Le monde du libre actuel part en couilles, épisode bonus : en dehors de l’anglais, point de salut ?

Je ne pensais pas avoir à écrire de nouveau dans cette série, mais des événements récents m’ont fait comprendre qu’il manquait un point que je n’avais pas abordé… Celui de la tendance au développement d’une monoculture linguistique, celle de l’anglais.

Une « crise » récente, qui restera connue sous le nom du « je peux pas changer mon putain de fond d’écran » a permis de mettre ceci en avant.

En gros, bien que le bug fut connu depuis des mois par l’équipe du forum auto-proclamé communauté francophone pour Manjaro, l’info n’avait jamais été remontée auprès des développeurs. J’ignorais pourquoi jusqu’à très récemment…

Philip Muller a apporté la réponse dont vous trouvez la capture d’écran et la traduction ci-après.

Continuer la lecture de « Le monde du libre actuel part en couilles, épisode bonus : en dehors de l’anglais, point de salut ? »

« Les larmes d’Alyssa » d’Isabelle Rozenn-Mari, un bon thriller pour les fans et les autres :)

Fin 2017, Isabelle Rozenn-Mari, dont j’avais dévoré le cycle des « enfants de Dana » ou son roman primé « Souviens-toi Rose », m’avait contacté pour me proposer une offre que je ne pouvais refuser : être dans les béta-lecteurs de son nouveau roman « Les larmes d’Alyssa ».

Je m’étais promis d’en parler à la sortie. C’est chose faite en cette fin du mois de janvier 2018.

Comme d’habitude, Isabelle Rozenn-Mari nous fait voyager en Bretagne, région de prédilection de ses oeuvres.

Le synopsys du roman ? Alyssa vient de voir mourir sous ses yeux son compagnon, lâchement poignardé en plein Paris. Pour fuir les mauvais souvenirs, la voila qui retourne vers le petit village de Bretagne, Daoulmar où vit sa grand mère avec qui elle a une relation privilégiée.

À peine arrive-t-elle à destination que d’une série d’événements macabres dans une église abandonnée qui l’est tout autant se déclenche.

Surtout les questions s’accumulent au fil des pages. Quel lien peut-il y avoir entre les événements et ceux intervenus une dizaine de siècles auparavant quand des troupes vikings ravagèrent la région ?

Continuer la lecture de « « Les larmes d’Alyssa » d’Isabelle Rozenn-Mari, un bon thriller pour les fans et les autres 🙂 »

En vrac’ de fin de semaine…

Comme chaque fin de semaine, l’habituel en vrac. Il sera assez court cette fois, désolé 🙁

Côté logiciel libre, informatique et internet.

Côté culture ?

Ajout du 28 janvier : grace à Infamous Resistenza sur la framasphere*, j’ai pu découvrir « Génération Intérimaire » un album produit par les Rasta Mitsouko. qui se définissent comme un groupe de Trash Musette : c’est un mélange de musette, de ska, de rock et de textes à la fois déjantés et engagés.

Bon week-end 🙂

Mardi musical britannique, deuxième : « Fukushima Surfer Boys » des Trojan Horse.

Pour ce deuxième billet musical du 23 janvier 2018, je vais aborder le troisième album des Trojan Horse, « Fukushima Surfer Boys » sorti en octobre 2017 chez Bad Elephant.

J’avais déjà parlé de leur EP « Fire » en juillet 2012.

Après un deuxième album assez réussi « World Turned Upside Down » sorti en octobre 2014, j’attendais d’oreille ferme leur nouvel opus.

Est-ce que le groupe qui s’inspire de King Crimson, Jethro Tull, Yes (et aussi un peu Emerson, Lake and Palmer) allait réussir la passe de trois ? Vous pouvez vous en douter, car je ne parle que rarement des albums qui m’ont laissé un goût amer en bouche.

Continuer la lecture de « Mardi musical britannique, deuxième : « Fukushima Surfer Boys » des Trojan Horse. »

Mardi musical britannique, première : « Asylum » de Paul Statham.

Il y a un genre que j’apprécie, c’est la musique électronique, même si le genre est un peu snobé à cause de son manque « d’humanité ». J’adore des groupes comme les allemands de Cosmic Ground qui fleure bon les années 1970.

Mais il y a d’autres personnes qui savent ce que composer un album électronique veut dire. Il y a bien entendu Roger Subirana, mais aussi Paul Statham que j’avais entendu pour son projet « The Dark Flowers » en 2013.

Début décembre 2017, notre compositeur Londonien a sorti son nouvel album, « Asylum ».

D’une durée d’un peu moins de 39 minutes pour 8 pistes, on est dans une bonne moyenne 🙂

Continuer la lecture de « Mardi musical britannique, première : « Asylum » de Paul Statham. »

Le monde du libre actuel part en couilles ? Conclusion : tout va très bien…

Oui, pour la conclusion de cette série, je reprends le titre sortit par Ray Ventura et ses collégiens en 1935 :

Oui, je sais que le contenu est clairement à contre-sens du titre. Je tiens aussi à préciser que je ne publierai pas cet article sur le journal du Hacker comme je comptais le faire à l’origine. Il faut dire que ce genre de réactions me fait dire que les personnes qui ont tendance à produire de l’urine proche du zéro absolu sont légion dans le monde du libre.

Quoiqu’il en soit, après onze billets, j’ai pu tracer le tableau de l’aveugleument du monde du libre.

Entre les développeurs et les utilisateurs qui ne peuvent pas se sentir à cause de la proportion de cons et de connes dans chaque entité…

Entre les guerres intestines pour des points de techniques ou encore les communautés qui ne peuvent pas se sentir

Entre les développeurs qui passent à l’as les tests préliminaires, l’envie de garder un jouet pour geeks ou encore l’oubli que nombre de développeurs ont été aussi des débutants

On arrive à des résultats qui feraient bondir de rage le linuxien ou la linuxienne type des années 1990… À raison, j’y viens dans la suite de l’article.

Continuer la lecture de « Le monde du libre actuel part en couilles ? Conclusion : tout va très bien… »

Le monde du libre actuel part en couilles ? Épisode 11 : les guerres claniques…

Pour ce onzième épisode de cette série de billets gueulantes, j’ai envie d’aborder un des cancers du monde linuxien : la guerre des clans… Comme fond sonore, l’excellent deuxième album des français d’Alwaid, « The Machine and The Beast ».

Vous avez pu comprendre que si j’ai sorti du bon gros metal symphonique, c’est que je vais sortir l’artillerie lourde… Oui, mais avec la diplomatie qui caractérise le méchant tonton Fred 😀

S’il y a un monde qui est traversé par l’existence de clans rivaux, pour ne pas dire un monde balkanisé (au sens historique de la poudrière des Balkans qui a servi de prétexte à la première étape du suicide de l’Europe entre 1914 et 1918), c’est celui du logiciel libre.

Continuer la lecture de « Le monde du libre actuel part en couilles ? Épisode 11 : les guerres claniques… »

En vrac’ de fin de semaine…

Comme chaque fin de semaine, l’habituel en vrac.

Côté logiciel libre, informatique et internet.

Côté culture ?

Bon week-end 🙂

Vieux Geek, épisode 109 : fvwm95, la première tentative « allégée » pour copier l’interface de MS-Windows 95 ?

Dans l’épisode 108 de la série vieux geek, je parlais d’AfterStep, l’un des premiers environnements pour unix libres et apparentés d’avoir une interface clinquante et légère.

À l’autre extrémité du spectre – non, aucun rapport avec la faille technique touchant les microprocesseurs – on trouve des gestionnaires de fenêtres nés vers 1996 pour reproduire l’ergonomie gagnante de MS-Windows 95. C’est le cas avec fvwm95, un dérivé de fvwm2.

Bien que la page officielle n’ait plus été mise à jour depuis novembre 2001, on peut trouver la présence de cette version améliorée de fvwm95 jusqu’à la Slackware Linux 10.0 sortie en juin 2004, dixit le miroir irlandais de la distribution pour les paquets et les images ISO.

J’ai donc récupéré les deux images ISO d’installation de la Slackware Linux 10.0 pour retrouver cette version si spéciale de fvwm tout en restant dans l’utilisable, mes tentatives avec des versions plus anciennes n’étant pas des plus probantes 🙁

Continuer la lecture de « Vieux Geek, épisode 109 : fvwm95, la première tentative « allégée » pour copier l’interface de MS-Windows 95 ? »

Que devient SwagArch GNU/Linux, la Manjaro Linux « canada dry » ?

En octobre 2016, je parlais de la SwagArch GNU/Linux qui reprenait les principes de la Manjaro Linux Xfce. Je concluais l’article ainsi :

Je ne condamne nullement le fork, mais il faut savoir l’utiliser à bon escient. Si c’est pour reproduire une Manjaro Linux avec une base Arch, quel est l’intérêt ? Je ne puis que confirmer ce que je disais dans la vidéo d’août 2016 : c’est une DGLFI dans toute sa splendeur. Mais au moins, c’est une DGLFI assez fonctionnelle.

Faut bien voir le verre à moitié plein, non ? 🙂

Un peu plus d’un an est passé et j’ai pu voir que le projet existe toujours. J’ai donc voulu faire un bilan de cette distribution mono-développeur qui semble continuer à tenir le choc.

En passant par Transmission, j’ai récupéré l’image ISO dénommé 18.01.

Continuer la lecture de « Que devient SwagArch GNU/Linux, la Manjaro Linux « canada dry » ? »

Vieux Geek, épisode 108 : AfterStep, l’une des premières interfaces « bling bling » pour X11 :)

Quand j’ai abordé le doucéreux monde du libre, en 1996, les interfaces graphiques étaient assez austères. Au mieux, c’était fvwm avec une apparence générale reprenant l’approche du – alors très évolué – produit phare de Microsoft à l’époque, MS-Windows 95.

En 1997, des développeurs ont eu envie de donner une plus belle apparence à l’interface graphique des distributions GNU/Linux de l’époque. Alors que KDE était encore dans ses langes et que GNOME allait naître, un projet s’inspirant de l’interface de NeXTStep/OpenStep a été développé. AfterStep venait de naître. Il faudra attendre début mai 1998 pour que la version 1.0 ne sorte.

Entre temps, le projet WindowMaker fut lancé, mais ce n’est pas le cadre de cet article. AfterStep est toujours en vie près de 20 ans après la sortie de sa version 1.0, même si sa dernière publication commence à sentir un peu la naphtaline. La version 2.2.12 est en effet sortie en juin 2013.

Le but étant de proposer quelque chose de léger et d’esthétique 🙂

Continuer la lecture de « Vieux Geek, épisode 108 : AfterStep, l’une des premières interfaces « bling bling » pour X11 🙂 »

En vrac’ de fin de semaine…

Comme chaque fin de semaine, l’habituel en vrac.

Côté logiciel libre, informatique et internet.

Côté culture ?

Bon week-end 🙂

« Eigengrau » des Rise Of Avernus : toujours plus sombre ?

J’avais découvert les Australiens de Rise of Avernus avec leur premier LP, « L’Appel du Vide » sorti en 2014 et que j’avais chroniqué en février 2015.

Le groupe ayant connu un léger changement dans sa composition, un EP intitulé « Dramatis Personæ » était sorti fin avril 2015. On sentait que le groupe s’orientait vers quelque chose de plus sombre, de plus lourd, de plus puissant.

Après avoir précommandé le nouvel opus, j’ai eu le plaisir de le recevoir il y a quelques jours. Pour mémoire, j’écris cet article le 11 janvier 2018 et la date de sortie de l’album est fixée officiellement pour le vendredi 19 janvier 🙂

Continuer la lecture de « « Eigengrau » des Rise Of Avernus : toujours plus sombre ? »

Linspire 7 et Freespire 3 : de la nécrophilie libre comme fond de commerce ?

Oui, je suis d’accord, le titre n’est pas des plus agréables à lire, mais c’est la première impression qui m’est venue quand j’ai appris que l’équipe qui développe BlackLab Linux a relancé le duo Linspire et Freespire. J’avais parlé du Freespire d’origine, racheté par Xandros dans un billet vieux geek de fin novembre 2015.

Cette volonté de surfer sur un projet assez connu et qui a mal fini sa vie, c’est un grand classique dans le monde du libre. Qui a parlé des soeurs ennemies descendantes de la distribution au chapeau magique ? 🙂

Dans l’annonce de publication du projet, on s’aperçoit que les deux produits, dont la version commerciale est vendue 79,99$ la licence sont assez proches. La recette ?

Remplacez :

  • Mozilla Firefox par Google Chrome
  • Geary par Mozilla Thunderbird et les outils complets pour la gestion des agendas
  • le duo Abiword et Gnumeric par LibreOffice
  • Le lecteur multimedia Parole par VLC

Ajoutez (en dehors des deux dernières entrées de la liste) :

  • Wine
  • Rhythmbox
  • Mono (pour avoir le support des technologies .Net)
  • VirtualBox
  • Les outils de support du xfs, jfs, zfs et du btrfs…
  • BleachBit
  • ClamAV avec son interface ClamTk (?)

Difficile de justifier les 80$ demandés, non ? J’ai donc fait récupérer l’image ISO de la version dite gratuite. Pour résumer, c’est une Xubuntu 16.04.x LTS revampée et remastérisée avec l’outil PinguyOS builder ou un outil de ce style.

fred@fredo-arch ~/Téléchargements/ISO à tester % wget -c http://distro.ibiblio.org/blacklab/freespire/freespire-3-x64.iso
–2018-01-08 15:14:16– http://distro.ibiblio.org/blacklab/freespire/freespire-3-x64.iso
Résolution de distro.ibiblio.org… 152.19.134.43
Connexion à distro.ibiblio.org|152.19.134.43|:80… connecté.
requête HTTP transmise, en attente de la réponse… 200 OK
Taille : 1461714944 (1,4G) [application/octet-stream]
Sauvegarde en : « freespire-3-x64.iso »

freespire-3-x64.iso 100%[===================>] 1,36G 522KB/s ds 48m 33s

2018-01-08 16:02:50 (490 KB/s) — « freespire-3-x64.iso » sauvegardé [1461714944/1461714944]

Continuer la lecture de « Linspire 7 et Freespire 3 : de la nécrophilie libre comme fond de commerce ? »

En vrac’ de fin de semaine…

Comme chaque fin de semaine, l’habituel en vrac. Voici donc le premier billet de 2018 🙂

Côté logiciel libre, informatique et internet.

Côté culture ? Rien cette semaine. J’ai été en vadrouille durant quelques jours, et je n’ai pas eu le temps de me plonger dans les productions culturelles récemment 🙁

Bon week-end et n’abusez pas de galettes à la frangipane 🙂