Disponibilité de Firefox 2.0rc2 sous Ubuntu Edgy Eft

Depuis quelques heures, les testeurs de la version Edgy Eft de (K/X)Ubuntu ont accès à la dernière version en date de Firefox, la 2.0rc2. Ce qui semble confirmer l’info que j’avais eu jadis, comme quoi Firefox 2.0 serait fourni avec la version Edgy Eft (alias 6.10) de (K/X)Ubuntu.

Ci dessous, une capture d’écran de cette version de Firefox :

Firefox 2.0rc2 sous Edgy Eft

Dommage – et j’ai besoin de le vérifier – que le bug 61104 puisse être un bloqueur potentiel pour ma migration vers cette version d’Ubuntu. Je mettrais à jour la note en ce qui concerne le bug 61104.

Vers le grand choc : Firefox 2 contre IE7 ?

Clubic et PCInpact (entre autres) ont relayé l’information : IE7 sortira dans le courant du mois d’octobre. Or, dans le courant de ce même mois, Firefox 2.0 (dont la Release Candidate 2 est sortie il y a quelques jours), devrait aussi pointer le bout de son nez.

Cela risque d’être une épreuve pour Microsoft (qui espère bien casser la tête du panda roux), et pour la Fondation Mozilla (qui espère bien conserver voire augmenter ses parts de marché d’environ 20% en France, 21,9% en Europe, 13,5% en Amérique du Nord, 21,4% en Océanie, 10% pour l’Asie et l’Afrique)

Cependant, il risque d’y avoir deux facteurs limitants pour IE7″> IE7 :

  • l’obligation d’avoir au minimum Windows XP Service Pack 2
  • que ce dernier soit « original » ( = non piraté)

Des sites comme W3Schools annonce que sur 100 visiteurs, 75 utilisent windows XP, 9,2% Windows 2000, 1,4% Windows 98…

Tandis que Firefox se contente de Windows 98 et de 128 Mo de ram… Et il se paye le luxe de tourner aussi sous des OS ignorés ou abandonnés par Microsoft : Linux et MacOS-X.

Il est certain qu’IE7 fera du mal à Firefox dans un premier temps, mais il reste une inconnue : le temps qui s’écoulera entre la première faille suffisamment dangereuse pour être déclarée comme critique pour les deux concurrents.

Seul l’avenir nous le dira 😉

Conséquence de la dictature des mannequins maigrissimes : les blogs « pro-anorexie ».

Encore appellé blog « pro-ana », ils pullulent sur des sites de blog comme Skyblog.com.

J’ai d’ailleurs rapporté au service d’abus une bonne quinzaine de sites qui font du prosélytisme pour une soit-disant façon de vivre qui revient à se suicider à petit feu.

Et on obtient des « beautés » de ce style, qui rappelle étrangement certaines images diffusée au procès de Nuremberg en 1946.

des beautés comme celle des camps de concentration ?

Ou encore des idées complètement débiles avec des maximes encore plus dangereuses que le « arbeit macht frei » des camps nazis…

devise débile des pro-anorexie

Je ne donnerais pas d’adresse, car je suppose que les blogs en question auront été supprimés. En tout cas, je ferais tout pour combattre une idéologie criminelle, conséquence de la dictature de la maigreur des mannequins et dont on voit un exemple ci-dessous (à moins que la photo n’ait été retouchée sous Photoshop ?) :

A bas la dictature de la mode !

Le seul lien que je donnerais, c’est celui d’une personne qui combat cette idéologie suicidaire :

http://x0xlakishax0x.skyblog.com/

Un autre lien intéressant qui montre les mensonges fondateurs des pro-ana :

http://jeanluc.croix.free.fr/comparaisonimages.htm

Pitié, dites moi que c’est du second degré ?!

J(érome)vachez est une personne qui sévit le plus dans le petit monde de webzine francophones. Il a posté – et poste encore – sur clubic, pcinpact, generation-nt, entre autre.

C’est une personne qui doit être très sympathique dans la vie, mais d’un entêtement monstrueux, digne des lavages de cerveaux les plus perfectionnés. Et d’une certaine forme poussée à l’extrême d’idolatrie envers Microsoft et ses technologies.

Continuer la lecture de « Pitié, dites moi que c’est du second degré ?! »

Edgy Eft ou Fedora Core 6 ?

C’est avec l’approche des deux nouvelles moutures des principales distributions linux (jettons un voile pudique sur la Mandriva 2007), je me pose la question de savoir quelle sera ma prochaine distribution. Car j’ai plusieurs prérequis :

  • Noyau linux 2.6.17 ou suivant
  • Gnome 2.16.0 ou suivant
  • gcc 4.1 ou suivant
  • OpenOffice.org 2.0.3 ou suivant
  • Xorg 7.1 pour les fenêtres gérées par la carte graphique et non plus par le processeur qui a autre chose à faire
  • Pouvoir recompiler le code source de Pan
  • Pouvoir recompiler le code source de Firefox, Thunderbird et Seamonkey
  • Installation facile de Java et du support mp3…

Les 5 premiers points sont remplis par les deux distributions. La recompilation de Pan n’a pas encore été testé, mais je crains le pire en ce qui concerne mes tests avec Edgy Eft… En effet, il suffit de lire le billet précédent concernant mes déboires avec le compilateur fourni avec Edgy Eft.

Pour la facilité d’installation de Java et du support mp3, j’avoue qu’Ubuntu est à priori avantagé. Il ne me reste plus qu’à faire des tests avec la version test3 de la Fedora Core 6. Je sais que la version « pre-release » est sortie, mais je préfère partir de la test3 pour tester le système de mise à jour. Je n’en avais pas gardé un souvenir impérissable lors de quelques tests de la Fedora Core 5…

Qui vivra verra 🙂

En tout cas, les tests sont en cours 🙂

Sortie d’Ubuntu Linux Edgy Eft béta1

La première béta d’Edgy Eft (alias Ubuntu 6.10) vient de sortir. (note de publication en anglais)

Et une traduction rapide des principaux points :

  • Gnome 2.16
  • OpenOffice.org 2.0.4 RC 2
  • Xorg 7.1 (nouvelle version de l’interface de fenêtrage, avec le support d’effet 3D (AIGLX) pour certaines cartes)
  • Firefox 2.0béta2, en attendant la RC1 😉

Et en dessous du capot :

  • Gcc 4.1.1 (qui bugge à mort pour compiler le code source du tronc de firefox, bug 61104 sur la base de données d’Ubuntu
  • Glibc 2.4
  • Noyau linux 2.6.17
  • Nouveau système d’initialisation

Cette version est destiné aux testeurs fous, et il est donc conseillé d’attendre pour les utilisateurs classiques la fin du mois d’octobre pour la version finale de la Ubuntu 6.10.

Lien de téléchargement :

http://releases.ubuntu.com/6.10/

Bref, pour moi, tant que le bug 61104 ne sera pas corrigé (ou limite contourné par l’installation d’un gcc 4.0 en parallèle du 4.1.1), je n’installerais pas Edgy Eft à sa sortie, même si la knot3 m’avait laissé envisager le contraire.

Sortie de Firefox 2.0rc1

Même si les notes de publications ne sont pas publiées, la version 2.0rc1 est enfin disponible.

Bien que soit déconseillé, voici les liens ftp pour les différentes versions principales en français :

Version Windows (5,4 Mo)

Version MacOS-X (universelle) (17 Mo)

Version Linux (9 Mo)

Attention : version non encore finale, des extensions pourraient ne pas fonctionner.

La release candidate 2 (et dernière de la liste ?) étant prévu d’ici une dizaine de jours (le code sera gelé pour la Rc2 le 29 septembre)

Et l’incontournable capture d’écran :

firefox 2.0rc1 sous Ubuntu Linux

Modification au 27 septembre, 7 h 25 :

Page des notes de publications (en anglais) : http://www.mozilla.com/en-US/firefox/2.0/releasenotes/

Traduction rapide des fonctionnalités présentes :

  • Nouveau thème
  • protection anti-phishing intégrée
  • fonctionnalités de recherche améliorées (ajout et réorganisation des moteurs, suggestion, etc…)
  • navigation par onglets améliorée (bouton de fermeture sur chaque onglet, lien ouvert dans des onglets par défaut, réouverture d’onglets fermés accidentellement, etc…)
  • récupération des sessions fermées de manière abrupte (crash, redémarrage suite à une mise à jour)
  • gestion améliorée des flux RSS
  • correction orthographique en ligne pour la saisie de texte dans les formulaires
  • titres dynamiques, quand les sites proposent des « micro-résumés », les marques pages créés les utilisent.
  • fusion du gestionnaire de thèmes et d’extensions en un seul gestionnaire
  • JavaScript 1.7
  • greffon de recherche étendu amélioré cf http://developer.mozilla.org/en/docs/Creating_MozSearch_plugins
  • mis à jour du système d’extension (pour permettre entre autres, une meilleure traduction)
  • session coté client et stockage serveur lié au WhatWG
  • ajout de la fonctionnalité SVG text:path
  • nouvel installateur Windows basé sur la technologie de NullSoft

Vieux motard que j’aimais… Je découvre enfin la puissance des scripts Bash ;)

Désolé pour la très mauvaise contrepèterie, mais cela remonte à l’époque où je lisais un certain « Amstrad 100 pour 100″… Bref. Ce matin, après avoir tapé pour la 10 000ième fois environ la ligne de commande suivante :

tar xvfj *.tar.bz2 ; rm -f *.tar.bz2 ; cd mozilla ; make -f client.mk checkout ; cd .. ; tar cvfj moz-fox.tar.bz2 mozilla

qui permet la mise à jour du code source de mon Mozilla Firefox (version du tronc), j’ai décidé de voir si je pouvais – via un script bash – limiter cet ennuyeuse ligne de code.

Et j’ai réussi à pondre le code suivant, en m’entrainant avec une copie du code source de mon Mozilla Thunderbird :

#!/bin/bash

# Script qui effectue les opérations suivantes
# a) copie du code source vers le répertoire de travail
# b) mise à jour du code source
# c) on archive le source mis à jour.

# version développée pour Thunderbird, adaptable à Seamonkey et firefox
# en remplaçant les « mail » par des « fox » ou « suite »

# Rendu exécutable par un petit chmod u+x, et déplacé à la racine de
# mon répertoire utilisateur

# Etape a)

cd ~/sources
mv moz-mail.tar.bz2 ~/logs/mail/

# Etape b)

cd ~/logs/mail/
tar xvfj moz-mail.tar.bz2
rm -f moz-mail.tar.bz2
cd mozilla
make -f client.mk checkout
cd ..

# Etape c)

tar cvfj moz-mail.tar.bz2 mozilla/
mv moz-mail.tar.bz2 ~/sources

Je sais que ce n’est pas ultra optimisé, ni super bien codé, mais cela suffit largement à mes besoins de base. Maintenant, il ne me reste plus qu’à faire un script équivalent pour la compilation du code, et j’aurais quelque scripts qui me simplifieront un peu la vie et rallongeront la durée de vie de mon clavier 😉

Edition 23 septembre 9 h 30 :

Voici un prototype du code du script bash pour la compilation automatisée. Des spécialistes en Bash scripting pour me corriger les éventuelles erreurs ?

#!/bin/bash

# Script qui effectue les opérations suivantes
# a) Déplacement dans le répertoire de travail
# b) lancement de la compilation
# c) copie d’une version du logiciel compilée dans Applications et son installation
# d) copie d’une version du logiciel compilée dans Compils pour en garder une archive

# version développée pour Thunderbird, adaptable à Seamonkey et firefox
# en remplaçant les « mail » par des « fox » ou « suite »

# Rendu exécutable par un petit chmod u+x, et déplacé à la racine de
# mon répertoire utilisateur

# On prend comme prérequis que le code est déjà présent.

cd ~/logs/mail/mozilla

make -f client.mk
make -C mail/installer

# à remplacer par make -C xpinstall/packager si compilation en mode dynamique
# on utilise *.tar.bz2 => nom complet pouvant changer, simple sécurité

cd dist/
cp *.tar.bz2 ~/Applications
cp *.tar.bz2 ~/compils

# maintenant la partie dangereuse.

cd ~/Applications
rm -rf /thunderbird # effaçage de l’ancienne version
tar xvfj thun*.tar.bz2 # au cas où il y aurait d’autre archives en .tar.bz2
rm -f thun*.tar.bz2 # on a plus besoin de l’archive en .tar.bz2

cd ~ # histoire de quitter le répertoire Applications

Entre Giga et gibi-octet : pour les disques durs rétrecissent au formatage ?

C’est en farfouillant sur les forums d’ubuntu-fr.org, que je suis tombé sur les questions d’un utilisateur qui se plaignait d’avoir perdu 10 Go sur un disque dur. (http://forum.ubuntu-fr.org/viewtopic.php?id=63880)

C’est en lui répondant que j’ai été une nouvelle fois confronté à un problème assez courant : la différence de taille en un disque dur acheté et sa capacité réellement exploitable.

Si dans la vie courante, on considère avec raison que :

  • kilo = préfixe pour désigner un millier de quelque chose
  • méga = préfixe pour désigner un million de quelque chose
  • giga = préfixe pour désigner un milliard de quelque chose

C’est complètement faux en informatique. Et pour une simple raison.

Si l’homme compte en base 10 (en utilisant les chiffres de 0 à 9), l’informatique et l’ordinateur depuis sa conception ne connait que 2 valeurs : 0 et 1. En clair, soit le courant passe, soit il ne passe pas !

Donc, le kilo-octet, soit 2^10 octets ne vaut pas 1000, mais 1024 octets, soit 2,4% de plus.

De même, le méga-octet, soit 2^10 kilo-octets ne vaut pas 1 000 000 d’octets, mais 1 048 576, soit 4,8% de plus.

Enfin, pour le giga-octet, soit 2^10 méga-octets ne vaut pas 1 000 000 000 d’octets, mais 1 073 741 824, soit 7,3% de plus !

Continuer la lecture de « Entre Giga et gibi-octet : pour les disques durs rétrecissent au formatage ? »

Sortie des versions 1.5.0.7 de Firefox et Thunderbird.

Bien que le site officiel n’annonce toujours qu’une version 1.5.0.6 – à 16 h 24, les version 1.5.0.7 de Firefox et Thunderbird sont disponibles.

Pour télécharger Firefox (en fonction de votre langue et de la plateforme) : http://releases.mozilla.org/pub/mozilla.org/firefox/releases/1.5.0.7/

Idem pour Thunderbird : http://releases.mozilla.org/pub/mozilla.org/thunderbird/releases/1.5.0.7/

Les mises à jour automatisées seront activées sous peu. Je modifierais aussi l’article dès la disponibilité des notes de publications.

Édition au 17 septembre – 22 h 20 : la vie réelle ayant repris ses droits, voici les notes de publications (en anglais) pour Firefox 1.5.0.7 et pour Thunderbird 1.5.0.7

Et pour les anglophones, le lien vers les problèmes de sécurité corrigés, commun à Thunderbird et Firefox.

Sortie de Firefox 2.0 béta 2

Aujourd’hui est sortie la béta 2 de Firefox 2.0. Que certaines cassandres surnomment 1.6… Et la capture d’écran obligatoire :

Firefox 2.0 béta2 sous Ubuntu Linux

Au menu des réjouissances :

  • Un nouveau thème pour Firefox (assez MacOS-X à mon goût)
  • Protection anti-hameçonnage intégrée
  • Gestion améliorée des moteurs de recherches et des suggestions de recherche de Google, Yahoo et Answers.com
  • Amélioration à la navigation par onglet, en rajoutant la possibilité d’ouvrir à nouveau des onglets fermés
  • Firefox reprend les sites ouverts après un redemarrage du navigateur ou un plantage du système
  • Meilleur support de l’aperçu et de la souscriptions aux flux RSS
  • Correction orthographique des formulaires web
  • La possiblité de créer des marque-pages avec des « titres dynamique » pour les sites qui offrent des micro-résumés
  • Nouveau gestionnaire d’ajouts qui simplifie la gestion des extensions et thèmes
  • Support du JavaScript 1.7
  • Format étendu des greffons de recherches
  • Mise à jour du système d’extensions pour offrir une sécurité améliorée et permettre une meilleure traduction des extensions
  • Support du stockage permanent et des sessions coté client
  • Support du texte SVG en utilisant la technologie svg:textPath
  • Nouvel installateur pour les versions Windows se basant sur Nullsoft Scriptable Install System

Il est vrai qu’il n’y a que très peu de différences pour justifier une appellation 2.0…

Ubuntu Linux mettrait le feu aux portables ?

Fouinant sur OSNews, je suis tombé sur une histoire de portable qui aurait surchauffé (pour ne pas dire prendre feu ?) en utilisant Ubuntu Linux. Cela serait le cas avec certains portables utilisant des processeurs dual-core. Du moins, selon cette brève d’OSDir.

L’article en question pointe vers un article posté sur le forum des utilisateurs anglophones d’Ubuntu Linux.

I’ve been using Ubuntu for over a year now and everything has been great. I just received a new laptop:

Dell Inspiron 9400\E1705,
Intel Core Duo
17″ UWXGA screen,
NVIDIA 7800GS.

Or, en voyant « Dell », cela m’a fait souvenir d’une brève parue sur Clubic, il y a environ une semaine.

Dell a annoncé sa décision aujourd’hui de rappeler pas moins de 4,1 millions de batteries destinées à ses ordinateurs PC portables. Jugées défectueuses, ces batteries pourraient être victimes de surchauffes et provoquer d’éventuels incendies. La décision de Dell signe la mise en place du programme de rappel de batteries le plus important de l’histoire de l’informatique grand public.

Fouillant sur la toile, je suis alors tombé sur le site de Dell concernant ce rappel massif de batteries pour portables :

http://www.dellbatteryprogram.com/Default.aspx?LN=fr-FR

Et si on regarde la liste, que voit-on ?

Inspiron : 500M, 510M, 600M, 700M, 710M, 6000, 6400, 8500, 8600, 9100, 9200, 9300, 9400, E1505, E1705

Et oui, le modèle 9400 de la personne victime de l’accident de surchauffe. Il y a quand même pas mal de « chance » que la personne fut victime d’un mauvais exemplaire de cette série de portable.

Il y a déjà eu des cas de combustions spontanés de portables, mais cela a aussi touché des MacBook Pro, donc, pas forcément sous Ubuntu Linux…

Déjà que l’utilisation du portable est dangereux vu la chaleur qu’il dégage quand on l’utilise sur les genoux (avec des problèmes potentiels de stérilité passagère pour la gente masculine – et oui, les testicules cessent de fonctionner au dela de 35°C !), s’ils prennent feu tout seul à cause de batteries mal conçues… Autant laisser tomber l’informatique nomade ! 🙂

Merci DADVSI :(

J’aurais pu vous dire que l’excellent logiciel de partage en pair-à-pair Azureus est sorti en version 2.5.0.0, mais je ne vous le dirais pas.

J’aurais pu vous dire qu’il permet d’améliorer l’utilisation, qu’il est mieux que son prédecesseur, mais je ne vous le dirais pas.

J’aurais pu vous donner son adresse pour le récupérer, mais je ne vous la donnerais pas.

J’aurais pu vous dire qu’il suffit de passer par google ou par votre moteur de recherche préféré, mais je ne vous le dirais pas.

Bref, à cause de DADVSI, je n’ai pas le droit de vous dire comment récupérer du contenu plus que légal, comme de la musique libre via Jamendo ou encore une image ISO d’un système d’exploitation libre (comme une ubuntu linux, une Fedora Core 5, une mandriva, etc…).

Bref, bienvenue sur un internet qui est censuré pour le plaisir de quelques majors qui veulent vous empécher d’écouter autre chose que la soupe qu’elles vendent à tout prix.