Un petit fantôme pour finir la semaine ?

Ghosts I-IV, c’est le premier album de Nine Inch Nails que j’ai acheté. Après avoir récupéré légalement à l’époque le premier quart de l’album, j’avais acheté la version complète.

J’ai par la suite acheté la quasi-totalité de la discographique du groupe, légèrement différente de Ghosts I-IV. Ne me manque plus que l’ultra rare triple CD qui constitue le Halo 15, Ghosts I-IV étant le Halo 26.

Mais en cette fin de journée pluvieuse, j’ai pensé que la piste I Ghost I s’imposait.

Bonne soirée !

Installer Ubuntu 11.10 finale avant la cohue du 13 octobre…

La distribution ubuntu 11.10 (alias Oneiric Ocelot) sortira le 13 octobre. Cependant, on peut l’installer avec un peu d’avance. La preuve en photo et en vidéo.

Il suffit d’aller à l’adresse suivante : http://cdimages.ubuntu.com/daily-live/current/

Vous remarquerez que sur la capture d’écran, l’heure indiquée est : 11 octobre, 12h58.

Récupération de l'ISO final de la Ubuntu 11.10 ?

Après avoir vérifié qu’il s’agit bien de la version qu’on veut installer, on récupère l’image ISO. Et on lance l’installation.

Dans la vidéo, après l’installation, j’ai montré – plusieurs fois – qu’aucune mise à jour n’était disponible. La vidéo dure une quinzaine de minutes, et commence à 12 h 59, ce 11 octobre. Et oui, je ne suis pas à l’aise avec l’ergonomie de Unity :/

Donc, on peut en déduire – sans gros risque de se planter – que si vous récupérer l’image ISO du 10 octobre à l’adresse indiquée au dessus, vous avez la version finale de la distribution reine. A moins d’imports énormes de dernière minute (ce qui serait quand même étonnant à moins de 48 heures de la sortie officielle), mais tout est possible en informatique, surtout le moins probable 🙂

Maintenant, à vous de voir si vous voulez attendre ou éviter les bouchons d’après demain.

Pour finir le week-end en douceur…

L’hommage des Pink Floyd à leur fondateur Syd Barret (1946-2006), tiré de l’album « Wish You Were Here » (1975), la superbe ballade « Shine On You Crazy Diamond », en live.

Ca change quand même un peu de la soupe froide qui monopolise les radios et les télévisions, non ?

Ah, les expériences alimentaires.

Il y a quelques années, une série de vidéos avait fait le tour de la toile. Des personnes s’étaient amusés à mélanger des bonbons à la menthe avec du soda au cola.

Cela donnait ceci en vidéo :

Mais savez-vous ce qui se passe si on laisse une célèbre pate à tartiner durant plusieurs dans un véhicule en plein soleil ?

Bon appétit !

Un reportage intéressant… sur la FreeBox ;)

Bien que n’étant pas – actuellement – chez Free, j’avoue que j’ai pris du plaisir à revoir ce reportage de Capital, sur les 10 ans (enfin, presque) de la FreeBox.

Bon visionnage… Et pour les vieux internautes, n’oubliez pas d’écraser une larme sur la porteuse 😉

Allez, je vous la mets 🙂

Autre petit souvenir qui dérange les mémoires…

Le 11 septembre, ce n’était pas uniquement il y a 10 ans… C’était aussi il y a 38 ans, plus au Sud…

Bilan de la dictature chilienne : selon cet article de 2011 : Près de 38 000 personnes ont été torturées sous la dictature d’Augusto Pinochet. Plus de 3 200 ont été tuées ou portées disparues.

N’oublions pas que le 11 septembre ne se limite pas à celui de 2001, même si les victimes d’il y a 10 ans méritent le respect.

Petit souvenir qui dérange les mémoires…

Attention, la vidéo dans la deuxième partie de l’article est violente.

En cette veille du 38ième anniversaire du coup d’état de Pinochet au Chili et des 10 ans des attentats de New York, il faut se rappeller que la France exécutait son dernier condamné à mort.

Les exécutions capitales n’étaient plus publiques depuis 1939, et le fiasco complet de l’exécution d’Eugène Weidmann.

Heureusement, cette ignominie injustifiable a été abolie en octobre 1981.

Continuer la lecture de « Petit souvenir qui dérange les mémoires… »

Tripodes… Quand la BBC proposait de la SF qui ne se basait pas uniquement sur les effets spéciaux.

Pour Noël 2005, j’avais rédigé un billet parlant de la série « The Tripods », basée sur la trilogie du même nom écrite par John Christopher.

J’ai eu envie de voir si des vidéos étaient disponibles, histoire de montrer à la jeune génération de la SF qui ne joue pas tout sur les effets spéciaux pour compenser un scénario qui tient sur un demi-ticket de métro.

Voici donc une « bande annonce » avec des extraits des deux saisons tournées (la troisième est malheureusement restée sur le papier), et bien qu’uniquement la première fut diffusée en France.

Il faut se souvenir que la série a été tournée entre 1983 et 1985… Autant dire que les trucages étaient excellents pour l’époque…

Il ne faut pas oublier que dans communiquer, il y a commu…

Avec ce clin d’oeil aux prouesses verbales d’un animateur de la Cinq (version Berlusconi), puis d’Antenne 2 dans les années 1990 avec l’émission « Que le meilleur gagne » – et qui anime un certain « Tout le monde veut prendre sa place » – on peut dire que les personnes ayant préparé les films de propagande promotion du label PUR (comme dans purin ?) n’ont retenu que la deuxième partie du mot…

Non seulement, les films ont été détournés, spécialement le plagiat d’un clip de 1987, d’une certaine Sabrina Salerno, « Boys ».

La copie :

L’original :

Non seulement, un faux site biographique de la dite Emma Leprince – qui sera bien dans le purin (c’est le cas de le dire) pour le suite de sa carrière en tant qu’enfant dans le cinéma – a été monté de toute pièce, sans oublier la page Fesse-Bouc – mais cela montre l’ambition des groupes de pression derrière la machine à spam coutant 12 millions d’euros (de quoi financer des emplois à la personne à foison, non ?) de castrer la culture et nous vendre de la bonne daube qui sent bon le compost en cours de préparation.

Hadopi, ou comment castrer la culture, avec des sites qui proposent des offres ridiculement chères, limitées, faussement indépendantes. Les majors s’appuyant sur un modèle obsolète n’ont pas encore compris la leçon et font dépenser des millions d’euros d’impots publics au lieu de se réformer.

La création existait avant les majors, elle existera toujours après. Et s’en portera mieux, car l’argent ira directement dans les poches des artistes et non une minuscule part suite à la signature de contrats léonins qui les dépouillent presque entièrement.

A propos, utilisez grooveshark, vous aurez toujours un meilleur choix que deezer qui est en train de se faire égorger.

Jeff Buckley : parti trop tôt.

Cela fait un peu plus de 17 ans que Jeff Buckley nous quittait (un billet anniversaire sur le blog de Guy Birenbaum), en se noyant dans la Mississipi. Enième artiste de qualité – contrairement au PURin (jeu de mot que j’expliquerais dans un prochain article) des majors – à disparaître trop tôt.

J’ai hésité pour mettre une vidéo de Jeff Buckley, étant donné qu’il n’y avait rien à jeter… J’ai donc pris cette vidéo qui contient « So Real » et « Lover you should have come over » en acoustique.

Bonne écoute… visionnage.

Encore une petite vidéo de balade : un tour du coté du port de Larros à Gujan-Mestras.

J’ai vécu jusqu’à mes 28 ans à Gujan-Mestras, aussi connu comme la ville au 7 ports. Devant aller aujourd’hui sur Gujan-Mestras aujourd’hui, et en attendant le train de retour vers Biganos, j’ai profité de beau temps pour faire quelques clichés et me promener du côté de la jetée du Christ au port de Larros, avec sa croix dédiée aux marins qui ont été emportés par les passes du Bassin.

En utilisant PhotofilmStrip et – encore une fois, une musique de Roger Subirana – j’ai fait cette petite vidéo.

La musique, c’est la piste « Tales from the seashore », de l’album « The Dark Symphony ».

Bon visionnage.

Ballade près de l’Eyre.

Hier, en compagnie d’amis bénévoles à l’Encrier, j’ai été faire une longue ballade du coté de l’Eyre, entre Lamothe et Biganos.

J’ai pris les meilleures photos et j’en ai fait une vidéo en utilisant PhotoFilmStrip. Le fond musical ? « In Cyclum » de Roger Subirana, tiré de l’album « Lost Words » (2006)

Bon visionnage.

Systemd + Frugalware 1.4 : attention, ça décoiffe !

Alors que la Frugalware Linux 1.4 sort officiellement demain, j’ai pu me procurer une image ISO d’installation via le réseau en 64 bits.

Après avoir installé – dans les règles de l’Art – un environnement Gnome dans une machine virtuelle Qemu, j’ai voulu voir ce que donnait Systemd… Et je n’ai pas été déçu… C’est un démarrage franchement rapide, et encore, dans une machine virtuelle ! Mais une vidéo valant 1000 mots…

Décoiffant, non ?

Petite piqûre de rappel : Ce qui nous attend avec Loppsi 2…

Une petite vidéo pour se souvenir que la loppsi signifie la fin de la neutralité d’internet…

Tout cela au nom de la lutte contre la pédopornographie… La réaction de l’association l’Ange Bleu n’est pas piquée des hannetons.

Un site filtré une heure pourra sans aucun obstacle migrer vers un nouveau serveur l’heure suivante. Tant que le diffuseur n’aura été arrêté et le contenu détruit, ce dernier restera toujours présent sur la toile.
Des techniques permettent de contourner anonymement les filtrages imposés par les autorités, par l’usage par exemple de proxys.
[…]
Il est fort à craindre en effet que les diffuseurs de pédopornographie prennent acte de ce dispositif pour déployer toutes les ressources en leur possession afin de sécuriser et renforcer leurs traffics si ce n’est déjà fait. De part notre expérience auprès du public concerné, nous confirmons qu’aucun filtrage d’Internet ne saura répondre aux objectifs visés.
[…]
Le célèbre site d’encyclopédie en ligne fut bloqué dans ce pays selon le principe repris par la LOPPSI de filtrage des contenus pédopornographiques, après avoir renseigné leur liste noire d’une seule de ses pages présentant la pochette de l’album « Virgin Killer » du groupe Scorpions.

Ce pays étend désormais le filtrage à beaucoup d’autres contenus que la seule pédophilie ce qui pour nous constitue une source supplémentaire d’inquiétudes. En effet et pour faire un parallèle, pensons au précédent du fichage ADN en France. Quels usages en a-t-il été fait au cours de cette décennie ? Initialement destiné spécifiquement aux grands criminels, il a peu à peu été étendu à des catégories de délits mineurs jusqu’à toucher aujourd’hui les sans-papiers, les faucheurs OGM, voire des manifestants.

Et une dernière pour la route…

Maintenant, vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez pas…