Parfois, cela fait du bien d’être un vieux con.

Avec l’annonce de l’arrivée des Beatles sur iTunes avec 13 albums à 12,99 €, cela fait l’ensemble à 168,87 € (alors que le coffret en version physique est à seulement 150 € sur Amazon), cela fait cher pour du dématérialisé avec l’AAC qui est un format de compression à perte… Mais vu que les oreilles se sont habituées à du MP3 en 192…

Il est vrai que le support CD est en fin de vie, mais quand on voit le prix du dématérialisé, cela fait mal à l’amour propre… Surtout qu’on peut copier les pistes des CDs dans n’importe quel format, et à volonté… Sauf avec des CDs limite illisibles, comme jadis un certain X&Y des Coldplay 😉

Toujours à propose de galettes de plastiques, j’ai pu acquérir récemment la version deluxe de l’album XII des Barclay James Harvest, où on trouve une ballade magnifique, Berlin.

En 2002, lors d’un concert en Allemagne, ce qui reste du groupe emmené par Les Holroyd en a fait une version magnifique :

Que c’est bon d’être un vieux con par moment 😉

ZevenOS 3.0… Xubuntu Maverick Meerkat à la sauce BeOS, cela donne quoi ?

J’avais déjà testé à l’époque de la version 2.0 cette distribution dérivée de Xubuntu. Avec la sortie de la 3.0, j’ai voulu voir « la gueule du résultat ». Tout en écoutant sur ma mini-chaine l’album « Live » des Barclay James Harvest (1974). Ah, « Medecine Man » ou le cristallin « Galadriel »… Mais je m’égare un peu, non ?

Après avoir récupéré l’image ISO (uniquement en 32 bits ?!), j’ai lancé la machine virtuelle habituelle : 32 GiO de disque, 1,5 GiO de mémoire vive.


[fred@fredo-arch ISO à tester]$ qemu-img create -f raw disk.img 32G
Formatting 'disk.img', fmt=raw size=34359738368
[fred@fredo-arch ISO à tester]$ kvm32 -hda disk.img -cdrom zevenos3-final.iso -boot cd &

Pour mémoire, kvm32 est un raccourci pour :


qemu -enable-kvm -localtime -soundhw all -k fr -m 1500 -net user -net nic,model=rtl8139

Continuer la lecture de « ZevenOS 3.0… Xubuntu Maverick Meerkat à la sauce BeOS, cela donne quoi ? »

En vrac’ pour finir cette semaine ;)

Un minuscule en vrac’ pour parler des sorties de la semaine :

Pas grand chose, mais je n’allais pas parler de la sortie – enfin – de la beta 7 de Firefox 4, alors qu’un excellent article de PCInpact en parle 😉

Bon week-end !

« La voix » : un polar qui vient du froid.

Etant allé sur Pessac la semaine dernière, je suis passé à la librairie « Encre Blanche« .

Sur les conseils de la personne qui tient la librairie, j’ai acheté le roman policier « La voix » de l’islandais Aranaldur Indridason. L’action se passe dans un hôtel de Reykjavik, la semaine de noël.

Le portier, qui est aussi le père noël de l’hôtel est retrouvé assassiné dans sa loge et dans une bien fâcheuse posture : le pantalon sur les chevilles avec une capote placée à l’endroit stratégique.

Je ne suis pas un grand amateur de polar, mais j’ai aimé voir le coté « sombre » de la société islandaise, et aussi la mécanique qui se met en place au fil des chapitres, qui ne manque pas de surprendre (de manière agréable) le lecteur. Sans oublier que quelques ressorts psychologiques qui intéragissent entre la victime (et son histoire) avec l’enquêteur, Erlendur Sveinsson.

J’ai vraiment aimé, et apparemment, c’est le troisième volet des aventures de cet inspecteur. Autant qu’il y a de fortes chances que je me procure les deux autres tomes.

A découvrir si on veut lire du policier de qualité !

Compilons BlueGriffon 0.6 sous Archlinux ;)

BlueGriffon, c’est en quelque sorte le successeur de Nvu, un éditeur de page visuel créé par Daniel Glazman.

Info sur BlueGriffon 0.6

Alors qu’en ce début novembre est sortie la version 0.6 du logiciel, alias Kegembiraan, j’ai voulu voir ce que cela donne. Malheureusement, il n’y a pas d’exécutable linux en 64 bits, mais une page qui explique comment compiler le Griffon bleu, donc, j’ai suivi les instructions, en les adaptant légèrement.

Continuer la lecture de « Compilons BlueGriffon 0.6 sous Archlinux 😉 »

Les guignols de l’info avaient bien raison…

Sans employer des termes assez crus, on peut penser que les têtes des stars du foutcheboll (à prononcer avec un accent brésilien de préférence) ne sont pas vraiment de confiance…

Cf cet article de l’Express qui montre quel validité peut avoir leurs propos

« Les promesses n’engagent que ceux qui y croient. » Les joueurs de l’équipe de France de football auraient fait leur la célèbre maxime de Jacques Chirac. Contre toute attente, les grévistes de Knysna n’auraient pas renoncé aux primes de sponsoring liés à leur participation au Mondial. C’est ce que révèle ce mardi L’Equipe, expliquant qu’aucun des Bleus sud-africains n’aurait signé les documents par lesquels ils cèdent cette part de leur revenus à la fédération. […]

Surtout quand on sait quel est le niveau de pauvreté en France, en gros 1/40ième de la population française… A croire que les Guignols, malgré leur coté excessif avaient bien raison…

PureOS Gnome 1.0 2010 : pas vraiment au point ou c’est qemu/kvm qui est bugué à mort ?

PureOS, c’est une version francisée et simplifiée de la Debian GNU/Linux testing. Récupérable via bittorrent, elle permet d’avoir directement un système en français. Après avoir récupéré l’image ISO via freetorrent, je l’ai lancé dans une machine virtuelle classique : 1,5 GiO de mémoire vive, 32 GiO de disque :

[fred@fredo-arch ISO à tester]$ qemu-img create -f raw disk-pure.img 32G
Formatting 'disk-pure.img', fmt=raw size=34359738368
[fred@fredo-arch ISO à tester]$ kvm32 -hda disk-pure.img -cdrom PureOS_Gnome_10_2010_FR.iso -boot d &

kvm32 étant un alias pour :

qemu -enable-kvm -localtime -soundhw all -k fr -m 1500 -net user -net nic,model=rtl8139

Continuer la lecture de « PureOS Gnome 1.0 2010 : pas vraiment au point ou c’est qemu/kvm qui est bugué à mort ? »

Kanji : quand on mélange du rock français avec un groupe uniquement féminin, résultats garantis.

Je ne suis pas un grand fan du rock français, et encore moins des groupes entièrement féminin. Mais je l’avoue, j’ai découvert via Noomiz une pépite, le groupe Kanji qui m’a réconcilié avec du rock français interprété par un trio féminin.

J’ai commandé leur premier EP « Les fleurs de cerisiers », et j’avoue que j’ai pris une claque en pleine tronche. Le genre de claques qu’on aime à recevoir :

L’album commence avec un morceau dynamique « Message ». Suit un titre un peu plus ballade « Plaine ».

« Dame la chance » vient en troisième et montre encore plus l’étendue du talent du trio. Surtout la montée en puissance du titre.

Montée en puissance qui continue avec « Soir et… »

L’ensemble se termine avec un morceau acoustique, qui donne le titre à l’EP.

Ce qu’ont ressent tout au long de l’EP, c’est la maitrise de la voix et des instruments. Le jeu n’est pas volontairement lourd pour cacher qu’on ne sait pas aligner trois notes à la suite. Pas comme feu les massacr’académiciens de TV Bouygues 😉

Si vous voulez du bon rock en français, écoutez donc Kanji… Vous serez agréablement surpris. Surtout l’EP qui est excellent et vraiment pas cher du tout. A vous de voir maintenant.

Fedora 14 : excellente version, mais encore un peu rugueuse aux entournures.

Par moment, on a des envies. J’ai eu envie de mettre sur mon portable (un Acer 5520 gonflé à 3 Go) la distribution Fedora Linux 14. Après réussi tant bien que mal à copier l’image ISO de la Fedora Linux 14 sur une clé USB (en utilisant unetbootin), j’ai démarré mon portable, puis voyant que tout était reconnu au démarrage, j’ai lancé l’installation.

Cependant, je n’ai pas gardé le partitionnement par défaut pour deux raisons :

  1. Je ne comprends pas pourquoi Fedora Linux utilise LVM
  2. Je n’avais pas envie d’avoir le disque de 120G divisé en deux partitions de taille égale (en plus de celle du swap)

Donc, en dehors du point précis concernant le partitionnement, j’ai installé la Fedora 14 brute de décoffrage.

Continuer la lecture de « Fedora 14 : excellente version, mais encore un peu rugueuse aux entournures. »

Ne pas parler…

Je comptais rédiger un billet sur l’odeur de sapin qu’empeste Pino 0.3 (aucune mise à jour du code source du logiciel depuis environ un mois au moment de ce billet), mais je n’avais pas envie de lancer un billet de polémique. Je n’ai pas envie qu’on dise que je suis un trolleur et rien d’autre.

Ni parler encore de musique libre, surtout que j’en ai parlé sur une demi-douzaine de billets depuis une quinzaine de jours.  Même si on trouve tous les jours des pépites, spécialement via dogmazic ou jamendo.

Ni encore moins de la sortie demain de deux projets du logiciel libre : OpenBSD 4.8 et Fedora Linux 14.

Ou encore de la sortie récente de la première étape vers la longue route vers le noyau linux 2.6.37 avec la rc1.

Bref, je ne sais pas vraiment de quoi parler concernant le logiciel libre. Bon autant ne rien écrire, et retourner à la lecture d’un bon bouquin, comme « Debout les morts » de Fred Vargas.

Découvertes musicales du week-end de la Toussaint :)

J’ai profité du week-end prolongé de la Toussaint pour fouiller dans les albums proposés par Dogmazic… Et j’avoue que le plein a été fait, aussi bien coté albums que coté artistes découverts.

Allons-y par ordre de pagaille 😉

Dans tout ce qui est rock et apparenté (progressif, post-rock, métal) :

Dans le thème musique électronique / ambiance :

Et encore, je n’ai pas eu le temps de me plonger vraiment dans tout ce qui est disponible.

Autant dire que j’aurais de quoi remplir des disques durs entiers de musique qui n’est pas formatée par les grands noms du disque 🙂

Musique ? Faut savoir se calmer…

Car ce mois d’octobre a été complètement fou, en ce qui me concerne. Voici le bilan des albums acquis durant les 30 derniers jours.

Continuer la lecture de « Musique ? Faut savoir se calmer… »

Zero Project et StrangeZero : quand la Grèce nous propose des successeurs de Vangelis…

Zero Project et Strange Zero sont grecs. Si le premier est le pseudo d’une seule personne, le second est celui d’un duo qui savent faire de la musique électronique de qualité. Digne des créations d’un certain Evángelos Odysséas Papathanassíou.

Via Jamendo, j’ai pu découvrir les créations des deux. Et les deux proposent- sur leurs sites respectifs – soit des images CDs de leur album, soit des versions en FLAC pour la meilleure qualité sonore possible. Intéressant, non ? 😉

C’est l’album « FairyTale » et son ambiance médiévale qui m’a fait connaitre Zero Project. Pour Strange Zero, c’est l’album « Newborn Butterflies » qui m’a enchanté.

Les deux proposent des musiques électronique, qui sont aussi bien médiévales, que romantique, que d’ambiance. A vrai dire, il est difficile de décrire par des mots ce que je ressens en écoutant ces artistes.

Comme les deux utilisent des licences Creative Commons pour leur créations, le plus simple est de télécharger et d’écouter.

Les albums que j’ai préférés ? Pour Zero Project : « Fairy Tale« , « Earth« , « Autumn Prelude » et « Disabled Emotions Suite« .

Pour Strange Zero, je n’ai écouté – pour le moment – que leurs 4ième et 5ième album, à savoir « The Neverlands« et « Newborn Butterflies »

Bonne découverte 😉

De l’art de faire du « buzz ».

Faire parler de soi, c’est le meilleur moyen de se faire connaître, même si c’est à son corps défendant. Je ne pense pas à la construction marketing pour adolescente prépubères, mais du buzz croissant autour de la succession à une distribution linux, celle qui est la plus célèbre, à savoir la distribution reine.

Depuis le début de la semaine, elle fait le buzz autour d’elle. D’abord, la floppée d’articles mettant en avant l’arrivée de la couche Unity en lieu et place du Gnome-Shell (dont j’ai parlé dans un article récent), voici maintenant une info qui tient plus du serpent de mer qu’autre chose. Rhythmbox, lecteur multimédia présent depuis Warty Warhog alias Ubuntu 4.10 est remercié. Le gagnant ? Banshee, logiciel utilisant l’implementation libre de la technologie de Microsoft .Net, j’ai nommé Mono, dixit cet article de OMG Ubuntu.

C’est donc le deuxième coup porté à l’unité de Gnome par Canonical. A croire que Canonical cherche à « forker » Gnome pour en faire un environnement à sa sauce. Enfin, étant donné que c’est du logiciel libre, Canonical peut se le permettre. Il a une masse critique suffisante pour le faire, mais il risque en faisant ainsi de se mettre petit à petit à dos un nombre croissant d’utilisateurs et de développeurs, non ?

Mon dernier coup de coeur : The Dresden Dolls

C’est en entendant parler d’un projet du groupe « This One Is On Us » que j’ai fait connaissance avec le duo « The Dresden Dolls« . En apprenant qu’ils avaient des premières parties pour Nine Inch Nails, j’ai décidé d’écouter leurs créations.

Et ce fut une claque. Le duo constitué d’Amanda Palmer et Brian Viglione. L’écoute de l’album éponyme sur Deezer fut un vrai bonheur. Autant dire que l’album « The Dresden Dolls » fera bientôt de ma collection toujours croissante de CDs audio.

Le style du groupe est du « Cabaret Punk Brechtien ». Un mélange de chant, de batterie et de piano, qui est assez détonnant.

Continuer la lecture de « Mon dernier coup de coeur : The Dresden Dolls »