le retour de la Gentoo pour humains vraiment utilisable ? »

En vrac’ de fin de semaine.

Comme chaque fin de semaine, l’habituel en vrac’ 🙂

Cette semaine a été particulièrement vide sur le blog, la faute à la vraie vie. Désolé 🙁

Côté logiciel libre, informatique et internet.

Côté culture ? Peu de choses 🙁

King of Edelgran dont j’ai déjà evoqué le premier LP en décembre 2016, propose un clip vidéo consacré à son titre inédit « Askja ». L’album au format numérique est disponible entre autre sur leur page bandcamp.

Bonne fin de semaine !