Compiler Sunbird sur Linux pour AMD64.

Bien que Sunbird soit fourni pour de nombreuses plateformes, dont linux, elle ne semble pas l’être pour des linux 64 bits, comme les debian etch AM64, K/X/Ubuntu AMD64, etc…

Voici donc comment faire pour tester l’agenda de la Fondation Mozilla, apparemment basé sur le coeur de Firefox 2.0.0.x, à savoir Gecko 1.8.1.x

On partira de l’hypothèse que la machine utilisée est déjà configurée pour la compilation d’un autre logiciel de la Fondation Mozilla.

1) Récupération du code source :

http://releases.mozilla.org/pub/mozilla.org/calendar/sunbird/releases/0.5/source/

Fichier tar.bz2 d’environ 39,5 Mo.

2) On décompacte le code source dans le répertoire de téléchargement depuis la console :

$ tar xvfj lightning-sunbird-0.5-source.tar.bz2

3) On va dans le répertoire du code source via un $ cd mozilla, et l’on crée le fichier .mozconfig :

$ gedit .mozconfig &

gedit pouvant être remplacé par votre éditeur de texte préféré.

En se basant sur cette page : http://www.mozilla.org/projects/calendar/sunbird/build.html

On crée le fichier .mozconfig suivant :

. $topsrcdir/calendar/sunbird/config/mozconfig

ac_add_options –disable-debug
ac_add_options –disable-tests

ac_add_options –enable-optimize
ac_add_options –disable-shared
ac_add_options –enable-static

On sauvegarde le fichier.

Et on rentre dans la console :

$ make -f client.mk depend
$ make -f client.mk build
$ make -C xpinstall/packager

Temps indicatif sur un Sempron 3100+ (à base de K8) + 1 Go :

1ière étape : 3 minutes environ
2ième étape : 30 minutes environ
3ième étape : 2 minutes environ

4) Si tout s’est bien passé, on a une archive d’environ 8,5 Mo contenant le logiciel dans le répertoire mozilla/dist/, qu’il suffit de copier et de désarchiver ailleurs pour avoir le logiciel près à l’emploi, et quelque chose qui ressemble à cela :

sunbird 0.5 en anglais sous linux x86_64

5) Une interface traduite ?

Simple.

a) Il faut se rendre ici : http://releases.mozilla.org/pub/mozilla.org/calendar/sunbird/releases/0.5/langpacks/, et récupérer avec « enregistrer sous » le fichier fr.xpi

b) ajouter le langage en tant qu’extensions via le menu « tools/addons »

c) redémarrer sunbird puis le refermer.

d) créer un raccourci de lancement avec la commande : sunbird -contentLocale fr-FR -UILocale fr-FR &

e) Et voila le travail. 🙂

Sunbird 0.5 en français sous linux x86_64

Enfin, en ce qui concerne les illustrations officielles, je ne vous donnerais pas l’option qui l’active, car il faut l’autorisation de la Fondation Mozilla pour le faire 😛

Ah, les basses tentatives d’hameçonnage par courrier.

Les attaques par phishing (hameçonnage) par courrier électronique sont souvent de qualité assez moyenne.

Surtout quand les piégeurs partent d’un prérequis qui est faux… Que toute personne ayant un compte chez free.fr est possesseur d’une freebox. Ce qui est faux, étant donné que mon compte free date de… 1999 🙂

Voici le courrier envoyé, détecté comme un scam par la version de développement de Thunderbird (une pré-3.0 sous Windows Vista (!!), car je n’ai pas encore complètement emménagé à ma nouvelle adresse où je n’utiliserais plus – à ma grande joie – que du logiciel libre).

Je parlerais de mon déménagement dans une note ultérieure, car rien n’est complètement fini !

tentative nullissime d'hameçonnage par courrier électronique.

De plus, si on regarde le code source du courrier, le phishing saute aux yeux :

Veuillez cliquer sur le lien ci-dessous
<p><a href= »http://xxxxxxxxxx.onlinehome.fr/services/freebox/enligne/free.fr/ » target= »_blank »>https://security.free.fr/securitee-freebox/mai/client.php</a>

J’ai bien entendu volontaiement masquer la fausse adresse. Je me demande combien de personnes se feront avoir par ce piège par simple crédulité, car c’est la base de fonctionnement de telles arnaques 🙁

Des détails devraient cependant faire poser des questions : pourquoi un FAI écrirait directement à un utilisateur ? Et ferait-il autant de fautes d’orthographe et de syntaxe ?

J’vais vrac’er ;)

Cela faisait longtemps que je n’avais pas posté dans cette catégorie.

ReactOS ? Vers la mort d’un projet libre qui aurait pu donner un bon windows ?

ReactOS est un projet né en 1996, dans le but de coder un clone libre de Windows NT4.0, le windows le plus évolué de l’époque.

Or, un des membres clés, Alex Ionescu vient de quitter l’équipe.

Dommage pour le projet risque de prendre pas mal de retard, voire même de mourir, ce qui serait dommage, car pour une fois, on aurait pu avoir un windows-like qui serait moins bogué que l’original !

J’ai fait quelque chose « d’illégal » aujourd’hui ;)

Oui, j’ai osé utiliser un client Bittorrent pour faire un téléchargement… Celui de l’image ISO du DVD de la Gentoo 2007.0 pour AMD64, dont le lien est disponible sur cette page.

🙂

Pourquoi je dis cela ? Tout simplement que le fichage automatisé des flux de logiciels de pair-à-pair sera peut-être de nouveau autorisé, après un véto de la CNIL lors d’une première tentative d’imposition de cette mesure.

Rappel des faits. En 2005, différentes sociétés de producteurs emmenées par la SCPP sollicitent l’approbation de la Cnil concernant la mise en place, par des prestataires privés, de dispositifs automatisés de surveillance des réseaux P2P chargés de relever l’adresse IP des machines échangeant des fichiers illégaux. Cette adresse aurait ensuite été utilisée pour retrouver le propriétaire de la machine et lui faire parvenir un message d’avertissement, avant d’entamer des poursuites en justice en cas de récidive.

Ce système, désigné sous le nom de « riposte graduée », est alors rejeté par la Cnil. Chargée de la protection des libertés individuelles, celle-ci estime que les dispositifs présentés ne sont pas « proportionnés à la finalité poursuivie » et dénonce la volonté des sociétés de producteurs de se constituer juge et partie, en déterminant elles-mêmes les modalités de la riposte graduée. Dans sa décision du 18 octobre 2005, elle précise en outre que « l’envoi de messages pédagogiques pour le compte de tiers ne fait pas partie des cas de figure où les fournisseurs d’accès à internet sont autorisés à conserver les données de connexions des internautes ».

Le Conseil d’Etat, plus haute autorité administrative, ne désavoue pas la Cnil sur ce dernier point, mais il annule toutefois sa décision. Selon lui, le volume d’internautes qui utilisent les réseaux P2P à des fins illégales justifie largement l’emploi d’un dispositif de surveillance automatisée qui n’aurait rien de « disproportionné ».
[…]
Même son de cloche du côté de la Sacem (2) et de la SDRM (3), qui « se réjouissent de l’arrêt rendu le 23 mai 2007 par le Conseil d’Etat » et expriment leur désir de « développer des relations positives avec la CNIL afin de favoriser la lutte contre les échanges illicites dans le respect des libertés individuelles et de la protection de la vie privée ».

A charge maintenant pour les sociétés civiles de producteurs de présenter un nouvau dossier à la Cnil, dans lequel elles ne manqueront pas de rappeler que l’autorisation de surveiller les réseaux avait été accordée au Syndicat des éditeurs de logiciels de loisirs. De son coté, la Cnil devra tenir compte de la décision du Conseil d’Etat.

Simple question : combien va couter en place et en disque dur le stockage des informations récoltées ?!

Coïncidence étrange de la part de Microsoft ?!

Il y a quelques jours, Microsoft annonçait en grande pompe que les logiciels libres violeraient 235 brevets qu’ils auraient déposés

La guerre opposant Microsoft à la communauté Linux serait-elle relancée? Dans une interview au magazine américain Fortune, le directeur juridique de Microsoft, Brad Smith, s’est livré à un décompte: le nombre de violations de brevets commises par les logiciels open source par rapport aux produits Microsoft référents.

Il les liste ainsi :le noyau ou kernel Linux violerait 42 brevets de l’éditeur; son interface graphique et des éléments de design en enfreindraient 65 autres. Les applications de bureautique sont ensuite pointées: OpenOffice.org est accusée de violer 45 brevets. Enfin, d’autres programmes open source, non spécifiés, contreviendraient à 83 autres technologies protégées.

Quelques jours plus tard, voila que MS lance une nouvelle campagne à la « get the facts » (la première ayant été dénoncé comme mensongère) :

« L’éditeur américain veut également tenter de faire oublier sa campagne « Get the Facts » de 2004. Une initiative publicitaire qui vantait les performances et les faibles coûts de Windows face aux OS GNU/Linux. Or elle a été trés critiquée, notamment en Grande-Bretagne, pour le manque d’indépendance de ses références techniques ou financières, en majorité issues d’études financées par Microsoft ou réalisées par l’éditeur lui-même. »

Continuer la lecture de « Coïncidence étrange de la part de Microsoft ?! »

Sortie de WordPress 2.2.0

La version 2.2 de WordPress vient juste de sortir.

Selon les notes de publications, les nouveautés sont :

  • Des widgets dans WordPress pour arranger facielement les parties d’un blog (généralement les barres latérales via du glisser-déposer. Fonctionnalité activé dans les thèmes officiels de WordPress.
  • Support complet des fils RSS ATOM.
  • Nouvel outil d’import pour les blog de Google.
  • Amélioration de la gestion des commentaires dans l’interface de gestion du blog.
  • Protection contre l’activation ou l’édition d’un fichier qui pourrait casser le blog !
  • La partie du code gérant les filtres et les greffons a été amélioré en taille et en vitesse
  • Début du travail du support du WYSIWYG pour des versions à venir de Safari

L’installation a été simple : suffit de copier les fichiers de la nouvelle version sur la précédente.

WordPress-fr en parle aussi et surement d’une manière plus complète que moi 🙂

J’avais envie de faire une note, cela vous dérange pas ?

Une petite note en passant, car cela me démangeait 🙂

  • Windows Vista ? Il est digne des autres Windows, et connait lui aussi des BSOD… Merci à Tristan Nitot et l’indispensable « Standblog » pour l’info 😉
  • KDE 4.0 Alpha 1 est sorti… Et si l’interface ne change pas outre mesure (pourquoi toujours montrer une apparence Windows-like ?!), les tripes semblent avoir bougées, elles. Enfin, on verra d’ici la fin de l’année avec KDE 4.0 final qui promet beaucoup de bonnes choses 😉
  • Microsoft se dit agacé par le support d’IBM au format OpenDocument au lieu de son OpenXML… Dans ce cas, Microsoft n’a qu’à porter MS-Office pour Linux, et tout sera plus simple… Et sauf preuve du contraire, en ce 12 mai 2007, OpenXML n’est pas officiellement reconnu comme un standard par les instances compétentes contrairement au format OpenDocument… A suivre, donc 😉

A la prochaine 😉

Sortie de Gran Paradiso Alpha4

Hier est sorti la 4ième alpha de Gran Paradiso, nom de code de Firefox 3.0

Au menu :

  • Ajout de la bibliothèque Javascript FUEL, qui concerne la création d’extension. Plus d’infos sur cette page.
  • Les informations d’une page (via le clic droit de la souris) ont été remise au gout du jour.
  • Support Cocoa amélioré pour la version MacOS-X
  • Ajout de Breakpad (l’outil de rapport de bogue automatisé) pour MacOS-X
  • Amélioration du support du mode hors ligne. Le cache du mode hors ligne est géré via une base SQL. Plus d’informations sur cette page.
  • Pas mal de corrections sur le moteur gecko 1.9

Sur le plan des prochaines versions, des alpha 5 et 6 sont prévues pour fin mai et fin juin, la béta 1 pour juillet, la béta 2 pour septembre, suivi de versions RC par la suite. La version 3.0.0.0 étant prévu pour la fin de l’année 2007. Cf l’article de mozillazine suivant.

Voici une capture d’écran (faite sous Windows Vista, non je ne l’ai pas installé sur ma machine, mais j’utilise la machine d’un de mes proches qui est allergique à Linux !) de la nouvelle page d’info :

page d'information sous Gran Paradiso Alpha 4

Ah, les traductions ;)

Ayant été ce matin dans un hypermarché dont le nom commence par « C » et finit par « r », ayant un logo bleu et rouge, j’ai pu m’acheter une petite clé USB d’une capacité d’un gigaoctet, car elle était à un prix très intéressant (9,90 €).

En dehors qu’elle soit reconnu sans aucun problème par Ubuntu Feisty Fawn (que j’utilise depuis la sortie de la version béta), j’ai aperçu quelque chose d’intéressant : la notice au dos du paquet sur cette « disquette électronique » en français, anglais et espagnol. Et là, j’ai vu quelque chose de marrant : Si les notices françaises et anglaises annoncent que la capacité de ce type de clé allant de 128 Mo à 4 Go, en espagnol, elle tombe à 2 Go !

la notice trilingue

Étonnant, non ? 😉

Lecture de fichier wmv sur Ubuntu AMD64 en attendant Feisty Fawn ?

Cet article est la suite de celui-ci, dans lequel il restait un problème à résoudre : les flux wmv n’offrant que le son et non la vidéo 🙁

Après quelques recherches google-ienne, j’ai appris que la version 1.0rc1 de Mplayer offrait un support natif des flux wmv. Hors, si l’on cherche un paquet pour ubuntu de Mplayer 1.0rc1, il faut se pencher sur Feisty Fawn, encore en développement 🙁

Donc, le plus simple et la plus sage est d’attendre feisty fawn pour la lecture, ce qui suit étant destiné aux kamikaze !

La solution a été de passer par un dépot tiers, celui de Falcon qui offre le logiciel dans cette version précise.

Après avoir installé la clé GPG du mainteneur du dépot, j’ai rajouté le dit dépot dans Synaptic. Cependant, il offrait d’autre mises à jour de logiciel qui ne m’intéressait pas outre mesure. j’ai donc « gelé » les versions des logiciels que je ne désirais pas mettre à jour, n’étant intéressé que par Mplayer.

On peut aussi passer par aptitude (cf l’excellente documentation qu’on peut installer via un petit sudo apt-get install aptitude-doc-fr et voir comment on peut geler facilement des paquets (en prenant soin de les noter pour la suite). Une explication des actions sur les paquets est ensuite expliqué quand on entre l’adresse file:///usr/share/doc/aptitude/html/fr/ch02s02s03.html dans un navigateur internet.

Bref, une fois les paquets installés, j’ai pu obtenir la vidéo qui manquait. Ci dessous un exemple du « journal de la santé » via la site de France5.

flux wmv du journal de la santé de France5 sous ubuntu linux AMD64

J’ai bien entendu désactiver le dépot et dégeler les paquets que je ne désirais pas mettre à jour.

En petit « bonus », j’ai testé avec une version de développement de Feisty Fawn. Il suffit d’installer les codecs complémentaires, et de désactiver le greffon de Totem pour que tout se passe bien.

La preuve ? Le journal de 8 heures de France2 sous Feisty Fawn :

Le journal de 8 heures sous Feisty Fawn x86_64.

Permettre la lecture des vidéos au format wmv sur Ubuntu AMD64

Le fichier au format wmv sont devenus – malheureusement – monnaie courante. Le moyen de permettre la lecture des dits fichiers est de passer par les « win32codecs ».

Oui, bien « 32 »… Ce qui veut dire : utilisateurs de linux 64 bits, passez votre chemin ? Pas franchement. Voici de quoi résoudre une partie non négligeable des problèmes de lecture. Suivez le guide 😉

1) Il faut installer à la fois Mplayer et son extension « mozilla mplayer » via l’outil d’ajout-suppression de programme.

2) Aller à l’adresse suivante (http://www.mplayerhq.hu/MPlayer/releases/codecs/), et récupérer les deux fichiers suivants :

mplayer-codecs-20061022-1.x86_64.rpm et mplayer-codecs-extra-20061022-1.x86_64.rpm

3) Transformons les deux rpms en .deb via l’outil alien et installons-le en même temps :

sudo alien -i *.deb

Si on veut agir en deux étapes (et donc conserver une copie des fichiers .deb) :

sudo alien -cd *.rpm ; sudo dpkg -i *.deb

Ensuite, dans Mplayer, il suffira d’ouvrir le fichier wmv. Le support n’est pas complet (surement à cause d’une version non supportée en 64 bits) des codecs wmv.

Même si cet exemple (http://home.att.net/~cherokee68/C4.wmv) fonctionne parfaitement, le journal TV comme celui de France2 n’affiche pas de vidéo, juste le son 🙁

une vidéo d'essai wmv dans une ubuntu edgy eft AMD64

Mais déjà, pouvoir utiliser WMV pour lire les fichiers avec Mplayer, c’est pas si mal que cela 😉

Sortie simultanée de Firefox 1.5.0.10 et 2.0.0.2

En lisant mes flux via Liferea, j’ai pu apprendre qu’une nouvelle version de sécurité et de stabilisation des Firefox 1.5.0.x et 2.0.0.x vient de pointer le bout de son nez.

Si l’on en croit les notes de publications (en anglais) de Firefox 1.5.0.10 et 2.0.0.2, on a droit à :

Bref, la mise à jour devrait être proposée d’ici quelques jours voire avant 😉

NSPluginWrapper ? Clé pour passer à une distribution linux AMD64 ?

Dans un précédent message, je parlais d’un passage vers une version AMD 64bits de la distribution Ubuntu Edgy Eft.

Le seul gros point bloquant, c’était l’absence du support de Flash. Or, un projet qui s’appelle NSPluginWrapper permet d’avoir un « enrobage » du greffon Flash pour avoir simplement accès contenu sur la toile, sans passer par l’utilisation d’un Firefox en 32bits.

En suivant le tutoriel disponible à cette adresse, j’ai pu simplement rajouté le plugin flash dans un firefox compilé en 64 bits. J’ai même poussé le vice à utilier une version de développement (MineField)

La preuve, avec une vidéo affichée sous Dailymotion :

Une vidéo flash 9 sous Ubuntu 64 bits

Et même, on peut afficher les vidéos du site de l‘INA, en désactivant le greffon Totem (j’expliquerais comment faire dans un prochain article) :

Le site de l'ina sous Ubuntu 64 bits avec le mplayerplugin

Pour la vidéo choisie, n’y voir aucune tendance politique, juste un exemple d’actualité 😉

Le prochain article sera-t-il écrit depuis une Ubuntu Edgy Eft pour AMD64 ? Qui vivra verra 😉

Et pourquoi une ubuntu 64 bits ? Simple homogénéité entre le logiciel et le matériel, non ?