Parabola GNU/Linux : une archlinux 100% libre presque 100% utilisable ;)

J’ai parlé il y a pas mal de temps de la Parabola GNU/Linux, une version compatible avec les idéaux de la Free Software Foundation, à savoir aucun logiciel non-libre installé.

J’ai eu envie de voir l’état de la distribution en ce début janvier 2012. J’ai donc récupéré l’ISO 2011.09 via bittorrent, puis j’ai installé la base de cette archlinux libérée.


[fred@fredo-arch ISO à tester]$ qemu-img create -f qed disk.img 32G
Formatting 'disk.img', fmt=qed size=34359738368 cluster_size=65536 table_size=0
[fred@fredo-arch ISO à tester]$ kvm64 -hda disk.img -cdrom parabola-2011.09.01-netinstall-x86_64.iso -boot order=cd &

L’installateur est classique, à deux ou trois différences près, dont la profession de foi dès le premier écran d’installation, et aussi que l’installateur se lance en utilisant /libre/setup au lieu de arch setup

Continuer la lecture de « Parabola GNU/Linux : une archlinux 100% libre presque 100% utilisable 😉 »

Et oui, j’achète encore des CDs…

Même si je suis en accord avec l’excellent article de Ploum, je continue d’acheter des CDs… Mais uniquement en vente directe ! Et j’en suis content 🙂

J’ai parlé de l’EP des « The Black Atlantic » , que j’avais pré-commandé en juillet dernier, dès l’annonce de sa sortie prévue à l’origine en novembre…

Je l’ai finalement reçu, et le digipack est de toute beauté…

Les 15 € que j’ai payé en précommande sur leur site officiel, je sais où ils sont allés et à qui ils sont allés… C’est ce qu’on appelle de la transparence. Et çà les vaut largement, surtout quand on compare à ce qui pollue les rayons des CDs dont la surface a décrue de 50% en 3 ans dans mon hypermarché local…

Seul regret : aucune date de tournée prévue en France, uniquement en Allemagne, Suisse et Pays-Bas 🙁

De la surdité du triumvirat des opérateurs téléphoniques…

Alors que je préparais l’article précédent, j’ai été contacté par une conseillère en ligne. J’ai fait mon « con », en me faisant passer pour un utilisateur qui n’a pas de gros besoins, mis à part un gros paquet de SMS. Mais je vous laisse lire le compte rendu de la discussion, elle se passe de tout commentaire…

Si, un seul : la volonté d’enfermer les utilisateurs dans des forfaits assez cher, avec deux ans d’engagement sans autre forme de procès dès le départ…

J’ai flouté le nom de la conseillère, bien que je sens que la conseillère en question devait se trouver outre-mer. A comparer avec l’histoire des huissiers pour prouver que le réseau de Free n’est pas activé qui serait plus ou moins lié à Univers Sale Télécom SFR… Quoique ce serait logique de la part d’un opérateur historique qui n’accepte pas les départs massifs vers le nouvel arrivant. Simple hypothèse, bien entendu.

Continuer la lecture de « De la surdité du triumvirat des opérateurs téléphoniques… »

Le pourquoi de mon activité de blogueur.

Il y a plus de 5 ans, alors que le blog n’avait moins d’un an d’existence, j’avais posté un billet intitulé : « Pourquoi l’on blogue… »

Cinq ans sont passés. En l’espace de ces cinq années, j’ai publié plusieurs centaines de billets (le compteur étant actuellement à quelque chose comme 1630 billets).

Je citais en utilisant des circonvolutions de langage les skyblogs qui sont bien passés de mode depuis l’arrivée de Facebook qui se vante de vouloir franchir le milliard de comptes ouverts d’ici la fin 2012.

Mais fermons cette parenthèse et revenons-en au sujet. Pourquoi l’on blogue. J’avoue que les cinq années qui se sont déroulées depuis la rédaction de ce billet ont été pour moi des années remplies de plein de bonnes choses, même si j’aurais bien voulu en avoir encore plus.

Je blogue pour me prouver que j’existe. Que je ne suis pas qu’un linuxien isolé parmi cette minorité d’utilisateurs (en dehors des kikoolol qui pollue la communauté de la distribution de Canonical).

Si je présente et teste rapidement des distributions, c’est pour mon plaisir. C’est pour moi un plaisir toujours renouvellé de poster des images, des vidéos, d’émettre des hypothèses, de réagir aux commentaires sauf quand ceux-ci me prennent pour une personne qui aurait un problème au niveau du chromosome 21.

Je pourrais paraphraser un certain René D, qui a sorti son célèbre « cogito ergo sum ».

Je pourrais l’adapter en un : « je blogue, donc je suis ». Mais pour moi, le blog est aussi une activité de passionné. J’ai du en l’espace de mes 6 années recevoir deux à trois fois par an des propositions pour soit insérer de la publicité, soit écrire des billets orientés pour promouvoir des produits.

Cela va à l’encontre de l’idée que je me fais du blogging. Le blogueur, le vrai, celui avec un B majuscule est une personne qui ne cherche pas à vendre son blog comme Esaü qui vendit son droit d’ainesse contre un plat de lentille.

Je blogue car je suis une personne qui a des opinions tranchées – qui déplaisent parfois – et qui les exprime. Je blogue car j’aime partager mon savoir, ma culture, cette chose qui ne devrait pas être réservée à une élite aux poches remplies d’argent.

Je blogue aussi car cela m’astreint à une certaine discipline, me forçant à régenter, ordonner, organiser les idées qui me viennent à l’esprit quand j’ai besoin de rédiger un article.

Enfin, sur un plan plus personnel, le blog est pour moi de tuer la solitude, et d’exorciser un peu ce démon moderne.

Voila pourquoi je blogue.

Quand les « culs-bénits » influençaient la Constitution Américaine… Le 18ième amendement…

Demain, ce sera le 93ième anniversaire de la ratification du 18ième amendement de la constitution américaine, celui qui établit ce qui est resté dans l’histoire du 20ième siècle connu sous le nom de « Prohibition ».

Alors que le Parti Républicain se déchire et que les candidats sont plus « culs-bénits » et « bigots » les uns que les autres, il est bon de revenir sur cette période de l’histoire nord américaine.

Sous la pression de ligue de tempérance, qui voulait bannir toute forme de boissons alcoolisées, dans le but de combattre les violences conjugales (but honorable), la prohibition des boissons alcoolisées se mit en place… La première section contient l’interdiction des boissons alcoolisées.

Section 1 : L’année suivant la ratification de cet article, la production, la vente ou le transport de boissons alcoolisées sont interdites. L’importation vers les États-Unis ou l’exportation en provenance des États-Unis et de tous les territoires sous leur juridiction à des fins de consommation sont également interdites.

Pour le plus grand bénéfice de mouvements mafieux qui tels les opérateurs téléphoniques historiques français se firent des testicules en or durant des années en vendant de l’alcool de contrebande souvent de mauvaise qualité. Et parfois de l’alcool en provenance de pays qui ne l’était pas, comme l’Europe continentale.

Il faut se souvenir que Scarface, Al Capone n’est tombé que suite à un contrôle fiscal, et nullement pour ses activités illégales concernant l’alcool.

Il faudrait que les personnalités politiques de tous les pays se souviennent que la prohibition pure et simple de substance est la porte ouverte à tous les trafics et à l’argent sale. Quelle que soit la prohibition en question. L’exemple de ce texte hypocrite ratifié il y a 93 ans le prouve bien.

0 Linux epsilon : la distribution qui est tout sauf nulle !

J’avais jadis parlé de la 0linux, et je n’avais pas eu franchement de chance à l’époque.

J’ai donc profité de la sortie de la version « Epsilon » pour essayer la distribution plus en profondeur. J’ai récupéré l’image ISO, puis j’ai réutilisé l’image disque créé avec l’article concernant la Mageia 2 alpha3. Soyons écologique, recyclons 😉

[fred@fredo-arch ISO à tester]$ wget -c ftp://ftp.igh.cnrs.fr/pub/os/linux/0linux/iso_dvd/0linux-epsilon-DVD.iso
–2012-01-12 19:56:54– ftp://ftp.igh.cnrs.fr/pub/os/linux/0linux/iso_dvd/0linux-epsilon-DVD.iso
=> «0linux-epsilon-DVD.iso»
Résolution de ftp.igh.cnrs.fr… 193.50.6.138
Connexion vers ftp.igh.cnrs.fr|193.50.6.138|:21…connecté.
Ouverture de session en anonymous…Session établie!
==> SYST … complété. ==> PWD … complété.
==> TYPE I … complété. ==> CWD (1) /pub/os/linux/0linux/iso_dvd … complété.
==> SIZE 0linux-epsilon-DVD.iso … 1796093952
==> PASV … complété. ==> RETR 0linux-epsilon-DVD.iso … complété.
Longueur: 1796093952 (1,7G) (non certifiée)

100%[====================================>] 1 796 093 952 239K/s ds 84m 10s

2012-01-12 21:21:05 (347 KB/s) – «0linux-epsilon-DVD.iso» sauvegardé [1796093952]

J’avais déjà expliqué l’installateur dans l’article précédent, celui-ci n’ayant que peu évolué je n’y reviendrais pas. Et il fait bien son travail si on fait attention à ce que l’on fait.

Continuer la lecture de « 0 Linux epsilon : la distribution qui est tout sauf nulle ! »

En vrac’ rapide et libre ;)

En ce jour de chance ou de malheur (tout dépend de votre vision du vendredi 13), voici un en vrac’ rapide et libre.

Bon, allez, c’est tout, c’est court, mais c’est vendredi, après tout 😀

Mageïa 2, alpha3 ? « Houston, we’ve had a problem ! » :)

En ce vendredi 13, l’alpha3 de la Mageia Linux 2 est sortie. N’étant pas superstitieux, cela portant malheur (Merci Pierre Desproges), j’ai voulu voir ce que contient cette version instable de la future Mageïa 2. 41 ans et 9 mois après le célèbre accident qui faillit couter la vie à 3 astronautes, ceux d’Apollo 13, d’où le clin à la célèbre phrase de Jack Swigert

Etant donné que les images LiveCDs sont indisponibles au moment où je rédige l’article, et qu’une installation réseau risque d’être longue à faire voire déconseillée le jour d’une sortie d’ISO, j’ai récupéré l’image DVD en 64 bits. Puis j’ai créé un disque virtuel de 32 Go en version taille fixe. C’est toujours un léger plus au niveau de la vitesse d’installation.

[fred@fredo-arch ISO à tester]$ wget -c http://ftp-stud.hs-esslingen.de/pub/Mirrors/Mageia/iso/cauldron/Mageia-2-alpha3-x86_64/Mageia-2-alpha3-x86_64-DVD.iso
–2012-01-13 07:58:01– http://ftp-stud.hs-esslingen.de/pub/Mirrors/Mageia/iso/cauldron/Mageia-2-alpha3-x86_64/Mageia-2-alpha3-x86_64-DVD.iso
Résolution de ftp-stud.hs-esslingen.de… 129.143.116.10
Connexion vers ftp-stud.hs-esslingen.de|129.143.116.10|:80…connecté.
requête HTTP transmise, en attente de la réponse…200 OK
Longueur: 4334813184 (4,0G) [application/x-up-download]
Sauvegarde en : «Mageia-2-alpha3-x86_64-DVD.iso»

100%[====================================>] 4 334 813 184 1,51M/s ds 53m 40s

2012-01-13 08:51:41 (1,28 MB/s) – «Mageia-2-alpha3-x86_64-DVD.iso» sauvegardé [4334813184/4334813184]


[fred@fredo-arch ISO à tester]$ dd if=/dev/zero of=disk.img count=32 bs=1G
32+0 enregistrements lus
32+0 enregistrements écrits
34359738368 octets (34 GB) copiés, 488,665 s, 70,3 MB/s
[fred@fredo-arch ISO à tester]$ kvm64 -hda disk.img -cdrom boot.iso -boot order=cd &

Continuer la lecture de « Mageïa 2, alpha3 ? « Houston, we’ve had a problem ! » 🙂 »

Vous reprendrez bien une petite dose de « Cyanure » ?

Je suis pas trop roman policier, mais je dois dire que je suis tombé sur un petit bijou hier, un roman de la suédoise Camilla Läckberg, « Cyanure ».

Publié aux éditions Actes Sud, c’est encore une digne représentante de l’école du policier suédois, qui a donné la célèbre trilogie Millenium.

Dans un cadre digne d’une tragédie classique (unité de lieu, de temps et d’action), Camilla Läckberg nous régale avec un drame qui se passe dans un cadre familial cossu.

Pour résumer l’intrigue, rien ne vaut ce résumé trouvé sur la fiche de la FNAC :

Martin Molin accompagne sa petite amie Lisette sur l’île de Valö pour une réunion de famille juste avant Noël. Mais au cours du premier repas, le grand-père, un magnat industriel, meurt étouffé, juste après avoir annoncé à ses enfants qu’il les a déshérités. Martin se rend vite compte qu’il a été assassiné au cyanure. Une tempête de neige fait rage, l’île est isolée du monde et Martin décide de mener l’enquête. Offrant une pause à Erica Falck, Camilla Läckberg tisse un polar familial délicieusement empoisonné.

Une longue nouvelle de 150 pages, mais l’intrigue est bien ficelée. Je ne regrette pas l’achat, et si vous voulez découvrir Camilla Läckberg, c’est une bonne introduction.

La mélancolie du promeneur de la lune… Un album qui vaut largement son prix.

Vous aimez la folk à la guitare sèche avec des mélodies éthérées qui font un peu penser au Dylan des débuts ?

Alors, l’album de Moon Rambler « Melancholy » est pour vous. Cependant, ce n’est pas la première fois que je parle de cet artiste sur mon blog.

Dans son premier album 12 titres, vendu 7 € (largement moins cher que la daube des majors qui monopolise les rayons des surfaces de ventes), il y a la reprise des titres de son premier EP, sorti en novembre 2010.

Les deux premiers titres sont des reprises du premier EP, surtout le duo superbe sur « Escape » avec Laetitia A’Zou.

Suit alors le magnifique « Fly Away » à la guitare 12 cordes.

La superbe voix de Laetitia A’Zou fait son effet sur la piste « From The Moon ». On peut tomber raide dingue amoureux d’une voix ou pas ? 😉

Continuer la lecture de « La mélancolie du promeneur de la lune… Un album qui vaut largement son prix. »

La fin du « racket » des opérateurs historiques sur le prix des forfaits de portable ?

Et le terme « racket » n’est pas une exagération. Hier, 10 janvier 2012, Xavier Niel a mis fin à un système d’entente du triumvirat Orange – Bouygues Télécom – SFR qui n’avait baissé les prix qu’à la marge. Condamné lourdement par l’union européenne, environ un demi-milliards d’euro en 2005.

J’ai contracté ce matin un forfait auprès de Free Mobile, et je pense que d’ici la fin du mois, mon téléphone dévérouillé – inutile d’acheter un téléphone pour aller chez Free Mobile ou un autre opérateur, l’opération de dévérouillage (ou désimlockage) est gratuite après 3 mois de possession – utilisera une carte SIM Free Mobile.

Pour moi, le gain sera assez conséquent. Entre mon forfait actuel (25,99 €) et le forfait Free, 10 € de gain, mais aussi, je passerais de 30 à un nombre illimité de SMS, de 90 minutes de voix à 43200 minutes par mois de 30 jours, de 5 Mo de données à 3 Go…

Autant dire que je ne craindrais plus la douloureuse chaque mois et que mon compte en banque va m’en remercier. Le hors forfait ? Un vieux souvenir.

Mais surtout, le plus important, c’est de voir que les opérateurs historiques sortent une artillerie lourde digne de la guerre de 14-18. Sortir les canons de 75 contre des personnes utilisant des bombes nucléaires, bof, quoi…

SoSH, le forfait « low cost » d’Orange attaque :

  • 9,90 € : 2 heures + SMS et MMS illimités. Il est vrai que 2 heures avec le forfait « 2 € » de Free Mobile reviennent à 5 €. Et pour arriver à 4,90 € de plus, il faut faire 490 SMS !
  • 14,90 € : cf ci dessus + 1 Go de données. Pas de quoi fouetter un téléphone portable.
  • 24,90 € : appel voix illimité + 1 Go rechargeable… Autant dire 4,9 € plus cher que Free, avec 3 fois moins de données…

Je cite l’article de Numérama :

La première offre d’Orange est pratiquement deux fois moins chère que celle de Free Mobile, mais n’intègre pas d’accès à Internet. De son côté, le deuxième forfait voit son prix baisser de 8 euros, tandis que le troisième forfait recule de 15 euros.

Mais Virgin Mobile frappe aussi

  • Moins de 6 € : Cf l’offre d’Orange, MMS décompté sur le temps voix.
  • Moins de 10 € : 4 € + 3Go de données sur internet, MMS décompté sur le temps voix.
  • Moins de 20 € : enfin la voici illimité pour la voix, identique à l’offre à 10 €.

Pour les prix de Virgin Mobile, je ne serais dire quelle est la baisse.

Mais voire l’opérateur historique faire diminuer son forfait de 15 €, soit une baisse de 38%… Cela veut dire que le triumvirat a du se faire durant des années des couilles en or 24 carats.

Et un point qui gène de plus en plus : l’engagement. Un couple que je connais a tiqué – pour ne pas dire qu’il a commencé à sentir des troubles au niveau intestinal – quand il a été dans une boutique d’opérateur qui lui disait que le forfait qui l’intéressait était lié à un engagement de 2 ans…

Je vous conseille l’excellent article de Cyrille sur l’arrivée de Free Mobile. Que j’aurais bien voulu écrire soit dit en passant 😉

C’est le début de la fin, comme jadis Free avait dynamité l’accès ADSL à l’internet, au tour de la téléphonie mobile.

Pour mémoire, quand Stéphane Treppoz, feu-AOL, apprenait la mort de son réseau en direct devant une caméra.

Et pour se la jouer culturel, « The Beginning Of The End », de l’album « Year Zero » d’un groupe peu connu, Nine Inch Nails.

DreamLinux 5.0 : quand le rêve n’est pas au rendez-vous.

La DreamLinux, c’est un mélange de Debian GNU/Linux Testing, avec Xfce et Plank (un outil à la Cairo Dock développé par l’équipe d’Elementary OS). Je sais que présenté ainsi, c’est pas extraordinaire. Mais même si j’avais entendu parler de cette distribution – à une époque payante, à moins que je confonde avec une autre distribution basée sur Debian GNU/Linux et Xfce ? – je n’avais jamais eu l’envie de m’y plonger.

J’ai donc lancé mon petit wget, et j’ai récupéré l’image ISO uniquement en 32 bits de la distribution.

[fred@fredo-arch ISO à tester]$ wget -c http://ftp.snt.utwente.nl/pub/os/linux/dreamlinux/Dreamlinux-5.iso
–2012-01-09 10:59:12– http://ftp.snt.utwente.nl/pub/os/linux/dreamlinux/Dreamlinux-5.iso
Résolution de ftp.snt.utwente.nl… 2001:610:1908:a000::149:20, 130.89.149.20
Connexion vers ftp.snt.utwente.nl|2001:610:1908:a000::149:20|:80…connecté.
requête HTTP transmise, en attente de la réponse…200 OK
Longueur: 1011875840 (965M) [application/x-iso9660-image]
Sauvegarde en : «Dreamlinux-5.iso»

100%[====================================>] 1 011 875 840 513K/s ds 2h 6m

2012-01-09 13:05:40 (130 KB/s) – «Dreamlinux-5.iso» sauvegardé [1011875840/1011875840]

Et j’ai créé un disque virtuel de 32 Go en taille fixe, pour éviter des ralentissements à l’utilisation. Il faut dire que la distribution semble assez gourmande coté place demandée, la page officielle annonçant 8 Go requis pour l’installation

HARDWARE REQUIREMENTS:
i686 CPU – 32bits, 512 MB RAM, DVD drive,
8GB free HDD or Flash Disk.


[fred@fredo-arch ISO à tester]$ dd if=/dev/zero of=disk.img bs=1G count=32
32+0 enregistrements lus
32+0 enregistrements écrits
34359738368 octets (34 GB) copiés, 533,035 s, 64,5 MB/s
[fred@fredo-arch ISO à tester]$ kvm64 -hda disk.img -cdrom Dreamlinux-5.iso -no-frame -boot order=cd &

Au premier démarrage, il ne faut pas oublier que la clavier est en anglais.

L’installation se fait simplement. Un redémarrage, puis on peut créer le compte utilisateur, et après un dernier démarrage, DreamLinux est utilisable. Même si un petit passage de l’outil « Dream Linux / Distro upgrade » n’est pas du luxe 😀

Continuer la lecture de « DreamLinux 5.0 : quand le rêve n’est pas au rendez-vous. »

Elle s’accroche vivement… Ou comment Mazzy Star explose dès son premier album.

J’ai volontairement traduit le titre du premier album de Mazzy Star, dont la chanteuse n’est autre qu’une certaine… Hope Sandoval.

« She Hangs Brightly » est sorti en 1990, et déjà ce qui fera le succès du deuxième album (le meilleur selon moi) des Mazzy Star est déjà là : mélodie jazz pop, la voix magique d’Hope Sandoval, le coté éthéré de certaines composition. Dans une autre vie, il y a plus de 3 ans, j’avais posté un article sur « Fade Into You », tiré du deuxième album des Mazzy Star.

Continuer la lecture de « Elle s’accroche vivement… Ou comment Mazzy Star explose dès son premier album. »

Untold stories of a dying moon : du grand art !

Nikos, alias Zero Project, compositeur grec dont j’avais parlé il y a plus d’un an, revient dans un album « Untold stories of a dying moon », qui mélange clavier, corde, instruments à vents, et sons éthérés le tout d’une manière toujours aussi admirable.

L’album est disponible à l’écoute en flux, gratuitement au format ogg 128 et mp3 160. On peut l’acheter sur Amazon Mp3, Emusic, iTunes, Nokia et Simfy.

Si on veut une version flac ou une version à graver directement sur un CD 80 Minutes (car l’album fait 79 minutes 30), on peut l’acheter directement auprès de l’auteur pour le prix énorme de… 5 € !

Pour décrire la musique : prenez un quart de musique classique, un quart de Vangelis, un quart de Johan Johannson (de l’album Englabörn), et un quart de rêve. On mélange le tout et on déguste sans modération.

J’ai acheté l’album au format flac, et j’ai fabriqué le boitier CD, même si j’ai du m’y reprendre à trois fois pour le fond du boitier 🙁

Dommage que je n’avais plus d’étiquette pour CD, mais c’est déjà très joli comme résultat, quoiqu’un peu artisanal 🙂

Ah, le buzz Free Mobile

Histoire de faire patienter les futurs clients, Free s’amuse et se la joue geek. Si on utilise le Konami Code, on obtient une surprise digne du Nyan Cat…

Merci à Nil Sanyas, rédacteur de PCInpact pour l’info.

Vivement l’arrivée de Free Mobile, et c’est plus intéressant que les soit disant grilles tarifaires qui seront des fausses informations jusqu’à ce que les tarifs soient annoncés par Free.

Personnellement, je verrais bien un forfait : 14,99 €, illimité voix, SMS/MMS et données. Et même si pour ce prix, on a uniquement 2 ou 3 heures, ce sera mieux que mon forfait actuel de 25 € par mois pour 1 h 30 et 30 SMS par mois…