Linux c’est facile, puisqu’on vous le dit :)

Deuxième essai de tutoriel vidéo. J’espère que l’essai sera mieux réussi que le précédent. Enfin, j’attends vos remarques 😉

J’aurais peut-être pas du employer la ligne de commande, mais c’était un moyen certains d’arriver à mon but. Ne vous enfuyez, quoi !

La video est un peu plus lourde (20 Mo), dure 3 minutes environ. Et bien sûr, je vous conseille VLC pour la visionner.

Elle concerne l’installation de KDE 3.5 dans une Ubuntu 6.06 LTS. L’inverse est bien sûr possible 🙂

Linux, c’est facile… Mais si !

Voici un billet un peu spécial. En effet, je m’essaye au dur art de la vidéo tutorielle. La première tentative n’est jamais concluante. Au moins, elle a le mérite d’exister.

Pour montrer que Linux – et spécialement Ubuntu 6.06 LTS – ne nécessite pas d’être barbu et d’avoir un doctorat en sciences physiques, je vais commencer par une action assez simple : le « pompage » du contenu d’un CD-Rom sous la forme d’une image ISO. Si sous Windows, il faut passer par l’acquisition d’un logiciel spécialisé (à moins que l’on puisse faire un « pompage » directement dans l’explorateur ?), on peut le faire simplement sous Linux, et sans passer par la ligne de commande.

Dans cette vidéo (7 Mo en avi) – je vous conseille VLC pour la lire – vous pourrez voir qu’on peut faire simplement cette opération bien pratique quand on a besoin d’une image d’un CD sur le disque dur !

Ah, oui, je précise ; je suis un peu enroué en ce moment 🙁

Petit manuel ;)

Suite à l’article précédent, Wood m’avait déposé le commentaire suivant :

Tu te fous de ma gueule en fait.
Tu te dis incapable de réaliser des calculs en math, mais tu en fais dans les posts.
Tu te dis ne rien connaître en info, mais tu es capable de faire tourner sous vmware une autre version de linux que sur laquelle tu es.
J’ai du métier sous linux, et j’ai difficilement réussi cette opération.

Tu te fous vraiment de ma gueule avec tes excuses bidons.

Passons sur la partie « arme de destruction massive », et concentrons-nous sur la ligne où cette personne dit :
« J’ai du métier sous linux, et j’ai difficilement réussi cette opération. »

Donc, voici un manuel rapide – ou presque – pour faire mumuse avec une edgy eft. Fichier au format adobe acrobat, d’environ 900 Ko.

Et dire que je ne suis pas informaticien et que l’utilisation de linux est pour moi une passion plus qu’un métier…

Bien entendu, je donne ce document pour le but informatif. Après, chaque personne est libre ou non de tenter l’expérience.

Bonne journée à toutes et à tous !

Premières captures d’écran d’Ubuntu Edgy Eft.

Voici quelques captures d’écran de la future version de la distribution Ubuntu (la 6.10), ayant pour nom de code « Edgy Eft ». Bien que la première version alpha ne soit pas encore sortie, il est possible de passer – pour des tests uniquement – sur la version de développement.

Il suffit de modifier le fichier /etc/apt/sources.list et de remplacer les « dapper » par des « edgy » dans le corps du fichier. Pour se faire, j’ai utilisé un exemplaire du VMWare Server (version gratuite du logiciel de virtualisation).

Parmis les gros morceaux : passage au noyau Linux 2.6.17.1 (à la place d’un 2.6.15 dans la Ubuntu 6.06 LTS), à Gnome 2.15.2, et gcc 4.1.1.

Voici donc la première version de l’écran de démarrage :

Ecran de démarrage de la Edgy Eft

Et l’obligatoire panneau d’information de Gnome.

Gnome 2.15.2 dans la Edgy Eft

Au moins, j’y aurais eu droit ;)

« Dans le futur : tout le monde aura son quart d’heure de célébrité. » (Andy Warhol ; 1928-1987). Cette citation attribuée à Andy Warhol a été maintes fois vérifié depuis 2001 dans le petit monde de la « Real TV », peut s’appliquer à n’importe qui désormais.

J’ai eu droit à mon petit quart d’heure de célébrité sur le plan logiciel, via le logiciel de forum Pan. Dans sa version 0.102 (sortie ce matin), je suis cité en tant que contributeur. Bien maigre contribution (ne parlant pas le moindre mot de C++), mais simplement une suggestion que j’avais faite et qui a été prise en compte.

Frederic Bezies Let users set charsets when posting articles. (#345330)

Maintenant, je peux dire que j’aurais suivi la « règle » établie par Andy Warhol.

Ils sont arrivés, les divins CDs ;)

Merci au service « Ship-it » d’Ubuntu / Kubuntu. J’ai reçu ce matin dans ma boite aux lettres, une enveloppe matelassée avec à l’interieur :

  • 1 exemplaire de l’ubuntu 6.06 LTS (x86)
  • 1 exemplaire de la Kubuntu 6.06 LTS (x86)
  • Une planche de 4 autocollants avec le logo Ubuntu dessus.

CD Shipit Ubuntu et Kubuntu Dapper Drake

Chaque CD est dans une pochette en carton. A l’intérieur, le CD de la version « live » uniquement. Mais c’est le principal. Ma collection est bien avancée. Le délai a été environ d’un mois, ayant passé ma commande dès le début, donc aux alentours du 25 ou 26 mai dernier.

Il ne me manque plus que le CD de la Kubuntu Breezy (5.10) en x86. Un généreux donateur ? 😉

Un peu plus de 3 semaines sous la Ubuntu Dapper Drake : Bilan.

J’ai installé la distribution Ubuntu Dapper Drake, alias 6.06 LTS, quand elle était encore au stade de la RC, le 27 mai dernier. Après un peu plus de trois semaines, je fais donc un bilan de l’utilisation de cette distribution.

Si je dois donner un mot clé à cette distribution, c’est ergonomie. Un deuxième ? Simplicité.

En effet, il est très simple d’installer Java 1.5, ou encore VLC (même si c’est limité encore à la version 0.8.4) dans les dépots officiels de la distribution. En effet, il suffit d’aller dans le menu « Applications », de sélectionner « Ajouter / Enlever » et de suivre le guide.

C’est aussi une des distributions qui m’a installé en deux clics de souris le support de l’accélération 3D pour ma carte vidéo, sans même passer par une compilation du pilote.

Coté mis à jour, certaines personnes sur le forum de la communauté française d’Ubuntu ont dit qu’elles étaient trop nombreuses. En l’espace d’un mois, ce sont 93 paquets (pour un total de 83 Mo) qui sont mis à jour. Mais dans les 83 Mo, il y a quand même le passage de la version 2.14.1 à la version 2.14.2 de Gnome !

Donc, si l’on fait une moyenne, sur les 17 jours qui sont suivis la sortie (1er juin) de la Dapper Drake, cela fait : 5,5 mises à jour quotidienne, et donc 4,88 Mo de mise à jour quotidienne.

Certaines personnes diront que c’est beaucoup. Mais il suffit de voir que les mises à jour quotidiennes d’un antivirus comme Norton Antivirus (citons le plus connu, et pas forcément le meilleur) pèse plus lourd, jusqu’à environ 11 Mo !

Parlons d’antivirus. C’est un logiciel quasiment inutile sous un unix (linux, les BSD libres, MacOS-X), malgré les tentatives de Symantec de faire croire le contraire. Je n’ai pas non plus besoin d’un anti-espiogiciel, quand au pare-feu, il est fourni. Il est donc facile de comprendre pourquoi les éditeurs de solution de sécurité essayent à tout prix de vendre des logiciels qui sont techniquement presque inutiles…

En effet, il est plus intéressant de prendre les droits super-utilisateur que d’utiliser un virus sur un unix. Et il faut malheureusement dire que certaines personnes utilisent les droits super-utilisateur en dépit du bon sens…

Il est vrai que certaines distributions laissant l’accès libre – ou presque – au super-utilisateur ne font que tendre le baton pour se faire battre. C’est pour cela que j’aime aussi ubuntu, car on est obligé de passer par sudo pour la moindre opération nécessitant les droits du super-utilisateur, comme l’installation d’un logiciel ou les mises à jour du système.

C’est bien connu : le plus gros problème de sécurité en informatique – après Microsoft Windows et son concubin Internet Explorer – se trouve entre la chaise et le clavier…

La vraie sécurité s’acquière par la connaissance, et non par la peur et l’ignorance.

Aperçu de l’anti-phishing dans BonEcho ?

Bon Echo doit bientôt sortir en version bêta 1. Dans cette version bêta – sauf contre-indication de dernière minute – l’anti-phishing, qui permet de lutter contre les sites aux adresses frauduleuses, devrait être intégré.

Ayant récupéré une version de test datée d’aujourd’hui, voici ce que donne le panneau de préférences, concernant l’anti-phishing :

anti phishing bon echo

Deux options sont disponibles : soit une liste locale (surement mise à jour avec une fréquence réglable), soit interroger le service de Google.

Pas une grande révolution en soit (fonctionnalité qui sera aussi disponible pour Internet Explorer 7 et Opera 9), mais au moins, cela justifiera en partie l’appellation Firefox 2.0, n’en déplaise aux Cassandre de tout poils.

Grosse série de mise à jour pour Ubuntu 6.06

Aujourd’hui, c’est la journée des mises à jour pour la Ubuntu Dapper Drake, alias 6.06 LTS. Au menu :

  • Noyau mis à jour
  • Arrivée de Gnome 2.14.2 en lieu et place de Gnome 2.14.1

Pour le noyau, il est passé du 2.6.15-23 au 2.6.15-25…. Qui semble être centré sur la sécurité et le matériel Apple / PowerPC.

fred@fredo:~$ uname -a
Linux fredo 2.6.15-25-386 #1 PREEMPT Wed Jun 14 11:25:49 UTC 2006 i686 GNU/Linux

L’ensemble des changements est disponible ici. Avec un bon paquet de mises à jour de sécurité… 21 si j’ai bien compté… Au moins, mieux vaut savoir que les failles concernées sont mortes 😉

* CVE-2006-1052
* CVE-2006-1066
* CVE-2006-1368
* CVE-2006-1525
* CVE-2006-1055
* CVE-2006-0744
* CVE-2006-0038
* CVE-2006-1522
* CVE-2006-1527
* CVE-2006-1056
* CVE-2006-1863
* CVE-2006-1864
* CVE-2006-1859
* CVE-2006-1860
* CVE-2006-2271
* CVE-2006-2272
* CVE-2006-2274
* CVE-2006-2275
* CVE-2006-1857
* CVE-2006-1858
* CVE-2006-2444

Enfin, Gnome 2.14.2 est arrivé. J’ai comme l’impression que la volonté exprimer de faire durer le support longtemps sur cette version est montrée, car la version précédente, la Breezy Badger, alias 5.10, fournie avec Gnome 2.12.1 n’a jamais eu droit à des versions plus récentes de l’environnement de bureau…

Gnome 2.14.2 pour Ubuntu Dapper Drake

Firefox 1.5.0.4 pour Ubuntu Linux ? Si, c’est possible ;)

Effectuant la recherche de mises à jour, j’ai eu droit à l’arrivée des paquets de Firefox 1.5.0.4 pour mon ubuntu. Bien que n’utilisant quasiment jamais cette version de Firefox, j’ai quand même effectué la mise à jour. Il n’aura fallu qu’une petite semaine pour que les paquets soient disponibles, ce qui n’est pas excessif… Quoiqu’un peu plus rapide, ce n’aurait pas été un mal 😉

Mise à jour de firefox 1.5.0.4 disponible ;)

Et après l’installation :

Firefox 1.5.0.4 pour Ubuntu Linux.

Compléter la collection ?

Je cherche à compléter une petite collection « linuxienne ».

En effet, à ma collection de CD officiels des distributions Ubuntu linux (que l’on peut obtenir via les services d’envois gratuits), je n’ai que peu d’exemplaire.

  • Un exemplaire de la Ubuntu 5.04 « Hoary Hedgehog » pour x86
  • Un exemplaire de la Ubuntu 5.10 « Breezy Badger » pour x86
  • Un exemplaire de la Ubuntu 5.10 « Breezy Badger » pour PowerPC

Ubuntu Breezy Badger et Hoary Hedgehog

Je suis donc à la recherche des CD officiels suivant – avec leur emballage cartonnés bien sûr, de la déclinaison Kunbutu :

  • Un exemplaire de la Kubuntu 5.04 « Hoary Hedgehog » pour x86
  • Un exemplaire de la Kubuntu 5.10 « Breezy Badger » pour x86

Pour la « Dapper Drake », j’ai commandé un exemplaire de chaque déclinaison.

Mozilla 1.0 ? 4 ans déjà…

Alors que les versions 1.5.0.4 de Firefox et de Thunderbird viennent de sortir, lundi prochain, Mozilla 1.0 fêtera son 4ième anniversaire !

Sorti le 5 juin 2002, cette première version stable avait marqué la première étape d’un travail qui avait débuté en 1998 avec la libération du code source du futur Netscape 5.

Ayant pu récupérer une distribution Red Hat 7.3 – qui fonctionnait avec un noyau linux 2.4.18 et Gnome 1.4 – (la plus proche temporellement), j’ai lancé cette version historique (pas d’anti-spam, anti-popup rudimentaire, etc…) de la suite de la Fondation Mozilla…

Séquence souvenir…

Mozilla 1.0... Souvenirs ;)

Que de progrès effectués en 4 ans…

Sortie des Ubuntu(s) 6.06 finale

Ubuntu 6.06 finale vient de sortir dans ses déclinaisons :

  • Gnome, l’ubuntu d’origine, avec Gnome 2.14.1
  • KDE, avec la version 3.52 de cet environnement, alias Kubuntu
  • XFCE, avec la version 4.4 béta 2 de cet environnement, alias Xubuntu

Parmis les points communs : il y a deux CD, un qui permet l’installation en mode texte, et l’autre, qui sert à la fois de Live CD et de support d’installation.

Firefox 1.5.0.3 est fourni, ainsi qu’OpenOffice.org 2.0.2.

Vu l’encombrement prévisible des serveurs durant quelques jours, il est fortement conseillé d’utiliser les fichiers bittorrent pour récupérer aisément la distribution. Sinon, il est possible de commander gratuitement des CDs (pour i386, PowerPC et 64bits), qui seront livrés sous un mois environ.

Pour la commande : Ubuntu 6.06, Kubuntu

Je tourne avec la Ubuntu 6.06 depuis la sortie de la version RC, et je dois dire que c’est du pur bonheur 😉

Enfin, elle sont dites LTS, car le support – et l’apport de correctifs – pour la version bureau est de 3 ans, et pour les serveurs, 5 ans.

Et si vous avez besoin d’un coup de main, rien ne vaut le forum d’Ubuntu-Fr pour être dépanné.

8 jours sous OpenSuSE : bilan.

J’ai passé 8 jours sous OpenSuSE 10.1. Et pourtant je tape ce texte depuis OpenOffice.org 2.0.2 – pratique le copier / coller – tournant avec une Ubuntu Linux Dapper 6.06 Release Candidate.

Pourquoi un tel changement ?

  • Déjà la distribution est plus légère. 1 CD au lieu de 6 CD / 1 DVD. Cela compte beaucoup, et surtout, je n’ai installé que le nécessaire, comme je l’avais fait avec OpenSuSE. J’ai juste rajouté les outils de compilations, les codecs pour les MP3, mes 4,4 Go de musique au format MP3, environ 1 Go de code sources de développent (pour Firefox, Thunderbird et SeaMonkey que je recompile quasi-quotidiennement). Un df -h me donne :
Sys. de fich.            Tail. Occ. Disp. %Occ. Monté sur
/dev/hda1              71G  7,9G   60G  12% /
varrun                506M   80K  506M   1% /var/run
varlock               506M  4,0K  506M   1% /var/lock
udev                  506M  132K  506M   1% /dev
devshm                506M     0  506M   0% /dev/shm
lrm                   506M   19M  488M   4% /lib/modules/2.6.15-23-386/volatile

Donc, le système « seul » avec Ubuntu tient dans 7,9 – (4,4 + 1) = 1,9 Go… Grosso modo, légèrement moins qu’OpenSuSE avec une configuration comparable.

  • Des lenteurs inexpliquées dans l’OpenSuSE, qui parfois ralentissait la machine durant plusieurs secondes, de manière inexpliquées. Ou encore l’obligation de relancer la machine car après un démarrage à froid, mais souris optique sur port PS2 n’est pas reconnue ?!
  • Certaines limites ergonomiques de KDE, par exemple, l’impossibilité de déplacer les onglets dans Konsole, alors qu’on peut le faire sans problème avec Gnome Terminal.
  • Yast2 est très bien, mais franchement très lourd pour la gestion d’ajout / suppression des programmes. D’ailleurs, l’installation de certains logiciels (comme les codecs MP3) demandent de passer par des dépots tiers, alors qu’avec Ubuntu, il suffit souvent d’activer les dépots universe et multiverse. Et vogue la galère.
  • Installer le serveur nvidia est encore plus simple que sous OpenSuSE qui est pourtant déjà très simple. Un simple apt-get, plus de recompilation comme sous OpenSuSE.

Si j’ai cédé aux sirènes d’Ubuntu, c’est pour la plus grande légèreté des outils de configurations, la souris qui fonctionne au démarrage à froid.

Je ne rejette pas l’OpenSuSE 10.1 qui est une excellente distribution, mais qui souffre un peu de la lourdeur de Yast2 pour la moindre opération d’installation de logiciels.

Sortie de Bon Echo Alpha2

La deuxième version alpha de Bon Echo (nom de code de Firefox 2) vient de sortir.

Selon les notes de publications, voici les modifications principales depuis l’alpha1 :

  • Changements dans le comportement de la navigation par onglets
  • Gestionnaire de la liste de moteurs de recherches (enlèvement et réorganisation de la liste)
  • L’auto-complétion apparaît dans la boite de recherche pour Google et Yahoo!
  • Meilleur support pour la prévisualisation et la souscription aux flux web
  • Nouvelle fonctionnalités : micro-résumés pour les signets
  • vérification orthographique en ligne des boites textes (anglais uniquement ?)
  • Restauration de la session de navigation après un plantage
  • Nouveau gestionnaire mixte et amélioré pour les extensions et les thèmes
  • Format de recherche de plugins étendu
  • Mis à jour du système d’extension pour procurer une sécurité amélioré et permettre une meilleure traduction des extensions
  • Support du texte dans le SVG via svg:textPath

La page de notes offre aussi les liens de téléchargements. Attention, c’est une version encore destiné aux testeurs, et non aux utilisateurs de bases.