SeaMonkey 1.0beta sera-t-il aussi puissant que Firefox 1.5 ?

Derrière ce titre « un peu ravageur », je pense surtout à une fonctionnalité bien pratique, la possibilité de pouvoir réordonner dynamiquement les onglets, fonctionnalité bien pratique introduite dans Firefox 1.5

Or, en regardant les corrections appliquées sur le code source de Mozilla, j’ai pu voir qu’un vieux bug, le 105885 vient d’être enfin clos comme FIXED. Il s’agit de porter la fonction de réorganisation dynamique des onglets sur SeaMonkey !

D’ailleurs, si on regarde le patch qui a été appliqué, on peut s’apercevoir qu’une demande d’accès sur le code source de la branche 1.8 (de laquelle est tiré Firefox 1.5« >Firefox 1.5, et d’où seront tirés Thunderbird 1.5 et SeaMonkey 1.0beta et suivante) a été effectuée.

Alors, SeaMonkey 1.0 béta voire 1.0 final avec cette fonctionnalité bien pratique ?

Si vous vous intéressez aux modifications concernant le code source de SeaMonkey 1.0, voici un lien bien pratique, qui se résume à 24 heures d’historique. D’ailleurs, le nouvel habillage est disponible sur la branche 1.0 de SeaMonkey, comme annoncé dans cette note précédente.

La lente montée en puissance de Firefox 1.5 ?

Du moins, c’est ce que semble indiquer les statistiques de mon petit site 🙂

A 18h20, ce dimanche, sur 10861 pages vues et 1418 adresses IP unique, voici la répartition des differentes versions de Firefox :

  • Firefox 1.0.7 : 17%
  • Firefox 1.5 : 8%
  • Firefox 1.6 : 7%
  • Firefox 1.0.6 : 2%
  • Firefox 1.0.4 : 1%

Et en ce qui concerne les OS utilisés, uniquement au delà du 1% symbolique :

  • Windows XP : 34%
  • Mac OS X : 14%
  • Linux : 10%
  • Windows 2000 : 2%

Le 23 novembre, il y a 15 jours, Firefox 1.5 n’était encore qu’à 3% de visites… Presque un triplement en 15 jours, et ce uniquement 5 jours après la sortie officielle de Firefox 1.5 !

Maintenant que Firefox 1.5 est sorti, quel avenir ?

Après la sortie de Firefox 1.5 dans la nuit de mardi à mercredi dernier, et avec un nombre croissant d’extensions qui deviennent compatible avec la nouvelle version Firefox.

D’ici juin 2006, la version 2.0 sortira. Mais entre-temps, quid des mises à jour de sécurité ? Pas franchement. Elle seront numérotées 1.5.0.1, 1.5.0.2, etc… Et seront disponibles toutes les 6 à 8 semaines.

Pourquoi 1.5.0.x ? Tout simplement pour éviter les innombrables problèmes liés aux extensions apparues durant l’année de vie de Firefox 1.0.

Une note expliquant tout cela – en anglais – est disponible sur le blog des développeurs de Mozilla.

Espérons que la vie de l’utilisateur sous Firefox 1.5 sera plus simple que sous Firefox 1.0, en tout cas pour les extensions indispensables comme AdBlock ou MouseGestures.

Pour lutter contre la perte des marque-pages sous Firefox 1.5

Le problème de perte de marque-pages était une plaie sous Firefox 1.0.x.

Une fonctionnalité a été rajoutée, qui permet d’archiver sur une base quotidienne les marque-pages et éviter ainsi leur perte.

Les archives sont disponibles dans le répertoire bookmarkbackups d’un profil donné.

Les fichiers archivés sont nommés :

bookmarks-année-mois-jour.html

Par exemple pour l’archive du 29 novembre :

bookmarks-2005-11-29.html

Et la durée de stockage est d’une semaine environ.

Pour localiser le profil, selon l’OS employé :

Continuer la lecture de « Pour lutter contre la perte des marque-pages sous Firefox 1.5 »

Firefox 1.5 final disponible

Même si à 21 h 10 (heure de Paris), le site officiel n’est pas à jour, il est possible de télécharger les versions francisées de Firefox 1.5

Lien direct vers les versions francisées :

http://ftp.mozilla.org/pub/mozilla.org/firefox/releases/1.5/mac/fr/

11 Mo pour MacOS-X

http://ftp.mozilla.org/pub/mozilla.org/firefox/releases/1.5/linux-i686/fr/

8,5 Mo pour Linux

http://ftp.mozilla.org/pub/mozilla.org/firefox/releases/1.5/win32/fr/

5 Mo pour Windows

On peut penser que la mise à jour automatique sera rapidement disponible.

Linux sur PowerPC… Encore des progrès à faire.

Déçu, je suis. En effet, la distribution Ubuntu Linux 5.10 pour PowerPC est un excellent produit, mais il a de cruel manque : un java qui date un peu, pas de plugin flash pour citer les plus gros manques.

Sinon, c’est une distribution assez sympa à prendre en main, et c’est un plaisir profond que de gérer une distribution comme celle-ci :

  • L’installation avec les mises à jour ne m’ont demandé qu’une cinquantaine de minutes, sur mon MacMini 1,42 Ghz / 512 Mo.
  • Mettre à jour la version d’OpenOffice.org fourni (passant de la 2.0 béta2 à la 2.0 finale) se fait très facilement.
  • Installer et mettre à jour des logiciels est aussi simple que sous Windows, à la différence que cela fonctionne sans problème.

Cependant, les lacunes de la version PowerPC – surtout pour le multimédia – montrent que Linux sur PowerPC n’est pas encore au point. Peut-être que la prochaine version, la 6.04 sera meilleure et surtout plus multimédia, en comparaison d’un MacOS-X qui est super simple d’emploi.

Bientôt sous Ubuntu Linux 5.10 powerpc ?

Ancien Linuxien, j’envisage de faire un dual-boot (voire même virer ?) mon MacOS-X Tiger pour une Ubuntu Linux 5.10 PowerPC. En effet, j’ai reçu dans le courant de la semaine mes exemplaires d’Ubuntu pour processeur x86 et PowerPC.

Reste à régler quelques petits problèmes :

  • Compiler Firefox, Thunderbird et SeaMonkey pour le gtk 2.8 fourni avec la Ubuntu Linux… Ah, le bug 305185
  • Trouver des versions fonctionnelles et récentes de Real Player, Java et Flash
  • Trouver un logiciel pour gérer mon iPod Shuffle 512 Mo
  • Espérer que ma mochissime LiveBox fonctionne avec la Ubuntu Linux
  • Configurer Gnome pour le rendre le plus « MacOS-X conforme » possible

Bref, pas grand chose, finalement 😉

Un truc intéressant dans Thunderbird

C’est un truc dont je me suis aperçu récemment, et je ne sais pas si c’est disponible sur les versions 1.0 ou 1.5 de Thunderbird.

Quand le courrier est récupéré, on peut avoir une idée du contenu des messages contenus dans la boite de réception, en laissant le curseur de la souris quelques instants au dessus de l’icone de la boite de réception du compte concerné.

Et une info-bulle apparait avec un résumé. Une image vaut 100 000 mots :

la bulle d'info

Le plaisir de mettre à jour Firefox via son service automatique.

Avec la sortie aujourd’hui de Firefox 1.5rc2, il est extrêmement simple d’avoir son logiciel à jour.

Au moment ou j’écris cette note (le 11 novembre vers 17h00), seule la version anglophone est disponible. Mais je vais vous montrer en quelques instants la facilité de mettre à jour Firefox.

Continuer la lecture de « Le plaisir de mettre à jour Firefox via son service automatique. »

Bon anniversaire Firefox !

Le 9 novembre 2004, Firefox 1.0 sortait officiellement. Au bout d’un an, Firefox en est à sa 7ième révision mineure, et atteint une quinzaine de pourcents – en moyenne – de part de marché en Europe, du moins si en croit Xiti

L’étude de Xiti est assez complète qui montre que Firefox est utilisé de manière assez importante pour sa première année d’existence :

  • Europe : 16,9%
  • Amérique du Nord : 13,08%
  • Amérique du Sud : 5,67%
  • Afrique : 7,05%
  • Océanie : 15,74%
  • Russie + Moyen Orient et Extrème Orient : 6,33%

Ce qui est franchement pas si mal que cela pour un marché qu’il y a un an était quasiment dominé par un seul navigateur, le monopolistique Internet Explorer.

En Europe, les parts de marché sont encore en faveur d’Internet Explorer, mais en baisse notable :

  • Internet Explorer : 77,2%
  • Firefox : 16,9%
  • Opera : 3,6%
  • Safari (uniquement disponible sur MacOS-X) : 1,3%
  • Netscape : 0,9%

La deuxième RC de Firefox est attendu pour le 11 novembre.

Même si Firefox disparaît un jour, au moins il aura eu un mérite : relancer la concurrence et le choix dans le petit marché des navigateurs internet.

Ah les étranges options de compilation de DrOrca…

J’ai déjà parlé de cette version « geckoïsée » de la surcouche de navigation « Avant Browser »

Or comme tout logiciel basé sur Gecko, il est possible de savoir quelles sont les options qui ont été utilisée pour compiler le code source pour obtenir le produit fini. Il suffit pour cela d’entrer dans la barre d’adresse « about:buildconfig » (sans les guillemets).

La liste des options de compilations de DrOrca est franchement impressionnante et contient quelques entrées qui sont un brin inutile…

Continuer la lecture de « Ah les étranges options de compilation de DrOrca… »