Filigree & Shadows… Une bonne suite à « It’ll end in tears »

1984 : le « supergroupe » monté par le patron de 4AD sort son premier opus : « It’ll End In Tears » (avec des grandes signatures : Dead Can Dance, Cocteau Twins, Siouxsie and The Banshees pour ne citer que les plus connus…)

J’avoue que j’avais été conseillé par une connaissance qui m’avait déjà découvrir le duo Dead Can Dance (et la voix sublime de Lisa Gerrard), et selon cette personne le premier opus était le meilleur des trois sortis par This Mortal Coil

J’avoue – encore – que j’ai du écouter une cinquantaine de fois en une année les 45 minutes de l’album « It Will End In Tears ».

Et j’ai eu l’occasion récemment de pouvoir me procurer le deuxième opus « Filigree & Shadows ».

Sorti en 1986, cet album de 25 titres et 74 minutes est – et je rédige cette article après sa première écoute – largement plus instrumental que le précédent. Et ce n’est pas plus mal.

Cependant, les morceaux chantés ne sont pas en reste, comme par exemple « Tarantula » ou encore « Strengh of strings ».

Maintenant, je pense compléter la discographie de ce « supergroupe » avec l’ultime opus « Blood », sorti en 1990. Mais avant tout, je compte m’imprégner de cet opus.

Quand Microsoft ment encore une fois… Cela augure mal pour Internet Explorer 9

Dans la série des mensonges de Microsoft (cf l’épopée des « get the facts »), voici les mensonges sur les qualités supposées supérieure du navigateur Internet Explorer 9 (qui ne tournera que sur MS-Windows Vista et MS-Windows 7).

Dans une page, Microsoft compare Chrome 6, Mozilla Firefox 4.0 béta3 (alors que la béta 6 est sortie), et bien entendu IE9.

Mensonge microsoft propagande pour IE9

Le mensonge principal, c’est l’impossibilité – selon Microsoft – d’ouvrir un onglet accidentellement fermé. Hors, cette fonctionnalité existe au moins depuis Mozilla Firefox 3.6, et peut-être même la 3.5…)

Autre mensonge, l’impossibilité de combiner barre d’adresse et de recherches. Qui a dit Mozilla Firefox 3.0 (au minimum ?)

Et aussi, pas de proposition d’adresse au fur et à mesure de la saisie… Qui a dit « Barre d’adresses intelligente » ?

Mensonge microsoft propagande pour IE9 - onglets

Bref, quand Microsoft ment, ce n’est pas à petite dose. Bah, c’est habituel de leur part, pourquoi s’étonner ? 😉

J’ai mis des captures d’écrans avant que la page ne soit modifiée…

Kraken, un test de mesure taillé sur mesure par la Fondation Mozilla pour Firefox 4 ?

C’est du moins ce que dit Pierre, d’Opera-Fr.com dans son commentaire.

Le test est disponible à cette adresse : http://krakenbenchmark.mozilla.com/

J’ai donc voulu vérifier cette affirmation, en me basant sur les dernières versions de développement disponible de Chromium, d’Opera et bien entendu de Mozilla Firefox 4.0 pré-béta7.

Voici les résultats :

  • Minefield 4.0 pré-beta7 : 14789,5 ms
  • Opera 10.70, révision 9047 : 17229,4 ms => 16,49% plus lent que Minefield
  • Chromium 7.0.517.0 : 20009,9 ms => 35,29% plus lent que Minefield

Minefield 4.0 prébeta7 avec Kraken

préversion Opera 10.70 avec Kraken

Chromium 7 - Kraken

Donc, optimisé ? Voici ce que dit la présentation du test Kraken :

Kraken focuses on realistic workloads and forward-looking applications. We believe that the benchmarks used in Kraken are better in terms of reflecting realistic workloads for pushing the edge of browser performance forward. These are the things that people are saying are too slow to do with open Web technologies today, and we want to have benchmarks that reflect progress against making these near-future apps universally available.[…]Kraken will evolve quickly over the coming weeks and months as we build out its test suite and continue to push forward the capabilities of the open Web, as we make the workloads more realistic and varied.

Ce qui donne traduit rapidement :

Kraken se concentre sur des charges de travail réalistes et vers les applications à venir. Nous pensons que les critères utilisés dans Kraken sont meilleurs en termes de charge de travail reflétant réaliste pour repousser encore les limites de performances du navigateur. Ce sont des choses que les gens disent être trop lents à avoir avec les technologies du Web ouvert aujourd’hui, et nous voulons avoir des repères qui reflètent les progrès par rapport à ces applications qui seront universellement disponibles dans un futur proche.[…]Kraken évoluera rapidement au cours des prochaines semaines et des mois que nous construisons sa suite de test et en continuant à faire progresser les capacités du web ouvert, ce que nous ferons avec de la charge de travail plus réaliste et plus variée.

Je laisse chacun juge de la partialité du test. S’il était aussi partial, les autres navigateurs seraient largement plus loin. Maintenant, à voir si ce test en plus sera le test de trop !

Pino 0.3 pre-alpha sur Archlinux ? Passez votre chemin.

Ayant lu l’annonce d’une pré-alpha de Pino 0.3 (qui repart de la feuille blanche), j’ai voulu compiler le code source, comme indiqué sur le site en question.

Mais je n’ai pas réussi, car j’ai eu droit à un problème de blocage : libindicate…

En effet, quand j’ai lancé la commande de compilation du code, j’ai eu droit à cette erreur :


-- checking for module 'indicate >= 0.3'
-- package 'indicate >= 0.3' not found
-- libindicate not found, support disabled...
-- Configuring incomplete, errors occurred!

Qu’à cela ne tienne. Compilons cette bibliothèque typiquement ubuntu-ienne. J’ai donc utilisé le paquet disponible sur AUR, et j’ai eu droit à un échec, même en utilisant le PKGBUILD modifié :

make[3] : on entre dans le répertoire « /home/fred/download/libindicate/src/libindicate-0.3.6/libindicate »
CC libindicate_la-indicate-enum-types.lo
libtool: Version mismatch error. This is libtool 2.2.6b Debian-2.2.6b-2ubuntu1, but the
libtool: definition of this LT_INIT comes from libtool 2.2.10.
libtool: You should recreate aclocal.m4 with macros from libtool 2.2.6b Debian-2.2.6b-2ubuntu1
libtool: and run autoconf again.
make[3]: *** [libindicate_la-indicate-enum-types.lo] Erreur 63
make[3] : on quitte le répertoire « /home/fred/download/libindicate/src/libindicate-0.3.6/libindicate »
make[2]: *** [all] Erreur 2
make[2] : on quitte le répertoire « /home/fred/download/libindicate/src/libindicate-0.3.6/libindicate »
make[1]: *** [all-recursive] Erreur 1
make[1] : on quitte le répertoire « /home/fred/download/libindicate/src/libindicate-0.3.6 »
make: *** [all] Erreur 2

Je ne suis pas personne a abandonné aussi vite, mais il est dommage de devoir utiliser une technologie supplémentaire pour un logiciel qui vantait sa légèreté à l’origine. Même si Gwibber est un peu plus lourd, au moins une version fonctionnelle est disponible…

La guerre du JavaScript aura bien lieu…

Dans le petit monde des navigateurs, la guerre est désormais passé à celle de la vitesse d’interprétation du Javascript. En plus de la guerre des respects des standards, qui sera surement le sujet d’un autre article.

J’ai donc pris les grands noms des navigateurs multiplateformes à savoir Chromium (coeur de Google Chrome), Mozilla Firefox et Opera.

J’ai testé la dernière version stable et la dernière version de développement disponible.

A savoir : Chromium 6 et 7 pre, Mozilla Firefox 3.6.9 et 4.0 beta6pre, Opera 10.62 et 10.70pre.

Les deux tests utilisés ont été SunSpider 0.9.1 et v8 Benchmark v5.

Continuer la lecture de « La guerre du JavaScript aura bien lieu… »

Compilons la version améliorée de Mozilla Firefox 4.0 pré-beta 6…

Ayant lu un article sur OSNews sur Mozilla qui a annoncé la disponibilité d’une version de test avec le moteur de compilation à la volée de Javascript, j’ai voulu faire compiler la version par moi-même, j’ai récupéré le code source correspondant :

[fred@fredo-arch fox]$ hg clone http://hg.mozilla.org/tracemonkey/ src/

Et ensuite, j’ai utilisé le .mozconfig suivant :

#
# See http://www.mozilla.org/build/ for build instructions.
#

export AUTOCONF=autoconf-2.13

. $topsrcdir/browser/config/mozconfig

mk_add_options MOZ_OBJDIR=@TOPSRCDIR@/../objdir-fx

# Options for ‘configure’ (same as command-line options).
ac_add_options –enable-optimize
ac_add_options –disable-debug
ac_add_options –disable-tests
ac_add_options –with-ccache

Une fois la version disponible, j’ai comparé la version « classique » compilé ce matin, et la nouvelle version disponible.

Version classique : 1153 points

1153 points dans v8 avec Firefox "classique"

Version expérimentale : 1723 points soit 49,43% de plus.

1723 points dans v8 avec Firefox le compilateur JIT activé

Evidemment, on est loin de Google Chrome qui dépasse largement ce score – 5289 points environ – mais il y a du progrès 🙂

5289 points dans v8 sous chromium

La suite au prochain épisode 😉

Pino 0.3 : Le duke nukem for ever des clients twitter / identi.ca ?

Derrière ce titre volontairement provocateur, je ne fais qu’exprimer le sentiment que j’éprouve envers le coté « moribond » de ce projet. Alors que j’ai encensé de nombreuses fois ce logiciel, l’utilisant dès février 2010 – et m’occupant de la traduction sur de nombreuses versions 0.2.x

Cependant, tous les éléments qui font penser que la version 0.3.x sera – jusqu’à preuve du contraire – un vaporware :

C’est quand même dommage de voir un si bon outil devenir un vaporware… Oui, je sais, je n’ai pas le niveau de perfection dans la capacité de mettre le doigt où cela fait mal d’un certain Cyrille

L’Opale Noire de Lisa Gerrard… Un bijou.

J’ai reçu ce matin, près de 6 semaines après l’avoir commandé en Australie le dernier opus solo de la voix féminine des Dead Can Dance.

L’album, fourni sous la forme d’un digipak contient, en plus du CD, un petit encart cartonné, avec d’un coté un texte, et de l’autre une photo de dos de Lisa Gerrard.

Cet album me fait penser à un mélange de « The Silver Tree » (pour les pistes spirituelles, voire ethérée) et de « Duality » pour les morceaux un peu plus rapides, comme « Tell it from the moutain », « The Crossing » ou encore « Black Forest ».

Rien à jeter, même si je n’en suis qu’à ma première écoute de l’album… 50 minutes de pur bonheur…

J’ai franchement apprécié le mot contenu sur l’encart cartonné :

Thank you for supporting us in our new journey.
Your encouragement goes deeper than our connection to one another. Your integrity had helped continue the movement towards creative independance that can only be achieved through uncensored expression.

My expression to you is my music and I pray that it is a release for you, an awakening to enlightenment and mutual respect for all life forms.

Stay well.

Ce qui donne traduit :

Merci pour votre soutien dans notre nouveau voyage.
Votre encouragement va plus loin que nos interconnexions. Votre intégrité a aidé à la continuation d’un mouvement vers une indépendance créatrice qui ne peut être atteinte qu’au travers de l’expression non censurée.

Mon expression envers vous est la musique et je prie pour que ce soit une libération pour vous, un éveil à la lumière et au respect mutuel de toute forme de vie.

Portez-vous bien.

Cela fait chaud au coeur, et cela change des insultes habituels des « artistes » qui conchient les auditeurs qui n’ont pas acheté leur dernières galettes. Pour finir, quelques photos.

Désolé, mais la qualité n’est plus trop au rendez-vous… Et acheter un appareil photo numérique neuf, ce n’est pas au summum de mes priorités actuellement.

Et si un voie de sortie de la crise de la musique enregistrée était l’autoproduction ?

De plus en plus d’artistes – plus ou moins connu – ont décidé de se débarrasser de l’intermédiaire qu’est le producteur de disque pour vendre directement au consommateur.

Quelques exemples :

  • Lisa Gerrard, la chanteuse du groupe Dead Can Dance qui propose ses dernières créations uniquement depuis son site internet et du magasin en ligne lié. J’ai d’ailleurs acheté « The Black Opal » (5 semaines pour arriver d’Australie) et j’en parlerais dans un prochain article.
  • Trent Reznor, avec les 2 derniers opus du groupe Nine Inch Nails (Ghost I-IV et The Slip), mais aussi avec son nouveau groupe How To Destroy Angels.
  • Alessandro Cortini, claviériste de Nine Inch Nails, qui sous le nom de SonoIo vient de sortir son premier opus.
  • Ilan Rubin, dernier batteur du groupe Nine Inch Nails, qui propose les productions de son groupe « The New Regime« 
  • Metaform, alias Justice Aaron.

Et il doit sûrement en y avoir d’autres. En tout cas, que ce nombre croît ne serait pas étonnant, surtout si les artistes veulent controler la vente de la copie de leur oeuvre.

gImageReader : une interface légère pour Tesseract.

Il est parfois utile d’avoir un outil d’OCR. Il existe le très bon et très puissant moteur tesseract.

Cependant, toute sa puissance est exploitable uniquement en ligne de commande :(. Il y a bien un outil comme gscan2pdf, mais il demande un nombre assez important de dépendances lié à Perl.

Même si à une époque lointaine, je l’avais encensé 🙂

En faisant quelques recherches, je suis tombé sur gImageReader, un outil en python, n’ayant que peu de dépendances, en dehors de python et de tesseract :

imagemagick pycairo pygtk python-gtkspell

En m’inspirant de PKGBUILDs déjà existants pour contourner un problème de compilation, j’ai créé un paquet disponible sur AUR : gimagereader.

Le seul hic, c’est qu’il faut définir le chemin pour accéder aux dictionnaires de tesseract. Sur mon archlinux, ces derniers sont à l’endroit suivant :

/usr/share/tessdata

Configuration de gImageReader 0.6

Bien que ce ne soit qu’une version 0.6, l’interaction avec le moteur de tesseract est simple et le résultat (pour peu qu’on ait une image numérisée de qualité – minimum 300 ppp) donne de très bons résultats.

gImageReader 0.6 en action

Un bug cosmétique, c’est que le logiciel ne semble pas apprécier un système en UTF-8 🙂

En tout cas, c’est un logiciel sympa, le genre d’outil dont on a besoin de temps à autres et dont on est content d’avoir sous la souris 😉

Petit message pour Devil505 : libre à toi de t’inspirer de mon PKGBUILD pour faire un Frugalbuild 😉

En vrac’ rapide et libre avant le week-end.

Comme le week-end approche, un petit en vrac’ se justifie.

C’est tout pour aujourd’hui. Bon week-end

Une nouveauté visuelle de Mozilla Firefox 4.0beta6 : un bouton « arrêt, rechargement, chargement » tout-en-un

Alors que la 5ième béta de Mozilla Firefox est prévue pour le 7 septembre, la 6ième béta est en cours, comme l’on peut voir avec l’identifiant d’une compilation effectuée ce matin vers 10 h 30 : Mozilla/5.0 (X11; Linux x86_64; rv:2.0b6pre) Gecko/20100903 Firefox/4.0b6pre

Dans cette avant-dernière béta (7 bétas sont prévues), une nouveau graphique va simplifier la barre de tache : un bouton tout en un au niveau de la barre d’adresse, qui permet de lancer le chargement ou le rechargement, voire d’arrêter le chargement d’une page en cours.

Une image valant mieux que mille mots, voici où se trouve ce bouton :

Un aperçu du bouton en fin de barre d'adresse dans Mozilla Minefield 4.0b6pre

Pour info, cet ajout d’icone, c’est le bug 544816. En ce qui concerne le « Bouton » Firefox en haut à gauche de la fenêtre, c’est le bug 585370

Bilan culturel de l’été 2010.

Bien que l’été ne finisse que d’ici trois semaines environ, j’ai voulu faire le bilan de mes achats estivaux. Et puis, fallait bien faire le bilan depuis le mois de mai 😉

Nine Inch Nails :

  • Halo 11 : « The Perfect Drug » (loin d’être le meilleur Halo, mais c’est toujours meilleur qu’un certain Christophe M…)
  • Halo 22 : Beside You In Time : la vidéo de la tournée « Live:With Teeth« …

Black Sabbath :

  • Master Of Reality (1971)
  • Sabbath Bloody Sabbath (1973)

Ozzy Osbourne :

  • No More Tears (1991)
  • Black Rain (2007)
  • Scream (2010)

Hope Sandoval and The Warm Inventions :

  • Bavarian Fruit Bread (2001)

Portishead :

  • Third (2008)

Et pour finir, la compilation d’artistes sous licence Art Libre, « Renversement », achetée au RMLL 2010. Et l’obligatoire photo récapitulative :

Achat estivaux 2010 :)

Merci à PriceMinister (qui m’a permis de m’acheter la moitié de la liste à bas prix)… Se cultiver à petit prix, c’est assez « jouissif » 🙂

Le manque d’artistes francophones ? C’est à dire que j’attends l’année prochaine (les 20 ans de la mort de Gainsbourg) pour faire le plein de musique francophone de qualité… Comme quoi, à l’impossible, nul n’est tenu ! 😀

Dommage que Pino sente le sapin…

Mis à part le jeu de mots raté, et bien que je n’aime pas trop gwibber, il est désormais obligatoire de passer à sa version 2.31.91 pour accéder à Twitter. En effet, le service demande désormais une authentification.

Voila ce que cela donne :

autorisation pour utiliser gwibber avec Twitter

Quand à Pino, difficile de rester optimiste, lorsque l’on sait que la dernière modification du code source date du 3 juillet, et que celui-ci ne compile pas avec des versions récentes de vala…

Installer Tracker 0.9.18 sur ArchLinux

Tracker, c’est le moteur d’indexation et de recherches de fichiers de l’environnement de bureau Gnome.

Bien qu’une version 0.8.xx soit disponible, la version de développement 0.9.18 (au moment où j’écris cet article) est très facilement récupérable. Attention, comme toute version de développement, elle peut vous exploser à la figure 😉

A noter que depuis la version 0.9.16 – et uniquement en cas d’installation du logiciel en utilisant le code source (ce qui est somme toute assez courante sous des systèmes unix) – il faut installer Vala. Dans mon cas, j’ai utilisé le paquet AUR vala-devel, qui propose la version 0.9.7 du langage. Cf http://git.gnome.org/browse/tracker/tree/NEWS

Le code étant encore en développement, l’indexation semble assez longue, à moins que la lenteur constatée ne soit liée à la compilation d’une version de Minefield en même temps 😉

Un bug assez ennuyeux, pour ne pas dire qu’il facilite franchement le transit intestinal, semble que dans la version stable, tracker semble oublié le contenu qu’il a indexé, dès qu’on ferme la session 🙁

Bref, j’ai récupéré le précédent PKGBUILD, laissé à l’abandon par son créateur, et je l’ai modifié pour qu’il soit à jour, et surtout compilable.

Pour l’installer, il suffit de taper dans une console un petit : yaourt -S tracker-git

Et d’attendre en croisant les doigts 😉

Ce que l’on constate, c’est désormais que bien que l’interface n’ait que peu changé, elle est unifié quand on utilise le clic-droit sur l’icone en forme de loupe. L’entrée « courrier » est grisée. Cela doit être lié à la non-utilisation de ma part du logiciel de courrier Evolution, client officiel de Gnome.

tracker-menu

Sinon, l’interface de recherche est toujours aussi claire. Et aussi complète 😉

une recherche dans tracker

Et comme disait la publicité pour un fabricant de compatible PC dans les années 1980-1990 : « A suivre ! »