Non, il n’y a pas de photomontage…

On peut lancer Firefox 2.0 dans Windows 95 ! Non, je n’ai pas fumé de moquette, d’ailleurs j’ai un sol en linoléum dans mon appartement 🙂

Pour réussir cet inutile exploit, il m’a fallu Qemu 0.8.2, un Windows 95 OSR2, un exemplaire d’Internet Explorer 5.5 et bien sûr Firefox« >Firefox 2.0.

Continuer la lecture de « Non, il n’y a pas de photomontage… »

Beryl, bientôt beaucoup plus accessible ?

C’est en tout cas ce que pourrait laisser penser cet ajout dans le code source svn de Beryl. En effet, un des fondements de l’affichage de l’interface 3D de Beryl serait sur le point d’être « sauté », le TFP, alias Texture-From-Pixmaps :

Changeset 1195 : beryl-core: non-tfp: beryl runs now on NVIDIA 8xxx drivers

Et une explication de ce qu’est le TFP (merci Julien)

Ensuite, nous avons besoin d’une instruction très précise : GLX_EXT_texture_from_pixmap (appelé plus tard tfp) Sans elle, pas d’effets. Cette instruction, il existe 2 façons de l’obtenir : soit par des drivers adaptés, soit en la fournissant par un programme tiers qui se greffe au serveur X. Actuellement, il y a 2 « programmes » permettant de faire cela : AIGLX et XGL. Enfin, seuls les derniers drivers Nvidia (9625 et suivants) incorporent directement cette instruction tfp.

Pour le moment, ces ajouts sont expérimentaux, et seront – peut-être – activé pour la version 0.1.3 de Beryl, la version stable actuelle étant la 0.1.2. En tout cas, si cela se vérifie, l’installation de Beryl risque d’être moins gourmande en ressource et en prérequis que prévu, rendant Beryl plus « populaire » 😉

En clair, on pourrait se passer d’AIGLX / Xgl si les codeurs de Béryl arrivent à leur but…

Pour le moment, le mode non-TFP est encore bogué, et un peu lent… Mais d’ici la sortie de la 0.1.3, tout pourrait changer… Et les codeurs d’AIGLX aurait du soucis à se faire 😛

La date non officielle de sortie étant le 17 novembre prochain pour la 0.1.3, l’un des morceaux principaux étant ce mode « non-TFP ».

Aquamarine et Heliodor, ou comment concilier Béryl et l’affichage de KDE/Gnome

Si je suis devenu accroc à Beryl, un point me manquait : l’interface « native » de mon Ubuntu Edgy Eft, le thème « Human » pour Gnome. J’avais appris via cet excellent billet du non moins excellent blog de Julien l’existence d’Heliodor, qui comme Emerald, permet de gérer l’affichage des fenêtres.

Or, que ce soit sur le dépot de Trevino (qui contient les versions SVN de développement) ou sur les dépots plus ou moins officiel de la version 0.1.2, pas d’Heliodor, juste Aquamarine, son pendant pour KDE.

Continuer la lecture de « Aquamarine et Heliodor, ou comment concilier Béryl et l’affichage de KDE/Gnome »

Beryl : le bureau 3D libre. Que reste-t-il à Windows Vista ? ;)

Derrière ce titre un peu excessif, il se cache une réalité. Une des tendances à la mode, c’est le bureau en 3D, géré par les fonctions d’accelération 3D de la plupart des circuits vidéos actuel.

Bien que l’accelération de l’interface par la carte graphique existe depuis un petit bout de temps sur les machines à la pomme, c’est assez nouveau dans le monde des PCs.

Windows Vista, le futur Windows (qui demande d’énormes ressources pour fonctionner à plein régime) peut se prendre une petite raclée de la part du projet Beryl.

Continuer la lecture de « Beryl : le bureau 3D libre. Que reste-t-il à Windows Vista ? 😉 »

Le temps ne fait rien à l’affaire…

Allez, un peu de suivi sur notre ami, le fanboy Microsoftien Jérome Vachez.

Qu’est-ce qu’un fanboy ? Dixit Wikipedia :

Fanboy or fanboi is a term used to describe an individual (usually male, though the feminine version fangirl may be used for females) who is utterly devoted to a single fannish subject, or to a single point of view within that subject, often to the point where it is considered an obsession.

Ce qui donne traduit :

Fanboy ou fanboi est un terme employé pour décrire un individu (généralement un homme, quoique la version féminine fangirl puisse être employé pour les femmes) qui est complètement dévoué à un seul sujet de manière fanatique, ou à un seul point de vue sur le sujet, souvent considéré comme étant une obsession.

Je sais, on pourrait me dire que je suis un « fanboy » linuxo-firefoxien… Mais c’est peut-être mieux que d’être le fanboy d’une boite qui dicte sa loi sur 95% des PCs de la planète, non ? 😉

Avec la disponibilité récente d’Internet Explorer 7, sorti 5 ans après la version 6, notre bon Jérome, alias « Godefroy de Montmirail » a cru bon de mettre à jour son script de détection sur son site. Si auparavant, le script ne reconnaissait ni Internet Explorer 6 (sorti en 2001), ni Netscape 7.0.2 (sorti en 2003), il déclarait que le navigateur utilisé avait un retard technologie monstrueux, digne du Moyen-Age.

Désormais, en dehors d’Internet Explorer 7, point de salut :

Godefroy de Montmirail...

Cependant, la bétise crasse de la détection du navigateur est facilement prouvé… Il suffit d’installer l’extension « User Agent Switcher », et de rajouter l’identité suivante :

Faisons mentir Firefox sur sa vraie identité...

On active cette fausse identité, et voila le résultat… Vous avez vu le contenu de la boite d’info en bas ? 😉

Firefox se faisant passer pour IE7...

George Brassens avait bien raison

Après Edgy Eft, voici qu’arrive Feisty Fawn !

Ce qui donne traduit littéralement : « Faon bagarreur » ; cette version qui ne sortira qu’en avril 2007, et qui sera donc Ubuntu 7.04 tournera avec un noyau linux 2.6.19 !

Source ? Le blog de Julien.

Avec un noyau 2.6.19 et un Gnome 2.18.1, la version 2.16.1 étant celle fournie avec Edgy Eft, cela s’annonce pas trop mal. Enfin, il reste encore près de 6 mois avant la nouvelle version. On a le temps de voir ce qui se passera d’ici là 😉

Et si vous voulez suivre l’évolution de Feisty Fawn, voici le flux rss à rajouter à votre aggrégateur préféré :

http://media.ubuntu-nl.org/rss/feisty.xml

24 h 00 sous Fedora Core 6 : ce qu’il faut pour en être dégouté.

Ma machine est restée une grosse journée sous Fedora Core 6. Et cette distribution ne risque pas de connaitre de nouveau le chemin de ma machine. Après les joies des premières heures, les déconvenues se sont multipliées ; liste non exhaustive :

  • Démarrage bloqué en mode graphique. Obligé ce matin de passer par la combinaison de touches Ctrl + alt + F7 pour avoir l’interface graphique…
  • Impossible d’éjecter un CD / DVD sans se prendre une gueulante comme quoi « le média ne peut pas être démonté » alors qu’il est démonté tout ce qu’il y a de plus régulièrement
  • Deux démarrages nécessaires pour la Fedora daigne prendre en compte mon lecteur de carte mémoire !
  • Les mirroirs tellement encombrés qu’on est obligé de les désactiver quand on veut récupérer le moindre logiciel tiers
  • Le pare-feu ne semble pas prendre en compte l’ouverture de ports sans un redémarrage du bouzin 🙁

Bref ce matin, j’ai récupéré l’image ISO du DVD de la Edgy Eft en date du 25 octobre via http://cdimage.ubuntu.com/ (qui semble être celle de la version finale). Installation depuis le DVD.

Ajout de Béryl (ben, j’suis devenu accroc aux effets 3D) et ajout d’un patch sur le code source du tronc de firefox (cf lde bug 353150 pour tenter la recompilation du code en espérant que l’espèce de – censure d’une quinzaine de jurons – de bug 61104 (répertorié chez Ubuntu) soit rendu inoffensif.

Bref, en ce moment, ma machine mouline pour compiler Firefox… Je garde les doigts croisés en espérant que la compilation ait une fin normale…

Fedora Core 6 ou Edgy Eft ?

C’est la question que je me suis posé hier après-midi. Hier après midi à 16 h 00, j’ai téléchargé le fichier torrent de l’image du DVD (car jouer au frisbee avec 5 ou 6 CDs…)

J’ai donc lancé l’installation dans une machine virtuelle vmware. Et j’ai été étonné par la simplicité et la fluidité de l’installation. J’ai donc lancé les tests qui me permettait de valider ou pas l’installation de la Fedora Core 6 en solo sur ma machine.

Continuer la lecture de « Fedora Core 6 ou Edgy Eft ? »

Firefox 2.0 sous Ubuntu Edgy Eft : c’est officiel

Vers 12 h 30, j’ai lancé l’outil de mise à jour. Et j’ai eu droit à une petite liste de paquets assez intéressant :

Mise à jour de Firefox 2 pour Edgy Eft

Oui, les paquets pour installer Firefox 2.0 final, qui semble être la copie conforme (ou presque ?) de la version Release Candidate 3 sortie il y a quelques jours. Au menu, une nouvelle icone (qui ressemble à l’officielle) pour la barre de menu, et l’illustration officielle pour le panneau d’information. La version fournie étant entièrement francisée… même si certaines traductions me font tiquer.

Continuer la lecture de « Firefox 2.0 sous Ubuntu Edgy Eft : c’est officiel »

Et un bureau en 3D, un ;) Merci Beryl !

Beryl, c’est le successeur plus ou moins officiel de Compiz. Grace à ce tutoriel (et en ayant remplacé les pilotes nvidia 9625 par les 9626), j’ai enfin un bureau 3D, et je dois dire que c’est hyper fluide !

Largement plus que lors d’un premier essai où j’avais décidé de remettre l’utilisation d’un tel bureau aux calendes grecques.

L’installation a été tout à fait sans douleur, et pour tout dire, je m’attendais franchement à devoir galérer une bonne heure pour activer l’ensemble. Le plus long a été de configurer les effets de fenêtres.

Je n’ai pas encore fait de vidéos pour montrer ce que cela peut donner, mais il suffit de voir ce genre de vidéo pour comprendre que Windows Vista a un peu de soucis à se faire 😉

Pour couronner le tout, il ne faut pas oublier que Beryl n’est pas encore en version 0.2 !!!! Et qu’avec une simple GeForce FX 5200 (technologie de 2 ou 3 ans d’age environ ?) on obtient les mêmes effets 😉

Adobe s’aperçoit de l’existence des linuxiens… Sortie de flash player 9 béta pour Linux

Mieux vaut tard que jamais. Depuis 2004, et la sortie de la version 7 du flash player, c’était la disette… Étant donné que la version 8 ne sera jamais porté sous linux, on passe directement à la version 9, dont la béta est disponible sur cette page.

Continuer la lecture de « Adobe s’aperçoit de l’existence des linuxiens… Sortie de flash player 9 béta pour Linux »

Bientôt la release candidate d’Ubuntu Edgy Eft ?

Dans le but de tester un maximum de distributions (cf ce billet), je suis allé récupérer le fichier jigdo de l’image ISO « alternate » de la distribution Ubuntu edgy eft et quand j’ai lancé jigdo-lite, j’ai pu voir ceci :

la release candidate d'edgy eft pour bientôt ?

Même si je pense qu’il manque deux mois de maturation à cette version (développée en 4 mois au lieu des 6 habituels), c’est une bonne nouvelle de voir arriver la version release candidate.

A suivre…